Commentaires en ligne 


1 Evaluation
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Patience récompensée, 16 octobre 2012
Par 
Philomèle (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cantates (Intégrale /Vol.15) (CD)
Elle a paru longue, toute cette année à attendre le volume 15 de ces cantates, mais notre patience est récompensée, car les qualités de cette série ne se démentent pas : même intelligence de l'interprétation, même précision de la mise en place, même perfection des phrasés, même beauté des timbres des solistes, même proximité avec les instrumentistes et les chanteurs grâce au petit effectif, et même chaleureuse ambiance de la prise de son. Les trois premières cantates du disque ont pour thème commun la détresse de l'homme en ce bas monde, et la quatrième vient le réconforter à la perspective de l'union mystique de l'âme avec Jésus. La première, "Monde perfide" BWV 52, commence par une version primitive du premier mouvement du "Concerto Brandebourgeois" n° 1 sans violon piccolo, puis c'est la soprano Yeree Suh, déjà présente dans le volume 13, qui est à l'honneur, notamment dans le splendide récitatif initial. Dans la deuxième, "O Eternité, parole de tonnerre" BWV 60, on est frappé par le battement des cordes qui évoque le tonnerre au début du premier duo (comparé à la mollesse de la version Koopman par exemple).

La troisième, "Prince de la Paix" BWV 116, débute par un choral concertant de toute beauté, précédant l'air "Hélas, indicible est l'angoisse" où la contralto Petra Noskaiova rivalise d'expressivité avec le hautbois d'amour de Patrick Beaugiraud. Dans la quatrième enfin, la célèbre BWV 140, "Réveillez-vous !", introduite par un majestueux choral, deux duos entre la soprano et la basse Jan Van der Crabben viennent encadrer le choral « du Veilleur » bien connu, dont Kuijken parvient à renouveler ici l'interprétation par le recours au ténor soliste (l'excellent Christoph Genz) et par une option dansante, accentuée sur le premier temps avec presque une lourdeur rustique (contrairement à un Koopman qui le prend sur la pointe des pieds et en glissant rapidement comme pour s'en débarrasser le plus vite possible). Au terme de cette écoute, on est déjà curieux des prochains volumes, et on regrette qu'il n'y en ait apparemment plus que cinq à découvrir.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Cantates (Intégrale /Vol.15)
Cantates (Intégrale /Vol.15) de Johann Sebastian Bach (CD - 2012)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit