Commentaires en ligne 


14 évaluations
5 étoiles:
 (11)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


27 internautes sur 29 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Les Stones dans votre salon avec Muddy Waters
Moins les Rolling Stones enregistrent de nouveaux disques, plus les documents tombent en avalanche dans les bras du fan qui n'en croît pas ses yeux et ses oreilles. Pour preuve, cette nouvelle sortie, un coffret DVD et CD restituant une prestation enregistrée il y a plus de trente ans.
En novembre 1981 les Rolling Stones sont en tournée...
Publié le 16 juillet 2012 par Eminian

versus
5 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Nombre de disques : 2
Cour de gueule ! Ce n'est pas vrai il n'y a pas un Nombre de disques : 2!
ou est le CD? ou est la version CD + DVD ? je croyais en l'achetant que le CD était inclus, ce qui était annoncé officiellement
Marre de me faire arnaquer à chaque fois que j'achète un stones, la réedition Some girls ça a été pareil...
Publié le 12 juillet 2012 par vdbbono


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

27 internautes sur 29 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Les Stones dans votre salon avec Muddy Waters, 16 juillet 2012
Par 
Eminian - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Checkerboard Lounge : Live Chicago 1981 (DVD)
Moins les Rolling Stones enregistrent de nouveaux disques, plus les documents tombent en avalanche dans les bras du fan qui n'en croît pas ses yeux et ses oreilles. Pour preuve, cette nouvelle sortie, un coffret DVD et CD restituant une prestation enregistrée il y a plus de trente ans.
En novembre 1981 les Rolling Stones sont en tournée américaine depuis septembre. Le 22 novembre jour de relâche à Chicago, Mick Jagger, Keith Richards, Ron Wood et Ian Stewart en virée nocturne, déboulent dans le club de Buddy Guy, le Checkerboard Lounge où Muddy Waters occupe la scène avec son groupe.
La salle est toute petite, la scène riquiqui. Muddy Waters, assis sur son tabouret, dirige son orchestre d'une main ferme, indiquant qui doit prendre le solo. Le bluesman (1915-1983) tient encore la forme et sa bonne bouille souriante respire la sérénité. La voix bien en place, sa vieille Fender à caisse rouge aux bords usés, il enchaîne ses classiques, You Don't Have To Go, Country Boy et Baby Please Don't Go. Les éclairs de sa slide illuminent son blues.
C'est durant ce dernier morceau que les Rolling Stones investissent le club et s'accaparent une table devant la scène. Keith Richards commande illico une bouteille de cognac qu'il ouvre avec son propre couteau tiré de sa besace, avant de s'en envoyer une lampée directement au goulot. Muddy Waters invite alors Mick Jagger à venir sur scène pousser sa goualante. Le Jag s'exécute et, discret comme à son habitude, vêtu d'un survêtement rouge cerise qui tranche dans le décor, il joue de ses mimiques, car la place étant réduite il ne peut que se dandiner dans l'espace qui lui est alloué. L'un après l'autre, Keith Richards puis Ron Wood rejoindront Muddy Waters.
Aucune effervescence particulière dans la salle, tout le monde profite de la musique et du groove, mais la notoriété de l'affiche ne déchaîne aucunes passions particulières.
Sur Mannish Boy, Muddy Waters s'excite au point de se lever de son tabouret, Buddy Guy (guitare et chant) en profite pour monter à ses côtés, Jr Wells (chant et harmonica) en fait autant et Left Dizz (guitare et chant) suit le mouvement. Ensuite, le concert sera un va et vient permanent entre salle et scène, Muddy Waters s'éclipse un moment, Mick Jagger aussi tandis que Ian Stewart prend le piano d'assaut.
Pendant Next Time You See Me, Buddy Guy, Keith Richards, Ron Wood se partagent les solos et l'on ne peut s'interdire de revoir en esprit, la même scène filmée par Martin Scorsese pour Shine A Light en 2008, les trois musiciens plus âgés et Keith moins volubile sur son manche de guitare, dur, dur ! A la fin du morceau tous les guitaristes s'éclatent, c'est la fête chez Fender, chacun la sienne, dommage que Lefty Dizz se la pète un peu trop et ne devienne vraiment trop envahissant sur le titre suivant One Eyed Woman. Muddy Waters revient alors sur scène pour calmer le trublion et terminer le concert, Clouds In My Heart où Ron Wood s'illustre, Champagne And Reefer avec l'ensemble des musiciens autour du maître.
Tout ce beau monde réuni dans un si petit lieu nous régale parce que la musique est bonne, du blues de la plus belle eau, les musiciens s'amusent sans se prendre au sérieux et sans ces excès d'attitudes compréhensibles quand ils jouent dans des stadiums. Muddy Waters, sorte de Parrain bienveillant est sur ses terres, un club au cœur de Chicago, et ce ne sont pas trois Blancs mecs qui vont l'intimider. Personne n'est dupe, si les Stones s'essaient au blues joliment, Muddy Waters EST le blues, tout simplement.
Ajoutez à l'aspect musical, ces images de l'entrée des Stones dans la salle, leurs attitudes quand ils sont filmés à leur table et vous obtenez un DVD absolument fabuleux. L'image est très bonne, filmée par très peu de caméras en raison du manque de place, le son est excellent, remixé par Bob Clearmountain comme d'hab'. Sur le DVD, 16 titres, et sur le CD joint, 11 titres seulement mais les principaux et les plus représentatifs de la soirée. Encore une fois, le fan met sa main au porte-monnaie, mais c'est si bon et quand on aime, on ne compte pas, c'est bien connu.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Échec et mat, 24 février 2013
Par 
Jean Humbert "gloup" (france) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Live at Checkerboard Lounge [Import USA Zone 1] (DVD)
Eh bien nous avons beaucoup de chance ces temps-ci : The Rolling Stones nous comblent. Et pas avec leurs nouveautés, non, mais avec des ré-éditions, des ressorties, voire des officialisations de pirates. Keith Richards l'a laissé entendre dans son excellente biographie : les Stones vont se mettre à publier des archives, des bijoux : des concerts ou des inédits. Et ils ont donc commencé : voici une belle chance pour nous.
Ici ce cd est un peu différent des autres sortis ces temps-ci: moins rock, forcément, puisque voici un concert avec Muddy Waters, et aussi Buddy Guy (au temps où il était grand !) et d'autres bluesmen moins connus que je ne vais pas, honteusement, mentionner ici. On retiendra des titres, lesquels ? TOUS. Tout est formidable ici.
Un sacré cd de blues, de rock, de blues-rock, de rock-blues. le son est formidable. L'interprétation aussi.
Avec « Some girls: Live in texas '78 » (très grand concert !), ou « Some girls » ré édition avec tout un cd bonus ils vont nous coûter cher. Mais comment peut-on ne pas acquérir de tels bijoux ? D'autant plus, qu'en cherchant bien, ces disques ne sont pas hors de prix.

Une précision, qui n'a rien de musicologique : il existe de nombreuses versions de cet album : Cd, Dvd, vinyl, Cd/Dvd, Blu-ray, etc... Donc il faut bien être attentif au moment de choisir. Sinon on pourrait être surpris, mais pas déçu.
On pourra avec bonheur rapprocher ce cd de l'excellent « Breaking it up, breaking it down » cd live, de blues, par Muddy Waters, James Cotton et Johnny Winter.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Chicago est une fête, 10 août 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Checkerboard Lounge : Live Chicago 1981 (DVD)
Voir Muddy Waters dans l'ambiance chaude et débridée d'un juke joint, l'entendre revisiter à peine deux ans avant sa disparition, de manière chaleureuse et très détendue ses grands standards, c'est en soi un petit miracle. Et bien la technique permet en 2012 de profiter de ce genre d'évènement, en faisant revivre une soirée exceptionnelle de novembre 1981, dans un club de Chicago, aussi microscopique que bondé. Et ce, avec une restitution sonore et visuelle inespérée, dans de telles conditions.
Comme il est d'usage dans ce type de manifestation, on mange, on boit, et on vit la musique. Autant dire que le spectacle est dans la salle autant que sur la scène... Et que l'image et le son se complètent idéalement. Hoochie Coochie Man, Mannish Boy, Baby Please Don't Go, Got My Mojo Working, You Don't Have To Go... Autant de classiques inusables qui vont défiler à un rythme d'enfer au milieu des vapeurs de bourbon et des arômes de fumerie. Le Big Chief, était très en verve ce soir. Nul besoin de forcer son talent pour en imposer à son turbulent entourage musical. Avant tout, sa formation habituelle, bien rodée, au sein de laquelle on remarque deux guitaristes très doués : John Primer et Rick Kreher. Une discrète mais solide ligne rythmique avec Ray Allison aux drums et Earnest Johnson à la basse. Enfin à l'harmonica, l'inépuisable George « Mojo » Buford, prêt à toutes les batailles avec en bandoulière, sa cartouchière bien fournie en instruments. Le pianiste Lovie Lee, on ne l'entendra quant à lui qu'au début. C'est à dire avant que le théâtre des opérations ne soit envahi par une ribambelle d'invités, complètement allumés. Et pas des moindres : Junior Wells, Buddy Guy, Lefty Dizz, et last but not least, les Rolling Stones en personne !
Muddy Waters va faire la part belle à tout ce petit monde qu'il accueille avec un plaisir évident. Les Stones arrivés presque subrepticement dans ce joyeux capharnaüm, imaginaient peut-être n'avoir qu'à jouer le rôle de spectateurs peinards. C'était compter sans la malice du maître de cérémonie qui va les prier à tour de rôle de venir le rejoindre dans une jam session de plus en plus échevelée. Ils ne se feront pas prier, ce qui donnera un moment savoureux. « The Blues had a baby », l'exclamation de Muddy Waters en parlant du rock 'n roll n'a jamais été aussi vraie que ce jour là ! Le plus grand groupe de rock du Monde n'en menait pas large devant cette assemblée de cadors du Blues, mais ils ont joué le jeu honnêtement, presque sans cabotiner. Sans trop de panache certes, mais avec juste assez pour prouver leur digne filiation...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Mon avis, 1 août 2012
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Checkerboard Lounge : Live Chicago 1981 (DVD)
Quand les Stones rencontrent leurs idoles : émouvant.

Il y a quelques années, j'avais acheté la version pirate. Après comparaison (videoprojection) je peux dire que l'image est de meilleure qualité même si le résultat est loin d'être exempt de défaut mais il est difficile de faire mieux vu que le tournage avait été réalisé en vidéo selon le standard de l'époque. C'est certainement pour cette raison que le blu ray n'existe pas car cette technologie n'aurait rien apportée de plus. Quant au son, le bon est spectaculaire et mérite à lui seul l'achat de ce dvd. Merci Bob Clearmountain !

Un regret néanmoins :

- j'aurais apprécié de voir dans les bonus une interview d'au moins un des trois stones présents lors de cette soirée afin qu'il livre ses commentaires et souvenirs personnels liés à ce mémorable moment

Je précise par ailleurs que le dvd que j'ai acheté comprenait bien le DVD et le CD (achat effectué en dehors d'Amazon, mais à ma connaissance, le dvd est vendu avec le cd quelque soit le point de vente, du moins en France)
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Merveille, 15 février 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Checkerboard Lounge : Live Chicago 1981 (DVD)
Une pure merveille. Une rencontre mythique. J'adore le blues et le rock Rest in peace muddy waters. Vive la bonne musique
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 superbe, 28 janvier 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Checkerboard Lounge : Live Chicago 1981 (DVD)
il a longtemps que je n'ai les rollings stones dans cette forme,un des dernier concert de muddy. un pur bonheur
de plus une video et un cd impec
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 incontournable, 7 avril 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Live at Checkerboard Lounge [Import USA Zone 1] (DVD)
pour ceux qui aiment le blues et les rolling stones incontournable pour le cd ...le dvd à regarder avec un lecteur adapté pour les us
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Quelle joie ce dvd, 20 mars 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Checkerboard Lounge : Live Chicago 1981 (DVD)
Fan de rock et de très bon Blues à l'état brut ce mélange des genres est exceptionnel , enfin c'est mon avis. Quelle simplicité de la part de ces grands artistes . Que du bonheur.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 D. marc, 12 février 2013
Par 
D. marc (belgique) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Live at Checkerboard Lounge [Import USA Zone 1] (DVD)
Superbe de voir et entendre Muddy Waters accompagné par une kirielle de bluesmen à la réputation à ne plus faire : John Primer, Mojo Buford. La prise de vue n'est pas au top, ceci est certainement dû à l'étroitesse du lieu, le Checkerboard Lounge malgré sa réputation est un petit bar où a résonné le blues des plus grands.
Muddy Waters nous propose un concert d'une grande valeur, normal vu les titres interprétés.
L'arrivée des Stones déstabilise l'enregistrement, images chahutées, mais quel bonheur de voir tout ce beau monde interpréter ensemble quelques grands standards du blues.
A regarder sans modération.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Rencontre du maître et des élèves, 26 novembre 2012
Par 
Koch Pierre (haguenau (67)) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Checkerboard Lounge : Live Chicago 1981 (DVD)
Super document, même si les Stones ne sontpas les vedettes. C'est un plaisir de revoir le band de Muddy 2 ans avant sa mort (avec l'excellent John Primer à la guitare).
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Checkerboard Lounge : Live Chicago 1981
Checkerboard Lounge : Live Chicago 1981 de Muddy Waters & The Rolling Stones (DVD - 2012)
EUR 20,00
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit