undrgrnd Cliquez ici Livres Cahier de vacances nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles5
4,4 sur 5 étoiles
5 étoiles
4
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
1
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:15,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

1725 est le nom d'une fort honnête bouteille de Bordeaux de la maison Barton & Guestier, probablement l'année de fondation de la maison; son élégante étiquette porte cette date joliment écrite à la façon du XVIIIème siècle avec un long chiffre 7 à l'anglaise sans barre et un 5 bien enroulé.
1725 est aussi une année faste pour la vie musicale napolitaine avec des commandes à l'occasion de l'année sainte décrétée par le pape napolitain Benoît XIII, l'activité débordante de Scarlatti à la chapelle du vice-Roi de Naples (qui est alors possession espagnole), et l'arrivée du grand flûtiste et compositeur allemand Johann-Joachim Quantz, futur professeur du roi Frédéric II, qui aura une grande influence sur l'art de la flûte à Naples.
Magistralement enlevées et interprêtées sur instruments d'époque, nous avons ici une série de pièces napolitaines pour flûte douce et orchestre, y compris des variations de Scarlatti sur les folies d'Espagne. De quoi nous convaincre que la flûte douce n'est en rien un parent pauvre! Le résultat est enthousiasmant.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 décembre 2013
Je connaissais le flûtiste Steger pour son extraordinaire Venezia 1625: Sonate Canzone & Sinfonie, que je classe au panthéon des mes enregistrements de flûte à bec. J'ai donc acheté ce CD avec gourmandise, m'attendant encore à un feu d'artifice. J'avais acheté en parallèle un autre CD de flûte à bec The Virtuoso Recorder. Autant je me faisais une fête du CD de Steger, autant j'appréhendais l'écoute du second. Et tout s'est passé à l'envers ! Quelle déception ! Le feu d'artifice a bien eu lieu, mais sur l'autre CD !!!
Cet enregistrement de Steger est brouillon, ennuyeux. J'ai ressenti d'ailleurs tout du long un certain ennui de l'interprète lui-même dans tous les mouvements lents, comme s'il piaffait d'impatience de retrouver des passages rapides et virtuoses. Steger lâche la bride dans ces derniers mais la flûte semble aussi lui échapper.
Le premier concerto de Sarri est massacré, on pourra comparer à son désavantage avec un vieil enregistrement Musica Da Camera a Napoli par Il Giardino Armonico.
Dans les ornementations la flûte perd toute articulation, ça glisse, dérape, et, pire que tout, le souffle est poussé trop fort, le son se voile. Certaines respirations sont prises de façon incongrue en des endroits totalement inappropriés des phrases musicales et des cadences.
La seconde pièce, l'improvisation simpliste voire simplissime sur le thème de La Follia qui donne son titre au CD, est indigne d'un grand musicien. C'est très scolaire : une fois on monte, une fois on descend, et pour faire bonne figure, on varie un peu les instruments. Je connais des élèves de conservatoire bien plus inspirés sur ce thème archi rebattu de La Follia.
Le reste est à l'avenant, que dire de plus ???
Si les pièces en elles-mêmes sont intéressantes, ce CD est indigne du grand Steger.
Oui, quelle déception !!!
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 octobre 2014
Virtuosité de l'instrument, excellence de l'interprétation, choix des oeuvres - tout est remarquable dans ce CD ...
J'avais eu l'occasion d'écouter un extrait sur une chaine musicale classique belge - le disque est tout simplement sublime.
A conseiller, absolument,...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 octobre 2012
Si Naples et l'opéra se confondent à l'époque, la cité n'en favorise pas moins la diffusion de plusieurs genres tout aussi inventifs dont ces pages attachantes reflètent la qualité, atteignant parfois intensité rare, virtuosité et poésie....
Des volumes précédents, on retrouve ici la qualité du programme, l'engagement des interprètes, parfois leur prise de risque, leur complicité avec les oeuvres, la justesse de la couleur instrumentale et du choix des instruments.
C’est éblouissant, poétique, en un mot : magistral!
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 février 2013
Steger s'est assagi! C'est magnifique! Nous ne saurons que recommander et l'interprète et l'enregistrement. Steger a bientôt surpassé Brüggen dans la légende!
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

8,99 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)