undrgrnd Cliquez ici Livres Cahier de vacances nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles3
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
3
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Un disque incroyable de beauté et d'hédonisme sonore curieusement un peu oublié et je ne pense pas qu'Abbado ait fait mieux depuis .
2 remarques:
- version avec choeur naturellement pour les nocturnes, plus rare pour la seule seconde suite de Daphnis
- que le BSO est phonogénique à la fin des années 60 et qu'il s'accorde bien aux jeunes loups de la direction d'orchestre de l'époque !!! Outre cet enregistrement on pense aux 2 disques faits dans le meme temps avec Michael Tilson Thomas (DG): le sacre du printemps et les images de Debussy, enregistrements qui furent là aussi des coups de maitre et lancent une carrière sur les meilleurs rails !!!!
0Commentaire|11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 novembre 2012
Antoine Martin a tout dit et bien dit, ou presque ... sinon je ne me permettrais pas d'en rajouter. Donc j'en rajoute pour Scriabine : à part Prométhée, je ne connaissais pas de lecture du Poème de l'Extase par Claudio le Magnifique. A la tête d'un des Big Five comme on dit, sa lecture cursive, dyonisiaque, juvénile (et pour cause !) d'une des pages les plus enthousiasmantes, c'est mon petit avis, du répertoire est un ravissement. N'oublions pas le mot de Rimsky à propos du génial démiurge que fut Scriabine : " il se peut qu'il soit fou ". Et aussi, les vers complètement allumés du compositeur mystique, cosmique, cosmogonique, comme vous voudrez, qui décrivent si bien son univers et sa profonde modestie : " Je ne suis rien, je suis seulement ce que je veux. Je suis Dieu. L'univers est mon jeu, le jeu des rayons de mon rêve. »
Merci DG : prix cassé, excellente prise de son, à comparer positivement avec les brumeuses prises DG de Berlin/Karajan à la même époque.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
TEMPLE DE LA RENOMMEEle 21 décembre 2012
"Fetes" résument à elles seules la Beauté illuminée d'éphémères nuances lumineuses du jour levant comme seules les nuits de fin de Printemps savent être...

Cette Oeuvre aux infinies ressources déploie une course à l'apparence un peu ivre....Debussy saisit l'Instant comme personne...Rien à dire sur Abbado et les Bostoniens sinon "Parfait !"...
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)