Commentaires en ligne


13 évaluations
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Tres bien !
J'ai eu ce Cd en achetant le DVD, il etait en disque bonus, et bien sur pas de surprise, il s'agit de la bande son du même DVD.
Quand je dis pas de surprise, je veut dire qu'on avait compris...
Le CD lui même est aussi grandiose que le talent de Ritchie Blackmore et de Candice Night.
Et comme le DVD il nous transporte encore une fois dans un monde...
Publié le 22 septembre 2012 par Frogman

versus
3.0 étoiles sur 5 DVD Blackmore's Night in York
DVD de la tournée US 2012 ;Certain morceaux comme :"The cercle " issu de l'album" Secret Voyage" sont supérieurs à la version studio.
L'image est un peut sombre, mais c'est ce qui ressort de l'ambiance des concerts de Blackmore's Night.
Je trouve Candice très bavarde au cours des concerts, et ne comprenant pas...
Publié le 3 mai 2013 par MASSART


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Tres bien !, 22 septembre 2012
Par 
Frogman "Fred" (France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : A Knight in York (CD)
J'ai eu ce Cd en achetant le DVD, il etait en disque bonus, et bien sur pas de surprise, il s'agit de la bande son du même DVD.
Quand je dis pas de surprise, je veut dire qu'on avait compris...
Le CD lui même est aussi grandiose que le talent de Ritchie Blackmore et de Candice Night.
Et comme le DVD il nous transporte encore une fois dans un monde féerique orné de melodies et de chants magnifiques.
Musique medievale, le sujet reussi plutot bien a notre groupe.
Je le recommande à tous ceux qui adorent et qui n'ont pas acheté le DVD.
On en redemande bien sur....
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Epoustouflant !, 15 juillet 2012
Par 
Frogman "Fred" (France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : A Knight In York (CD)
Dans un premier temps je m'attendais à des riffs de guitare agréssifs et bruyant,
Il n'en ai rien, bien sur Ritchie Blackmore a bien utilisé sa stratocaster, mais avec parcimonie
Les amateurs du son pur et dur de Deep Purple peuvent etre deçu, mais surement pas ceux de Blackmore's Night.
Candice, fidele à son charme avec sa voix puissante et parfaite, nous a transporté dans un univers mediéval et incroyablement agréable.
Les musiques bien jouées, quoique assez différentes des albums studio, nous ont laissé un gout de fete.
En resumé, c'est un tres bon DVD, tres bien pour ceux qui n'ont pas la chance de les voir en concert.
Encore une fois il faut etre amateur, car c'est avec passion qu'on apprecie ces petits instants de la vie...
Bien sur je le recommande...
Cerise sur le gateau, le second disque est un cd audio qui reprend les titres du concert.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Vous connaissez pas le Rock Médiéval ? C'est le moment !, 26 septembre 2012
Par 
Didier Lalli - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Knight in York [Import anglais] (DVD)
Peut être que certains quadras et quinquas se demandent ce que devient ce bon vieux Ritchie Blackmore ? Pour les autres, j'espère que le nom évoque quelque chose. Car est-il encore bien utile de présenter Ritchie Blackmore ? L'homme à la stratocaster blanche, l'homme qui a pondu le riff de Smoke On The Water. Certains l'ont découvert dans Deep Purple bien sûr, d'autres, un peu plus tard, leader de Rainbow, toujours accompagné de fabuleux chanteurs (Dio, John Lynn Turner, Graham Bonnet) et de talentueux musiciens (Cozy Powell, Don Airey, Doogie White, Jimmy Bain, Bob Daisley...). C'est dans une des dernières tournées de Deep Purple qu'apparait Candice Night, alors comme simple choriste. Et pouf ! L'amour fait le reste. Car entre Ritchie et la belle choriste, le courant (et plus puisque affinité) passe très bien. Elle intègre Rainbow toujours comme choriste et co-écrit déjà un titre. Ensuite ils commencent à bosser tous les deux sur un projet de musique acoustique de la Renaissance. A cette époque, Rainbow remplit encore les salles dans le monde entier. De cette osmose est né Blackmore's Night et un style bien étrange, une ambiance donjons et dragons, troubadours et ménestrels alors que s'éteint doucement Rainbow. Nous voilà en 2012, Ritchie a 67 ans et après une grosse quinzaine d'années au régime troubadour, le couple a accouché d'une petite dizaine d'albums, d'une petite fille et il sort aujourd'hui ce DVD, A Knight In York, jeu de mot subtil entre Knight (chevalier) et Night (soirée). C'est déjà la troisième sortie DVD du groupe, mais c'est le premier qui tombe entre nos mains et je dois reconnaitre qu'au départ j'ai pris ça de haut, plutôt goguenard, car moi, les elfes, les lutins, les dragons et les autres créatures fantastiques de ce style, je m'en tamponne un peu.

Le DVD comporte le concert de une heure trente, qu'on peut visionner en 5.1 DTS, 5.1 Dolby Digital ou 2.0 PCM et un mini bonus, A Day in York qui pendant deux minutes et quarante-trois secondes nous fait faire le tour de la ville de York. Sur fond de musique médiévale du groupe et sponsorisé (certainement) par l'office du tourisme de York, cette carte postale, certes idyllique, est totalement inutile.

Le concert commence lui aussi par les mêmes quelques vues de la ville de York en Angleterre, et on attaque avec un air médiéval entrainant, joué par Ritchie à la mandoline, posée sur un trépied, car il a aussi une guitare acoustique en bandoulière. Candice a une voix cristalline, c'est aussi une très belle femme, habillée en reine des bois, elle est irrésistible. La scène est couverte de verdure, de fleurs, de bottes de paille, de rochers, on se croirait dans un décor cheap d'une pièce de théâtre où se jouerait une adaptation de Robin des Bois. Le groupe est en place derrière le couple: piano, basse, violon, batterie. Le son est excellent, la voix bluffante. Candice joue d'une flûte médiévale alors que Ritchie attaque un chouette solo à l'acoustique rejoint ensuite par une violoniste (Gypsy Rose). Les musiciens sont tous costumés (époque médiévale bien entendu), et je doit reconnaitre que Ritchie en elfe des bois, avec ses bottes en daim, ça me fait un peu sourire. Au premier break, Candice s'entretient avec le public anglais, nous parle de sa petite fille d'un an, Autumn, qui a donné son titre à leur dernier album studio, Autumn Sky. Elle explique que la petite boit comme son père et dort comme sa mère : humour médiéval ! Plus drôle encore quand Candice introduit la chanson suivante, Ritchie demande s'il y a des gens de France, apparemment pas, et on l'entend dire: "I don't like France". Comme ça c'est dit ! J'ai pas capté, peut-être est ce en rapport avec le morceau Gilded Cage et se rapporte aux rapports plutôt tendus qu'entretenaient la France et l'Angleterre à l'époque. Le morceau est calme, le bassiste s'est emparé d'une mandoline et Ritchie d'une électro acoustique. Une fois de plus, Candice fait un sacré boulot, par sa voix et sa présence scénique.

Sur The Circle, Ritchie attaque encore avec sa mandoline posée sur pied, mais autour de son cou, que vois je ? Une statocaster blanche ! La curiosité me scotche au canapé, mon fils qui se foutait de moi, ne moufte plus, il reste comme moi, hypnotisé par l'étonnante musique et la belle blonde qui occupe le centre de la scène. Ritchie attaque un solo arabisant, et paf... on se retrouve dans du bon Rainbow d'il y a vingt ans. Purée j'ai la chair de poule, son solo me fait presque pleurer: Quel son ! Quel style unique ! Blackmore's power ! La claque ce morceau, vraiment. Le rock médiéval vient de trouver une nouvelle recrue. Le morceau suivant met en valeur le pianiste, Bard David Of Larchmont (ça en jette) car pour intro, il nous fait un remake des Carmina Burana, des plus réussies, et à lui tout seul. A la basse Earl Grey of Chimay (j'invente rien) martèle un bon petit groove pendant que Ritchie se lance encore dans un bon solo. Au bout de trente minutes de concert, ma fille nous rejoint aussi sur le canapé hypnotique, se demandant pourquoi nous ne parlons plus, et restons la bouche ouverte à regarder un rockeur ménestrel, élégant, balancer des solos efficaces les yeux fermés. Il faut dire qu'il a fier allure le Ritchie, la blonde resplendissante qui s'agite devant lui sur scène nous l'a complètement transformé : rajeuni, posé, très zen. Son épouse a décidément beaucoup d'humour. Entre deux morceaux, elle plaisante en présentant Squire Malcom of Lumley à la batterie et un spécialiste des instruments anciens (lui-même ancien) du nom de Minstrel Albert (on n'en sort pas) qui joue de toutes sortes d'instruments anciens. Elle présente aussi sa flûte en bois, en joue, et précise que ça a dû attirer des canards au dessus du théâtre et que ça va faire du dégât sur leurs voitures.

On poursuit avec un autre morceau plutôt calme et acoustique, au milieu duquel un petit bout de choux apparait en robe blanche et bouclettes blonde, comme maman. C'est Autumn, bien sûr, qui fait sa première scène, sous les hourras de la foule. Elle est un peu perdue entre sa mère, impressionnante en plein chant et son père occupé à sa guitare. Elle finit dans les bras de sa mère, visiblement intimidée par la salle. Ritchie et Candice tentent de la dérider mais rien n'y fait (ah si, elle éternue sur sa mère). Candice plaisante encore en se demandant comment, en grandissant elle pourrait se rebeller contre ça, en montrant son accoutrement médiéval. C'est vrai que l'ambiance est plutôt bucolique, zen à tendance fortement hippie.

Les mélodies des morceaux qui suivent sont superbes, magnifiquement interprétées par la voix de Candice, c'est très folk, parfois à deux mandolines, avec souvent du violon, du piano et de la flûte, on ne peut qu'être impressionné. Les amateurs de metal symphonique à voix féminine devraient jeter aussi une oreille à ce groupe car il a de quoi en combler plus d'un.

A travers ces musiques, nous visitons musicalement des contrées éloignées des terres d'Angleterre. Sur World Of Stone et Fires At Midnight, Candice explique que Ritchie s'est inspiré (elle ajoute même qu'il a tout pompé) d'artistes espagnols, sur Toast Of Tomorrow c'est plutôt d'inspiration folklorique russe. On voit du pays au moins. Pendant le morceau russe on a une petite pause humour avec une fausse Lady Gaga (le pianiste déguisé) qui vient chanter un bout d'une chanson de Lady Gag ! Sur le très beau Fires At Midnight, le bassiste utilise une superbe guitare acoustique double corps, six cordes et quatre cordes. Ritchie nous gratifie d'un joli solo à l'acoustique, même sans stratocaster, le garçon est doué. Sur Dance Of The Darkness on a droit à un bon petit break du bassiste qui a repris sa basse.

Pour le rappel, ils jouent encore trois titres. D'abord plutôt calme et mélancolique avec Dandelion Wine, puis frétillants et guilleret avec All The Fun Of The Fayre où Candice agite un tambourin pendant que Ritchie secoue sa mandoline. On termine tout en douceur ce voyage dans le temps avec First Of May qui clôt ce DVD.

Oyez oyez, damoiselles, damoiseaux, ce DVD est déroutant, je vous le recommande pour vos prochaines soirées médiévales (ou pas), vous allez épater vos compagnons, c'est moi qui vous le dit...

Retrouvez cette chronique, et bien d'autres, sur notre webzine: auxportesdumetal.com
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3.0 étoiles sur 5 DVD Blackmore's Night in York, 3 mai 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Knight in York [Import anglais] (DVD)
DVD de la tournée US 2012 ;Certain morceaux comme :"The cercle " issu de l'album" Secret Voyage" sont supérieurs à la version studio.
L'image est un peut sombre, mais c'est ce qui ressort de l'ambiance des concerts de Blackmore's Night.
Je trouve Candice très bavarde au cours des concerts, et ne comprenant pas l'anglais.... il aurait été intérressant de sous- titrer ces passages .
Bon DVD pour les fans.
Pour ceux qui veulent en savoir plus sur Blackmore's night à travers le DVD je conseil le Double DVD Blackmore's Night " Castles & dreams" .
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Pour ceux qui aiment à la fois la musique ancienne et les solos de guitare de Deep Purple, 7 juin 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : A Knight in York (Album vinyle)
On se laisse prendre par ce mélange inhabituel, concept créé par Ritchie Blackmore et son épouse.
Les solos de guitare sont toujours impeccables et j'aime la voix de Candice Night.
Le style rappelle beaucoup la musique de Loreena Mc Kennit qui joue aussi sur le mélange des époques et des instruments.
Candice Night rappelle aussi un peu Maggie Reilly la choriste de Mike Oldfied.
Personnellement je préfère plus leur dernier disque Dancer and the Moon.
Attention : ce dique est enregistré en public, pour ceux qui préfèrent plus l'atmosphère Studio.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 voyage à travers les âges, 15 décembre 2012
Par 
Barclau "lost in the flood" (Gonzai, A Découvrir Absolument) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Knight in York [Import anglais] (DVD)
Dans une ville sur laquelle notre époque a eu peu d'emprise, une prestation merveilleuse va avoir lieu. Un moment hors du temps, où la magie est reine.
Le dvd présente un menu simple, avec la lecture du concert entier, la possibilité de choisir la chanson, les langues, et un petit diaporama animé présentant la belle ville médiévale de York avec un morceau acoustique instrumental de Blackmore. Une invitation qui nous met dans l'ambiance, commençant aux portes de la ville et finissant dans les coulisses du prestigieux Grand Opera House.
Pour ce second live du groupe la setlist met à l'honneur les deux derniers albums "Autumn sky" et "Secret voyage".
"Locked within the Crystal ball" nous invite avec grâce dans une atmosphère à laquelle tout participe, que ce soit les habits des musiciens, la scène avec ses pierres moussues, la lumière, les gestuelles, les instruments qui semblent sortis d'un livre d'histoire. Mention spéciale pour la belle robe de la belle Candice Knight, dont le charme constitue une des grandes attractions de ce spectacle. Plus qu'un concert, c'est ici un spectacle qui se dévoile, un voyage à travers les âges.
"Gilded cage" est envoûtant, doux, et rappellera à certains Loreena McKennitt. "The circle" amène du rythme, refrain splendide, ça y est on est en pleine Renaissance, on pourrait se croire dans une fête d'un village aux toits de chaume. Et puis vient le moment qu'on ne peut s'empêcher d'attendre un peu: Ritchie sort la stratocaster, et nous gratifie après un passage aux riffs orientaux, d'un solo qui ravira un peu la nostalgie de ceux qui ont tant appris sur les traces de ce grand nom de la guitare.
"Journeyman" est introduit avec virtuosité par le piano. C'est très solennel, et puis ça dérive vers le thème magistral de Carmina Burana qui illustrait à la perfection l'Excalibur de John Boorman. Ritchie revient avec sa strato en main, pour un morceau encore impeccable. C'est marrant, mais du coup la filiation de toute sa carrière devient limpide, comme s'il racontait son histoire. Jouant un morceau très médiéval avec son électrique, on entend des zestes de Rainbow, on comprend ce qui l'a amené là, à se retirer 400 ans en arrière, lui qui a fait faire à la musique et au rock des pas de géant. Et on entend aussi à quel point son influence fût grande pour toute la scène heavy metal, dragon-metal, on entend ce qui a donné des idées à Rhapsody, Iron Maiden, Iced Earth et d'innombrables groupes qui lui sont tant redevables.
Oui, on est au pavillon, et ici il y a bien un lien avec le metal, son penchant épique et magique, celui qui se plaît à rêver d'aventures au temps des chevaliers, de châteaux à défendre, de princesses à sauver de la furie d'un dragon, d'elfes, qui s'invente des jeux de rôles
On sent l'harmonie entre le groupe et le public, ce dernier étant bien gâté. Car le spectacle se déroule comme un film avec beaucoup de relief. "The pleasen't promise" est un des titres qui m'a le plus marqué, l'interprétation transporte. C'est un plaisir de voir Candice nous guider dans ces contrées qu'on s'imagine soudain, traversant les prairies à cheval...
Même si le groupe se plaît à développer une atmosphère en dehors du temps, c'est sans aucune austérité. Il se permet d'ailleurs des moments d'humour et de second degré inattendus. Ainsi dans "Toast to tomorrow", le groupe se paie un peu, gentiment, la tête de Lady Gaga, allant jusqu'à jouer version médiévale un de ses tubes, et faisant chanter un de ses membres travesti pour l'occasion!
Pour "Barbara Allen", Ritchie introduit le morceau au luth, instrument qu'il affectionne tout le long du spectacle. Le morceau est splendide comme un vol d'oiseaux. "Darkness" est d'une grande pureté, d'une grâce intimiste plongée dans des teintes bleues et violet profond (comme on se retrouve tiens!). "Dance of darkness" fait la liaison en reprenant le thème avec une rythmique à donner envie de boire des chopines dans quelque taverne boisée. Et un beau solo acoustique de Ritchie pour cet instrumental où tous participent, même Candice qui se joint à la troupe avec sa flûte médiévale. On a aussi droit à un beau solo de basse! "Dandelion wine" contrebalance le tout, étant une jolie ballade aux accents folk celtique. Le couple finit seul sur un "First of may" tout en délicatesse, avant d'être rejoint par la troupe pour le salut final. Un spectacle enivrant, captivant, qui nous laisse le sourire, celui d'une personne qui vient de vivre un moment particulier, au même titre que chacun des musiciens qui vit l'instant à sa manière, Candice avec le sourire, Ritchie les yeux fermés, comme transporté ailleurs, dans cette époque dont il tire maintenant le maximum de son inspiration.
Ritchie reste principalement dans l'ombre, lui qui a déjà tant brillé, offrant la lumière à celle qui éclaire sa vie depuis des années, depuis cette aventure musicale que certains ont espérer éphémère, et que d'autres voudront éternelle.
La réalisation technique est parfaite, le son magnifique.
Blackmore avance en toute liberté, avec ses propres valeurs, comme un chevalier perdu dans une époque étrange, mais continuant son épopée avec une conviction intacte.

©copyright Pavillon 666 & Barclau
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Très bien, mais..., 11 janvier 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Knight in York [Import anglais] (DVD)
Ils sont toujours aussi bons , mais Ritchie reste Ritchie, son commentaire sur les Français ....Bien que le DVD soit dans un emballage scellé, il n'était pas neuf (qques rayures) mais ça n'a pas compromis la qualité.
Très bon rapport qualité prix tout de même, n'hésitez pas
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Superbe, 5 mars 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : A Knight in York (CD)
Blackmore's night fait partie des groupes préférés de ma fille de 14 ans. Ce CD était un cadeau pour son anniversaire, une magnifique surprise qu'elle écoute régulièrement.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Que du bonheur !, 23 janvier 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : A Knight In York (CD)
Musique et vidéo de qualité
On aurait apprécié un sous titrage pour pouvoir participer à la bonne humeur et aux rires suscités par la chanteuse entre deux morceaux
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 coucou ritchie !, 17 février 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : A Knight In York (CD)
toujours du plaisir avec leurs albums c'est bon a entendre ! on en veux toujours plus de blackmore car il n'a pas perdu la main .
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

A Knight in York
A Knight in York de Blackmore's Night (CD - 2012)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit