undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle cliquez_ici Jeux Vidéo

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 9 janvier 2013
Pour un boitier métal qui propose deux disques et sa copie digitale, je suis assez content du prix.
C'est vrai que la présentation est de bonne facture et comme coffret cadeau c'est élégant.
Les disques blu-ray et dvd, auraient mérités autre chose que le logo gris ciment de batman. Un illustré tiré du film aurait été le bienvenu. Mon souci a été au niveau de la copie digitale que j'aurais aimé recevoir directement dans ma bibliothèque iTunes (comme à peu près toutes les copies digitales). Au lieu de ça, le film réside dans mes applications. La définition des supports blu-ray et dvd est irréprochable.
Je ne peux pas pas encore me prononcer sur les bonus que je n'ai pas encore parcouru.
Je mets quatre étoile.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
7 sur 9 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
L'histoire se déroulerait sur 22 épisodes, ce serait probablement super... mais là, tout faire rentrer dans 2h40, c'est mission impossible ! :|

Résultat : un film "clip" au montage ultra-cut digne d'un cocaïnomane (un tic de Nolan, déjà ça m'avait ennuyé dans Inception et les premiers Batman), limite épileptique, qui ne laisse pas la place à l'action pour respirer et aux personnages pour exister.
On passe d'une séquence à l'autre à un rythme trépidant, on ne profite de rien, on ellipse tout (en espérant que les écueils narratifs passeront inaperçus)... et on survole tout, tel le Batman au-dessus de Gotham.

Niveau personnages :
Catwoman est à mille lieux de la déglinguée Michèle Pfeiffer de Burton (mais mention spéciale au jeu de Anne Hathaway, qui est probablement l'actrice qui s'en tire le mieux dans le lot).
Bane est nul, sans saveur : un méchant de pacotille à côté d'un Joker ou d'un Two-Faces... Son plan est naze et la façon dont il est mis en scène et "vécu" par les habitants de Gotham m'a paru peu crédible.
Quant au personnage de miss Tate/Cottillard, non seulement il ne correspond pas à ce que l'on peut en connaître dans les comics, mais il est superficiel, et sa pseudo-romance à peine survolée avec Bruce Wayne est totalement sans intérêt. Qui plus est, la fin est complètement téléphonée et peu crédible. :-/

Alors bon, je ne me suis pas ennuyée, il y a quelques séquences vraiment sympa et Nolan est indiscutablement doué pour filmer l'action trépidante... mais pour la narration, il est clairement un réalisateur qui veut trop "gaver" ses productions, au risque de passer une fois de plus à côté du cœur même de son film.

Si Nolan se mettait à la série TV, je suis sûre que cela serait bien meilleur. Le format Long Métrage l'étouffe trop.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 25 décembre 2012
Inutile de commenter le film, parlons plutôt du coffret :
Les plus
. Boîte métal très classe
. Formule BR+DVD, très souple

Les petits moins qui gâchent un peu, mais sans remettre l'achat en question :
. Pas facile de savoir quel disque on a en main (film ou bonus)
. Un temps de détection par mon lecteur BR Sony particulièrement long
. Une copie digitale toujours aussi lourde à tenter d'utiliser. Les acheteurs honnêtes souffrent plus à l'utilisation que les pirates
. Un feuillet papier (dos de la boîte dans un package normal) dont on ne sait pas quoi faire : non repris à l'intérieur, trop grand pour être stocké à l'intérieur, et pourtant pas forcément fait pour être jeté
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 22 janvier 2014
Le dernier episode est vraiment le meilleur de la saga, il manque quand même un peu d'action. Mais le scenario est bien trouvé et on a plaisir à revoir quelques minutes Iiam Neeson et connaître ses origines dans batman.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 17 janvier 2014
Édition très sympa, dommage que ce ne soit pas en métal. Film très bien aussi sauf deux ou trois petits problèmes ( qui as dit la mort de Marion?^^) qui le parasitent.

Envoi et réception très rapides. Merci
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 22 janvier 2014
C'est une tuerie rien d'autre a dire !!!!!!!
Livraison rapide en bon état et il fonctionne toujours malgres toute nos visualisations.

Je le recommande a tout les adeptes de Batman
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 29 janvier 2013
Batman Rises est un très bon film et clôture donc la trilogie de Christopher Nolan.
Des images magnifiques donc une grande partie en IMAX (images en plein écran sur le 16:9)
Musique sublime, très bon scénario.

Mais il y a un gros hic pour ma part c'est Marion Cotillard. Sa prestation est nulle pour rester poli.
Je n'ai jamais vu une actrice aussi ringarde et je ne comprends pas pourquoi la production et/ou le réalisateur
ont permis ça.

Le film aurait été parfait sans cette "actrice".

Mais cela reste un très très bon film, bien que pour moi The Dark Knight est le meilleur des trois.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
43 sur 55 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 4 mars 2013
le film est excelent, noir à souhait. Les images de cette édition blu-ray sont superbes. Mais comme à son habitude, Warner a collé une simple piste dolby digital FR. les dialogues sont a peine audible voir parfois totalement inaudible sur un ensemble Deanon. Les effets spéciaux, si visuellement ils sont superbes, l'ensemble est gaché par une qualité sonore digne d'un simple DVD aneantissant de ce fait l'impact souhaité lors de la réalisation du film. Et pourtant, Warner vend ses blu-ray au même prix que les autres éditeurs qui eux n'hésitent pas à ce fendre de vrai piste audio HD FR. C'est décidé, à partir de ce jour et jusqu'à ce que Waner respecte le format HD (aussi bien sur l'image que sur les pistes audio FR)et ses clients Francophone, plus aucun Warner ne trouvera sa place parmis ma vidéothèque.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Il est difficile de parler de ce film sans révéler des pans entiers de l’intrigue, mais vous devriez pouvoir lire ci-dessous une critique sans spoilers et pourtant pertinente.

Dans une interview récente, on apprenait que Jonathan Nolan, frère du réalisateur et scénariste du film, s’était beaucoup inspiré du « Conte des deux cités » de Charles Dickens, qui comparait Londres et Paris à l’époque de la Révolution Française. Et, de fait, The dark knight rises est un film qui parle de révolution. C’est remarquable au moins à deux titre. D’abord, parce que ce scénario a été écrit il y a deux ans, bien avant le très idéalisé « printemps arabe » ; et avant les manifestations Occupy Wall Street, Puerta del Sol et autres Anonymous. Ce film était donc totalement prophétique quand il a été écrit, et se retrouve d’une pertinence étonnante aujourd’hui. Un peu comme Matrix l’était en 1999 en parlant de monde apparent et de réalité, de manipulation et de paranoïa, à une époque où les théories du complot étaient florissantes, X-Files au top de sa popularité, et tout le monde craignait le Terrible-Bug-De-l’An-Deux-Mille-Qui-Allait-Tout-Détruire.

Là où The Dark Knight (le deuxième film de la trilogie) parlait d’anarchie, TDKR parle donc de révolution. Et là se situe précisément le deuxième point remarquable : nous sommes très loin des représentations romantiques idéalisées de celle-ci. Au contraire, il la dépouille de ses oripeaux pour mieux montrer ce qu'elle engendre réellement : terreur, pauvreté, chaos, justice arbitraire, bref : le malheur. La représentation du Comité de Salut Public, avec ses exécutions sommaires (à peine moins "raffinées" que la guillotine) est notamment incroyable ! La prise de pouvoir, soi-disant au nom du peuple est en fait bien (comme dans toute révolution, y compris les plus récentes) le résultat des action d’un petit groupe aux intérêts bien précis, à l’opposé de tout supposé altruisme démocratique. Un tel discours politiquement incorrect dans un film très grand public, c’est tout simplement inédit et inouï ! Cela se complète par de discrets sous-entendus sur le nucléaire selon lesquels ce ne sont pas les outils ou la technologie qui sont dangereux en eux-mêmes, mais bien l'utilisation que les hommes en font; on est dans un discours prônant la responsabilité humaine et non l'aveugle principe de précaution apeurée. Et puis, enfin on ne montre pas les flics comme des gros cons paresseux, peureux, stupides ou corrompus, mais bien comme les seuls garants de la cohésion de la société. Toute bien-pensance gauchisante est clairement absente, et rien que pour ça le film est original.

Les acteurs : on retrouve les habitués des deux précédents : Christian Bale, bien sûr, Michael Caine, Morgan Freeman, Gary Oldman. Tous sont impeccables, et c’est un plaisir de les revoir. Les nouveaux-venus sont excellents : Anne Hathaway est parfaite en voleuse séductrice sans foi ni loi, Joseph Gordon-Lewitt assure très bien son rôle (étonnamment développé) de flic-adjoint, et Marion Cottillard est efficace dans son rôle de femme d’affaires énergique et déterminée. Nous avons en outre droit à deux apparitions-cameos très appréciables pour ceux qui ont vu Batman Begins. Mais celui qui était le plus attendu était évidemment Tom Hardy, dans le rôle de Bane, auquel incombait la lourde tâche (euphémisme) de succéder au fantastique Joker de Heath Ledger. Disons-le tout net : ce dernier restera sans conteste le meilleur méchant de la série. Mais Hardy nous campe réellement un Bane très menaçant, à la fois par sa masse de muscle, mais aussi par son jeu très étonnant : des yeux totalement fixes, qui ne clignent jamais (on dirait presque un robot, ou un Terminator) en contraste complet avec une voix très enjouée, très modulée, et très déformée par ce masque métallique. Ce contraste entre regard et voix est perturbant et agit au niveau subconscient pour renforcer le malaise que nous ressentons à chaque apparition du personnage. Subtile manière de susciter l’impression de danger, justifiée par les éléments métalliques de Bane, ainsi représenté comme une intelligente, véritable et implacable machine à tuer. J'ai également aimé que Nolan ne se soit pas senti obligé de montrer Bane défiguré sans son masque (cela est seulement suggéré, mais jamais montré); cela conserve en partie le mystère lié au personnage; un peu comme le passé du Joker qui nous reste inconnu, ce qui vient finalement renforcer le personnage au lieu de l'affaiblir : une fois de plus, "less is more".

Sur l’histoire, que je ne dévoilerai pas, je dirai seulement qu’on retrouve le principe d'un complot, ce que j'avais beaucoup aimé dans Batman begins et qui manquait, selon moi, dans The dark knight (TDK). J’ajouterai qu’elle récompense ceux qui connaissent bien les épisodes précédents; même si cela peut frustrer les spectateurs qui n'avaient pas vu Begins (j'en connais un, il se reconnaîtra), voire les deux (j'en connais un autre, qui était avec moi pour l’avant-première). Les références sont nombreuses, surtout au premier film, et aident clairement à mieux comprendre la psychologie de plusieurs des personnages. Il y a plusieurs flashes-back (qui sont de vraies flashes : un plan durant un quart de seconde, de temps en temps), plusieurs allusions, mais pas de ré-explication de ce qui s’est passé (ou alors à peine) dans les précédents volets. De plus, les thématiques de la filiation et de la peur qui étaient centrales à Begins sont reprises (mais de manière différente) dans TDKR, alors qu’elles étaient complètement absentes de TDK. De ce dernier, le troisième volet explique les conséquences de la mort d’Harvey Dent sur Gotham City (c’est le point de départ du film). On voit donc bien que le film a toujours été voulu comme une conclusion de la trilogie, et la fin a clairement été écrite dans cet esprit. Oui, il y a quelques invraisemblances, surtout dans la conclusion, mais faisons preuve d’indulgence et ne boudons pas 2h45 de plaisir pour 2 sec 45 d’incohérence.

Sur la technique, je ne regrette pas que le film n'ait pas un rythme effréné (c'est un reproche que faisait mon ami à l’avant-première : il trouvait qu'il y avait des longueurs); je trouve que ça permet de passer plus de temps sur les personnages, et d'éviter la surenchère dans l’épilepsie des montages clippesques. Je ne regrette pas que le film ait été tourné en IMAX et non en 3D : la qualité d'image est fantastique, grâce à la pellicule. Et j'applaudis des deux mains les effets spéciaux : tout ce qui pouvait être fait en vrai l'a été, démontrant une nouvelle fois (comme si c'était encore nécessaire) que l'approche tout-images-de-synthèse à la Lucas était une mauvaise piste (revoyez aujourd’hui un des récents Star Wars en vidéo, ça pique les yeux).

La musique : bah, c’est du Hans Zimmer. Il réutilise ce qu’il faut des précédents films et ajoute ce qu’il faut pour donner à celui-ci sa propre tonalité. Le coup du chant scandé, qui a fait appel par web aux voix de milliers de bénévoles autour du monde, est un tour de force.

Ce film est excellent, à la fois pour lui-même et en tant que conclusion d’une trilogie. Recevez l’expression de mon profond respect, Monsieur Nolan.
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 8 décembre 2012
superbe coffret batman,Chef d'oeuvre du début à la fin.Une fin digne de ce nom pour l'un des symbole de la nuit de "Gotham City".

Christopher Nolan sera t'il le nouveau "Kubrick" ou ne le saura pas ? Quoi qu'il en soit l'avenir nous le dira bien assez tôt.

Mention spécial à Marion Cotillard,Joseph Gordon-Levitt-,Micheal Caine,Tom Hardy pour leur rôles respectif et beaucoup plus puissant que dans l'autre chef d'oeuvre de Christopher Nolan qu'est "Inception".

Quand à la "B.O.F." de Monsieur Hans Zimmer inoubliable et mythique.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé

Batman Begins [Édition boîtier SteelBook]
Batman Begins [Édition boîtier SteelBook] de Christian Bale (Blu-ray - 2015)
EUR 12,99