undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

2,7 sur 5 étoiles26
2,7 sur 5 étoiles
Format: Blu-ray|Modifier
Prix:21,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 28 septembre 2012
Cosmopolis n'a pas mes moyens. Mes moyens sont ceux d'une personne modeste - et qui, pour l'instant, n'a pas inventé le fil à couper le beurre j'en conviens - mais capable de tenir un discours, de comprendre un énoncé, et de maîtriser un certain nombre de concepts. Cosmopolis n'en est pas capable, et pour boucher cette inaptitude, ce film fait du bruit avec sa bouche, exactement comme certains peintres techniquement peu doués se réfugient dans l'abstraction et le minimalisme pour masquer leur manque de moyens. Là on a droit à une logorrhée où surnagent d'infimes bouts de sens comme des lardons corrodés par les sucs au milieu d'une flaque de vomis. Les snobs se pâment, et ils ont le droit ; mais ceux qui réclament un peu de vérité avant de s'extasier ne peuvent tenir ce film que comme la pire des bouses.
11 commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 juillet 2012
Packer est un trader ultrariche à qui il prend l'envie de traverser New-York totalement paralysée par un convoi présidentiel pour... aller se faire couper les cheveux. Dans sa méga-limousine, objet fétiche des très riches financiers, se déplaçant lentement à la vitesse d'un corbillard (ah, ah, vous saisissez l'allusion?), il enchaîne les dialogues avec sa femme, sorte de gravure de mode glacial irréel et intouchable, sa maîtresse, son coach, son toubib pour son check-up quotidien etc... Dehors, un monde en pleine déliquescence, le chaos du capitalisme financier désincarné et autodestructeur où s'exprime une violence urbaine absurde et désespérée. Les scènes se succèdent comme autant de sketchs censés nous édifier sur ce monde qui court à sa perte, sur ses vrais maitres totalement déconnectés et névrosés. La réalisation froide et glacée (trop?) typique de Cronenberg donne une touche nihiliste et sombre fort réussie. Pourtant, ca vire assez vite à la redite. La prophétie apocalyptique formulée à l'envi par le truchement de ces avatars-symboles finit par tourner en boucle. Et la scène finale interminable, bavarde et dure à suivre où notre héros dialogue avec une personne qui doit être quelque chose comme son autre lui finit de rendre assez fastidieux ce conte moral et politique.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 novembre 2012
On ne le répétera jamais assez, le film risque de laisser de marbre tous ceux qui ne sont pas familiarisés avec le cinéma de son auteur, le septième art en général, et la littérature anglo-saxonne contemporaine (Ballard et DeLillo en tête). Éminemment intello, anti-commercial, anti-spectaculaire, le métrage ne stipule comme on l'a trop souvent lu la fin du capitalisme, mais bien la fin de tout concept. Cronenberg renvoie dos à dos libéralisme, socialisme, anarchisme, et toute forme de isme, constatant que toutes ces coquilles idéologiques sont désormais vidées de leur substance.
Difficilement accessible, l'œuvre n'en demeure pas moins brillamment jouissive, totalement subversive, sans compter qu'elle a le mérite de prouver (ce dont on pouvait raisonnablement douter) que Pattinson est un fin comédien.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 septembre 2012
D'habitude, je n'ai aucun problème avec les films d'auteurs, d'art et d'essai ou autres. Je dirai même que ce genre m'attire.
Mais alors là, on tombe très bas. Des dialogues sans queue ni tête, des phrases verbeuses et absconses qui ne veulent strictement rien dire. Un scénario nullissime et sans intérêt.
Bien sûr, les contradicteurs diront que je n'ai rien compris au film, mais comme le rapporte un commentaire précédent, ils seront incapables eux-mêmes d'expliquer le sujet abordé (voir les commentaires dithyrambiques plus haut).
L'esthétique des images peut à la rigueur sauver ce qu'il y a à sauver, on s'y accroche au début, et puis on décroche devant tant d'effort de la part du réalisateur pour faire passer son film pour un chef d'oeuvre.
Mais soyons clair, ce film sera vite oublié et certainement classé dans la catégorie "nanar spécial" dans quelques années.
Bon courage à ceux qui tente le coup !
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 décembre 2013
film déroutant / pour les amateurs du genre / du Cronengerg quoi on adore ou pas selon les gouts de chacun
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 mai 2013
Film complètement nul !
Je n'a pas accroché du tout !
Je ne recommande pas, même aux fans de Robert Pattinson !
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 novembre 2012
Mon Dieu, quelle douche froide ! Sans aucun doute la pire bousasse de l'année et le plus minable (je pèse mes mots) "film" de Cronenberg. Même Spider, pourtant très nul, ne lui arrive pas à la cheville dans la médiocrité absolue. Comment Cronenberg, après deux coups de poings comme A History of Violence et Les Promesses de l'Ombre, en est-il arrivé à ce machin ignoble ? Rien, mais alors rien n'est à sauvé dans ce cloaque infâme d'images qui on ne sait comment s'est retrouvé projeté à Cannes. 110 minutes de dialogues assommants qui plombent le cerveau et vous obligent à regarder frénétiquement le compteur de votre lecteur blu-ray en vous posant cette question : " mais bon sang QUAND cela va-t-il finir ? " D'ailleurs, je l'avoue, j'ai arrêté à 1h25, cet étron infect ayant finalement eu raison de mon indulgence. David, mon gars, reprend-toi vite, sinon tu vas finir comme le père Argento, à tourner des navetons méprisables en ayant à l'esprit, dans un recoin de ta tête, que tu as quand même par le passé réalisé Scanners, Vidéodrome, Dead Zone, La Mouche, Faux Semblants, Crash, Existenz ... Sniff ... Allez pour me consoler je m'en vais regarder The Toxic Avenger, un film très drôle, rythmé et qui cherche pas à péter plus haut que son cul.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 janvier 2013
Après avoir vu la bande annonce je pensais assister a quelque chose d’originale avec un minimum d’action et j’ai été bien trompé!
Alors certes c’est originale, faire un film d’on l’objectif et d’aller chez le coiffeur cela est rare! Mais quel déception au niveau de l’action! Je m’attendait tous de même a quelque scène seulement voila, toute l’action est déjà presente dans la bande annonce…soit environ une minute pour 1h40. Si certain répondront que c’est parce que l’interet du film se porte dans les dialogue je leurs répond sûrement pas! Deja car les dialogues sont volontairement vague et qu’il n’ont pas de continuité au fil de l’histoire donc peu d’utilité. Les acteurs eux même (robert inclus) ne comprenait pas leurs texte et le réalisateur, lui, à trouver son idée en 6 jours!
Attention donc à quoi vous attendre! D’autre serons intéressé par ce jeune acteur prometteur qui c’est vrai tiens tous de même bien le role puisque l’histoire est focalisé sur son personnage et qu’il sen tire plutôt bien surtout avec son texte! Mais le debut du film montre encore dans son jeux des restes de vampire et c’est progressivement qu’il commencera a faire valoir son talent avec la scène finale prise en soit disant une seule fois!
Derniere scène qui d’ailleur est de loin la meilleur du film avec une ambiance vraiment particuliere et un très bon jeu d’acteur.
Mais au niveau globale le film est trop long, trop imprecie et remplis d’une quantité astronomique de texte inutile! Un quart de film en moins aurais été, je pense…
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 septembre 2013
Je m'attendais a un petit SF d'anticipation croustillant.
J'ai vu un mec qui vit dans sa voiture, assez pathétique.
Intrigue et scenario inexistants, dialogues creux, fin incompréhensible. Ni science, ni fiction, anticipation frôlant le néant.
Aucun intérêt, passez votre chemin.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 juin 2012
Cosmopolis est déboussolant et contradictoire. Génial et mauvais en même temps, tout dépend de la manière dont on l'interprète. Certains le trouveront ennuyeux, prétentieux et arrogant. D'autres, comme moi le trouveront brillant, exceptionnel et profond. En tous cas, c'est le premier film qui décrit notre société actuelle telle qu'elle est réellement, avec ses excès et tout ce qu'elle comporte. Il est aussi très inhabituel et particulier. Même quand je repense au film, je suis confus au niveau de mes sentiments.

Ce qui peut au début paraître rebutant et inhabituel, c'est son rythme, son style, son réalisme. Le film est quasiment composé entièrement de dialogues, la plupart du temps sans musique. Ces mêmes dialogues sont très particuliers, philosophiques... Le scénario est, à mon avis, absolument excellent. Une majorité de personnes l'ont qualifié de "pseudo-intellectuel", de prétentieux. J'admet qu'il est possible que la compréhension de certains dialogues échappe à certains spectateurs (cela m'est arrivé durant quelques minutes du film), mais c'est parce que le scénario est cérébral. Il s'agit presque d'une thèse philosophique sur notre monde moderne, sur le capitalisme, sur l'humanité... En tous les cas, il divise, ce qui est tout à fait normal. Tout de même pas mal sachant que Cronenberg l'a écrit en 6 jours. Peut-être une palme du meilleur scénario qui sait...

Je dois dire que, côté acteurs, j'ai été complètement bluffé, surtout par Robert Pattinson. Avant ce film, je ne l'aimais pas trop mais là... Il livre une très bonne voire excellente performance dans ce rôle de golden boy paumé, auto-destructeur et brillant qui assiste à l'effondrement de son monde. Son jeu est très intense, très réaliste... C'est un nouvel acteur que j'ai découvert pendant ce film. Pour le reste, Sarah Gadon est très bien (et agréable à regarder, il faut le dire) et Paul Giamatti, excellent aussi.

La mise en scène est très bonne, comme d'habitude avec Cronenberg. Il est ici à son top niveau. Le réalisateur canadien maîtrise parfaitement son film et son rythme. Il fait monter la tension dès qu'il le désire, ce qui contraste avec les scènes de dialogue calmes et paisibles. Ainsi, l'intensité de ces moments est décuplée. Des scènes mémorables dans la limousine pendant les émeutes, des trouvailles esthétiques intelligente. Bref, la réalisation aussi, est excellente

Au final, Cronenberg nous livre un excellent film, peut-être l'un de ses meilleurs, qui divise. Plus que ça, il signe une adaptation du roman de Don DeLillo qui est une réelle étude de notre société. Pour moi, Cosmopolis est un chef d'oeuvre, tant par son propos que par sa réalisation et surtout son scénario, et mérite un prix à Cannes, peu importe lequel, d'autant plus que Nanni Moretti a affirmé vouloir récompenser un film à charge politique et sociale. D'autres (une majorité) penseront exactement l'inverse de ma critique mais bon, cela n'est pas de mon ressort.

(5/5)

Source : cinemanovateur.blogspot.com
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

14,99 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)