undrgrnd Cliquez ici Toys Livres Cahier de vacances nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles232
4,3 sur 5 étoiles
Format: Blu-ray|Modifier
Prix:29,90 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 9 décembre 2007
quand on s'intéresse à ce film et son histoire, on ne peut être que comblé devant l'effort fait devant cette édition qui mérite bien son nom.Tout y est: commentaires riches de nombreux intervenants, de Rutger Hauer à Scott, en passant par K.Dick(interview d'époque) et sa fille, la production, les dessinateurs, l'histoire chahutée du tournage,de l'épisode de la guerre par t-shirt interposé aux questions métaphysiques débattues en long et en large avec des écrivains de SF, réalisateurs...
les scènes coupées sont aussi très intéressantes, certaines apportent vraiment un plus et ne sont pas là pour garnir
et bien sur les versions différentes du film, 1982 à celle d'aujourd'hui avec une version de travail, qui permettent de faire le tour de la question.
complet et riche, que les frileux et suspicieux se rassurent donc
0Commentaire|26 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Je croyais bien connaître ce film (Vu et revu dans toutes ses versions y compris ce montage-là)
Et pourtant, devant ce DVD remasterisé, j'ai découvert certains plans, y compris des scènes "cultes" que j'admirais déjà auparavant, comme si je ne les avais jamais vus ! (les survols de la ville en particulier ! Époustouflants !)
Je savais que le film n'avait pas pris une ride, mais l'image ainsi nettoyée le confirme : quel spectacle magnifique, même selon les standards actuels !
note : ce n'est pas le blue-ray, mais il fait vraiment la différence par rapport à l'ancienne qualité. Je l'ai vu au vidéo-projecteur et il supporte largement le grand écran.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 décembre 2009
Je souhaiterai préciser quelques infos par rapport à ce blu-ray. Je l'ai commandé et voici ce qu'il en est:

Il s'agit biensur d'une édition blu ray, comme mentionné dans sa fiche et dans son extension (dans le panier ou à la validation).
C'est un BR d'importation (Allemagne), la langue francaise est tout à fait disponible (ainsi que la VO).

Quand au film lui meme il s'agit de la version final cut de 2007 (117 min) .
Et le second BR reprend 'Dangerous Day' un making of.

En espérant que mon commentaire puisse aider certain à faire leur choix.
0Commentaire|24 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 avril 2001
Il y eut un "avant" et un "après" "2001". De même, il y eut une vision de l'avenir avant et après "Blade Runner". Dans tous les domaines en mouvement, bandes dessinées, jeux vidéos, design, illustrations, cinéma mais aussi en musique ou en architecture, ce film a servi de pilier à une nouvelle conception de la ville à venir. Bien sûr, Ridley Scott est un malin qui a su recycler dans son film une masse d'éléments existant tel l'aspect cauchemardesque des tours noirâtres hérité de "Métropolis", les souks mordorés et remuants de villes orientales captées dans les peintures de Gérôme, la froideur chirurgicale des environnements bardés de haute-technologie puisée chez Kubrick mais son grand mérite est d'avoir laissé tout çà acquérir sa propre cohérence, presque comme s'il ne contrôlait pas tout et que l'ensemble ,tout en lui échappant, poursuivait une existence autonome. Cet univers qui se développe, bien au-delà du film, peut-être est-ce ce qui nous fascine le plus dans cette oeuvre où l'on replonge sans cesse pour découvrir d'autres quartiers, d'autres échoppes, d'autres ruelles furtives aux mystères entre-aperçus ...
0Commentaire|15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 août 2011
Beaucoup de grandes choses ont déjà été écrites sur ce film. Sa création douloureuse a été narrée en détail dans "Future Noir: The Making of Blade Runner" de Paul M. Sammon. Ses thèmes ont été approfondis avec brio par l'équipe de J. Karman dir., Retrofitting Blade Runner: Issues in Ridley Scott's "Blade Runner" and Philip K. Dick's "Do Android's Dream of Electric Sheep?". Après avoir lu ces ouvrages, on comprend mieux pourquoi ce film est devenu un film-culte, qui n'a rien perdu de son impact après 30 ans (ce qui assurément plus difficile pour un film d'anticipation que pour "Autant en emporte le vent").

Ce coffret est une des productions les plus étonnantes du cinéma sur le cinéma (avec la fantastique collection du "Seigneur des anneaux" en version longue). Ici, on a droit aux cinq versions du film, mais surtout à un nombre incroyable de bonus, à commencer par le merveilleux "Dangerous days" de Lauzirica, un documentaire beaucoup plus long que le film lui-même, qui reprend les témoignages de tous les protagonistes importants. Ces bonus sont absolument sidérants pour tout ce qui concerne la projection de la société du XXIème siècle (décors, transports, technologies, vêtements, culture). Ils permettent de mieux comprendre les multiples niveaux du film, à la base de la fascination persistante qu'il suscite. Une merveille.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 septembre 2009
C'est la date à laquelle était sorti le film de Ridley Scott.
Pour les fans et les nostalgiques, ce coffret fait office de malle aux trésors. On y trouve vraiment tout.
Pour le film en lui même... Bon, c'est vrai, Lequel? On peut se délecter de l'image restauré pour certaine des versions et le travail sur le son qui nous renvoie dans le passé lorsque nous avions découvert ce film dans les salles.
Le charme est toujours là. La mélancolie qui nous étreint. Cette beauté noire et luisante qui jaillit dès l'ouverture du film. La puissance, le ton... ce mélange de Faulkner, Visconti, K Dick,..
C'est la force des films en général de ce réalisateur. Qu'il s'attelle à la vision d'un péplum ou d'un film sur les duels Napoléoniens, tout sera montré de la manière la plus réaliste possible. On croira à ce que l'on verra sur l' écran.
Le monde en 2019, ces raffineries en pleine ville, un Los Angeles devenu une mégapole Sino-Américaine, ces campagnes d'affichage pour des voyages intersidéraux, des répliquants qui rêvent peut être de moutons électriques, des immeubles vétustes qui prennent l'eau et d'autres encore hyght tech et hauts comme des citadelles de Babylone... Oui, tout ce que dépeint le réalisateur d' Alien sonne juste.
La musique de Vangelis, peut être la seule qui donne pleine mesure à ce rêve fou de cinéma.
Blade Runner est un long poème baroque qui nous parle de l'impossibilité qu'on les hommes à aimer. Et des robots, androïdes, êtres synthétiques ou artificiels qui veulent, qui peuvent ressentir ce que l'humanité à perdue déjà depuis des lustres. "j'ai vu tant de chose que vous humains ne pourriez pas voir, de grands vaisseaux en feu sur l'épaule d'Orion, à la porte de Tanaäuser..."

... Et tout fini avec des larmes qui se perde dans la pluie.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 janvier 2008
5 étoiles car Blade runner ne mérite pas moins, même si on aurait préféré avoir un Blu-ray suppléméntaire comme aux US.
Mais bon, la qualité Blu-Ray est là et le film est vraiment splendide tant au niveau de la bande son que de la qualité vidéo.
Les bonus sont sympas sans être extraordinaires.
Un film culte à posseder!!!
0Commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 septembre 2012
Que pourrais-je rajouter sur ce film « culte » (malheureusement expression trop galvaudée de nos jours) qui, il faut le souhaiter, n’est plus à présenter?
Ceux qui s’intéressent un minimum à la Science-Fiction et qui n’auraient pas encore eu l’opportunité de découvrir Blade Runner, chef-d’œuvre de Ridley Scott tiré du roman « Do androids dream of electric sheep? » de Philip Kindred Dick (n’hésitez pas à le lire en complément, le film n’est pas qu’un simple copié/collé) se doivent de corriger cette lacune en faisant dès que possible l’acquisition de ce coffret très complet qui regroupe ENFIN les cinq versions différentes du film en HD (Cinéma US (1982) ; Cinéma Internationale (1982) ; Director’s Cut (1992) et Final Cut (2007)); l’excellent making of : « Des Temps Difficiles » lui aussi en HD; une galerie photos HD et pour finir une sympathique maquette du célèbre spinner de la police (espérons que l’objet soit de qualité).
En revanche, on ne peut que fustiger la Warner d’avoir sorti en 2007 un Blu-ray contenant uniquement la « Final Cut » car si ce coffret HD cuvée 2012 porte en toute logique l’appellation « Edition 30ème anniversaire » l’équivalent en DVD existe déjà en France depuis......2007! Autrement dit, ceux qui, comme moi, ont déjà acheté le Blu-ray en 2007 vont devoir de nouveau banquer s’ils veulent obtenir les quatre autres versions disponibles uniquement dans ce coffret! Cette stratég… non, ce chantage commercial appliqué de façon de plus en plus courante par les distributeurs pour nous soutirer deux fois plus d’euros est scandaleux, inadmissible et d’autant plus ignoble en ces temps de crise internationale!
Bien qu’étant un grand fan de Blade Runner, heureusement que je n’avais pas craqué pour le coffret 5 DVD de 2007, c’est toujours ça de moins de perdu…
La Warner rêve-t-elle de pigeons électriques?
55 commentaires|19 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 mai 2012
Je suis fan depuis la sortie de ce film. J' y ai emmené mes meilleurs amis, un par un, je l'ai vu et revu, enregistré sur VHS, acheté sur DVD, j'ai lu le roman, pour une fois inférieur à l'adaptation, j'ai trouvé la BD (médiocre) tirée du film' J'ai fait l'impasse sur les T-shirt et autres produits dérivés.
je n'ai jamais oublié la portée métaphysique, l'atmosphère, les citations-hommage au film noir de meilleure qualité qui soit. Je suis et demeure sidérée par la beauté formelle, le talent visionnaire, la force des images, le casting, l'interprétation, la discrétion musicale, les trouvailles de mise en scène, l'éclairage, la force et la portée philosophique du propos: "Je ne savais pas quand elle mourrait, mais qui sait quand il va mourir?"
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 mars 2009
En Europe, il a existé 3 montages differents, celui de la sortie en 1982 (International), celui de 1992 (Director's cut) et celui de 2007 (Final cut). Le moins interressant, parce que le plus affadi (suppression de 4 passages violents) est le "Director's cut" de 1992. Entre le montage 1982 et celui de 2007, les seules différences sont: suppression de la voix off façon Philip Marlow, ajout de 15 secondes de "licorne", changement de couleur du ciel derrière la colombe et suppression de la dernière minute du film. En bref, grace à ce coffret, j'ai pu confronter mes gouts, mes souvenirs et la réalité, définitivement je préfére le montage 1982, à la rigueur le montage 2007 et je déteste vraiment le montage 1992
22 commentaires|13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus