undrgrnd Cliquez ici Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_GWeek16Q2 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

3,7 sur 5 étoiles3
3,7 sur 5 étoiles
5 étoiles
0
4 étoiles
2
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: CD|Modifier
Prix:12,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Pas l'intégrale à recommander au néophyte certes.
Très inégal ce disque possède pourtant un charme bien particulier.
Le premier concerto est réussi même si la cadence du premier mouvement créée pour l'occasion par Gould a du donner de l'urticaire à beaucoup.
Mais c'est Glenn Gould voyez vous...
Le deuxième et le troisième concertos sont largement écoutables eux aussi, l'ambivalence entre Bernstein ancien enfant prodige devenu un chef respecté et le nouveau surdoué capricieux et fantasque fonctionne bien.
Les partis pris de Gould gâchent un peu le quatrième et on sent que la patience du maître commence à s'user.
Le fameux clash lors de l'interprétation live du concerto n°1 de Brahms aura lieu juste après.
CBS a appelé un vieux chef Léopold Stokoski pour terminer l'intégrale. Le 5éme est malheureusement raté chacun jouant de son coté. Trop de différence d'âge sans doute.
L’interprétation de Gould est ici largement plus supportable que dans les sonates de Beethoven où a certains moments on se demande s'il ne se moquait pas tout simplement du monde.
A écouter d'abord par curiosité et à réécouter ensuite pour le charme de cette rencontre entre deux géants de leur époque qui ne se sont pas croisés très longtemps !!
On est loin de l'osmose Berstein Serkin dans les 3 et 5.
55 commentaires|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 octobre 2012
J'aime beaucoup cette version des concerti No. 1 et 5. Quant aux concerti No.2-4 je pense que, malgré certains très beaux moments,le jeu de l'orchestre est trop massif et il manque cette connivence entre le soliste et l'orchestre comme elle existe pour le premier et le cinquième concerto. A mon avis il y a assez de versions nettement supérieures de ces trois concerti pour pouvoir oublier celles de Gould/Bernstein.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 novembre 2012
Les versions des Concertos de Beethoven sont nombreuses et tant mieux.
Celle de Glenn Gould se démarque vraiment et il est bon de "réveiller" ses oreilles.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

19,00 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)