undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici ECFR_GNO_Flyout Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles15
4,3 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 27 avril 2014
Premier tome d'une nouvelle histoire de près de 2500 pages du pape du space-opera moderne.

Le centre de la galaxie n'est pas un trou noir mais une barrière artificielle protégeant un secret vieux de plusieurs milliards d'années.
Le rêve vivant, une nouvelle religion de plus de 5 milliards d'adeptes développée après qu'un prophète ait reçu des rêves émanant d'un monde humain à l'intérieur du Vide décide d'y faire un pèlerinage. Mais les Raiels, race extraterrestre très ancienne et étudiant le Vide sans succès depuis plusieurs millions d'années estime que cela créera son expansion amenant la fin de la galaxie.
L'humanité qui a fortement évolué est divisée : L'ANA : Intelligence postphysique du système d'Activité Neurale Avancée, la branche haute (ajout de biononiques ultra performants rendant inutile le clonage et le rajeunissement), les Avancés à l'ADN modifié, les mondes extérieurs... Tous s'affrontent à divers degrés politiques et s'interrogent sur ce pèlerinage...
Pendant ce temps, Edeard sur une planète du Vide, vit sa vie dans un monde original mêlant manipulations génétiques et technologie primitive...

L'action se passe 1500 ans après L'Étoile de Pandore. Si l'histoire n'en est pas la continuité, les fréquents rappels et certaines interventions de personnages comme Paula Mayo en rendent la lecture indispensable pour une bonne compréhension de l'univers dans lequel nous sommes à nouveau plongés.
L'auteur comme à son habitude (si l'on a lu également son cycle de l'aube de la nuit) nous emmène partout dans son monde, nous offrant des tranches de vies qui semblent sans rapport les unes avec les autres avant de les faire se rejoindre (mais pas dans ce tome), le fil rouge étant ce projet de pèlerinage dans le vide.
Nous avons d'une part un univers cyberpunk ultra technologique et de l'autre un type fantasy (l'histoire d'Edeard) et le mariage est réussi.
L'action est au rendez-vous, un style résolument moderne qui nous embarque, des personnages hauts en couleurs, des histoires passionnantes. Bref, une réussite.
Bien évidemment, ce n'est qu'un premier tome, donc on est loin d'avoir toutes les réponses, un tome de présentation, mais quelle présentation....

La suite dans Vide temporel.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Dans l'ensemble c'est un bon livre qui mixte deux genres: la science-fiction et la fantasy.
L'aspect science-fiction est à mon avis la plus aboutie avec un gouvernement constitué d'êtres "supérieurs" qui se sont complètement dématérialisés dans un système hautement technologique, l'ANA. La force de l'auteur est de s'appuyer sur des technologies que nous connaissons mais qui ne sont qu'à leurs balbutiements de nos jours tels que la création de corps à partir d'ADN, la transmission de personnalité grâce aux sciences cognitives et leurs applications technologiques ou encore les nanotechnologies. On pourrait presque parler d'anticipation plus que de science-fiction. Et puis il y a des êtres multiples, l'usage des drogues poussée à son paroxysme et bien d'autres sujets tous aussi intéressants, le tout dans un monde galactique qui connaît ses luttes de factions pour le pouvoir et une menace commune: "Le Vide". Ce phénomène cosmique qui menace l'existence même de l'humanité va être l'objet de multiples conflits technologiques et religieux. Nous avons donc tout les ingrédients pour ne pas nous ennuyer.
De l'autre côté, nous avons une civilisation qui évolue à l'intérieur du "Vide", qui s'appuie sur des pouvoirs paranormaux tels que la télékinésie, la télépathie et bien d'autres.
Ces deux mondes n'ont pas de contacts et sont quasi ignorants de l'existence de l'autre. Cependant nous comprenons à la lecture de ce premier volume qu'ils sont loin d'être aussi indépendants l'un de l'autre et que tôt ou tard ils vont se rencontrer et interagir pour le meilleur et pour le pire. A découvrir dans les volumes suivants....
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 juin 2013
Un millénaire après les événements de l'étoile de Pandore, l'humanité a continué à évoluer et à s'étendre dans l'univers. Certains dynasties ont quittés la galaxie originelle et coupés tout contact, une partie de l'humanité continue à vivre à peu près normalement (si on excepte l'immortalité, rajeunissement et corps multiples), une autre partie vit dans une économie d'abondance en attendant de passer au stade suivant : le téléchargement de la conscience dans un réseau neuronal avance, en attendant la transcendance post physique complète.

Des rêves d'une autre civilisation, médiévale, semblant venir d'une zone appelé le Vide, impénétrable même pour les espèces les plus avancées de ce coin de l'univers, sont partagés par tout les humains connectes au réseau Gaia, sorte d'empathie partagée. Une religion s'est organisé autour de ces visions, et son nouveau chef, après la disparition du prophète créateur, veut lancer un grand pèlerinage vers la source des rêves, ce qui inquiète une grande partie de la galaxie, qui craint une expansion dévastatrice du Vide.

Pour les quatre cinquième de la trilogie, l'histoire alterne entre les récits dans l'univers du Commonwealth, intrigues entre différentes factions de l'humanité évoluée, menace d'intervention extra-terrestre, et retour d'individus de la trilogie précédente, et entre des récits digne de fantasy, racontant une histoire à la base classique du jeune orphelin sorti de sa campagne pour devenir le roi du coin (bien qu'il n'y ait pas de magicien, de groupes d'aventuriers, ou de Seigneur du Mal, on est plus dans la fantasy urbaine), et c'est plutôt prenant en tant qu'histoire indépendante. La source réelle de l'intérêt de l'univers futuriste pour cette épopée n'est révélée au lecteur qu'en toute fin du deuxième volume. Ce qui est un tour d'écriture que j'apprécie peu, puisque tous les personnages sont eux au courant. Mais bon, laissons à l'auteur le droit de garder son lecteur dans l'ignorance.

Le tiers donc de l'œuvre est de la fantasy, le reste étant donc le mélange d'enquête, d'investigation, de tranche de vie du futur et de Space opéra épique propre à Hamilton. On retrouve une demie-douzaine des personnages de Pandore, et toute une galerie de nouveaux individus et entités. Le mélange des deux histoires est... particulier mais pas inintéressant. D'ailleurs, quelque part, l'intersection entre l'invasion du Commonwealth par les Primiens et le voyage-quête d'Ozzie tenait déjà de cette structure, bien que l'écart de genre est ici beaucoup plus important.

Au final, j'ai trouvé cela un peu moins convaincant que Pandore, mais cela reste de qualité, et "hamiltonien".
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 avril 2014
Si vous avez aimé l'étoile de pandore vous aimerez la trilogie du vide : même style, même univers. On retrouve des personnages de la trilogie précédente ce qui nous éclair sur l'après guerre contre l'arpenteur.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
La trilogie du vide se situe dans le futur du cycle de pandore .
Cet aspect est très bien rendu car on perçoit clairement ce décalage temporel et on peut même se sentir mal à l'aise face à l'aspect déshumanisé de ceux qui ont choisis de se " dé-corporaliser ".

Au final c'est un univers très convainquant et très réussis .
Les amateurs du style de P F HAMILTON auront de quoi être ravis comme d'habitude .
Environ un tiers du roman se déroule dans le vide et là il s'agit d'un univers de fantaisie .
Les lois de la physique y sont différentes et tout fonctionne sur des bases magico-technologiques .

Comme à l'habitude les avis seront partagés .
Personnellement si il y a toujours un ou plusieurs aspects qui me bloquent chez P F HAMILTON ... :
je suis le plus souvent amené à ne pas y prêter attention au final à cause de son style , de sa capacité à créer des univers et des personnages très convaincants .

Il possède un vrai talent de conteur et ses univers sont comme gorgés de vie et cela m'hypnotise et m'enthousiasme au plus haut point . .

Mon préféré ( entre autres ) de cet auteur : Dragon Déchu .
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 septembre 2015
Tout d'abord, je tiens à dire que je ne lis pas beaucoup.
Mais j'aime avant tout la science-fiction, et je dois dire que j'ai été très agréablement surpris par cet auteur que je ne connaissais pas (inculte que je suis).
Bref, je ne pensais pas dire ça un jour, moi qui ai adoré le cycle de Fondation d'Asimov, mais, oui, j'irais jusqu'à dire que la Trilogie du Vide est probablement la meilleure oeuvre de science-fiction qu'il m'ait été donné de lire à l'heure actuelle.
Attention, je ne dis pas que c'est ce qu'il y a de mieux ! Mais, à titre personnel, j'y ai trouvé absolument tout ce que j'ai toujours rêvé de voir dans un livre de SF.
Seul bémol : la traduction française comporte des fautes de frappe.

Bref, pour conclure : à acheter les yeux fermés si vous aimez la SF.
J'ai acheté toute la trilogie avant même d'avoir terminé le premier tome ^^
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 octobre 2015
Livre offert à un inconditionnel d'Hamilton. Un univers dans la lignée de celui de la trilogie précédente "l'Etoile de Pandore".
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 août 2012
... environ mille ans plus tard.
L'humanité a fait la connaissance d'autres civilisation, mais une menace, au centre de notre Galaxie, pèse sur tous.

Mélange savant de rêves, de pseudo réalités, de mythes... mais sur le fond, si le nous pouvions, voudrions-nous revenir en arrière ?

Merveilleux, magique, au-delà de tout ce qui existe dans le domaine du space opera. Peter Hamilton va au-delà de ses propres écrits...
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 mars 2013
plus Fantastique que S-F mais se lit facilement malgré la profusion de personnages .On se laisse prendre par l'action et la curiosité et on passe volontiers au Tome 2 pour voir ou tout cela va nous mener
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 mai 2013
Tiens en haleine, continue la trame précédente ... manque juste le liant qui semble être fournit par le recueil de nouvelles intermédiaire.
La lecture du T2 s'impose très vite ...
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles