undrgrnd Cliquez ici KDP nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

3,0 sur 5 étoiles1
3,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

"The Scourge of Muirwood" est le dernier tome de la trilogie Muirwood.

Bonne nouvelle, l'auteur a repris une écriture s'étendant sur 350 pages, comme le tome 1, et pas sur 500 pages, comme le tome 2. On va donc beaucoup plus vite à l'essentiel.

C'est un tome apocalyptique, et c'est un des rares récits je crois où je vois le héros (ici l'héroïne) accepter la "purge", la mort de millions et millions d'êtres vivantes, comme condition nécessaire, comme punition divine à leurs relâchements.

Autre point qui m'a fait tiquer, certes plus de détail mais plus du quotidien et qui jusque là me paraissait juste du "folklore" lié à l'histoire, un obstacle nécessaire : l'héroïne est du côté du Médium, la magie du bien, emplie de spiritualité, tout comme son amoureux. Et bien tant qu'ils ne sont pas mariés, ils n'ont aucun contact corporel au-delà d'un chaste baiser sur la joue. Alors que les méchants, qui ne sont que des femmes (plus tentatrices que les hommes, et qui sont donc favorisées par le mal), sont présentées comme des séductrices se présentant en robes à profond décolleté, osant entraîner les hommes pour leur voler un baiser et les perdre (car les hommes sont seulement faibles). Bien sur, ces femmes dépravées seront les premières punies. Une seule femme au comportement "léger" est présentée sur un jour favorable, mais elle a connu des épreuves et s'est repentie. Bref une Marie-Madeleine.

Vous l'aurez compris, j'ai l'impression que l'aspect religieux le plus puritain a complètement pris le pas sur l'histoire. C'est cohérent et la conclusion est originale, donc ça vaut quand même 3 étoiles. Mais l'orientation ici évidente de l'auteur ne m'incite pas à lire d'autres récits de sa part.
55 commentaires|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus