Commentaires en ligne


1 Evaluation
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un Zorn en état de grâce contemporaine., 11 novembre 2012
Par 
STEFAN (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)    (COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Music And Its Double (CD)
Deux ans jour pour jour après le toujours recommandé What Thou Wilt (une éternité dans l'univers du compositeur New Yorkais), Zorn revient à la musique orchestrale contemporaine, domaine qu'il a quelque peu délaissé depuis le milieu des années 2000 privilégiant sa série Masada (via le Book of Angels), ses Filmworks ou des oeuvres où le versant contemporain n'est que partie d'un tout bien plus varié (parce que, fondamentalement, Zorn aime le changement). En la circonstance, ce sont trois partitions distinctes qui sont réunies (pour trois formations différentes) et un hommage à Antonin Artaud (preuve que la culture francophile de Zorn n'est pas qu'un vague concept).

La première, pièce de chambre cartoonesque et ciselée, où brillent particulièrement le violoncelliste Fred Sherry et la flutiste Tara Helen O'Connor, A Rebours, appartient à ces délicieuses loufoqueries dont Zorn s'est fait l'apôtre. Ca vibre, ça secoue, ça papillonne, c'est tour à tour gai et léger ou intense et grave (ha ! ce final !), pas d'une cohérence folle donc mais ce n'est de toute façon fait pour ça. Presque facile tout en restant savante, c'est une exemplaire réussite (et pas si éloignée du Bateau Ivre introductif du récent Rimbaud).

A la marge entre musique improvisée et contemporaine, la suite Ceremonial Magic présente un visage nettement plus minimaliste et aride de la grammaire musicale zornienne. Dialogue entre le violon et la batterie (respectivement tenus par David Fulmer et Kenny Wollesen), c'est une démonstration supplémentaire que chaque nouvelle expérimentation de Zorn se traduit par une réussite. En la circonstance, il faut évidemment louer la performance des deux solistes/virtuoses sans qui rien n'eût été possible et qui donnent magnifiquement corps à une partition leur laissant visiblement suffisamment de liberté pour s'exprimer optimalement et juste assez de "guidelines" pour ne jamais s'y perdre. De fait, entre vibrants emportements et étourdissants entrechats, Ceremonial Magic convainc, au delà de toutes les espérances.

Troisième et ultime pièce de la sélection, La Machine de l'Être, est un monodrame pour soprano et orchestre inspiré par les esquisses qu'Antonin Artaud traça lors des dernières années de sa vie. Si l'intention du compositeur était de souligner la folie (et c'est justement le cas), l'exercice est une totale réussite (c'en est donc un pour ceux qui ne suivraient pas !). En particulier, le travail passionné et passionnant de la vocaliste, Anu Komsi, qui entre pétages de plombs stellaires et états quasi-cathartiques, interprète avec acuité ce qu'on imagine être la perte de contact avec le réel que constitue la démence. Suite courte et extrêmement émotionnelle, La Machine de l'Être nous ferait presque rêver que Zorn s'attaque enfin à l'exercice de l'Opéra "à l'ancienne" parce que, crénonvindiou, le potentiel est là et ne demande qu'à être exploité.

Au final, 10ème production de l'an pour ce pisse-musique de génie, Music and Its Double est une nouvelle (ça en deviendrait presque lassant) réussite qu'on ne saurait trop recommander avec la réserve d'usage qu'il s'agit bien là de musique contemporaine pour laquelle une oreille non "formée" risque fort de demeurer de marbre. Sinon ? C'est tout bon !

Tracklist:
1. A Rebours 11:12
2. Ceremonial Magic 1 5:36
3. Ceremonial Magic 2 4:07
4. Ceremonial Magic 3 5:52
5. Ceremonial Magic 4 4:02
6. La Machine de l'Être: I- Tetème 4:09
7. La Machine de l'Être: II- Le révélé 3:26
8. La Machine de l'Être: III- Entremêlés 4:04

Personnel:
A REBOURS
- Fred Sherry: violoncelle solo
- Mike Nicolas: violoncelle
- David Fulmer: viola
- Jennifer Choi: violon
- Tara Helen O'Connor: flute
- June Han: harpe
- Josh Rubin: clarinette
- William Winant, Alexander Lipowski, Joe Pereira: percussions
- Bradley Lubman: direction
CEREMONIAL MAGIC
- Kenny Wollesen: batterie
- David Fulmer: violon
LA MACHINE DE L'ÊTRE
- Anu Komsi: soprano
- Sakari Oramo: chef d'orchestre
- Lahti Symphony Orchestra : orchestre
TOUTES PISTES
- John Zorn: compositeur, producteur, artwork
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Music And Its Double
Music And Its Double de Fred Sherry/Jennifer Choi/David Fulmer (CD - 2012)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit