undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

109
3,9 sur 5 étoiles
Vise Le Ciel
Format: CDModifier
Prix:20,29 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

5 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 16 novembre 2012
Ce disque est inégal . Il est toujours loisible de critiquer les traductions.
Mais ce qui est impressionnant, c'est que Francis Cabrel livre une des meilleures versions du célèbre "All along the watch tower". Meilleure pour moi que celle de U 2 , simple resucée de la version de Jimmy Hendrix. Le riff rajouté par Cabrel est original . J'aime aussi beaucoup la version de Neil Young avec Chrissie Hynde.
Les autres morceaux ne sont pas aussi réussis.
Une autre version très réussie est "S'abriter de l'orage " ( Shelter from storm), mieux produite que l'original à mon goût. Mais ce morceau se trouve sur le précédent album.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 11 mai 2013
Je n'ai aucun plaisir à l'écouter, mais j'ai du mal en général avec les adaptations. C'est sûrement un hommage de l'artiste à l'un de ses plus grands inspirateurs. La tentative reste très limite, cependant, je trouve très courageux Francis Cabrel d'avoir essayé, je pense que l'admiration qu'il porte à Dylan l'a limité.

Si vous voulez vous initier à Dylan, autant écouter l'original :)

J'attends avec hâte la sortie du prochain album de "mon vrai" Cabrel en 2014
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
40 sur 48 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 25 octobre 2012
J'aime beaucoup le barde d'Astaffort et je suis depuis longtemps avec beaucoup d'intérêt son cheminement musical où le blues et le Dylan « touch » sont omniprésents. Mais là, grosse déception dès la première écoute probablement parce que "Cabrel chante Dylan" ce ne pouvait qu'être super! RAS sur le choix des chansons qui représentent un bon mélange de tubes et de chansons à découvrir. RAS sur l'orchestration propre et efficace. Par contre la traduction tue la poésie de Dylan ("tout se finit là, bébé bleu" !!!). Tout semble plat. On n'y croit pas et même Cabrel semble avoir du mal à y croire dans sa façon de chanter. Bref à part un ou deux morceaux (Blind Willie McTell par exemple) on s'ennuie ferme même si l'ensemble est propret et plaira à ceux qui ne connaissent pas Dylan (si! si! il y en a et j'en connais plusieurs...). Paralysé par l'enjeu et l'envie de bien faire l'élève est resté trop scolaire pour s'approcher du maître. Dommage, dommage! Finalement cela m'a donné envie de réécouter le vinyle "Aufray chante Dylan" de 1965 (paroles convaincantes de Pierre Delanoë, interprétation convaincante et convaincue d'Hughes Aufray) qui reste à mes oreilles la seule adaptation réussie des oeuvres de Dylan en français. Ce qui n'est déjà pas si mal !
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Peut être parce que je ne suis pas une folle amoureuse de Dylan ( je vais me faire détester ) enfin ...j'aime bien quand même mais ne suis pas une " fan " je n'ai pas acheté cet album. Je l'ai juste écouté ( pardon Amazon ) le choix des chansons m'a paru représentatif de l'œuvre de Dylan, l'orchestration, je l'ai trouvée, plus qu' honorable !
Ce qui m'a déçue, la traduction qui pour moi retirait l'essence même des chansons, et il m'a semblé que cette poésie Anglo - Saxonne, résonnait mal en français.
Je n'ai pas retrouvé " mon " Cabrel habituel , lui même avait l'air de pas trop y croire, à part sur quelques titres . Son assiduité, que j'ai trouvée un brin scolaire ne m'a pas conquise, moi qui ne rate aucun de ses rares CD, là, j'ai fait l'impasse...je n'ai pas accroché...Vivement le prochain ! ( dans un mois !!!! )
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 7 juin 2013
L'admiration de Francis Cabrel pour Bob Dylan était depuis longtemps de notoriété publique. Cet album de reprises de Robert Allen Zimmermann adaptées en français ne constitue donc pas une très grande surprise. Il reste néanmoins une assez bonne surprise, même si l'entreprise n'est pas très originale : Hugues Aufray s'y était déjà risqué, bien avant Cabrel.
Très vite, tout fan du Tambourine man reconnaîtra ses chansons favorites : 'Just like a woman' est devenue "Comme une femme", 'All along the watchtower' "D'en haut de la tour de garde", 'I want you' "Je te veux"... C'est bel et bien du Dylan, mais avec un fort accent, tant dans le chant que dans la musique : ça sonne bel et bien comme du Cabrel. Les arrangements sont plutôt réussis, la transcription des paroles aussi. Enfin, jusqu'à un certain point. Car si le poète agenais ne se contente pas d'une traduction à la Google - on est loin du mot-à-mot - , il adapte en général très bien le message initial voulu par Dylan. A part lorsque Bob le croyant est trahi par Francis l'agnostique. Comme avec "D'en haut de la tour de guet". Musicalement, c'est plutôt réussi, les paroles, de prime abord aussi. Mais quand on y regarde de plus près, où Cabrel est-il allé chercher cette strophe : "On ne voit nulle part de Sauveur" ? Sûrement pas dans la version originale. C'est trahir les convictions profondes de Zimmy, le Juif converti au christianisme et prêcheur ardent à la fin des années 70, que de transposer ainsi l'une de ces chansons. Même remarque avec "Il faudra que tu serves quelqu'un" ('Gotta serve somebody'). Dans le morceau original, le premier du premier album "chrétien" de Bob Dylan ('Slow train coming'), il n'y a pas d'alternative. Comme le Christ dans les évangiles, Dylan assénait : "Ce peut être le diable ou bien le Seigneur, mais tu dois servir quelqu'un !" Avec Cabrel l'agnostique, le sermon change de ton : "Il faudra que tu serves quelqu'un : peut-être le diable ou Dieu, je n'en sais rien... il faudra que tu serves quelqu'un..."

Cela dit, comme devant l'esquimau Quinn, devant toi, ô Francis je m'incline. Pardonne mes réserves, tu es un grand artiste. Et ton hommage à Dylan, même s'il n'est pas parfait, reste à mon goût très réussi: un délicieux album à savourer devant un bon verre de Sauternes, un foie gras du Sud-Ouest... et quelques pruneaux d'Agen, bien sûr !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 12 août 2013
tâche très difficile que de traduire et adapter Dylan, mais même si l' interprétation de Cabrel est bien différente de celle de Dylan, il a réussi à garder la poésie, la magie et la délicatesse de ces magnifiques chansons qu 'il a ensuite habité par sa voix son style et sa signature. C' est la preuve de son grand talent, élargi ici . BRAVO Mr CABREL <3

Je suis une immense fan de Dylan ! J' aime aussi beaucoup Cabrel
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 9 octobre 2013
Interpréter Dylan en anglais, c'est déjà prendre un risque. Le traduire et l'interpréter en français, c'est vraiment chercher la difficulté. Eh bien je trouve que Cabrel réussit joliment dans cette entreprise. Certains critiquent les traductions, mais moi je les trouve belles, tant par le choix des mots que par le respect de l'esprit de l'auteur. Les arrangements musicaux sont eux aussi très agréables, à la fois sobres et originaux. Et l'émotion passe très bien par la voix de Cabrel, pourtant si différente de celle de Dylan.
Certes, toutes les chansons de l'album n'ont pas pour moi la même valeur - par exemple Gotta Serve Somebody n'est pas du tout selon moi ce que Dylan a écrit de mieux ! Mais la plupart d'entre elles sont de bonnes chansons, et il y a même dans le lot quelques chansons-culte... Quant aux adaptations, je ne vois pas de ratage. Celles de I want you et de Ain't going nowhere me semblent particulièrement réussies. Et, contrairement à d'autres, j'aime aussi beaucoup le "Tout se finit là, bébé bleu...", même s'il n'a pas la richesse de la version originale.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 4 avril 2013
On retrouve avec plaisir la voix de Francis Cabrel. Cet album permet de découvrir certaines des chansons de Dylan pas très connues, et je trouve leur adaptation plutôt réussie. La musique est soignée, et même si des traductions ne conviennent pas à certains, c'est un album que l'on écoute avec plaisir.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
38 sur 48 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
50 PREMIERS REVISEURSle 24 octobre 2012
Ce disque s'adresse sans doute et avant tout, aux personnes qui aiment Francis Cabrel sans forcément s'intéresser à Bob Dylan outre mesure. Dans ces conditions, on peut adorer ce disque car il est "honnête", contrairement aux personnes qui s'obstinent à me poursuivre de leur Vote Non Utile.

Pour ceux qui comme moi s'intéressent davantage à Dylan qu'à Francis Cabrel, c'est moins convaincant, car bien sûr, inévitablement à un moment, la comparaison se fait.

J'ai donc attribué de manière tout à fait subjective, 3 étoiles :
- pour la musique qui fait apparaitre un groupe vraiment homogène et très crédible dans cet exercice,
- pour le courage et l'humilité de Cabrel et sa démarche de seigneur consistant à aller rechercher des titres pas toujours évidents pour ne pas marcher sur les brisées d'Hugues Auffray,
- parce que le parcours de ce bonhomme est sympa, à son image.

Cabrel a bien senti le danger d'une adaptation littérale et il cherche parfois à s'en échapper, mais cela ne fonctionne guère et la volonté de donner du sens le plaque souvent au sol.
Bien entendu, c'est sur les titres les plus connus de Dylan que l'exercice se révèle le plus périlleux et là, je trouve qu'on est loin du compte : "Just like a woman", "All along the Watchtower", "Simple twist of fate" ou "I want you"...Le pire arrivant avec "It's all over now baby blue". Rien que la traduction du titre ("...bébé bleu") montre que Cabrel n'a pas su retranscrire l'univers du barde et se l'approprier.

Ce qui avait à mon sens, parfaitement fonctionné avec l'adaptation fidèle de "Rosie" de Jackson Browne dans "Sarbacanne", marche moins bien ici. Le résultat reste par conséquent un peu scolaire.
Mais il est difficile de le lui reprocher d'ailleurs, tant le défi était quasi impossible.

Capdevielle (oui, oui, je sais...) reste encore pour moi, celui qui a le mieux approché cet univers quitte à s'introduire dans la maison pour piquer effrontément les bibelots.
Mais merci Francis d'avoir essayé.
1616 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 2 août 2013
Fan inconditionnelle de Francis cabrel depuis très longtemps, j'avoue être un peu déçue de cet album de reprises.
Je ne connais pas spécialement Bob dylan et ces chansons à l origine mais les melodies ne sonnent pas Cabrel et les textes font tres scolaires, dans ce sens où on a parfois (souvent) l impression Ue le texte d origine a été traxuit mot pour mot... c'est limite ridicule certaines fois car JAMAIS AU GRAND JAMAIS francis cabrel n aurait écrit cestermes dans une compo originale...
Bref, uniquement pour les vrais fans de francis et à deconseiller aux amateurs de bob dylan.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
In Extremis
In Extremis de Francis Cabrel (CD - 2015)

Des Roses Et Des Orties
Des Roses Et Des Orties de Francis Cabrel (CD - 2008)

Sarbacane
Sarbacane de Francis Cabrel (CD - 1989)