Commentaires en ligne


10 évaluations
5 étoiles:
 (9)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un Gallagher plus hard mais tout aussi talentueux, 21 janvier 2011
Par 
DUNCANIDAHO "DUNCANIDAHO" (FRANCE) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Photo-Finish [Ltd.Papersleeve] (CD)
Avec ce disque, enregistré aux Dieter Dierks Studio de Cologne, et surtout le suivant, le torride "Top Priority" Rory Gallagher passe la vitesse supérieure et nous gratifie presque d'un album de hard rock.
Ouais mais attention le hard rock de Rory gallagher c'est du sang de la sueur et des larmes...
Catapultés par la basse vrombissante de Gerry Mac Avoy et la batterie trépidante de Ted Mac Kenna le nouveau venu, la Stratocaster écaillée de Rory se cabre en riffs de fer et en chorus d'acier.
Raremant l'irlandais n'aura été aussi dur : "Skin Kicker", "Brute Force and Ignorance", "Shadow Play" et son intro monstrueuse et le galopant "The Last of The Independant" forment le carré d'as de cette bombe.
On est ici en présence d'un rock torride et chaleureux qui vous fera taper du pied de l'intro à la fin.
Comme toujours la dextérité insolente et la facilité qu'avait Rory de partir en soli en gardant toujours une ossature rythmique (style diablement exigeant que personne n'aura su reproduire) laisseront pantois les plus blasés.
A coté les sereins "Fuel for the Fire" et "Overnight Bag" semblent des bulles d'air après une tempète.
A noter deux titres bonus sur cette version remastérisée qui furent choisis du vivant de Rory.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Splendide !, 26 mai 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Photo-Finish (CD)
Ca swingue, ça bouge, ça virevolte, ça déménage, ça enivre, ça donne des frissons, ça donne envie de vivre. Une pure merveille que cet album avec des morceaux bien ronds en bouche. Respect au maître. Et si vous ne deviez en acheter qu'un, ce serait celui-là.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


19 internautes sur 21 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 RORY AU TOP, 29 avril 2004
Par 
LEBEAU (LA ROCHE SUR YON) - Voir tous mes commentaires
Ce commentaire fait référence à cette édition : Photo-Finish (CD)
A tous ceux qui auraient encore à découvrir ou à redécouvrir l'oeuvre du regretté RORY, il faut conseiller de se procurer en particulier "Photo finish". Cet album est une pure merveille et aura marqué" l'histoire du Rock. Il n'y a rien à jeter du début à la fin. Dans 20 ans, il n'aura pris encore aucune ride.
A CONSOMMER SANS AUCUNE MODERATION !!!.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Rory Gallagher, 29 avril 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Photo-Finish (CD)
Je me rappelle comme hier l'annonce de la mort de Rory Gallagher en juin 1995 et le ciel s'est soudain obscurci sur ma tête. Alors....bon, cet album est excellent, bien sûr...j'ai toujours le vinyle acheté à sa sortie mais aussi le CD bien sûr. Je me suis longtemps demandé pourquoi j'aimais autant ce type, ce guitariste prodigieux..sa musique me touche..et lui aussi me touchait. Il me reste tous ses albums a écouter et c'est pas si mal.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 CELA ENVOIE..., 8 juillet 2012
Par 
BAGRATION "MOLTO LENTE" (FRANCE) - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Photo-Finish (CD)
des étincelles de haut-fourneau, de l'électricité haute énergie, du talent comme s'il en pleuvait...Trois furieux en action et Rory Gallagher possédé par on ne sait quel Démon des Strates Supérieures qui se joue de tout comme s'il n'y avait aucun obstacle...Au fond, une définition du talent c'est de faire du lourd en toute légereté, de l'inspiré sans avoir l'air d'y toucher et du virtuose sans hypertechnicité..Comme quoi le Blues-Rock le plus velu, ça se sait tenir en societé....En tout cas, ça vaut pour Rory G.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Rory, 24 novembre 2007
Par 
Joel Bonhomme (FRANCE) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Photo-Finish (CD)
Plus qu'un album,une demonstration flamboyante de virtuosité guitaristique!
Car la véritable star est bien cette magique "stratocaster" au vernis écaillé derrière laquelle Rory semble volontairement s'effacer...
Mais ne parler que de la technique incroyable du maître Gallagher serait bien trop restrictif si j'oubliais les mélodies tour à tour puissantes et rythmées,toutes plus belles et inspirées les unes que les autres,qui vous emmenent sur des terres Irlandaises tourmentées par la brume et la bruine...
Un disque de légende donc,intemporel et indémodable et qui symbolise à lui seul cette immense "bête" du ROCK qu'était et qu'est toujours Rory Gallagher...Parmis les plus grands...
Alors invitez le chez vous et fermez les yeux pour un somptueux voyage...Rempli d'espoirs,de bière et de douleurs...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Son meilleur en studio, 23 juin 2011
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Photo-Finish (CD)
Le plus proche du (hard) rock mais en meme temps le plus melodieux.Son absolument fantastique et compos sans temps mort et sans faiblesse.Acheter la version remasterisee avec les titres en supplement.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 CHRONIQUE DE PHILIPPE MANOEUVRE MAGAZINE ROCK&FOLK, 10 novembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Photo-Finish (CD)
CHRONIQUE DE PHILIPPE MANOEUVRE MAGAZINE ROCK&FOLK NOVEMBRE 1978 N°142 Page 137
9° Album 1978 33T Réf : Chrysalis 6307 620
Je n'aurai pas le culot de dire que ce disque tombe à pic. Aucun disque ne tombe particulièrement à pic le mois
où sortent quelque trente albums, et des meilleurs : de Devo à Neil Young, de Zappa à Doctor Feelgood, qu'est-ce qu'ils ont tous à délivrer leur petit message entre le 10 septembre et le 10 Octobre ?
Rory Gallagher, c'est évident, risque de faire les frais de cette avalanche. Normal : tout le monde sait à quoi s'en tenir sur lui. Anormal : ce disque ne ressemble absolument PAS (je répète : pas) à ses douze précédents trente. Pardon ? Oui, le petit Irlandais a muté. Il revient des Amériques, et il semble avoir compris que le message n'était pas tant blues que rock. Tristesse que violence. Apitoiement que folie. Bref, s'il voulait survivre, lui le petit, il fallait faire un sérieux effort. Finis, les albums sympa. Finis les trucs composés à la va-vite. Finis, les "autres Gallagher" qui ressemblaient tellement au précédent et au prochain. Fini, le pianiste.
Tant mieux. C'est de guitare qu'il va s'agir. Et tout le monde n'a pas les moyens d'entretenir les doigts inutiles.
La pochette participe du même esprit, et elle va surprendre plus d'un fan. Rory, le gars simple et triste, métamorphosé en star ! Je chante la magie de la quadrichromie, les couleurs qui explosent, les étincelles électriques. Souriant, virevoltant, Rory est aussi flash que Ted Nugent : chromé sur tranche.
Et, comme on s'en doute, un look aussi radicalisé ne peut, chez Rory Gallagher, cacher un petit replâtrage de façade. L'homme a tout revu, tout repensé. On s'en rend compte dès le premier riff de "Shin Kicker". Une guitare qui arrache les tripes, une batterie percutante qui se met sèchement en place, une basse très tendue, et aussitôt, les solos. Des solos qui vont enchanter les enfants d'Amérique et du Monde. Et la voix ! Gallagher a le choix entre deux intonations : le petit pleurnichard (ses tristes disques de blues) et le rocker jovial à la gorge déployée (que nous découvrons ici). C'est donc à un bouleversement total d'image que nous sommes conviés. Et le cacherons-nous plus longtemps ? Nous en sommes fort aise. Des titres comme "Force Brute et Ignorance" nous paraissent complètement revigorants, spécialement par les temps qui courent.
Ce qui est bien, avec ces bons musiciens pros, c'est qu'ils savent. Autant Gallagher a fait tout ce qu'il fallait pour remporter le titre de B.B. King Irlandais (s'apercevant un peu tard que personne au monde ne le lui disputait), autant il met toute la sauce pour réveiller son rock. Le paquet. La gomme. La frite. Cartonne sec, celui-là. Trop longtemps brimé, alors forcément, ça explose. Dans tous les sens. Le voilà qui camoufle une mandoline derrière un gros larsen et sa voix bourrue. Un petit peu comme on mélange le sirop de citron à la bière. Pour changer le goût. Mais sa nouvelle vocation semble irrémédiable.
Et la formule du power trio est le support idéal à ce revirement. Même les tempos moyens ou lents sont sauvés par de rudes joutes désarçonnantes. Dégustez la masse rageuse de la guitare sur "Cloak And Dagger" ou sur "The Mississippi Sheiks". Et quand il fonce...Bien sûr, "Cruise On Out" est un soigneux repiquage du "Maybellene" de Chuck Berry. Même riff, même chorus. Mais c'est surtout une virée joviale au pays du solo.
Sur la seconde face, Gallagher se prend quelque peu pour Eric Clapton. Même façon de chanter "Shadow Play" comme s'il se débarrassait d'une corvée avant d'en arriver au fait : les innombrables solos qui adornent les quatre titres de la face. Impossible de rester impartial face à un tel disque. "Photo Finish" peut rivaliser avec quelques-uns des très grands albums de rock blues des temps modernes. Les exemples de Johnny Winter, de Ted Nugent ou de Steve Miller viennent bien sûr à l'esprit.
Alors comme ça, si j'ai bien lu, à force de chercher, il a fini par trouver la clé et ouvrir la porte, ce Gallagher ?
Non ! Il a fini par en avoir complètement marre, et il a tellement démoli la porte, qu'il ne reste plus de mur autour.
Pardon ? Mais c'est complètement dingue, non ?
Je veux mon Novö.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Quel Pêche!, 19 juin 2007
Par 
Pierre94 "pierre94" (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Photo-Finish (CD)
Un des tous meilleurs en studio du grand Rory! Il est vrai que c'était en live qu'il était au top, mais ce disque dégage une énergie assez extraordinaire.

Le son est de plus magnifique. Quelle grande perte Rory, tu n'es plus il faut se mettre à l'évidence, mais bon bonheur est de t'écouter et de te faire revivre. Photo Finish fait partie des mes disques de chevet.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Plus hard., 10 novembre 2010
Par 
jean-claude "les années rock 60/70" (france) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 100 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Photo Finish [Limited Edition Vinyl Replica Sleeve] (CD)
Deux ans après que le rock se soit vu offert sur un plateau, le « 6 étoiles » qu'est calling Card, Rory Gallagher bouleverse l'ordre établi en durcissant le son, d'une part, mais surtout en réduisant d'une unité son line-up pour le ramener à un trio, tout en changeant de batteur. Le bassiste Gerry McAvoy est reconduit dans la nouvelle section rythmique, Ted McKenna prend place derrière les fûts. Photo-Finish (1978) marque bien cette montée en puissance sonore. C'est solide et bien dans les normes Gallagher, avec du rock flamboyant et nerveux (The Last Of The Independents, Shadow Play, Brute Force & Ignorance), bourré d'enthousiasme et joué par des musiciens qui prennent leur rôle très à caeur. Difficile de ne pas être en phase avec Cloak And Dagger, avec Mississippi Sheiks. Ce n'est pas le meilleur des Gallagher, mais je m'en contente largement.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Photo - Finish
Photo - Finish de Rory Gallagher (CD - 2012)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit