undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles8
4,0 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:7,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Si d'aventure, certains d'entre vous s'attendaient à une évolution notable par rapport aux 3 précédents albums, ils seront vite déçus, mais je doute que qui que ce soit s'attende à ce que le quintette de NOLA se mette tout à coup à jouer autre chose que le blues pachydermique des marécages boueux et enfumés de la Nouvelle Orléans. Comme c'est maintenant la coutume avec le groupe, il aura fallu attendre 5 ans pour se régaler de cette nouvelle livraison sous forme de EP.

5 ans donc, qui auront vu le départ de Rex Brown(bass) remplacé, sans que celà ne soit vraiment flagrant à l'écoute, par Pat Brudners (Crowbar). 5 ans d'attente qui devraient déboucher sur 4 EP cette année, dont The Purple EP est l'éclaireur. D'entrée, les pendules sont immédiatement mise à l'heure, le style lent lourd mais groovy, poiseux, suant et addictif est bien au rendez vous, Windstein et Keenan tissant un marécage de riffs léthargiques superbement servi par une production peut être moins clinquante que sur II et III et qui renoue avec les racines, presque DIY, de NOLA. Au niveau des compos, la plupart des (6) titres se rapprochent plutôt du blues lourd de Down II que du sludge-metal de III, avec quelques déflagrations imparables, à commencer par Witchtripper, premier single de l'album (et on sait que depuis Stone the Crow le groupe sait choisir ses singles) ou Open Coffins, mid tempo hautement addictif avec un chant proche du Anselmo de Never Try.

Histoire d'être totalement objectif, il faudra bien reconnaître que This Work Is Timeless ne marquera pas forcément les esprit mais, sans doute est-il placé là pour mieux prépaprer la suite, à savoir, le point d'orgue de l'album, à mon humble avis, Misfortune Teller avec ses 8 minutes de plomb fondu à ranger quelque part entre Bury Me in Smoke et Learn from This Mistake, fin (provisoire) de ce nouveau voyage au pays du bayou dont on ressort avec une idée fixe: qu'ils sortent, sans tarder, les 3 prochains EPs !!! On est déja en manque !

CREW.KOOS
0Commentaire|11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 janvier 2013
Franchement, je suis resté sur ma faim.
On peut penser que le groupe avait besoin d'un hors d’œuvre pour revenir devant les fans, cela est désormais fait.

Mais Down nous a habitué par le passé à des chansons d'un tout autre calibre à mon sens, cet EP est assez inégal, donc je peux dire que j'attends désormais la suite avec un mélange d'impatience et d'effroi : impatience d'entendre de meilleures compos (dont je pense le groupe totalement capable, et ce Part I n'est pas mauvais dans l'absolu), et effroi de me dire que je devrai peut-être payer encore 3 fois (si j'ai bien suivi) pour des disques qui pourraient être de la même veine, à savoir insuffisamment bons pour rester dans le temps.

Ce qui est le cas au minimum des deux premiers disques de ce groupe...

Au travail messieurs, la rentrée est un peu décevante.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 octobre 2012
Apparemment, 4 EP vont sortir dans les prochains mois. Le 1er, composé de 6 titres, se dévoile au fur et à mesure des écoutes. Le Witchtripper fait office de gros tube efficace (le clip est vraiment sympa). Le reste n'est pas très facile d'approche, le groupe allant clairement du côté lourdingue au détriment du blues plus léger qu'ils ont su réaliser parfaitement auparavant. La production étant bonne, pas de bouillie, mais une bonne assiette bien épaisse en entrée. Vivement le reste du repas.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 octobre 2013
Down 4 premiere partie:ode aux pionniers du genre ainsi qu'à la magie noire version Mario Bava,"witchtripper"dispense une ambiance heavy old school bienvenue.Le deuxieme titre à retenir étant sans doute"open coffins",compo typée hardcore d'antan avec son riff simple et implacable agrémentant deja les prestations live des seniors de la Nouvelle Orléans.
Le reste n'inspire hélas pas à la complaisance et les "lévitation","the curse"et consorts ne laissent qu'un arrière gout de ce que les anciens nomment encore parfois des"faces B",qui plus est dispensables.Au vu de la riche carrière des membres du groupe,on espérait donc bien mieux que ces ébauches de compos indignes du down habituel et "habité".
Avec l'espoir que la prochaine récolte soit plus propice à l'élaboration d'un grand cru que l'on pourra dignement aligner aux cotés de ses biens plus dignes prédecesseurs.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 septembre 2012
Il en aura fallu du temps pour retrouver un nouveau son de Down, quasiment 5 ans depuis Over the Under, et autant dire que l'attente fut longue. Un live , Diary of a mad band, est passé par là entre temps mais l'arrivée du " Purple Ep " apporte enfin le sang neuf du groupe.
Autant dire tout de suite que cet EP est réussi, on aurait pu penser que le départ de Rex Brown entacherait l'union musicale de la formation mais rien n'y fait, l'ambiance reste intacte.
Phil Anselmo continue de porter sa voix charismatique et tellement reconnaissable dès les premières notes; Kirk et Pepper continuent de nous assener leurs meilleurs coups de cordes, pendant que l'arrivée du batteur de Crowbar Patrick Bruders ne brise aucunement la magie du groupe.
Pour ce qui est des titres en particulier, la plupart des morceaux imposent directement la puissance écrasante de Down, les riffs de Kirk et Pepper se mêlant parfaitement entre eux.
" Levitation " et " Witchtripper " apportent l'ambiance si propre à Down, lourdeur et rage enlacés.
" This work is timeless " reste un morceau moins facile d'accés mais qui offre toute sa profondeur après plusieurs écoutes.
Attendons désormais les 3 autres Eps qui devraient suivre, mais Down a tapé fort avec ce premier opus, la Nouvelle Orléans est bien de retour !
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 octobre 2012
Un monumental mélange de Stoner, Doom, Sludge alliés à un sens mélodique et dynamique imparables. Le prolongement logique d'Over the Under. Les fans seront comblés.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 décembre 2012
Moins bon que les précédents mais ça reste du DOWN. La production reste fidèle aux autres albums.
Déjà hate d'être au prochain.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 décembre 2012
je suis tres fan de DOWN, mais cet album, bien qu'il reste dans l'esprit, est bien endessous de NOLA ... Rien de vraiment neuf a vrai dire.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

9,68 €