undrgrnd Cliquez ici Toys Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles1
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:17,90 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

((Un certain temps après avoir écrit le commentaire ci-dessous, et rangeant l'ahurissant bazar de ma babélienne discothèque, correctif. Cette édition a tort de se présenter comme une première mondiale. Du moins pour la moitié : j'en avais déjà une édition japonaise concernant anthologiquement 27 de ces mazurkas, sous cette autre présentation du label Decca qu'était London, fabriqué là-bas par King Records, un CD acheté par mois dès 1993... boudiou, il y a déjà vingt ans! On peut le voir encore juste en cherchant ASIN: B00005MUW2 sur Amazon Japon.))

Dans ce magasin de mon enfance, où l'on donnait un peu dans le sur mesure par une technique dite du bodygraph, un ouvreur avait pour seul rôle de vous orienter par bouts-rimés : pour un pantalon de lainaaage, montez au premier étaaage. Le slogan de la marque (Henri André) était : élégance et distinction.

Comme - et notre merveilleux Philippe Cassard fut son élève, Dalberto aussi sauf erreur - on regrette Magaloff (et son délicieux accent russo-zézéyant quand il parlait français sur les bords d'un de ces magnifiques lacs suisses)! Car c'est tout lui, élégance et distinction. Cette interprétation des mazurkas est antérieure à celle de son intégrale Philips, bien sûr, qui était jusqu'à présent ma préférée (étrange que par deux fois, notre Luisada ait raté ça, lui naguère si parfaitement imaginatif et fantasque dans le bon sens du terme, disons primesautier...), mais je crois que là, il avait déjà atteint (dans une belle prise de son par surcroit déjà) la perfection dans le genre.

C'est le Chopin du premier étage, en pantalon de lainage. L'alternative tout aussi valide au rez-de-chaussée, en dégrafant un peu le bodygraph, style davantage pantalon de velours et galoches frappant le sol des talons, profitant de la moindre danse paysanne pour lutiner la Ninon, c'est ce bon vieux canaillou d'Ignaz Friedman. Des mazurkas, lui, il n'a toutefois jamais donné l'intégrale.

Tout ceci n'expliquant pas pourquoi au grand jamais ma mère aura refusé de me payer jusqu'à ce dufflecoat résumé pour une gloire de cour de récré au premier bouton en faux bambou qui faisait office de sifflet. A part ça, guettez ce label Eloquence australien qui nous ressort souvent sous licence des trésors jusqu'alors inédits en CD (et pas toujours, malgré la nouvelle présentation, d'origine réellement Decca).

P.S. Ne manquez pas ça d'aventure, j'ai eu l'occasion de le voir deux fois, il existe un émouvant doc télé sur Magaloff dans sa belle maison de Montreux, en compagnie de sa femme qui était la fille du violoniste Szigeti (lui-même partenaire et grand ami de Bartok), faisant notamment travailler ses élèves Philippe Cassard et Patricia Pagny. Le maître nous donne lui-même à cette occasion un impromptu de Schubert, du Chopin et un absolument irrésistible Tango de son ami Stravinsky!
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

14,09 €
6,99 €
8,35 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)