Commentaires en ligne


9 évaluations
5 étoiles:
 (6)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Overkill, le retour: deuxième prise !
S'il y a bien un groupe dont je n'attendais plus grand chose ces dernières années, c'est bien Overkill. Après avoir marqué les années 80 et 90 de quelques perles de Thrash féroce, les New-Yorkais n'ont pas géré le cap des années 2000 avec brio et ont pondu quelques disques qui, s'ils ne sont pas honteux, n'ont...
Publié le 7 avril 2012 par Blaster of Muppets

versus
Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Pas mal
Bon CD, les chansons sont en générales pas mal.

Une prod récente qui a ses défauts et ses qualités. Les riffs sont bons.
Publié il y a 29 jours par Nikita Chakhvorostov


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Overkill, le retour: deuxième prise !, 7 avril 2012
Par 
Blaster of Muppets (Andrésy, France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Electric Age (CD)
S'il y a bien un groupe dont je n'attendais plus grand chose ces dernières années, c'est bien Overkill. Après avoir marqué les années 80 et 90 de quelques perles de Thrash féroce, les New-Yorkais n'ont pas géré le cap des années 2000 avec brio et ont pondu quelques disques qui, s'ils ne sont pas honteux, n'ont pas véritablement marqué les esprits. Le manque d'inspiration, ça arrive. Overkill a donc connu, comme beaucoup d'autres groupes, des hauts et des bas. Puis vint Ironbound. En 2010, alors qu'on n'y croyait plus, le quintet a sorti un des albums les plus réussis de sa carrière. Terrassant, inspiré, jouissif et au son énorme, ce disque fut l'une des grandes surprises de l'année, et la tournée qui suivit (avec un concert inoubliable à Paris, au Nouveau Casino) remit les pendules à l'heure et prouva qu'il ne fallait pas enterrer les Américains trop vite. Et nous voici deux ans plus tard, face au tout nouveau The Electric Age, armés de quelque chose que nous avions perdu au fil des ans : des attentes ! Evidemment, dans un tel contexte, la déception redevient possible. Et bien, ce ne sera pas pour cette fois. The Electric Age s'inscrit dans la droite lignée d'Ironbound. Puissant, frais et rageur, il confirme la très grande forme des thrasheurs et apporte un peu d'adrénaline à un type de Metal que les grands du genre (Metallica, Megadeth, Anthrax...) n'ont pas honoré du mieux possible l'année passée.

Après une minute d'introduction martiale qui laisse présager une belle bataille, c'est le démarrage en trombe, Come And Get It ne ressemble à rien d'autre qu'à du Overkill speed et rageur. Comme pour l'album précédent, le groupe a mis l'accent sur la patate, le son est béton et le riff ultra-efficace. Les hostilités sont lancées. Et ce n'est pas Electic Rattlesnake en deuxième position qui calmera le jeu. Double grosse caisse, riff percutant, basse bien distincte (signature du son Overkill), un Bobby Ellsworth qui s'époumonne et hurle de sa voix nasillarde et aigüe (ça aussi, c'est la marque de fabrique du groupe, si vous n'avez jamais aimé, il y a peu de chances pour que cela change aujourd'hui), les choeurs bourrins sur le refrain (refrain qui se paie le luxe d'être super efficace, bien entendu), un break plus mid-tempo en milieu de parcours avant de repartir pour l'assaut final... tout est là, et c'est parfaitement exécuté. Rien à redire. Cet Electric Age démarre sur les chapeaux de roue.

Je vais vous épargner une longue description titre par titre et vous dire ce que vous avez besoin de savoir. The Electric Age répond au cahier des charges d'un album (réussi) d'Overkill. Il n'y a pas de prise de risque, pas d'expérimentation, pas de surprise. Présenté ainsi, ça peut sonner peu flatteur, mais on peut positiver en insistant sur le fait que, du coup, il n'y a pas de mauvaises surprises non plus. Overkill, après plus de vingt-cinq ans de carrière, ne s'est pas donné pour but de réinventer la roue, mais de faire ce qu'il sait faire de mieux et de rassasier les fans. Le son du groupe (avec cette basse si présente) est reconnaissable entre mille, l'ensemble est puissant, direct et possède toujours cette petite touche punkisante hargneuse et sans compromis. C'est compact, efficace, et on sent que ça vient des tripes !

Quelques détails supplémentaires tout de même. Comme sur l'album précédent, le tempo est souvent rapide. Pas de ballades ni de compos excessivement lourdes. Si vous voulez une chanson purement mid-tempo, il faudra vous tourner vers Black Daze... et c'est à peu près tout. Non pas que toute la galette soit forcément jouée à fond la caisse mais les autres titres, quand ils ne sont pas totalement speed (à la manière de Save Yourself que l'on pourrait rapprocher de Bring Me The Night sur l'excellentissime Ironbound) alternent passages heavy et accélérations bien senties. On pourrait croire, à l'écoute du début de Good Night, que l'album va se terminer sur une note de douceur... pas du tout. Une fois l'intro acoustique (très jolie pour le coup) passée, c'est parti pour plus de quatre minutes de pilonnage en règle... ça tabasse !

Vous l'avez compris, si vous aimez Overkill, cet album-là ne va pas vous décevoir. Si vous n'avez jamais accroché à ce groupe, The Electric Age ne vous fera pas changer d'avis. Pour ma part, je me réjouis que les New-Yorkais soient encore capables de nous sortir des disques de cette trempe aujourd'hui. Même si cette nouvelle livraison me semble juste un (tout petit) poil en dessous d'Ironbound (qui m'a surpris davantage et demeure encore plus accrocheur), elle s'avère très proche de ce dernier, dépote comme il se doit et comble mes attentes. De la belle ouvrage, robuste et énergique !

Retrouvez cette chronique (et bien d'autres) sur le webzine auxportesdumetal.com
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La grande classe Thrash!, 18 avril 2012
Par 
Stefan (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Electric Age (Edition Limitée, CD+DVD) (CD)
Passés maîtres du bastonnage dans leur jeunes années, un peu perdus dans la mode thrash'n'groove par la suite, c'est avec un immense plaisir que nous accueillions le retour du vrai Overkill avec leur précédant opus, l'impeccable Iron Bound. Tant et si bien qu'on se disait qu'il ne serait pas aisé pour ces vétérans - le groupe s'est formé en 1980 - de relever le gant pour son successeur... Et puis vint The Electric Age.

A croire qu'Overkill a trouvé la formule magique : comment faire du vrai thrash metal, rapide, agressif, précis, puissant comme on n'osait même plus en rêver... Une vraie machine de guerre ! Regressif ? Sans doute un peu mais qui peut en vouloir à un groupe de la première génération de composer ce pour quoi il est expert ? Qu'une mode revival thrash coïncide avec ce retour aux sources ne peut être vu que comme un heureux hasard du calendrier tant tout ceci parait profondément sincère. Le chant à la fois mélodique et hargneux de Bobby `Blitz' Ellsworth en est le parfait exemple, à 52 balais (!) le mec défouraille si justement qu'il enterre la concurrence, jeunes ou vieux. Evidemment, il y a les riffs - essentiels dans le thrash metal, cela va sans dire - et là, tout comme sur Iron Bound, c'est une bonne grosse fiesta de déboulés supersoniques, syncopes furieuses, juste ce que le docteur a prescrit ! Et les mosh parts, ces ralentissements permettant de danser comme un kangourou sous prozac, juste la bonne dose. Et les soli, mélodiques, ciselés, parfaits ! Et, bien sûr, une section rythmique du tonnerre de Zeus, qui sait rentrer dans le lard mais aussi groover et même - si on y prête attention - démontrer une vraie finesse... dans la brutalité ! Car enfin, le thrash metal, ce mutant du heavy metal anglais des early 80s boosté au hardcore made in USA, c'est avant tout un machin à vous décoller la pulpe et quand c'est bien fait, comme c'est ici le cas, bon dieu que c'est bon ! Et nul besoin d'originalité - tout le contraire d'ailleurs - comme Overkill l'a parfaitement compris depuis deux albums la vérité est dans l'authenticité. Alors, bien sûr, tout ceci n'est pas très finaud et les paroles prêtent souvent à sourire, qu'importe !, c'est PARFAIT comme ça à tel point qu'une liste de « highlights » reviendrait à énumérer la tracklist de l'album (non, je n'exagère pas).

Alors que Slayer attend toujours de se relever de son sommeil nu-metal, que Metallica remâche sans surprise la recette qui a fonctionné sur l'opportuniste Death Magnetic, que Megadeth peine à convaincre avec son « back to the roots » tiré par les cheveux, c'est bien l'outsider de service, le vilain petit canard de la East Coast, qui tire son épingle du jeu de la plus belle des manières, en enfonçant le clou d'un album que beaucoup pensaient indépassable et qui se voit ici au moins égalé.

Other bands play, Overkill(s)!

Personnel:
- D.D. Verni: basse, choeurs
- Bobby "Blitz" Ellsworth: chant
- Dave Linsk: guitare rythmique et solo, choeurs
- Derek "The Skull" Tailer: guitare rythmique, choeurs
- Ron Lipnicki: batterie, choeurs
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 le retour du thrash, 14 mars 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Electric Age (CD)
j avais été un peu décu des albums précédents des overkill ils étaient bien mais il manquait cette agressivité des débuts mais depuis ironbound ils ont renoué avec leur style et celui ci enfonce le clou un très bon album d overkill
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 du grand overkill., 6 avril 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Electric Age (CD)
Le retour des vieux thrasheurs "made in new jersey" et le moindre que l'on puisse dire c'est qu'ils ne ce sont pas trompé sur le successeur d'ironbound. Disque assez varié même si cela reste du thrash pur jus avec des titres rapides, mi-tempos énergique et autres titres mélodiques. De quoi rivaliser largement avec les rois slayer et autres ptits jeunes de la côte ouest des usa!! A écouter et à acheter vite vite vite!!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Percutant, 15 août 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Electric Age (CD)
Voilà un putain album de trash sans concession,jamais ennuyeux,trés pêchu.
le groupe se permet tout de même d'y incorporer des refrains imparables qui font du bien.
Le groupe vétéran n'est pas mort et prouve avec cet album qu'ils peuvent encore impressionner les jeunes loups aux dents longues.
A posséder.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Terrible !!, 26 juin 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Overkill (CD)
Encore un très bon album, rien à redire, ça déchire. Toutes les pistes vous prennent aux tripes, la belle voix du chanteur est toujours aussi agréable
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Overkill - The electric age, 9 mai 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Electric Age (Edition Limitée, CD+DVD) (CD)
Très bon produit. Reçu en super état et rapidement. Et en plus très bonne musique pour les amateurs du genre et digipack de qualité. Satisfait. Merci
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Pas mal, 18 novembre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : The Electric Age (CD)
Bon CD, les chansons sont en générales pas mal.

Une prod récente qui a ses défauts et ses qualités. Les riffs sont bons.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 3) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Très satisfait, 20 mai 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Electric Age,the (Album vinyle)
Le vendeur est très correcte,je suis content que l'on revient aux vinyles,le groupe Overkill fait partie de mes préférences. Ravie de cette transaction et de la rapidité de la livraison ainsi que la qualité l'emballage.+++++++++++++++++++++++++++++
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

The Electric Age
The Electric Age de Overkill
Acheter l'album MP3EUR 9,99
Ajouter à votre liste d'envies Voir les options d'achat
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit