Commentaires en ligne


2 évaluations
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Hier, avant-hier, aujourd'hui, 24 février 2008
Par 
Denis Urval (France) - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)    (TOP 10 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Three times (DVD)
Dans ce film de 2005 du réalisateur taïwanais Hou Hsiao Hsien, Shu Qi tient le rôle principal (ici, pour la seconde fois dans l'oeuvre du réalisateur, après Millenium Mambo). Les trois histoires qui le composent, situées à trois époques différentes, composent comme une « chronique de la condition féminine dans l'Asie sinisée au cours du dernier siècle ». Shu Qi incarne donc trois personnages : une jeune fille au milieu du XXe siècle (1966), puis une courtisane à l''époque de la fin de l''Empire (1911), puis une autre jeune fille affrontant de nos jours la jungle de la vie urbaine (2005). Le premier récit, largement autobiographique, est le moins triste et aussi le plus séduisant ; le réalisateur montre un talent certain pour évoquer la jeunesse, les presque rien qui font une rencontre, un sentiment naissant, puis un souvenir ineffaçable (le jeu autour du billard). Les deux épisodes suivants retrouvent une thématique et une esthétique qui étaient celles, respectivement, des Fleurs de Shanghai et de Millenium Mambo : intérieurs luxueux et intrigues complexes dans le monde de la Chine impériale, ici sur le point de se disloquer, errance et mal de vivre aujourd''hui. J''ai moins apprécié ce dernier volet du film - le thème est fatigué. Mais on ne peut nier la beauté plastique du précédent épisode, ni méconnaître la manière dont, dans le premier, Hou Hsiao Hsien nous parle avec justesse de la fugacité de l''existence et de la grâce des instants qui ne reviendront pas.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Sensualité et émotion, 13 décembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Three Times (Zui hao de shi guang) (2005) (VOSF) (DVD)
J'avais vu "Three times" à sa sortie en 2005, le film m'avait fait une très forte impression, et j'ai eu envie de le revoir...
Le réalisateur taïwanais Hou Hsiao-Hsien (né en 1942) livre avec "Three times" (2005) un film éblouissant, porté par un exceptionnel duo d'acteurs (Chang Chen et la sublime Shu Qi). Servi par une photographie splendide et une musique toujours bien adaptée aux époques diverses visitées par le cinéaste ainsi qu'aux sentiments des personnages, "Three times" raconte l'histoire - y a-t-il une ou trois histoires ? - d'une "métempsycose amoureuse".
1966 - c'est "le temps de l'amour". Un conscrit engage une relation épistolaire avec une jeune fille rencontrée dans une salle de billard, perd sa trace avant de la retrouver. L'émotion naît du jeu de regards, de la pudeur des personnages, mais aussi de la musique - ainsi du fameux morceau "Rain and Tears" d'Aphodite's Child qui prend aux tripes.
1911 - c'est le "temps de la liberté". Les personnages sont enfermés dans les normes de la société de l'époque. Une courtisane essaie de se marier avec un journaliste, mais celui-ci, alors qu'un vent de révolte souffle sur Taïwan, part continuer son combat politique en Chine. Hou Hsiao-Hsien, pour cette partie du film, fait le choix du muet - d'un muet somptueusement coloré.
2005 - c'est le "temps de la jeunesse", mais surtout de l'errance et du monde moderne où les repères manquent. Jing est partagé entre l'attirance qu'elle a pour un photographe (à la pudeur de 1966 succède la primauté des rapports physiques) et ses sentiments pour sa petite amie. Internet, l'alcool, les discothèques, le chaos urbain : autant d'éléments qui signalent la coupure avec le monde naïf et enchanté des années 1960 (les "meilleurs moments" du réalisateur, qui reconnaît l'aspect autobiographique du récit).
Hsiao-Hsien revisite l'histoire de Taïwan en même temps que son propre cinéma, nous entraîne dans un voyage esthétique à travers des figures de l'amour. C'est une caméra en état de grâce, sensuelle qui guide le spectateur dans ce monde de signes - mots, regards, musique, images. Un coup de coeur !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Three Times (Zui hao de shi guang) (2005) (VOSF)
EUR 8,98
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit