Commentaires en ligne


6 évaluations
5 étoiles:
 (3)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:
 (2)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 historique et social
Ce livre aborde des sujets de société de la fin du 19è siecle en angleterre sous la forme d'un roman policier : ce qui est aisé à découvrir.
Publié le 29 avril 2010 par Francoise

versus
3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Ancilla ex machina
Ce livre fait partie de la série "Charlotte et Thomas Pitt" (qu'il n'est pas nécessaire de lire dans l'ordre). Charlotte Ellison, jeune fille de la bonne société londonienne, a épousé Thomas Pitt, un inspecteur de police qui, malgré toutes ses qualités, ne vaut socialement guère mieux qu'un ramoneur. Il est...
Publié le 31 août 2008 par Mathieu Bouville


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 historique et social, 29 avril 2010
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Egorgeur de Westminster Bridge (Poche)
Ce livre aborde des sujets de société de la fin du 19è siecle en angleterre sous la forme d'un roman policier : ce qui est aisé à découvrir.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Ancilla ex machina, 31 août 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Egorgeur de Westminster Bridge (Poche)
Ce livre fait partie de la série "Charlotte et Thomas Pitt" (qu'il n'est pas nécessaire de lire dans l'ordre). Charlotte Ellison, jeune fille de la bonne société londonienne, a épousé Thomas Pitt, un inspecteur de police qui, malgré toutes ses qualités, ne vaut socialement guère mieux qu'un ramoneur. Il est fort difficile d'enquêter quand on n'a le droit de soupçonner que les domestiques et quand le maître et la maîtresse de maison peuvent vous cacher tout ce qu'ils veulent sans grand risque. Et comme même les innocents ont quelque chose à cacher, personne ne parle. Pitt a donc généralement bien du mal à obtenir des informations. C'est là que Charlotte entre en scène. Contrairement à elle, sa soeur Emily s'est élevée socialement en épousant Lord George Ashworth. Elle est donc à même de s'introduire (et d'introduire Charlotte) dans les salons de la bonne société d'où le paria Pitt est exclu. Et comme personne ne soupçonne leurs liens avec la police et avec l'enquête, on hésite beaucoup moins à leur faire des confidences.

Un député est étranglé à sa sortie de la Chambre. L'inspecteur Thomas Pitt est chargé de mener l'enquête. Comme toujours dans la série "Charlotte et Thomas Pitt" l'enquête piétine. Mais dans ce cas précis la raison est que le meurtrier n'a jamais été sur la liste des suspects et que son mobile n'a jamais été envisagé. On se retrouve donc avec un meurtrier qui sort de sa boite à la fin du livre, rendant toute l'enquête qui a précédé caduque. Que l'enquête parte sur de fausses pistes est une chose, mais là elle ne sert absolument à rien, ce qui est frustrant pour le lecteur.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 L'égorgeur de Westminster Bridge, 15 août 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Egorgeur de Westminster Bridge (Poche)
parce que j'aime l'auteur et l'époque pendant laquelle se passent les intrigues ; la façon de vivre en Angleterre à la fin du XIXème siècle est intéressante ; de plus le couple Pitt - Thomas et Charlotte - est sympathique, intelligent, en avance sur son temps.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Changement de cap chez Anne Perry, 31 août 2012
Par 
Guillaume - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Egorgeur de Westminster Bridge (Poche)
Cet Anne Perry est à mon sens un bon opus. L'enquête débute comme d'habitude dans la bonne société, mais elle donne l'impression de piétiner pour une fois et charlotte n'y peut pas grand chose. Du coup, le roman est un peu recentré sur Thomas Pitt, son mari qui parvient à dénouer l'intrigue grâce à ses propres déductions.

Le contexte historique, comme d'habitude est bien traité et donne une image réaliste de la société victorienne, dans laquelle, les hommes ont tout pouvoir sur les femmes et au sein de laquelle la parole des domestiques a peu de poids face à celle d'un député (mais est-on réellement sorti de ces problèmes à l'heure actuelle... ?).

Bref, le changement de Cap tient essentiellement au peu d'influence du personnage de Charlotte sur le dénouement, même si elle se réapproprie à la fin des résultats du travail de son mari pour acculer "le coupable moral" de l'affaire à commettre un faux pas.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 A découvrir, 17 avril 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Egorgeur de Westminster Bridge (Poche)
Comme tous les romans de la série, celui-ci se dévore ! On adore retrouver ces personnages et il faut bien avouer que l'intrigue policière passe même au second plan à la lecture des savoureux portraits dressés par Ann Perry !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 6) n'a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Un peu mou..., 6 juin 2008
Par 
Lou (France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'Egorgeur de Westminster Bridge (Poche)
L'histoire : lorsqu'un jeune homme est retrouvé nu dans les égouts, Thomas Pitt trouve immédiatement cette noyade suspecte. Après une rapide enquête, on découvre que le corps est celui d'un garçon de 16 ans issu de la haute bourgeoisie. Noyé dans un bain, violé et souffrant de syphilis, Arthur Waybourne semble la victime toute trouvée de son précepteur, Maurice Jérome, un érudit consciencieux et fort antipathique. Jérome est donc arrêté et menacé de la peine de mort alors qu'il semble innocent.

"Le cadavre de Bluegate Fields" constitue une petite lecture sympathique et rapide, comme tout Anne Perry qui se respecte. Cependant, malgré la condamnation rapide et injustifiée qui devrait permettre au livre de gagner en intensité, il faut bien avouer que cette lecture est un long fleuve tranquille, sans surprise, sans heurt et sans frissons. Peu de suspects, un coupable relativement prévisible et la traduction en français n'arrange rien. Pour les fans de la série à mon avis.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

L'égorgeur de Westminster Bridge
EUR 10,99
Ajouter à votre liste d'envies Voir les options d'achat
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit