Commentaires en ligne


1 Evaluation

4 étoiles
0

3 étoiles
0

2 étoiles
0

1 étoiles
0

 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

10 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un album essentiel des années 70, 6 septembre 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Soon Over Babaluma (CD)
Fondé à la fin des années 60, Can fût un groupe majeur de la très riche scène allemande et a lontemps figuré parmi le groupes les plus novateurs et les plus originaux de toute la planète Rock. Can est le fruit de la rencontre entre des "intellectuels" las de la musique "sérieuse", Irmin Schmidt, ancien musicien classique aux claviers, Holger Czukay, ancien ingénier du son de musiciens expérimentaux (collaborateur de Stokhausen) à la basse, venus chercher la spontanéïté auprès de musiciens issus du Rock, le guitarriste Michael Karoli et le premier chanteur Malcolm Mooney, ainsi qu'un batteur issu du Jazz, Jacky Liebezeit. Mooney a rapidement été remplacé par Damo Suzuki, recruté par le groupe alors qu'il chantait dans les rues pour payer son voyage en Europe. Le groupe n'ayant pas réussi à le remplacer après son départ, en partie à cause du rejet de certains chanteurs par un public moins ouvert qu'on ne pourrait le penser, les parties vocales ont ensuite été assurées principalement par Michael Karoli.

Durant leurs premières années, les musiciens de Can ne composaient presque jamais : il improvisaient sur des thèmes et des bases rythmiques, selon le même principe les musiciens de Jazz. Ils enregistraient et mixaient le résultat dans leur propre studio et publiaient les meilleures prises. En concert, chaque morceau était une création et non une interprétation. Même le chanteur improvisait chant et paroles.

Can a exploré de nombreuses pistes et ouvert de nouvelles voies: des effets électroniques bien entendu, mais aussi des collages sonores. C'est l'importance et la puissance du rythme qui distingue sa musique des autres explorateurs allemands de l'époque, comme Tangerine Deram ou Popol Vuh.

Soon over Babaluma est le premier disque qui a suivi le départ de Damo Suzuki et les parties vocales y sont peu développées. Elles ont plus d'importance rythmique que mélodique. C'est le rythme qui domine ce disque, sur lequel Can expérimente pour la première foi des boites à rythmes électroniques. Il en résulte un retour à une musique de transe comme sur le fabuleux album Tago Mago, beaucoup plus élaborée mais toujours aussi envoutante.

Can ose avec une égale inspiration des spalmodies sur "Dizzy Dizzy", un véritable tango qu'est "Come Sta la Luna" et un déchainement hendrixien sur "Splash". Le sommet du disque est le fabulleux Chain Reaction qui emmène l'auditeur dans une véritable transe polyrythmique baignée de sonorités futuristes, qui heureusement se distingue de la techno moderne par la fabuleuse inspiration des improvisations.

Dix ans plus tard, des groupes comme Talking Heads sauront faire apprécier ces rythmes complexes à un public plus large, mais Can aura tout défriché.

Le disque se termine par l'inévitable pièce de "musique concrète" qui figure sur tous les disques de Can. L'inspiration des musiciens était telle lors de l'enregistrement de ce disque que même cette pièce finale est réussie ! Elle permet à l'auditeur d'attérir en douceur après la folie de "Chain Reaction".

Après ce disque, Can trouvera encore autant d'inspiration en explorant les sons hard rock sur "Landed", disque hélas gâché par sa "pièce concrète", puis évoluera vers une musique plus parodique que créative: parodie de Reggae ou même de French Cancan, dans lesquels le savoir-faire des musiciens prime sur l'inspiration.

Soon Over Babaluma est l'un des disques les plus originaux des années 70s et l'un des sommets de la discographie de cette époque. Comme tous les disques de Can, il peut être dérangeant à la première écoute pour ceux dont l'oreille est habituée à de la musique plus conventionnelle. Pour ceux qui savent écouter le vrai talent, il devient vite indispensable !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit