undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_TPL0516 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,9 sur 5 étoiles
33
4,9 sur 5 étoiles
Format: Blu-ray|Modifier
Prix:17,89 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Georges Lautner célèbre pour ses films comme "Les Tontons flingueurs", "Les Barbouzes" ou encore "Ne nous fâchons pas" réalise en 1968 "Le Pacha".
Le génial Michel Audiart est toujours dialoguiste et Le grand Serge signe la musique.
Cette fois-ci, contrairement aux "Tontons flingueurs" ou Gabin avait refusé le rôle joué par Lino Ventura, ce dernier accepte.
La distribution est complété par Dany Carrel "Nathalie Villars", André Pousse "Quinquin", Robert Dalban "l'inspecteur Albert Gouvion" ou encore Louis Seigner "Paul, le directeur de la police".
Au début du tournage, les rapports entre Gabin et Lautner étaient assez tendus mais cela s'arrangea par la suite.
De plus il y eu pas mal de problèmes avec la censure en raison de la violence du long-métrage qui fut interdit au moins de 18 ans.
La chanson de Serge Gainsbourg, "Requiem pour un con" eu également des ennuis avec cette même censure.
Cela n'empêcha pas le film de faire un carton.
Tout commence par Gabin "le Commissaire divisionnaire Louis Joss", aux obsèques de son ami Albert Gouvion qui raconte aux spectateurs comment tout à commencé.
L'histoire en résumé: Albert Gouvion, un inspecteur de police qui a 40 années de carrière convoi une collection de bijoux.
Quinquin joué par un excellent André Pousse fait avec ses complices sauter le fourgon et s'emparent des bijoux.
Par la suite, ils échangent les pierres précieuses à un recéleur contre de l'argent.
Par la suite il tuera ses complices pour garder le fric.
Gouvion en réchappe mais ne s'est pas montré à la hauteur car il a eu peur.
Son ami Joss lui dit alors: "Quand on mettra les cons sur orbite, t'as pas fini de tourner".
Hélas, Gouvion est assassiné peu après et le commissaire Joss découvre que son ami avait une deuxième vie.
C'est alors une traque impitoyable contre les malfrats en tout genre et notamment Quinquin.
Gabin passe le plumeau et fait le grand ménage.
Ce film est un excellent polar typiquement Franchouillard et les répliques d'Audiard sont comme toujours fabuleuses.
Deux exemples car ça n'arrête pas: "Quand on parle pognon, à partir d'un certain chiffre, tout le monde écoute", ou encore quand le médecin légiste dit à Gabin que Gouvion s'est suicidé et que c'est un accident, un regrettable accident, ce dernier lui réponds ", La mort de Louis XVI aussi".
Mis à part "Requiem pour un con" ou Gainsbourg apparaît, on peut entendre sur l'autoradio de "Léon de Lyon" lorsque celui-ci est abattu par Quinquin et sa voiture poussée dans un étang, "Harley Davidson" interprété par Brigitte Bardot.
D'ailleurs on voit un poster de cette dernière dans le long métrage.
En conclusion ce film est un classique à posséder absolument dans sa DVDthèque.
Le DVD restauré est en 16/9 et l'image et le son excellent.
Adanson Marco.
99 commentaires| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
TEMPLE DE LA RENOMMEEle 12 décembre 2008
'inspecteur Albert Gouvion (Robert Dalban), franchit la ligne jaune par amour. Il consent, pour les beaux yeux de Nathalie Villard (Dany Carrel) à servir d'indic à une bande de truands dirigée conjointement par le frère de Nathalie et Marcel Lurat dit "Quinquin" (André Pousse). Après le hold-up des diamants Boucheron sur une route de Picardie, Quinquin s'improvise liquidateur en série en "dessoudant" ensuite tous ses complices dont Albert.
Seulement voilà. Albert ("Albert les Galoches, Albert le lion des Ardennes, Albert le bonheur des Dames, mon pote, l'Empereur des Cons") a, dans le commissaire divisionnaire Joss (Jean Gabin), un support de longue date. Celui-ci découvre le pot aux roses, laisse un aller un hold-up dont il informe, via Nathalie, Quinquin, assiste à la liquidation réciproque des deux bandes de voyous et abat Quinquin.
Si le film date un peu par un certain climat immédiatement pré 68 (pour moi qui avait quinze cette année-là, ça rappelle quelques souvenirs) et une forme de "modernisme" aujourd'hui désuet, ça tient toujours très bien par la densité du scénario, le rythme des scènes, la simplicité du découpage (1er hold-up, mise en place du piège, deuxième hold-up), et la musique ("Requiem pour un con" de Gainsbourg et cette lancinante thématique tenue aux percussions très présente dans le deuxième hold-up).
Il y a sutout les acteurs : des seconds rôles très efficaces-Louis Seignier, Jean Gaven, Frederic de Pasquale, Louis Arbessier, Dominique Zardi, Robert Dalban, Dany Carrel (le plus important de ces seconds rôles) et trônant , au milieu de cette kyrielle , André Pousse (dont la prestation est très réussie) et Jean Gabin, massif, vieilli et toujours aussi efficient.
Comment ne pas être excellent quand Audiard est aux manettes. Il y a une alchimie entre ces deux-là, comme il y a une alchimie entre Audiard et Blier. Les scènes se suivent ("C'était mon pote.."au Commissariat, " De mon temps, on vendait des surprises et des rouleaux de réglisse" dans la petite voiture bleue, "A partir d'une certaine somme, tout le monde écoute" au commissariat, "La Saint Barthélémy du mitan..." lors de la scène Seignier-Gabin, "Il y avait des endroits pour ça..."dans le taxi lors de la discussion avec Dany Carrel) et soutiennent le film comme des piliers porteurs.
" Le Pacha", un polar classique de bonne facture qui se voit et revoit régulièrement.
0Commentaire| 13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 novembre 2012
Juste pour qu'il y ai un commentaire sur l’excellente édition Blu ray de ce très bon film. I faut rendre hommage à Gaumont pour la qualité du travail effectué sur ce Blu ray, la qualité d'image pourrait en remontrer à certains films actuels....
Pour le Film, pour Audiard, pour Jean Gabin, pour les autres acteurs et surtout pour le cinéma français de cette époque....Merci Gaumont
0Commentaire| 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 octobre 2010
George Lautner fait tourner Monsieur Gabin dans un rôle sur mesure, patron de la Brigade criminelle: des bijoux sont volés, des cadavres à tout bout de champs un tub de l'époque de Serge Gainsbourg et des dialogues d'Audiard; Très divertissant.
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 janvier 2013
voilà encore un grand film du cinéma français que dire de plus un bon polar des années soixante très bon gabin
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Suite à l'attaque d'un fourgon de bijoux et à l'élimination systématique des voleurs, le commissaire divisionnaire chargé de l'enquête découvre la double vie de son meilleur ami.

Quel titre étrange... Rien à voir avec l'intrigue du film, lequel aurait manifestement dû s'intituler "Requiem pour un con". Il faut croire que Lautner eut suffisamment de fil à retordre avec la censure de l'époque pour ne pas vouloir en rajouter. La chanson de Gainsbourg, qui revient tout au long du film sous différentes déclinaisons, fut d'ailleurs interdite de radio en raison de sa vulgarité. Une autre époque.

Bien qu'il date de 1968, ce film n'a pas vieilli, ou très peu, notamment en raison de son audace, autant au niveau de la forme (mise en scène, musique, accessoires) que du fond (un policier tenté de devenir justicier). On pourra trouver que le jeu de Gabin est un peu appuyé - on dirait qu'il imite Patrick Sébastien imitant Gabin - ou que les répliques d'Audiard paraissent davantage dictées par l'envie d'un bon mot que par la vraisemblance des dialogues. Personnellement, je rejoins ceux qui estiment que cela participe au charme des polars français des années 60 dont ce film est un digne représentant.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 juin 2014
Des dialogues qui décoiffent, (Normal, c'est du Audiard) une réalisation excellente, (Normal, c'est du Lautner) une musique topissime (Normal, c'est du Gainsbourg) des acteurs qui sont pour certains au sommet de leur art. (Normal, avec une brochette comme celle-là) Un Gabin dans toute sa splendeur. Un André pousse qui a l'air de s'en donner à cœur joie. Et que dire de la magnifique Danny Carrel. Enfin bref, un polar à la Française, indémodable. A voir et à revoir et à revoir et à revoir. Hi hi!
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
L'inspecteur de police Albert Gouvion ( Robert Dalban )est chargé de convoyer une importante collection de bijoux d'une valeur inestimable. Mais un dangereux truand, Marcel Lurat, dit Quinquin ( André Pousse ) et ses complices font sauter le fourgon blindé au bazooka avant de s'emparer du butin. Ce dernier va même jusqu'à tuer ses complices, ainsi que Gouvion, dont le meurtre a été maquillé en accident. Le commissaire divisionnaire Louis Joss ( Jean Gabin ), supérieur et ami de Gouvion, ne croit pas à la thèse de l'accident et veut le venger. Il entreprend également le ménage dans le milieu parisien, en organisant la rencontre de deux bandes rivales (dont l'une est dirigée par Quinquin) à l'occasion d'un braquage avec l'aide de la maîtresse de Gouvion, Nathalie,( Dany Carrel ) jeune et belle serveuse dans une boîte de nuit dont le frère a été tué par Quinquin (car il était l'un de ses complices dans l'affaire du braquage de la camionnette blindée du début du film) et réalise que son vieil ami, qui avait le don de s'attirer les ennuis, s'est mêlé par faiblesse au milieu des gangsters à cause de cette dernière. Pour les admirateur de Notre JEAN GABIN, ce film d'action très bien interprété par l'ensemble des acteurs, est un régal. Si la loi du »milieu » a évolué depuis cette époque, les règlements de comptes entre bandes rivales subsistent toujours . Excellents film à revoir pour tous ceux qui apprécient les polars, afin de passer un bon moment.
22 commentaires| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 décembre 2012
Je connaissais ce film depuis longtemps mais alors là,
le revoir en blu ray m'a mis une claque!
L'image est tout simplement splendide (surtout en intérieur),j'ai eu l'impression
de le redécouvrir.
Je le conseille vivement!
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 octobre 2013
Encore un Gabin exceptionnel .Une brochette d'acteurs superbes et un André Pousse à peine croyable tant il est cynique et dur,mais quel acteur aussi,et tous les autres sont parfaits.A ne pas mettre dans les mains des enfants ni des personnes sensibles mais,là aussi,pas de sang qui coule.A cette époque,les gens mouraient proprement si l'on ose dire ! Très bon film quand même.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)