undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

4
3,8 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
1
The Amazing Spider-Man (Bof)
Format: CDModifier
Prix:7,99 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 6 septembre 2012
James Horner a réalisé un très bon travail sur la musique de ce film.
Alors que Danny Elfman avait créé un thème pour le générique et ponctuait les scènes de cascades aériennes par de grandes envolées symphoniques, Horner a été plus subtil (à l'image du film selon moi).
Sa musique est donc plus discrète, parfois trop, j'ai eu du mal à discerner un thème vraiment puissant, mais elle colle pourtant bien avec l'ambiance de ce reboot, que j'ai légèrement préféré aux autres films.
J'ai particulièrement apprécié les musiques " non héroïques " avant que Parker ne devienne Spiderman. J'aurais voulu noté 3,5 mais je ne peux pas alors ce sera 4 étoiles.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 26 mai 2013
Je suis aussi fan du film que de la bande originale : à travers les musiques ont revis le film : j'adore !!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 26 juillet 2012
Cette OST du film est très satisfaisante, elle ne dépasse pas celle de Danny Elfman certes mais elle sait se rentre bouleversante et héroïque quand il le faut, je la conseil à tous les fans de super-héros !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 9 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 21 juillet 2012
Ce nouveau film sur le personnage de Spiderman propose une approche plus adulte, voir même dépressive de l'univers de la bande dessinée, exactement l'inverse de celle lumineuse et franche, agencé par Sam Remi. ... Et ce n'est pas juste qu'un coup de peinture ou un nouveau casting comme on passe du verni pour faire plus neuf, tout en essayant de continuer sur ce qu'avait imaginer le précédent réalisateur.
Ce nouveau Spiderman tout en étant malgré tout consciencieux et extrêmement fidèle face à son modèle de papier et de dessin, prend à contrepied la vision qui était celle du réalisateur d'Evil Dead.

Dany Elfman alors compositeur attitré de la série avait eu la lourde responsabilité de trouver le thème qui personnaliserait le Monte En L'air. Le résultat n'était pas mémorable mais il y avait quand même un vrai thème principal et qui est resté.
Pour cette nouvelle approche plus sombre et plus existentielle, Alexandre Desplat aurait été un rêve, le choix judicieux étonnant, une extension du film avec ses propres motifs....
Alors, de savoir que c'était James Horner qui avait décroché la queue du Mickey pour venir tartiner ce film élégant avec sa pâte pour des goûters musicaux sans saveur... Comment croire un seul instant que celui qui confond mélodie avec Béchamel, serait capable de créer de toute pièce la nouvelle identité musicale de ce personnage à l'iconographie multiple.

Effectivement, nous ne sommes pas déçus. La musique de The Amazing Spiderman est donc rigoureusement identique à la pelletée des autres scores que pond Horner. Ce mélange désuet symphonique et laborieux qui essaye de calquer des constructions mélodiques complexe qui chez Williams glissait comme de la soie tout en étant lisible. Une fois de plus avec James Horner, les notes semblent étouffée en une matière bruyantes et compacte. Rien ne se détache et agrémentent les images comme on utiliserait un désodorisant pour toilette pour vaporiser dans un salon.
Rien, pas une idée mélodique, un thème fort qui aussitôt détacherait ce Spiderman des précédents. Non, Horner fait ce qu'il sait faire le mieux, du remplissage, de la musique au kilomètre comme ce qu'il compose pour les attraction des parcs Disneyland.

Les oreilles attentives qui apprécient la musique de film en général, n'en reviennent pas de constater la tiédeur et le manque total de créativité musicale pour ce film.
Pourtant, si à un moment, dans un climax, une scène de suspens, Le compositeur d'Avatar tente de surprendre l'auditoire en injectant de l'atonal, donnant une ambiance à la Shinning, là aussi, il déçoit puisqu'il ne fait que plagier Ligetti comme il avait déjà plagier par le passé Katchaturian et lui-même, ses propres créations en les recyclant d'un film à un autre.

Il est dommage que l'on galvaude à ce point un élément aussi important qu'est le score d'un film alors que l'on budgétise l'entreprise à 230 million de dollars. Ce nouveau Spiderman est globalement réussi mais avec des thèmes lénifiant et tout juste calé comme musique d'accompagnement.

On se plait à Imaginer ce qu' Alexandre Desplat aurait pu faire puisqu'on la vu aussi à l'aise dans l'intime façon Jacques Audiard ou symphonique avec les deux derniers Harry Potter.

Tant pis, dommage. Il faut juste espérer alors que ce compositeur ne participera pas aux suites de ce nouveau Spiderman qui méritait pourtant plus beaux atours.
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé


James Horner: Pas de Deux
James Horner: Pas de Deux de Clark Rundell (CD - 2015)