undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

3,0 sur 5 étoiles2
3,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
1

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 19 septembre 2012
Just For Love-1970. Après un désastreux Shady Grove, dominé par le talentueux mais néanmoins verbeux pianiste Nicky Hopkins, cet album apparaît comme un nouveau départ pour QMS. Les guitares très en retrait, c'est Dino Valenti qui s'impose ici, et il fait une démonstration magistrale de son talent dans "The Hat", morceau de plus de dix minutes au groove insistant et souverain. Même s'il peut sembler un peu décousu, ce disque reste une pièce de choix. Et toujours ce vif plaisir d'avoir entre les mains un mini vinyl à la double pochette somptueusement illustrée...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
On m'a demandé, une fois, pourquoi je chroniquais aussi les albums sans intérêt. Ma réponse est simple. Mon seul désir est d'éviter aux gens qui aiment et qui s'intéressent à la musique, de tomber dans certains pièges. Celui-ci en est un. Je chronique pour vous en aviser.
Duncan est de retour au bercail et l'italo-américain Dino Valenti en a fini avec son stage carcéral pour détention de marijuana. C'est ce dernier qui signe l'essentiel de cette bouillie insipide de Just For Love (8 daubes sur 9) sous le pseudo de Farrow (c'est peu être la raison pour laquelle il avance masqué). John Cipollina, quant à lui, assure l'écriture de Cobra. Just For Love est le N°4 de la discographie de QMS. On l'oubliera volontiers. Passé dans un registre plus pop, trop facilement accessible, cet album marque une chute libre du groupe dont on se demande combien de temps il va tenir, avec un « Dino Valenti la classe », revenu aux affaires et qui, à mon sens, est la pire chose qui pouvait arriver au Quicksilver. J'aime les albums cohérents et celui-ci est cohérent...dans la médiocrité. Dans cet album, le groupe perd de sa crédibilité, on en oublie qu'il a mis le feu aux plus grands stades et qu'il a pondu un très bon premier LP éponyme, un Happy Trails hors norme, et un Shady Grove surprenant et intéressant (sans lui). Ce Just For Love me fait comprendre un peu mieux pourquoi ce groupe étalon de l'acid-rock de la fin des sixties, a pu être, à un moment de sa carrière, plus insignifiant en studio. Ah, on ne peut pas dire qu'on ne l'entend pas le beau Dino (je me demande même si ce n'est pas lui qui fait le loup sur Wolf Run). Ma, e Dino la classe, a fato cet album per flattere son égo, per sé fare mousser. Pas pour faire avancer le schmilblick, c'est évident tant Just For Love n'apporte strictement rien à l'aura de QMS. A son seul crédit, Fresh Air. Et encore ! Par ailleurs, j'ai consulté un commentaire disant que cet album est un des meilleurs albums de toute l'histoire du rock. J'hallucine ! Mais t'es né quand, mon gars ? Tu as encore beaucoup de choses à écouter avant d'avancer de telles inepties. Non, non, ce Just For Love n'arrive pas tirer l'auditeur de l'ennui. C'est pathétique et je me demande ce que Nicky Hopkins avait encore comme intérêt (Freiberg et Cipollina aussi) à continuer avec ce singe hurleur, cette pleureuse suffisante de Valenti. Qu'on lui mette une muselière, vite !
33 commentaires|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,00 €
22,47 €
39,92 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)