Commentaires en ligne 


32 évaluations
5 étoiles:
 (21)
4 étoiles:
 (5)
3 étoiles:
 (3)
2 étoiles:
 (2)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Un radeau sur la rivière
De ce film, je garde le souvenir très vif de Marylin en Jean -c'est la seule fois de sa carrière où on la voit en Jean, hormis dans The Misfits (Les Désaxés)- , sur un radeau, avec Mitchum et un gosse, tous les trois pourchassés par des Sioux, (ou des Apaches je ne sais plus très bien), et tentant vainement de ne pas...
Publié il y a 14 mois par Minette

versus
10 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 La rivière sans retour, le blu-ray américain multi-région
Il s'agit très probablement de la même édition blu-ray en France, également vendue dans le coffret Marylin.
Le blu-ray est malheureusement une déception.

L'histoire : un père vient retrouver son fils dans un camp de chercheurs d'or. Ce dernier a été pris sous la protection d'une chanteuse de cabaret au...
Publié le 13 août 2012 par Sicé


‹ Précédent | 1 2 3 4 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

10 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 La rivière sans retour, le blu-ray américain multi-région, 13 août 2012
Par 
Sicé - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : La rivière sans retour [Blu-ray] (Blu-ray)
Il s'agit très probablement de la même édition blu-ray en France, également vendue dans le coffret Marylin.
Le blu-ray est malheureusement une déception.

L'histoire : un père vient retrouver son fils dans un camp de chercheurs d'or. Ce dernier a été pris sous la protection d'une chanteuse de cabaret au cœur d'or. Les retrouvailles ont lieu alors que la chanteuse et son bon à rien d'amant tentent de rallier Carson City par radeau et se retrouvent en difficulté...

L'image : Si une partie du film est encore agréable à suivre malgré une image de qualité bizarre (trop sombre dans certains plans, granuleuse quand on force le contraste) mais détaillée, une petite partie du film (passé la seconde attaque d'indiens, sur la rivière) m'a semblé en basse définition. J'ignore l'histoire du transfert mais c'est comme si une séquence provenait d'une source différente. C'est vraiment dommage, vu la splendeur des paysages. Les détails fins comme les cheveux et les grains de peau sont limites.

Le son : Anglais DTS HD Master Audio 5.1 ; Anglais Dolby Digital 4.0 ; Espagnol Mono ; Français DTS 5.1 : agréable, légèrement daté, immersion correcte dans les scènes de rapides. Les chansons sonnent très, très bien.

Les bonus : des bandes annonces non restaurées et c'est tout.

La collection Marilyn semble offrir des transferts de qualité inégale : serait-ce une restauration bâclée car hâtive ?
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Un radeau sur la rivière, 25 juillet 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Rivière sans retour (DVD)
De ce film, je garde le souvenir très vif de Marylin en Jean -c'est la seule fois de sa carrière où on la voit en Jean, hormis dans The Misfits (Les Désaxés)- , sur un radeau, avec Mitchum et un gosse, tous les trois pourchassés par des Sioux, (ou des Apaches je ne sais plus très bien), et tentant vainement de ne pas chavirer de leur fragile radeau qu'ils font avancer péniblement avec de grandes pagaies.

Ils sont seuls tous les 3 sur les "rapides" du Canada, et sont à la fois pourchassés par les indiens qui ont brulé la maison de Mitchum, (Matt, un repris de justice remis en liberté) et pourchasseurs, entre autres, de 2 gredins qui leur ont dérobé leur unique fusil après avoir molesté Kay (Marilyn).

Ils doivent absolument rejoindre une ville en bas de la vallée, pour y récupérer le cheval de Matt, volé par l'Amant de Kay, un gangster qui a gagné au poker une propriété qu'il est parti inscrire au cadastre de la ville.

Je me souviens aussi de la sublime Marilyn en robe jaune et orange, à volants et avec une longue tresse nattée, à demi couchée sur une table, chanter "One Silver Dollar" dans un bouge mal famé, et de Matt qui la jette sur son épaule pour l'emmener avec lui et son fils rejoindre sa ferme, alors qu'ils ont passé tout le film à se disputer. (Et à s'embrasser très passionnément, une fois quand même !)

En fait, Tourné en 1954, ce film de Otto Preminger relate une histoire qui se passe en 1875.

Cette "rivière sans retour" est un western un peu spécial puisque entrecoupé de chansons, à l'instar d'une comédie musicale, genre très en vogue dans les années 50.

En effet, plusieurs chansons interrompent le cours du récit. Les titres "The River of No Return", "I'm Gonna File My Claim", "One silver dollar" et "Down in the Meadow" sont toutes interprétés par Marilyn Monroe, la véritable héroïne de ce film.

Un grand classique et un très beau rôle pour Marilyn très bien assortie dans ce film au fabuleux Robert Mitchum.

A voir et à revoir !

Tourné en Technicolor, très beau rendu sur DVD (même sans Blu Ray) !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 du bon western avec une marylin etonnante, 17 mai 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Rivière sans retour (DVD)
du bon vieux western avec des acteurs de talent et tés bonne surprise de retrouver une MARYLIN MONROE dans un role qui lui va trés bien je l'avais en CASSETTES VHS MAINTENANT EN DVD BEAUCOUP PLUS D ACTUALITE AVEC UNE QUALITE D IMAGS SUPERBES
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


11 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Double bravo à Amazon !, 23 mai 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Rivière sans retour (DVD)
Contrairement à ce qui est annoncé sur le boîtier, ce DVD n'est pas visible en VO sous-titrée français !
Quel dommage !
Et c'est une tromperie... Dommage, deux fois !
Les langues, en audio, existantes sont : anglais, français, allemand, italien, castillan;
Les langues, en sous-titrage, existantes sont : danois, hollandais, anglais pour les hearing impared.

Ces renseignements ne correspondent pas à ce qui est annoncé sur le produit; dommage, dommage !
JPM

Je laisse volontairement l'ancien commentaire pour montrer les bonnes dispositions d'Amazon envers ses clients. Amazon m'a donc adressé un nouveau DVD qui s'est montré semblable au précédent réexpédié par mes soins aux frais d'Amazon. Je me suis montré plus curieux que la précédente fois et j'ai eu l'idée de cliquer sur le signe " > " paraissant sur l'écran entre les mots "Main Menu" et "Résume Film". J'ai eu la surprise de découvrir la suite des Subtiles disponibles, qui sont : Suomi, Français, Deutschfür Horgeschadigte, Italiano, Norsk, Castellano, Svenska.
Toutes mes excuses à Amazon pour le malentendu et surtout pour le retard à écrire cette remarque.
JPM
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


34 internautes sur 42 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un western enchanteur, le plus beau rôle de Marilyn, 3 juillet 2004
Par Un client
Ce commentaire fait référence à cette édition : Rivière sans retour (DVD)
Western de 1954 (Preminger) avec Robert Mitchum et Marilyn Monroe.
River of no Return, c'est la merveilleuse combinaison de Robert Mitchum, Marilyn Monroe et du fleuve qui ne cesse de rythmer cette romance feutrée. Le fleuve, qui, à l'époque, prit une nouvelle dimension grâce à ce format dont personne, avant Preminger, n'avait su déceler les possibilités, le CinemaScope. C'était au temps où Preminger ne donnait pas encore dans les grandes machines. La fascination premingérienne qui fut à la source de tant de gloses, jamais elle ne fut plus évidente que dans ces chroniques aigres-douces, ces longues et lentes marches d'un homme vers une femme ou d'une femme vers un homme, Laura, Un si doux visage, River of No Return, Bonjour tristesse.
"Il faut regretter que Preminger n'ait réalisé qu'un seul western, car, dans cet espace bouillonnant, il a su glisser cette sorte de désenchantement singulier qui vient droit de ce coin d'Europe où il a vu le jour. "L'amour est le voyageur de la rivière sans retour", dit la chanson du film. Dans cette aventure de l'homme et de la femme qui accomplissent leur apprentissage sur les eaux en furie, Preminger a inscrit tant de tendresse et de pudeur qu'on oublie presque que le personnage principal n'est autre que le torrent, photographié comme jamais torrent ne l'a été." (Jean Wagner, Le Western)
Ce western au ton heureux nous donne, à chaque vision, l'impression de passer des vacances. On sort de là trempé, fourbu, affamé, dans l'euphorie. Marilyn Monroe, cinémascopiquement cadrée comme jamais elle ne le fut, y créait le personnage le plus délicieux de sa carrière et y interprétait admirablement des chansons anthologiques ("One Silver Dollar", "Down in the Meadow", "I'm Gonna File My Claim") avant de se faire masser par Robert Mitchum.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


15 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Western mythologique, 4 avril 2009
Par 
Latour07 (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(#1 CRITIQUE au Tableau d'HONNEUR)    (TOP 500 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Rivière sans retour (DVD)
La célèbre réalisateur de films "noirs" Otto Preminger n'a réalisé qu'un seul western, ce pur chef d'oeuvre de "La Rivière sans retour" ("River of no return"), cinemascope, technicolor et stéréophonique (comme le précise la bande annonce figurant dans les bonus) en 1954.

Ce mythique western est mythologique. L'univers qu'il décrit est celui de la création du monde. Il n'est pas gnostique (chute des âmes dans des corps mauvais, chaos originel) et pourtant il décrit le chaos.

Les ingrédients de départ sont en effet :

1/ Une ville en régime de création : les tentes jouxtent des baraques en bois, la glaise (la boue), l'eau déjà (un charriot portant des filles de joie ne parvient pas à sortir du trou d'eau dans lequel il s'est enfoncé) : il s'agit d'une ville frappée par la maladie enfiévrée de la recherche de l'or. L'ambiance qui y règne est identique à celles décrites dans les deux magistraux Je suis un aventurier et Les Affameurs de Anthony Mann.

2/ Un homme descend de son cheval (Robert Mitchum). Un autre à ses côtés également, mais d'une mule sans selle. Il s'agit d'un Padre. Mitchum ramasse la bible qui est tombée dans la boue. La terre de mission de ce prêtre n'est plus celle des indiens, mais bien celle de cette ville de débauche d'énergies (Henry Hattaway s'en inspirera-t-il lorsqu'il composera son très beau "Cinq cartes à abattre" avec Robert Mitchum, en 1968 ?). Nous apprendrons très vite qu'il est récemment sorti de prison pour meurtre.

3/ Une divinité païenne, Marilyn Monroe, sublime chanteuse de saloon qui subjugue son assemblée non seulement dans le film mais aussi de l'autre côté de l'écran lorsqu'elle chante "Down in the Meadow" ou bien encore "I'm gonna file my claim", morceaux d'anthologie country révélant l'importance cruciale de la femme dans la conquête de l'Ouest - ces deux interprétations valent pour elles seules l'achat obligatoire de ce DVD -

Le film se construit autour de l'histoire d'amour de ces deux héros. La nécessité les ayant conduit à fuir les indiens en descendant la tumultueuse "Rivière sans retour" sur un radeau de fortune crée l'originalité de ce film.

L'eau. Quel symbole. L'eau est dangereuse. La Piste des géants décrit bien ce danger de la traversée. Elle est nécessaire à la vie. Il faut s'en sortir, la franchir pour parvenir à la terre promise (l'un des mythes fondateurs de la nation américaine). L'eau est vie à condition de s'en sortir sinon mort (symbolique du baptême chrétien). Une ville sans eau est souvent abandonnée (fin du rêve de l'or comme dans L'Homme de l'ouest ou La ville abandonnée). La rivière à l'écume rageuse peut donc aussi bien être le Styx.

Gaston Bachelard vient à point pour approfondir ce film de génie. Dans son très bel ouvrage L'eau et les rêves : Essai sur l'imagination de la matière il met en rapport ces deux termes pour en faire jaillir la force de l'imagination :

"L'imagination n'est pas comme le suggère l'étymologie, la faculté de former des images de la réalité ; elle est la faculté de former des images qui dépassent la réalité, qui chantent la réalité. Elle est une faculté de surhumanité."

La descente de cette rivière en furie est parsemée d'embûches. Les flèches tirées par les Indiens ne sont pas celles de Cupidon. Et pourtant ...

La traversée de cette rivière (tous les embarquements ont lieu de la rive droite, l'arrivée à Concil City est sur celle de gauche) marquera-t-elle l'arrivée à bon port d'une entente forte révélatrice d'un véritable amour entre Robert Mitchum et Marilyn Monroe ?

Un dernier mot. Dans les westerns, bien avant tout le monde et mai 1968, la femme est totalement considérée. Elle n'est surtout pas la "nunuche" potiche de la grosse production cinématographique de cette époque. La jaquette du DVD est inexacte. Marilyn Monroe n'a pas été précurseur dans l'affirmation d'une féminité, d'un féminisme, dans le cinéma. Susan Hayward (Le jardin du diable), Jane Russel ("Le banni", Les Implacables réalisé par Raoul Walsh qu'il préférait à Marilyn Monroe dans "Les hommes préfèrent les blondes"), Jennifer Jones (Duel au soleil), Barbara Stanwyck (Quarante tueurs), Marlene Dietrich ("Les écumeurs", "l'Ange des maudits") sans oublier Grace Kelly dans "Le Train sifflera trois fois" sont là pour le démontrer.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 TRES BON WESTERN., 24 mars 2014
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Rivière sans retour (DVD)
LA PERFORMANCE DES ACTEURS DE CE FILM EST EXCEPTIONNELLE AINSI QUE LES DECORS NATURELS ET LA CHANSON DU FILM EST INOUBLIABLE.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 wouah !, 7 janvier 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Rivière sans retour (DVD)
une Marylin Monroe éblouissante, un Robert Mitchum égal à lui même, un plaisir pour les yeux.
un western qui n'en est pas un.
pour le comparer à un film plus récent il est de la même trempe que "la rivière sauvage" sauf que les indiens remplacent les bandits.
à voir et à revoir avec plaisir.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Qualité du Blu ray, 22 septembre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La rivière sans retour [Blu-ray] (Blu-ray)
J'avais été très déçu par la qualité du Blu Ray de PLANETE INTERDITE que j'avais acheté, ne voyant aucune différence entre un dvd et de la HD, et m'étais dit que je ne racheterai plus un vieux film en Blu Ray.
Aimant tellement LA RIVIERE SANS RETOUR, je me suis laissé tenté quand à laisser une nouvelle chance au support pour un film de cette époque.

Je dirai qu'ici le Blu ray vaut quand même le coup, même si la qualité n'a rien à voir avec celle d'un film récent.
La HD premet une belle définition des détails.
La qualité blesse un peu au niveau des couleurs qui ne sont pas assez chatoyantes (mais le film l'était-il sur sa copie 35 mn salles?) et certains passages (comme ceux du chant sous la tente) font un peu délavés et sombres.

Cela étant, même avec une qualité pas forcément optimale, le Blu ray reste aujourd'hui de toute façon la meilleure façon de découvrir ou de revoir ce chef d'oeuvre.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Superbe western, 25 août 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Rivière sans retour (DVD)
Juste un petit commentaire pour vous dire que la Rivière sans Retour est un film magnifique.
Les paysages sont splendides, les acteurs convaincants, tout comme le scénario... Assurément l'un des rôles les plus intéressants de Marilyn Monroe.
Excellent western. Je vous le conseille !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 3 4 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

La rivière sans retour [Blu-ray]
La rivière sans retour [Blu-ray] de Otto Preminger (Blu-ray - 2012)
EUR 10,39
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit