undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles11
4,5 sur 5 étoiles
Format: CD|Modifier
Prix:48,90 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

500 PREMIERS RÉVISEURSle 4 novembre 2012
On peut déplorer que la musique de Francis Poulenc ne soit pas mieux représentée au disque, notamment dans la production actuelle. Est-ce en raison d’un mépris à l’égard d’une musique qui s’est toujours voulue simple, accessible, charmante et peut-être apparemment peu innovante ? C’est qu’en effet Poulenc, compositeur français de la première moitié du 20e siècle (1899-1963) n’a pas participé, ou fort peu, au bouillonnement musical du premier quart de ce siècle, sa musique est sensiblement éloignée des expérimentations de ses aînés Debussy et Ravel, tout autant que de la reconstruction du langage musical opérée par ses contemporains russes, qu’il connaissait pourtant forcément, Stravinsky et Prokofiev (qui sont revenus eux-mêmes à des musiques plus simples par la suite). Pourtant, la musique de Poulenc est reconnaissable entre toutes, en raison de son style, de son esthétique souvent légère et claire et de son sens très particulier de la mélodie. Une idée forte traverse cependant toute son œuvre : le rejet du romantisme qui prescrit de longs développements favorables aux sentiments exaltés et dramatiques. Cette approche, commune au groupe des Six dont il faisait partie, l’a conduit longtemps à se tourner vers le néo-clacissisme, puis à dépasser ce genre vers un langage qui lui fut propre (lire le petit livret contenu dans le coffret, trop court mais plutôt bien fait avec une présentation général de l’œuvre de Poulenc par Nicolas Southon, puis un petit commentaire de chacune d’elles par Jean Roy).
On remarquera, en découvrant ce coffret, à quel point les œuvres de Poulenc, malgré son style personnel, sont diverses. Il a abordé tous les genres, en leur donnant souvent quelques chefs d’œuvre : la musique pour piano (avec la tentation un temps de l’atonalité dans ses Promenades) avec la sonate pour deux pianos ; la musique de chambre avec nombres de compositions pour formations originales de vents ; la musique symphonique, le plus souvent construite sur un argument scénique, comme les Biches, mais dans laquelle on retrouve des œuvres sans programme comme sa Sinfonietta ; la musique concertante et son fameux concerto pour deux pianos, mais aussi son concerto champêtre ou son concerto pour orgue ; la musique religieuse comme les magnifiques Litanies à la Vierge noire ou les Sept répons des ténèbres ; l’opéra avec les très célèbres Dialogues des Carmélites ou la Voix humaine ; et la mélodie et la chanson dont il laisse de quoi remplir cinq CD entiers. Sans compter un conte pour enfant : l’Histoire de Babar le petit éléphant.
Et puis, à travers tous ces genres, c’est également la diversité de ton qui marque ces compositions, tantôt légères, tantôt graves, tantôt humoristiques, tantôt dramatiques, tantôt populaires et presque gouailleuses, tantôt raffinées et élaborées.
Il était donc plus que justice qu’EMI rende hommage à Francis Poulenc. On pourra émettre un regret car les enregistrements réunis ici sont souvent assez anciens, et donc connus, datant des années 1960 ou 70. Mais ce n’est sans doute pas volonté de composer un coffret au rabais, d’une part, parce que les interprétations (en tout cas pour celles que je connais, je n’ai pas encore tout écouté) sont généralement très bonnes et même excellentes, d’autre part parce qu’en réalité je ne crois pas qu’il existe beaucoup d’enregistrements récents chez EMI. A l’inverse, EMI était sans doute le seul label à pouvoir sortir une intégrale des œuvres de Poulenc. Et l’on ne peut que les en remercier.

Voici la liste des œuvres et des interprètes, en espérant que cela vous donnera envie de découvrir ou redécouvrir la richesse de ce compositeur original et un peu délaissé.

CD 1 :
3 mouvements perpétuels - 8 nocturnes - Suite française (arr. pour piano) - 3 novelettes - 15 improvisations - Promenades

CD 2 :
3 pièces - Suite en ut – Mélancolie – Humoresque - 3 intermezzi - 5 impromptus - 3 feuillets d’album – Badinage – Villageoise – Française - Bourrée au pavillon d’Auvergne – Presto - Pièce brève - Valse improvisation – Valse – Pastourelle - Sonate pour piano à quatre mains - L’embarquement pour Cythère – Elégie - Capriccio

(Gabriel Tacchino : piano ; Jacques Février : 2e piano pour la sonate pour piano à quatre mains)

CD 3
Les soirées de Noizelles – Thème varié – Napoli (Jacques Février : Piano)
Sonate pour deux pianos (Jacques Février et Gabriel Tacchino : piano)
Suite française (arr. pour violoncelle et piano) (Xavier Philippe : violoncelle ; Emmanuel Strosser : piano)
Villanelle pour flûte à bec et piano (Laurence Pottier : flûte à bec ; Emmanuel Strosser : piano)

CD 4
Sonate pour violon et piano (Franck Peter Zimmermann : violon ; Alexandre Lonquich : piano)
Sonate pour violoncelle et piano (Pierre Fournier : violoncelle ; Jacques Février : piano)
Trio pour piano, hautbois et basson (Robert Casier : hautbois ; Gérard Faisadier : basson ; Jacques Février : piano)
Sextuor pour piano, flûte, hautbois, clarinette, basson et cor (Jacques Février :piano ; Jacques Castagner : flûte ; Robert Casier : hautbois, André Boutard : clarinette ; Gérard Faisandier : basson ; Michel Bergès : cor)
Sarabande pour guitare (Oscar Ghiglia : guitare)
Bagatelle pour violon et piano (David grimal : violon ; Emmanuel Strosser : piano)

CD 5
Un joueur de flûte berce les ruines (Emmanuel Pahud : flûte)
Sonate pout flûte et piano (Michel Debost : flûte ; Jacques Février : piano)
Sonate pour hautbois et piano (Michel Bourgue : hautbois ; Jacques Février : piano)
Sonate pour clarinette et piano (Michel Portal : clarinette ; Jacques Février : piano)
Elégie pour cor et piano (Alan Civil : cor ; Jacques Février : piano)
Sonate pour 2 clarinette (Michel Portal et Maurice Gabal : clarinette)
Sonate pour clarinette et basson (Michel Portal : clarinette ; Amaury Wallez : basson)
Sonate pour cor, trompette et trombone (Alan Civil : cor ; John Wilbraham : trompette ; John Iveson : trombone)
Trois mouvements perpétuels (arr. pour flûte, hautbois, clarinette, basson, cor, violon, alto, violoncelle et contrebasse) (soliste de l’Orchestre de la Garde Républicaine/François Boulanger)

CD 6
Concerto pour piano et orchestre (Gabriel Tacchino : piano ; Orchestre de la société des concerts du conservatoire/Georges Prêtre)
Concerto pour deux pianos et orchestre (Francis Poulenc et Jacques Février : piano ;
Orchestre de la société des Concerts du Conservatoire/Pierre Dervaux)
Concert champêtre pur clavecin et orchestre (Aimée Van de Wiele : clavecin ; Orchestre de la société des concerts du conservatoire)
Suite française (Orchestre de Paris/Georges Prêtre)
Pastourelle (Philharmonia Orchestra/Georges Prêtre)

CD 7
Aubade (Gabriel Tacchino : piano ; Orchestre de la société des concerts du Conservatoire/Georges Prêtre)
Les Biches (Philharmonia Orchestra/Georges Prêtre)
Les animaux modèles (Orchestre de la société des Concerts du Conservatoire/George Prêtre)
Bucolique (Philharmonia Orchestra/Georgres Prêtre)

CD 8
Sinfonietta – Deux marches et un intermède – Les mariés de la tour Eiffel

(Orchestre de Paris/Georges Prêtre)

Matelote Provençale (Philharmonia Orchestra/Georges Prêtre)
Gnossienne n° 3 (Erick Satie, orchestration de F. Poulenc) (Orchestre du Capitole de Toulouse/Michel Plasson)
Concerto pour orgue, orchestre à cordes et timbales (Maurice uruflé : orgue ; Orchestre de la société des Concerts du Conservatoire/George Prêtre)
Litanies à la Vierge Noire (Henriette Roget : orgue ; Maîtrise d’enfants de la Radiodiffusion française/Jacques Jouineau)

CD 9
Messe en sol majeur – Quatre motets pour le temps de Noël
(Winchester Cathedral Choir/Martin Neary)

Quatre motets pour un temps de pénitence (Catherine Resnel : soprano ; Chœurs de Radio France/Jacques Jouineau)
Sept répons des ténèbres (Alexandre Carpentier : soprano ; Maîtrise de la Sainte Chapelle /François Bardot ; Petits Chanteurs de Chaillot/Roger Thirot ; Chœurs de Radio France/Jacques Jouineau ; Nouvel Orchestre Philharmonique de Radio France/Georges Prêtre)
Laudes de Saint Antoine de Padoue (The Sixteen/Harry Christophers)

CD 10
Gloria (Rosanna Carteri : soprano ; Chœurs de Radio Télévision Française/Yvonne Gouverné ; Orchestre National de l’Office de la Radio Télévision française/Georges Prêtre)
Stabat Mater (Régine Crespin : soprano ; Chœurs René Duclos, Orchestre de la société des Concerts du Conservatoire/George Prêtre)
Quatre petite prières de Saint François d’Assises (The King’s Singers ; Nigel Perrin et Alastair Hume : hautes contres ; Alastair Thompson : ténor ; Anthony Holt et Simon Carrington : barytons ; Brian Kay : basse)

Exultate Deo – Salve régina – Ave verum corpus pour les Saluts de T.S. Sacrement (Groupe vocal de France/John Alldis)

CD 11 et 12
Dialogues des Carmélites (avec notamment Denise Duval : Blanche de la Force ; Régine Crespin : Madame Lidoine ; Denise Scharley : Madame de Croissy ; Liliane Berton : Sœur Constance, etc. ; Chœur et Orchestre du Théâtre National de l’Opéra de Paris/Pierre Dervaux)

CD 13
Le gendarme incompris (Nicolas Rivenq : Monsieur Médor ; Jean-Paul Fouchécourt : La Marquise de Montonson, le Prêtre ; Jean-Christophe Benoit : la pénultième, le gendarme ; Ensemble des solistes de l’Orchestre de la Garde Républicaine/François Boulanger)
Les Mamelles de Tirésias (avec notamment Denise Duval : Thérèse, la cartomancienne ; Marguerite Legouhy : la marchande de journaux, une grosse dame ; Jean Giraudeau : le mari ; Emile Rousseau : le gendarme, etc. ; Chœur et Orchestre du Théâtre National de l’Opéra comique/André Cluytens)
Les chemins de l’amour (Yvonne Printemps : soprano ; Orchestre (sic)/Marcel Cariven)

CD 14
Esquisse pour une fanfare (membres de l’Orchestre du Capitole de Toulouse/Stéphane Cardon)
L’histoire de babar le petit éléphant (Peter ustinov : récitant ; Orchestre de la société des Concerts du Conservatoire/George Prêtre)
La dame de Monte-Carlo (Mady Mesplé : soprano ; Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo/Georges Prêtre)
La voix humaine (Denise Duval : soprano ; Orchestre du Théâtre de l’Opéra comique/Georges Prêtre)

CD 15
Le bal masqué (Jean-Christophe Benoit : baryton ; Maryse Charpentier : piano ; solistes de l’Orchestre de la société des Concerts du Conservatoire/George Prêtre)
L’invitation au château (Emmanuel Strosser : piano ; David Grimal : violon ; Romain Guyot (clarinette
Sécheresses (Chœurs de Radio France/Jacques Jouineau ; Nouvel Orchestre philharmoique de Radio France/Georges Prêtre)

Figure humaine – Un soir de naige (The Sixteen/Harry Chrisophers)

CD 16 à 20
Mélodies et chansons par divers interprètes. Je n’entre pas dans le détail, ce qui serait fastidieux compte tenu du nombre (plus de 50 œuvres dont certaines se découpent en plusieurs chansons ou mélodies).
1111 commentaires|73 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 décembre 2012
Malgré les doublons inévitables, bonnes références historiques avec le compositeur lui-même, mais aussi avec des interprètes qui l'ont cotoyé.
Pour qui aime la musique française du 20ème siècle, ce coffret est incontournable.
0Commentaire|13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 décembre 2013
Les Interprétations sont presque toutes la REFERENCE absolue !
Toutefois........ il y a 12 CDs consacrés aux oeuvres vocales (opéras, messes, mélodies, chansons, etc) et le coffret ne comporte pas un cahier avec les textes, qui sont essentiels pour pouvoir comprendre pleinement ce qui est chanté.
Un sérieux et incompréhensible défaut de la part de l'éditeur EMI
0Commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 janvier 2013
Des enregistrements superbes d'un des plus grands compositeurs du XXème siècle qui a mis le plaisir et l'émotion au sein de son oeuvre ! On comprend pourquoi un pisse-froid comme Pierre Boulez le déteste !
11 commentaire|15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 décembre 2013
Ce coffret a été préparé avec goût et intelligence. Il permet d'avoir une bonne idée de l'oeuvre de Poulenc. J'aurais souhaité un peu plus de commentaires musicaux.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 mars 2013
coffret attendu depuis longtemps et enfin disponible. Livret bien détaillé avec photos et commentaires musicologiques très intéressants. Bravo à EMI d'avoir enfin mis à disposition des amateurs de POULENC cette mine.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 janvier 2013
Une musique souvent méconnue (je pense surtout aux mélodies), des interprètes irremplaçables, des gravures historiques... Des heures de pur bonheur.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 avril 2015
Dans ma collection énorme de musique classique, j'apercevais pas grand chose de Poulenc, Concert Champêtre, Suite française, Gloria et le concert pour orgue, oevres que j'adore étant les seules.
Quand j'ai vu ce box, c'était un choix facile, et je suis content de l'avoir acheté, la découverte principale étant les oevres lyriques et les chansons.
Poulenc n'est pas oublié dans le répertoire, mais il déserve plus d'attention , musique superbe.
(pardon my French, not my native language)
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 avril 2013
Des pièces entendues ça et là (quelquefois en génériques) et d'autres totalement nouvelles. Des thèmes "faciles" et des compositions plus charpentées. Un musicien et une musique qui gagnent a être connus !
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 janvier 2013
Le rapport qualité/prix est imbattable. Ces enregistrements ont valeur de référence. Seul bémol, les prises de son sont un peu criardes dans des ambiances acoustiques peu réverbérantes.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)