undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo


Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

17 sur 23 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 1 novembre 2012
On n'en finit pas de redécouvrir ces chefs-d'oeuvre, et c'est ma septième intégrale ... Que nous apportent les Talich, qui sont ici à leur meilleur, avec Messiereur, Kvapil, Talich senior et Rattay ? N'attendez pas ici d'explosions, de volcanisme, d'exhibitionnisme. C'est d'abord une justesse absolue, une sonorité chaude et homogène, dans un parfait équilibre des 4 instruments. Il se dégage de leur jeu une extraordinaire présence, à laquelle la merveilleuse prise de son de Georges Kisselhoff n'est pas étrangère. Concernant l'interprétation proprement dite, elle est loin, comme on a pu parfois le lire, d'être lisse et aseptisée. La tension dramatique est obtenue par une dynamique très large, évoluant à partir de pianissimi impalpables qui leur permettent de ne pas exagérer leur fortissimi, et de ne pas forcer le trait. Ecoutez la Grande Fugue, où l'on a trop souvent l'impression que Beethoven dépasse les possibilités techniques du quatuor !
Les Talich ( et Kisselhoff !) nous font ici pénétrer au coeur de la création beethovénienne ...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé