Commentaires en ligne


8 évaluations
5 étoiles:
 (7)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Excellente fantasy, positive, animalière et fantastique!, 2 mai 2014
Par 
Lady Lama (Paris) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Written In Red: A Novel of the Others (Format Kindle)
J'avais déjà aimé d'Anne Bishop sa série sur les "Dark Jewels", j'ai adoré ce début d'une nouvelle série. C'est plus léger, plein de sentiments positifs (la candeur, la famille, les amis...) et extrêmement divertissant.

Meg est une humaine particulière. Âgée de 24 ans, elle semble découvrir le monde pour la première fois. Et c'est un peu vrai. Dotée d'une grande candeur et d'une profonde gentillesse, elle va se faire accepter par les "Autres", les non humains qui habitent certaines zones interdites aux humains. Les 3/4 de l'histoire sont la découverte de ce monde fantastique par ses yeux, et son intégration progressive. L'impossible devient possible, et c'est adorable, voire croquignolesque, de voir les créatures a priori les plus sanguinaires fondre devant elle. De plus, c'est très pittoresque, car ces créatures très diverses (tout un bestiaire) ont un mode de pensée et de vie très particulier.

La toile de fond est assez classique: des méchants humains qui cherchent à avoir plus de pouvoir et d'argent, des non humains plein de préjugés, et une jeune innocente qui se débat pour continuer à vivre.

Au final, si vous aimez:
- les animaux
- les sentiments positifs
- le pittoresque
- les scènes "sociales
- la fantasy
- et que comme l'héroïne vous acceptez de porter un œil candide sur le roman (car il y a quelques invraisemblances)
Vous ADOREREZ ce roman. Il fait 600 pages, ce sont 600 pages de bonheur qui se lisent beaucoup trop vite et que j'ai déjà envie de relire. Je vais d'abord commencer par acheter le tome 2, qui est également publié.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Une très agréable lecture... mais un auteur que je ne lirai plus, 4 juin 2014
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Written In Red: A Novel of the Others (Format Kindle)
-
Je suis toujours bien aise de tomber sur de l'urban-fantasy "originale", ie qui sort du registre classique : héroïne sexy casse-cou forte en gueule, politiques vampires / loups-garous, louchée (plus ou moins généreuse) de sexe, rythme haletant. Remarquez, c'est bien aussi, mais l'urban-fantasy me semble avoir des profondeurs encore inexplorées à ce jour.

L'héroïne de ce roman, aux antipodes de notre amazone cuissée de cuir noir, est une jeune femme tranquille, consciencieuse, enthousiaste et dotée d'un courage qui est plus dans l'endurance que dans les ronds de jambes (bottées).

Le rythme du roman, servi par un style fluide, imagé et sans aucune (ciel, dans de l'urban-fantasy !) vulgarité, est excellent. L'ambiance est honnête, sympathique et plutôt amusante.

Le monde, s'il est un peu bancal parfois (invraisemblance totale d'une population humaine presque exactement semblable à la nôtre étant donné l'origine dinosaurienne de l'uchronie) est très imaginatif et longuement pensé dans ses détails, pas de copié-collé à la va-vite.

Les secrets de l'histoire sont intéressants, bien amenés et bien utilisés pour faire avancer l'intrigue.

Les personnages sont bien campés, malgré leur nombre assez important on s'y retrouve sans peine, grâce à la mise en scène, de grande qualité.

Je n'ai pas cependant pas mis plus de 4 étoiles car je n'ai jamais été complètement absorbée par l'histoire, malgré mon plaisir de lecture, qui fut constant. L'immersion n'a jamais été possible à cause des choix de registres de l'auteur, ou plutôt à cause de manque de choix de ceux-ci !

Ce qui m'a le plus gênée a été son obstination à essayer de nous faire avaler des êtres surnaturels (the Others) à la fois complètement inhumains et très humains dans leurs sentiments. En fait, à part pour leurs capacités à se transformer, ou pour leur pouvoirs, les Autres présentent des caractéristiques humaines, sensément attendrissantes et bien mises en scène encore une fois, mais qui ne confortent guère dans l'idée d'une population étrange et incompréhensible à nos sens et nos sentiments.

Leur seule différence notable est leur constance à ne considérer les humains, pourtant une espèce sensible et dotée du même type d'intelligence qu'eux-même, que comme un aliment. Les Autres ne pensent qu'à dévorer les humains, et cette caractéristique est brassée sans cesse du début à la fin du roman.

Au terme du roman, la personnalité des Autres a fini par me ramener à une lecture pourtant très différente, où les humains ne présentent presque plus d'humanité à nos yeux : Parade nuptiale.
Hélas je doute que ça ait été le but de l'auteur, qui ne ménage pas par ailleurs ses efforts pour nous présenter d'une façon adorable tous les Others du roman !

Autre hic l'origine de leur soft spot pour l'héroïne humaine est souvent faiblarde, voire tirée par les cheveux : absence d'odeur de proie (logique mais pas particulièrement émouvant), menu service qu'un des Autres aurait fort bien pu rendre depuis le début (les vidéos du grand-père), etc.
Heureusement si l'embrayage est un peu transparent, la suite est très bien menée, les relations d'amitié qui s'installent sont très sympathiques.

Le personnage de Meg m'a bien mieux convaincue, non pas attendrissante mais au contraire très forte, d'une grande sérénité et d'une capacité à aller de l'avant même sans presque aucun espoir. Sa fraîcheur face à l'inconnu et sa manière pragmatique d'envisager chaque petit problème est un des grands atouts de son roman.
Je déplore toutefois quelques dérapages, toujours à des moments où l'auteur cède à l'envie de faire une petite plaisanterie - oubliant au passage que Meg ne peut, étant donné ses origines, être capable d'une telle extrapolation.

Ces défauts ne sont pas graves en théorie, et ne pèsent pas lourd dans la balance au regard des qualités de créativité et de personnalité du reste, mais ils ont toutefois été chez moi à l'origine d'une lecture hoquetante, alors que j'étais régulièrement heurtée dans ma lecture, comme extraite indélicatement de l'histoire !
Je me rappelle avoir ressenti le même type de frustration en lisant ce très bon roman : Graceling

L'auteur semble avoir eu du mal à choisir entre la mignonnerie extrême (la scène finale m'a presque fait grincer des dents) et le sombre à la limite du gore (détails sur l'ingestion de foies et de cœurs humains - mets de choix !) et du malsain (tortures psychologiques et viols orchestrées de jeunes filles).
Finalement elle n'a rien choisi et a tout gardé, nonobstant l'indéniable réalité des lois physiques qui font que l'huile et l'eau, même en secouant bien fort, ça ne se mélange pas.
Je crois qu'elle aurait mieux fait de sombrer du côté lumineux, manifestement plus dans sa nature, et temporiser sur le dark ; l'ensemble aurait été beaucoup plus harmonieux.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Rafraîchissant !, 1 avril 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Written in Red: A Novel of the Others (Poche)
Je ne connaissais pas Anne Bishop, eh bien, ma foi ! C'est une belle découverte et je vais suivre avec bonheur ses autres séries.
Mais parlons de "The Others".

J'aime le monde qu'elle a créé. A. Bishop nous plonge dans un univers qui aurait pu être le nôtre si les Autres avaient existé. Au sommet de la chaîne alimentaire, ces êtres surnaturels vivent reclus des Humains, sur des terres où les lois de ces derniers n'existent pas. Évidemment, puisque les Humains ne sont vus que comme de la viande par les Autres, leurs relations sont tendues !
C'est dans ce contexte tendu qu'apparaît Meg Corbyn dans le Courtyard de Lakeside. La jeune femme en fuite profite d'une annonce afin de se faire embaucher et ainsi se protéger de ses assaillants. Simon Worlfgard, l'Alpha de la meute locale et chef du Courtyard va la prendre au poste d'agent de liaison et cette décision va avoir un impact considérable sur tous ses habitants.

Le personnage de Meg est très rafraîchissant. Elle est à cent lieux de l'héroïne sûre d'elle, couplée d'un fort caractère et qui se sort de toutes les situations. On découvre le monde à travers ses yeux, elle qui ne l'a jamais vu qu'a travers des images. Cette jeune femme est une Cassandra Sangue, une prophète de sang, une humaine qui n'est pas une proie (ce qui amènera des scènes cocasses !) pour les Autres. Le concept des visions est amené d'une façon inattendue (c'est appréciable). Aussi naïve qu'elle puisse être, Meg n'est pas idiote, et son quotidien parmi les Autres était un véritable délice de lecture ! Sa relation avec Sam est attendrissante, sa gentillesse est communicative et chaque espèce va changer à son contact. Une vraie bouffée d'oxygène !
Simon, le loup menaçant et autoritaire est en fait très seul et clairement perturbé par Meg. Ses pertes de contrôle m'ont faite sourire et j'avais hâte d'un développement entre nos deux protagonistes. Mais rien de tout cela ! Leurs relations ne resteront qu'amicales. A. Bishop prend le temps le développer les relations qu'entretiennent ses personnages.
Les Elementals sont l'espèce qui a le plus attiré mon attention. J'ai adoré l'idée que chaque phénomène naturel soit incarné (et les faire se changer en poney... Trop mignon).

Difficile d'en parler sans spoiler alors je vais m'arrêter là.
A. Bishop est une auteure novatrice, bourrée d'idées rafraîchissantes avec une plume fluide et agréable. J'ai dévoré ce premier tome et me languis de lire la suite.
Elle a développé un monde complexe et j'ai pris plaisir à suivre chaque personnage. Je vous recommande fortement cette saga !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Written in red, 10 avril 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Written in Red: A Novel of the Others (Relié)
This is one one of my favorite and this said after reading all her books. i am a huge fan of the jewel series but this one is just magic different, one of a kind. i fell in love with this unique world she has created. i can't wait to see what happens next. If you love werewolves with a sense of humuor and edge without the sufforcating sex appeal this a perfect choice. it is different great and hot with out being vulgar.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Une très belle histoire, 28 avril 2014
Par 
Atahana (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Written In Red: A Novel of the Others (Format Kindle)
J'ai été happée par cette histoire qui pourtant comporte à première vue des ingrédients et et une trame déjà vus et archivus dans l'Urban fantasy: une héroïne humaine avec une "particularité", des vampires/loups ou autres garous effrayants, une coexistence difficile entre humains et créatures surnaturelles.

Mais Anne Bishop a suffisamment tournicoté ces facteurs classiques pour créer une sensation de nouveauté et elle a eu la gentillesse de nous exposer en préambule, de façon succincte mais ultra efficace, les règles et l'Histoire de Thaisia, le contient où se déroule l'histoire.

Les Autres alias les terra indigenae sont les maîtres du Continent et tolèrent les Humains dans quelques "poches" du pays avec des villes frontières. Les Autres ont régulièrement décimé ces humains qui envahissaient leurs terres mais depuis quelques décennies ou même plus, une coexistence s'est organisée. Les Humains apportent un savoir-faire technique, les Autres assurent leur domination en contrôlant les sources d'eau et en parquant les Humains notamment.

Dans beaucoup de livres d'Urban Fantasy, les créatures surnaturelles veulent vivre parmi les Humains, se fondre. Ici, les Autres méprisent profondément les Humains et veulent limiter les contacts. La peur domine vraiment les relations déséquilibrées entre eux (et à très juste titre).
Seules les villes-frontières, comme celle de Lakeside où se déroule l'action, permettent un rapprochement des deux populations.

Meg Corbyn arrive, en pleine nuit et en plein hiver, échevelée dans une librairie-café tenue par les Autres. Elle y décroche un travail et va donc se retrouver en contact avec les habitants de Lakeside.

Meg n'est pas une héroïne superpuissante, apte au combat, elle n'a pas le sens de la répartie comme d'autres. C'est une jeune femme de 24 ans un peu étrange (un policier remarquera à juste titre que son âge réel devrait être divisé par 2), au coeur pur.

Les Autres sont un peuple hétéroclite, certaines créatures tenant du Conte ou de la mythologie mais; de façon surprenante, leurs relations sont-pour le moment- assez consensuelles.

Meg doit parvenir à survivre à Lakeside, le moindre faux pas pouvant déclencher la colère des terra Indigenae, et à échapper au danger qui la poursuit et qui nous est révélé assez vite (le titre étant évocateur).

Je vais m'en tenir là pour le résumé mais j'ai lu ce livre d'une traite et si quelques détails relatifs à l'organisation de ce monde manquent un peu de crédibilité, l'impression d'ensemble est celle d'une histoire avec une atmosphère originale, de nombreux personnages humains ou non sympathiques, une alternance des points de vue toujours appréciable, une tonalité tendre.

Un 2e tome vient de paraître, Murder of Crows.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Fabulous!, 18 août 2014
Par 
Pattepoilue "Caroline" (France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Written in Red: A Novel of the Others (Relié)
I was in a reading slump, a HUGE reading slump for nearly a whole year. Then I picked up this book and it was a revelation. It was fabulous. I loved it to pieces. I just couldn't put it down. I actually read it in one sitting.

Anne Bishop is the Queen of fantasy. I adored her Black Jewels trilogy but this is far better...faaaaaaar better yet. This world is fascinating, it's brutal and you can sense this 'otherness'. I've never read anything like it. I was burned out on Urban Fantasy and now I'm impatiently waiting for the next books.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Great book, 10 avril 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Written In Red: A Novel of the Others (Format Kindle)
A great book. A world similar to ours but at the same time, so different. For once, Others have the power and human are the ones trying to survive and to keep the peace. Well most of them anyway.

Meg is quite an interesting character. She is nearly blank and empty at the beginning but learns a lot, meet people, evolve and grow up during the story. She begins to trusts and we get to really know and understand her.
Simon is a basic Alpha Wolf, focused on protecting his Courtyard, his family, his pack and now, Meg. I loved how little by little, he and all Others, were attracted to Meg, how they begun to help her out, to protect and cherish her. she wins everyone over.

This book was slow in its development and by the end, we know it is only the beginning. But it is a very enjoyable read. I just wish we had a deeper development between Simon and Meg but from the sneak peek in the 2nd book, I think it is coming sooner rather than later
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Génial ! Différent ce que qu'elle écrit d'habitude mais génial !, 24 avril 2013
Par 
Poison (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Written in Red: A Novel of the Others (Relié)
J’ai adoré ce roman ! J’avais beaucoup de mal à le lâcher et je ne voulais pas le terminer en sachant que le tome 2 n’était prévu qu’en mars prochain.
L’auteur est plutôt habituée à écrire de la fantasy et, bien que talentueuse, beaucoup de lecteurs lui reprochaient de mélanger les timeline et d’être très lente dans le déroulement de son récit.
Cette fois-ci, Anne Bishop s’intéresse à quelque chose qui est bien plus proche de l’urban fantasy. Mais là où la plupart des intrigues font des êtres surnaturelles des êtres vivants dans la clandestinité ou ayant fait leur coming-out et cherchant à se faire accepter des humains, l’auteur a choisi de prendre la tendance à contre-pied. Ici, ce sont les Autres qui dominent la chaîne alimentaire et les humains qui tentent de se faire accepter, avec plus ou moins de succès.
C’est original et bien traité ce qui apporte quelque chose de nouveau et de génial.
Concernant l’intrigue on connait les grandes lignes dès le début. Néanmoins, l’auteur réussi à construire son récit où chaque événement a son importance, même si cela ne viendra que plus tard dans l’intrigue, et où on ne peut pas quitter sa lecture. Meg est un personnage assez fragile et pourtant brave qui réussira à nous séduire sans efforts. Les Autres seront également nombreux à graviter autour d’elle dans une optique plus de famille et d’amis. Simon aura un statut un peu plus ambigus, sans que jamais l’auteur ne tombe dans le cliché de l’Alpha qui devient l’amant de la jeune innocente. Petit à petit le lecteur en viendra à se demander si les sentiments de Simon à l’égard de Meg ne glissent pas de la protection à l’amour, mais l’auteur n’ira jamais plus loin. On restera au stade de la famille entre eux.
C’est un roman très addictif et qui réussi très bien à séduire son public sans pour autant jouer sur les ficelles mainte vues et revues dans les romans de ce type.
C’est une très belle découverte.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Written In Red: A Novel of the Others
EUR 6,80
Ajouter à votre liste d'envies Voir les options d'achat
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit