undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

3
4,3 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoile
0
J. S. Bach : Le Clavier bien tempéré -  Toccatas - Variations Goldberg
Format: CDModifier
Prix:21,00 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

9 sur 9 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
50 PREMIERS REVISEURSle 10 septembre 2012
Bob van Asperen a été plus qu'un élève de Gustav Leonhardt, il a été un compagnon fidèle et sa main droite tenant notamment une des classes les plus renommées au monde au sein du conservatoire Sweelinck d'Amsterdam avec des élèves prestigieux dont Christophe Rousset, Blandine Rannou, Pieter Jan Belder...

Il a aussi, fidèle à l'esprit de rigueur mais aussi de curiosité et de dépassement de son maître Leonhardt, n'eu de cesse de découvrir de nouveaux territoires autant au niveau du répertoire (de la renaissance à Padre Soler) qu'au niveau de l'interprétation des oeuvres baroques notamment celles de BACH et en particulier le jeu sur instruments historiques originaux (Leonhardt jouait plus souvent sur copie d'originaux).

Autour de l'année 1990, arrivé à pleine maturité, Bob van Asperen s'attaque à l'enregistrement en série du clavier bien tempéré, des toccatas et des variations goldberg enregistrées sur des instruments allemands originaux aussi magnifiques les uns que les autres (le clavecin Zell Hambourg 1728 pour les deux volumes du clavier bien tempéré et les toccatas et le clavecin Mietke original "noir" du Chateau de Charlottenburg de Berlin pour les variations Goldberg).

Ces interprétations sublimes, pionnières et insurpassées encore jusqu'à nos jours n'ont pas eu le succès commercial escompté initialement, mais comme c'est souvent le cas pour ces interprétations majeures, le temps leur donne lentement mais sûrement raison.

Virgin avait déjà réédité cette magnifique somme en deux coffrets économiques (le clavier bien tempéré en 4CDs et un double disque toccatas - variations goldberg) et voilà que maintenant ce coffret regroupe ces 6 disques pour une somme dérisoire.

C'est un coffret majeur qui vient à point nommé après les rééditions bach leonhardt de DHM,Seon et EMI en montrant une autre facette de Leonhardt: celle du pédagogue. Finalement, n'est ce pas la récompense ultime du pédagogue que de voir lui survivre un élève qui continue à approfondir et dépasser le travail qu'il avait entrepris?

Immanquable pour les amoureux du clavecin de Bach!
66 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
6 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Ces interprétations magnifiques, vivantes, pleines de puissance, d'imagination et d'audace font que l'on se sent vibrer et que l'on est littéralement emporté dans la magie de cette admirable musique. Les tempi sont particulièrement variés, certains vertigineusement rapides, d'autres posés et pleins de sérénité. Les clavecins d'époque sonnent superbement. L'émotion musicale est intense devant cette vision habitée et remplie de très belles trouvailles au niveau des rythmes et des phrasés.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 4 avril 2014
En tant qu'amoureux du piano j'ai toujours tendance à demander au son du clavecin qu'il ressemble à celui d'un Steinway. Ici ça ferraille assez sec mais cela contribue sûrement à ce "parfum d'époque" très subjectif et techniquement fondé sur des imperfections. Comme dit l'autre, si tu es puriste le meilleur instrument, c'est un diapason ! Ce qui est clair, c'est la vitalité de l'interprétation, exempte de cette routine / monotonie que l'on reproche souvent à l'instrument (ou à ses interprètes ?)
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Gustav Leonhardt plays Bach
Gustav Leonhardt plays Bach de Johann Sebastian Bach (CD - 2012)