Commentaires en ligne 


10 évaluations
5 étoiles:
 (6)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:
 (2)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


14 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Rhapsody Of Turilli.
Attention, les gars, il va falloir suivre.
Luca Turilli, ex-guitariste de Rhapsody (of Fire), revient en solo cette année avec un nouveau projet baptisé Luca Turilli's Rhapsody. Il ne fait donc plus partie du groupe mais reprend le nom (et le logo... et l'artwork) pour son nouveau projet. De son côté, Rhapsody of Fire existe toujours, mené...
Publié le 27 juin 2012 par orion

versus
3.0 étoiles sur 5 Presque du renouveau
La nouvelle formule de Rhapsody version Turilli regagne un peu du souffle que la précédente formation avait perdu sur son dernier opus. Un peu moins ampoulé et plus efficace, cet album est un bon premier pas dans une nouvelle saga.
Publié il y a 8 mois par Le Preacheur


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

14 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Rhapsody Of Turilli., 27 juin 2012
Par 
orion (Vinland) - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ascending To Infinity (Edition Limitée + DVD) (CD)
Attention, les gars, il va falloir suivre.
Luca Turilli, ex-guitariste de Rhapsody (of Fire), revient en solo cette année avec un nouveau projet baptisé Luca Turilli's Rhapsody. Il ne fait donc plus partie du groupe mais reprend le nom (et le logo... et l'artwork) pour son nouveau projet. De son côté, Rhapsody of Fire existe toujours, mené par Alex Staropoli et Fabio Lione. Nous allons donc avoir en piste deux groupes portant (quasiment) le même nom, avec un artwork très proche... Va falloir faire attention dans les bacs des disquaires pour ne pas se planter !
Luca Turilli, donc, revient après six ans de silence solo et ses deux albums sortis simultanément : "The Infinite Wonders of Creation" et "Lost Horizons" de son autre projet, Luca Turilli's Dreamquest (quand je vous disais qu'il fallait suivre).
Luca a embarqué avec lui pour ce projet des musiciens qui étaient partie prenante dans Rhapsody of Fire, à savoir les français Dominique Leurquin (guitares) et Patrice Guers ( basse). Au poste de batteur, après avoir sollicité Alex Holzwarth qui devait assurer la batterie dans les deux entités, le groupe a finalement recruté un nouveau batteur, Alex Landenburg (tiens, un autre Allemand...)
Cette année, son arme secrète, c'est un nouveau chanteur répondant au nom de Alessandro Conti, que Luca a gardé secret le plus longtemps possible. Et il faut reconnaître que ce gars-là sait chanter.
Pour ajouter un peu plus à la confusion, au niveau de la musique, on ne peut pas dire qu'il y ait une différence énorme entre ce nouvel album solo de Turilli et les derniers Rhapsody of Fire. Ce qui est somme toute très logique dans la mesure où le guitariste était le principal compositeur du combo.

Et donc, c'est sans attendre de surprise que l'on aborde cet album. Une intro arabisante, électro puis symphonique nous accueille pour nous plonger dans la nouvelle oeuvre de l'Italien. Et là, déjà, on sent que ça ne va pas faire dans la légèreté. Ceci dit, ce n'est pas forcément ce qu'on est venu chercher, la légèreté, en s'apprêtant à écouter un album de Rhapsody...
Le titre éponyme qui ouvre les hostilités ne créera aucun bouleversement pour les amateurs de Rhapsody : c'est pareil. Un titre plutôt speed pour ouvrir l'album, quelle surprise ! La seule différence étant bien sûr le chant de Alessandro, plus technique et je dirais moins gonflant que celui de Fabio Lione. Oui, désolé, je n'ai jamais été super fan de ce chanteur.
Mais Luca sait aussi piocher dans son propre répertoire (comprendre son répertoire solo). Ainsi, "Dante's Inferno", le morceau suivant, a un refrain qui ressemble pas mal à un morceau du projet Dreamquest. Une ambiance arabisante repointe le bout de son nez sur "Dark Fate of Atlantis", un morceau dont la construction fait penser à un titre du premier album solo de Luca, "King Of The Nordic Twilight". C'est un peu le problème je trouve : des petits airs de déjà entendu parsèment cette nouvelle oeuvre. Cet album sonne finalement comme la somme de tous les albums de Luca Turilli, sous son nom ou celui de Rhapsody (Of Fire).
Un peu de néoclassique par ci ("Dante's Inferno", "Tormento E Passione"), une petite touche médiévale ou baroque par là ("Excalibur"), le tout enrobé de gros choeurs et d'éléments symphoniques omniprésents, toute la panoplie est déployée. On peut ajouter quelques notes un peu électro de synthé comme sur le projet Dreamquest. On trouve, comme sur les derniers albums de Rhapsody, le titre chanté en Italien. Ici, il s'agit de "Tormento E Passione", en duo avec une chanteuse, façon opéra. On se rend compte à cette occasion que Alessandro est effectivement un très bon chanteur.
Pour "Luna", chanté encore en duo avec une voix féminine (et en anglais et italien), on se dit : ça y est, de l'originalité. Mais en fait, non. Luca est allé piocher du côté de Nightwish et de son "Slow Love Slow" pour l'ambiance légèrement enfumée de type piano-bar au début du morceau avec un côté opéra en plus.
Et comme pour chaque album de Turilli / Rhapsody, l'oeuvre s'achève sur une grosse pièce de plus de quinze minutes, "Of Michael The Archangel And Lucifer" (rien que le titre, on avait deviné...) Si les influences cinématographiques du bonhomme marquent fortement les compositions, comme d'habitude, ici, c'est l'apothéose. Le "Cinematic Metal", comme Luca aime l'appeler, dans toute sa splendeur. Mais au bout du compte, un morceau qui me semble très (trop ?) décousu.

Aucune surprise à attendre. Les amateurs du style ne seront sans doute pas déçus tant cet album s'inscrit dans la continuité de l'oeuvre du groupe italien, d'autant que l'exercice me semble plus réussi que les derniers albums de Rhapsody of Fire en date. Mais là, il me vient une interrogation. Si Luca Turilli's Rhapsody fait du Rhapsody Of Fire, que va faire Rhapsody Of Fire ? Du Luca Turilli ? Allez, je plaisante. Les aficionados du groupe italien risque finalement de se retrouver avec deux albums de leur groupe préféré par an. Que demande le peuple ?

Retrouvez cette chronique (et d'autres) sur le site "auxportesdumetal.com".
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Ascension vers l'infini réussie !!, 27 juin 2012
Par 
Bianchimani Michel (le luc , France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)    (VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ascending To Infinity (Edition Limitée + DVD) (CD)
Nous voici donc avec la première séquelle de cette nouvelle ère post "Rhapsody of fire" et la scission duale de l'entité en 2 parties qui espérons le , seront plus complémentaires qu'antagonistes .
Un petit mot tout d'abord concernant le contenant qui tel un petit grimoire rempli de photos superbes et des lyrics magnifiques sur fond post apocalyptique :c'est infiniment beau !!
Quand à la musique proposée , elle est tout simplement grandiose mettant en avant les talents de composition d'un Luca Turilli qui semble avoir maîtrisé parfaitement les composantes de son holywoodesque/épic métal . Sonorités néo-classiques ,choeurs majestueux , envolées lyriques et mélodies sophistiquées sont autant d'ingrédients réunis pour que cette mixture musicale devienne une potion d'immortalité pour les adorateurs des opus du maestro Italien . Si l'on reconnait facilement la signature des sonorités à la "Luca Turilli" et de ses albums sortis sous son nom , le savant dosage d'apport de la musique et de touches de Rhapsody of fire et Rhapsody lui apporte une dimension nouvelle .
Certains trouveront sans doute que la musique à perdu (un peu) en puissance ce qu'elle a gagnée en lyrisme mais cela restera à l'appréciation de chacun. Les gouts et les couleurs...Quand à Alessandro Conti , il étale de brillante façon son talent tout au long de l'album et l'on découvre là un grand chanteur à la hauteur de la qualité de la musique et des ambitions du groupe!!
Pas de temps faible donc pour moi dans cet album vraiment magnifique de bout en bout dont allez savoir , si la pureté de sa musique ne fera pas monter votre âme vers l'infini ??
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3.0 étoiles sur 5 Presque du renouveau, 20 novembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ascending To Infinity (Edition Limitée + DVD) (CD)
La nouvelle formule de Rhapsody version Turilli regagne un peu du souffle que la précédente formation avait perdu sur son dernier opus. Un peu moins ampoulé et plus efficace, cet album est un bon premier pas dans une nouvelle saga.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Fulgurant, 4 avril 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ascending To Infinity (Edition Limitée + DVD) (CD)
Je ne connaissait pas Luca et franchement je vais vraiment me pencher sur sa discographie car ce CD est exceptionnel. Même les passages musicaux chargés de virtuosité ne lassent pas. Le chanteur est extraordinaire, les musiciens sont talantueux et tout les titres sont bons voire très bons voire fabuleux
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Chapeau M. Turilli, 27 novembre 2012
Par 
Hugh' (Valence/Toulouse, France) - Voir tous mes commentaires
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ascending To Infinity (Edition Limitée + DVD) (CD)
A l'écoute, je ressens des émotions tout à fait comparables à celles ressenties pour le diptyque "Symphony Of Enchanted Lands". Un bonheur qui n'était plus au rendez-vous dans les derniers albums de Rhapsody Of Fire. Les tensions dans l'ancien groupe ont été palpables sur les productions, rendant le tout ... ennuyeux ! Certes le thème général et les mélodies de ce nouvel opus avec un nouveau groupe et sous la direction plus exclusive de Luca Turilli sont différentes - quoique Luca Turilli se reconnaisse en quelques notes, la signature des grands - il émane de cet album un lyrisme vraiment libre qui s'envole vers des sommets.
A écouter et réécouter, avec du bon matériel car le son est à la hauteur des compositions et de l'interprétation : grandiose
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Une merveille !, 10 octobre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ascending To Infinity (Edition Limitée + DVD) (CD)
Vivement le concert à Annecy au Brise-Glace, leur fief où il répète pour la tournée, la classe :-D
Malheureusement je peux pas les voir à Lyon avec Freedom Call car je suis à Fribourg en Suisse pour voir les fabuleux Kreator (écouté absolument le titre éponyme de leur dernier album : Phantom Antichrist.
A bon entendeur...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Du très bon Turilli et bien plus, 21 juillet 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ascending To Infinity (Edition Limitée + DVD) (CD)
Quelle étonnante surprise surtout grâce au chanteur. On en apprend beaucoup plus durant les interviews de comment ce fabuleux chanteur est arrivé dans le groupe. Luca quand à lui fait aussi un excellent travail. Les cœurs et divers intervenants font de cet album l'un de mes préférés de cette année 2012. Le tout est assez orchestral voir même avec des passages et des titres qui valent un opéra.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 une tres bonme continuation, 28 juin 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ascending To Infinity (Edition Limitée + DVD) (CD)
De Luca Turilli on connaissait deja le travail en dehors de Rhapsody, mais la il sagissait de continuer Rhapsody peesque seul et en lui donnant un nouvel essort : cest une reussite. Dans cet album on delaisse le cote heroic fantasy mais pas le cote epique. Et sans theme directeur ni histoire raconte Luca reussit a nous sortir tout de meme un grand et long morceau fantastique et grandiose. Le nouveau chanteur s'en sort tres bien et il est prometteur pour la suite. Moi qui avait ete decu par le dernier disque de Rhapsody celui ci me comble : du Rhapsody et du Turilli, bred du bon
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Album pompeux, indigeste et caricatural... du gâchis!, 4 mars 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ascending To Infinity (Edition Limitée + DVD) (CD)
Que dire du nouveau groupe de Luca Turilli? Le nouveau chanteur Alessandro Conti est tout bonnement excellent, que ce soit en studio ou en live (concert mémorable au Brise-Glace en novembre dernier, accompagné par une jeune chanteuse juste incroyable de virtuosité), et tant pis pour les extrémistes du line-up classique, ce dernier surpasse techniquement Fabio Lione, qui n'avait déjà pas à rougir de ses performances. Conti vient d'ailleurs de recevoir le prix du meilleur chanteur 2012 décerné par Rock Hard Italy. En revanche, niveau prononciation c'est malheureusement loin d'être ça, ce qui ne devrait pas dépayser les fans de la première heure (mais vraiment, un peu de travail sur son anglais ne ferait pas de mal. Je dis ça...)

Pour le reste, Luca ayant quitté Rhapsody pour enfin disposer de la liberté de composer ce qui lui plaît sans compromis (et de ne plus avoir à subir la tyrannie commerciale de Tom Hess?), on pouvait légitimement s'attendre à du très lourd. A juste titre... Au risque de ne surprendre personne, Luca Turilli's Rhapsody, c'est du Rhapsody, pas tellement en plus cinématique (il y a bien quelques petits passages burtoniens ou grossièrement hollywoodiens par-ci par-là, mais ça relève plus de l'accessoire qu'autre chose); mais en plus bourrin (orchestralement parlant), plus épique (vers le ridicule), cliché et caricatural, à un point que cela en devient indigeste. Le problème, c'est que Luca confond le cinématique et le pompeux. Or la vraie musique de film a besoin d'être bien dosée et de comporter des moments d'accalmie pour être efficace. Résultat, il est franchement difficile d'imaginer la musique de cet album dans un film, alors même que c'était apparemment le but souhaité. Au moins le nouveau logo avec sa texture maousse béton ne ment pas: c'est du lourd!

C'est un album sincère, je pense, où le potentiel existe malgré tout -noyé dans une masse orchestrale indigeste et tout sauf nécessaire, même les chanteurs malgré leurs qualités techniques en font des tonnes-, un album qui aurait mérité une certaine subtilité! (un mot qu'apparemment Luca Turilli ne doit pas connaître.) Trop de lourdeur tue l'émotion, et là, cet album est vraiment trop. Il y a certes quelques beaux titres (Tormento e Passione, Dante's Inferno, Clash of the Titans et son aspect peut-être un peu plus "pop", qui restent pour moi les meilleurs titres de l'album, même si on sent là un énorme gâchis). "Of Michael The Archangel And Lucifer's Fall", un long titre épique dans la plus pure veine rhapsodesque, est également plutôt réussi, même si sans grande surprise. "Luna", une reprise très scolaire et sans audace d'Alessandro Safina se révèle néanmoins écoutable. En revanche, il vaut mieux ne pas s'attarder sur les textes qui sont d'un ridicule rarement atteint même chez Rhapsody. Les vidéos de Dark Fate of Atlantis (qui contient sans doute la pire rime de l'histoire de la musique: "Dark Mantis! Dark Fate of Atlantis!" Sérieux, le rapport entre une mante religieuse et l'Atlantide, en dehors de la rime?) et Clash of the Titans (dans un remix inaudible fait à l'arrachée par un amateur dans sa chambre, là encore WTF) restent hélas dans ce vautrage de clichés qu'on a rarement connu aussi grotesque. Avec les moyens mis en oeuvre et le talent et les capacités qu'on connaît de l'Italien, cet album est vraiment du gâchis, c'est une conserve servie dans un plat à caviar, énorme frustration pour les fans de la première heure. Et l'avenir ne semble pas jouer en faveur de la subtilité pour notre ami puisque Luca voit toujours plus grand et vient de s'associer avec un orchestre professionnel pour un son "encore plus cinématique"... Luca, stop, arrête-toi avant qu'il ne soit trop tard!!

Pour être honnête, passé le premier mois en ma possession je n'ai plus été capable d'écouter cet album tant les arrangements sont indigestes. Même les deux derniers albums de Rhapsody, qui étaient plutôt moyens, passent beaucoup mieux et pour cause... Pour rappel, il y a tout juste 10 ans, Luca sortait en solo ce qui fut tout simplement l'un des albums les plus immersifs, créatifs et audacieux du metal et du rock tous genres confondus, tout en réussissant l'exploit d'être tout public: j'ai nommé le concept album Prophet of the Last Eclipse, qui lui était réellement Cinématique, émouvant, et innovant. Il serait souhaitable qu'il s'en souvienne.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 4 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 faut tenir jusqu au bout, 9 mars 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Ascending To Infinity (Edition Limitée + DVD) (CD)
j aurais jamais cru qu un album de rhapsody me fasse l effet d un malmsteen dur et long pour en arriver a bout.c est comme une pizza vous pouvez mettre toutes les garnitures du monde si la pàte est loupée sa vas pas le faire que d orchestrations boursouflées ayant du mal a ratrapper des melodies ras les paquerettes faudrais revenir a plus de simplicitée le nouveau chanteur fais ce qu il à a faire sans genie je retourne ecouter freedom call .
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Ascending To Infinity
Ascending To Infinity de Luca Turilli's Rhapsody
Acheter l'album MP3EUR 9,99
Ajouter à votre liste d'envies Voir les options d'achat
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit