Commentaires en ligne


5 évaluations
5 étoiles:
 (3)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Le deuxième du cycle des romans de Palliser, 20 juillet 2010
Par 
zybine, amateur éclairé (Paris) - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Phinéas Finn (Broché)
Anthony Trollope (1815-1882) est un des grands écrivains de l'époque victorienne - et l'un des moins lus en France, ce qui est grand dommage pour un pays où Wilkie Collins ou George Eliot sont si populaires. Peut-être la faute à une production considérable de 47 romans dont se détachent les deux cycles dits du Barsetshire et de Palliser. Les romans de Plantagenet Palliser forment un vaste cycle dont l'arrière-plan est la vie politique britannique à l'époque de Gladstone et Disraeli. Succédant à "Peut-on lui pardonner ?" (1864, Cf. mon commentaire), Phineas Finn (1869) est le deuxième volume du cycle de six romans. Viendront ensuite Les diamants Eustace (1873), Les antichambres de Westminster aka Phineas Redux (1874), Le premier ministre (1876) et The Duke's Children (1879), que je ne crois pas encore traduit.
Comme dans le précédent roman, Plantagenet Palliser n'est ici qu'une ombre, qui exerce en l'espèce les fonctions de chancelier de l'Echiquier dans un gouvernement libéral ; le roman est en fait entièrement centré sur Phineas Finn, jeune Irlandais venu à Londres trouver sa voie. A bien des égards, il s'agit d'ailleurs d'un roman d'apprentissage : Phineas doit chercher un métier et trouver une épouse et ce n'est pas un hasard si les 700p. compactes du roman se concluent par un mariage et une prise de fonctions.
S'étant engagé sans enthousiasme dans des études de droit, notre héros se retrouve un peu par hasard député et découvre le monde parlementaire. Ce point de départ offre à Trollope l'occasion d'une description subtile de ce monde si particulier et de ses grandes figures : derrière les ténors (fictifs) Turnbull, Daubeny et Gresham se cachent les portraits de Bright, Disraeli et Gladstone. C'est aussi avec un grand plaisir que nous découvrons avec Phineas les fonctions du Speaker ou des Whip, le jeu des alliances et les trocs de fonctions et sinécures, la tension entre les intérêts particuliers (Phineas est le député d'une criconscription fantôme) et des intérêts particuliers (il est aussi favorable à une démocratisation du corps électoral). Après des débuts difficiles (très belle scène où Phineas est paralysé de trac avant sa première intervention dans la Chambre), notre héros fera une carrière météorique jusqu'à devenir membre de l'exécutif en charge des colonies, tout en se demandant en permanence si ce monde est bien fait pour lui. Appelé à choisir un mentor dans le sillage duquel il pourra prospérer, Phineas doit également choisir une conjointe. Il sera successivement amoureux ou tenté par Mary Flood Jones, fidèle mais terne jeune fille de son pays, Lady Laura Standish, aristocrate qui épousera pour son malheur le député Kennedy (l'échec de cette union donnant lieu à de terribles et magnifiques scènes de jalousie), Violet Effingham, gracieuse jeune femme qui lui préférera le frère de Lady Laura, Lord Chiltern, oisif hobereau porté sur la bouteille mais qui, sous ses aspects épais, ne peut totalement masquer une réelle sensibilité et enfin Madame Max Goepler, richissime faiseuse de rois.
Naturellement, des fils étroits sont tissés entre les choix professionnels et sentimentaux que doit faire Phineas. Chaque figure de politicien éminent ou de femme de coeur se répond : d'un côté, la fidélité aux origines et aux valeurs avec Mary F. Jones ou le ministre Monk; de l'autre, la tentation de l'argent et du pouvoir au risque du reniement avec Madame Goepler et le premier Ministre Gresham. Béni des Dieux par ses divers talents et la sympathie universelle dont il semble jouir, Phineas saura-t-il faire les meilleurs choix ? Telle est la question traitée ici avec la sympathique pesanteur, la composition au cordeau et le souci du détail propres au roman victorien en général et à Anthony Trollope en particulier.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Ni Rastignac, ni Rubempré, 13 juin 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Phineas Finn (Broché)
Phineas Finn est le deuxième des six romans de la série Palliser novels, publiés entre 1864 et 1880 qui tournent autour de personnages impliqués dans la vie parlementaire. Phineas Finn, jeune irlandais de classe moyenne devient membre irlandais de la chambre des communes britannique à 25 ans. Son manque de fortune personnelle le pousse à accepter d'entrer au gouvernement afin de s'assurer des revenus confortables. Alors se posent des questions de conscience et d'indépendance personnelle. Devra-t-il épouser une femme qu'il n'aime pas pour sa fortune? Devra-t-il trahir ses principes moraux et consentir à des choix politiques opportunistes? Son honneur et son ambition livrent la lutte.
La peinture de l'époque est authentique, les personnages féminins sont subtils et nuancés, le protagoniste est attachant. Un roman qui vous habite longtemps après l'avoir refermé.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Ni Rastignac, ni Rubempré, 13 juin 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Phineas Finn (Broché)
Phineas Finn est le deuxième des six romans de la série Palliser novels, publiés entre 1864 et 1880 qui tournent autour de personnages impliqués dans la vie parlementaire. Phineas Finn, jeune irlandais de classe moyenne devient membre irlandais de la chambre des communes britannique à 25 ans. Son manque de fortune personnelle le pousse à accepter d'entrer au gouvernement afin de s'assurer des revenus confortables. Alors se posent des questions de conscience et d'indépendance personnelle. Devra-t-il épouser une femme qu'il n'aime pas pour sa fortune? Devra-t-il trahir ses principes moraux et consentir à des choix politiques opportunistes? Son honneur et son ambition livrent la lutte.
La peinture de l'époque est authentique, les personnages féminins sont subtils et nuancés, le protagoniste est attachant. Un roman qui vous habite longtemps après l'avoir refermé.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Ni Rastignac, ni Rubempré, 13 juin 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Phinéas Finn (Broché)
Phineas Finn est le deuxième des six romans de la série Palliser novels, publiés entre 1864 et 1880 qui tournent autour de personnages impliqués dans la vie parlementaire. Phineas Finn, jeune irlandais de classe moyenne devient membre irlandais de la chambre des communes britannique à 25 ans. Son manque de fortune personnelle le pousse à accepter d'entrer au gouvernement afin de s'assurer des revenus confortables. Alors se posent des questions de conscience et d'indépendance personnelle. Devra-t-il épouser une femme qu'il n'aime pas pour sa fortune? Devra-t-il trahir ses principes moraux et consentir à des choix politiques opportunistes? Son honneur et son ambition livrent la lutte.
La peinture de l'époque est authentique, les personnages féminins sont subtils et nuancés, le protagoniste est attachant. Un roman qui vous habite longtemps après l'avoir refermé.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un roman d'apprentissage révélateur des moeurs victoriennes, 23 mai 2002
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Phineas Finn (Broché)
Phineas Finn constitue le premier roman de la série des Palliser. Il s'agit d'un récit mêlant vie publique et vie privée d'un jeune parlementaire autour duquel gravite un certain nombre de personnages. Le génie de Trollope consiste en la création d'un véritable univers, digne de la Comédie Humaine.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit