Commentaires en ligne


7 évaluations
5 étoiles:
 (2)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:
 (2)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:
 (2)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


29 internautes sur 32 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 puissant
je viens de le voir au cinoche, film puissant, une vision d'auteur, entre Tarkovsky (dont Sokourov a été l'élève) et Wojciech Has (l'atmosphère entre rêverie et cauchemar m'a évoqué La Clepsydre), une puissance d'imagination stupéfiante dans les décors et les costumes, un Faust inspiré en partie de...
Publié le 14 août 2012 par Discophage

versus
1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Beau oui mais Frustrant ...
"La Promesse de la Beauté est Bonheur" dit le Poète ... Sauf qu'ici bien sûr, tout y Beau/Bien (et c'est le moindre qu'on puisse attendre d'un Artiste tel que Kosourov) mais en même temps -terriblement- frustrant.
A commencer par le Format adopté pour l'Image, puis l'usage de ces Lentilles qui donnent souvent l'Impression Trouble de Regarder le...
Publié il y a 4 mois par gelsomino


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

29 internautes sur 32 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 puissant, 14 août 2012
Par 
Discophage (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Faust [Import italien] (DVD)
je viens de le voir au cinoche, film puissant, une vision d'auteur, entre Tarkovsky (dont Sokourov a été l'élève) et Wojciech Has (l'atmosphère entre rêverie et cauchemar m'a évoqué La Clepsydre), une puissance d'imagination stupéfiante dans les décors et les costumes, un Faust inspiré en partie de Goethe (le texte de Goethe est parfois utilisé) et en costumes qui évoquent l'époque d l'auteur, le début XIXe, mais des décors, une bourgade allemande, médiévaux, rues étroites, crasseuses, soit l'époque de Faust, et l'on est absolument pas choqué par une quelconque contradiction, il est vrai que l'idéologie allemande s'est longtemps complue dans une sorte de nostalgie médiévale et les villes allemandes en ont longtemps gardé les traces.

C'est un univers tenaillé par la faim (peut-être pour rappeler sans cesse les exigences du corps), Faust dissèque les cadavres (saisissante scène d'ouverture - le double-sens était involontaire, mais maintenant il est volontaire) et ne trouve pas l'âme, l'apprenti Wagner, semi-débile, semble avoir compris plus de choses que son maître, Mephisto est un usurier (l'argent), et c'est le diable, mi-homme mi-animal, la queue aux fesses (le double sens est volontaire) : saisissante scène de baignade.

Il y a les trognes des acteurs, plus vrais que nature. Tout comme on se sent bien au corps quand, de temps en temps, on arrête de boire du coca ou de bouffer des pop-corns, on se sent bien à l'âme quand, de temps en temps, on ne voit plus à l'écran les Brad Pitt, George Clooney, Matt Damon, Tom Cruise et tous ces bellâtres aux gueules lisses et finalement assez anonymes, et qu'on nous offre de vraies trognes.

Et puis, il y a de l'humour, aussi. Mephisto est inénarrable, un vrai personnage comique.

Et puis il y l'actrice qui joue Marguerite, sidérante de beauté.

L'image, par le chef-op. Bruno Delbonnel, est magistrale, toute en couleurs ocres monochromes, qui racontent, peut-être, la médiocrité de ce bas-monde, sauf, un moment, dans l'église, quand Faust cherche Marguerite, envahie par un blanc d'outre-univers. Ah, et j'oublais, l'essentiel: c'est tourné en format dit 1.33, carré, celui des débuts du cinéma, celui des tableaux. C'est comme de voir un Murnau, mais tourné par Sokourov.

Attention, amateurs de Schwarzenegger et de Claude Zidi. Tout comme il y a la littérature et la littérature de gare, il y a le cinéma et le cinéma de divertissement. Là, c'est du cinéma, c'est un film qui prend son temps et ce temps fait partie du film, c'est un film qui parle parle beaucoup et ce flot fait partie du film, et c'est un film qui parle dans la langue de Goethe et s'il n'y a de sous-titres qu'en Italien, ça limite un peu le public potentiel déjà pas très vaste (au ciné, au moins, c'était sous-titré en Français; mais sans doute faut-il attendre encore quelques mois que le distributeur ait le droit de publier un DVD propre au marché français).

Bon voilà, c'est pas forcément cohérent tout ça, mais le film agite des impressions et des émotions qui ne le sont pas forcément non plus, mais qui sont puissantes.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 "foncez sur le blu-ray", 15 janvier 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Faust [Blu-ray] (Blu-ray)
Si vous avez loupé Faust en salles cette année, foncez sur le blu-ray. Distribué sur un circuit assez réduit, le nouveau film d’Alexandre Sokourov (Le Soleil, Mère et fils) est tout simplement un chef-d’oeuvre. Dernier opus d’une tétralogie sur le pouvoir, cette libre adaptation des écrits de Goethe a remporté le Lion d’Or à Venise en 2011. S’inspirant aussi de la théorie des couleurs du poète, Faust par le célèbre réalisateur russe donne un sens nouveau à des couleurs que l’on imaginait familières. Tour à tour beau et éprouvant, le film déstabilise et ne laisse pas indifférent. Les quelques secondes de Marguerite illuminée d’un blanc sacré sont le plus grand moment de cinéma de l’année passée.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Beau oui mais Frustrant ..., 3 janvier 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Faust [Blu-ray] (Blu-ray)
"La Promesse de la Beauté est Bonheur" dit le Poète ... Sauf qu'ici bien sûr, tout y Beau/Bien (et c'est le moindre qu'on puisse attendre d'un Artiste tel que Kosourov) mais en même temps -terriblement- frustrant.
A commencer par le Format adopté pour l'Image, puis l'usage de ces Lentilles qui donnent souvent l'Impression Trouble de Regarder le Film à travers un Bocal et pour finir des Mouvements de Caméra Vains et Superflus ... bref disons-le : l'Attitude est Maniérée et Prétentieuse.
Aussi ai-je envie de contester :
- Après tout, même des Cinéastes TRÈS exigeants esthétiquement parlant comme Pialat, Antonioni ou Tarkovski n'ont pas commis pareils excès.
- Ces Lentilles gâchent tout, et ajoutées au Format, cela en devient presque irritant. Et l'on se prend à s'écrier, surtout lorsque la Lumière semble si maîtrisée : mais pourquoi ?!?
Oui pourquoi proposer (et s' en donner tant de mal) une Image si affectée ?
- Oui, ces Mouvements -entre autres- qui dessinent des Esquisses de Cercle (façon Série Tv actuelle donnant un semblant de Dynamisme aux Scènes de Rencontres/Conversations impliquant 2 Personnages) autour des 2 protagonistes principaux sont sérieusement oiseux et dispensables.
Peut-être que Sokourov s' entend à voir le Médium Cinématographique plus proche de la Peinture et ainsi son Faust est une Toile Audiovisuelle ... Brouillée et ... Numérique (?!)
L'Ensemble est donc très discutable et laisse un Goût de Frustration et de Gachis ...
Dommage, car si Sokourov avait pu faire quelques concessions à ses Exigences, le Résultat aurait pu gagner, à mon Sens, plus de Beauté ... et de Sens. D'autant qu'il a cédé aux sirènes du Numérique ...
Quand je revois par exemple ; l'immense "Stalker", le Magnique "Sous le Soleil de Satan" ou le Merveilleux "Blow Up", j'ai tendance à croire qu'en présence de Sokourov, comme pour Straub/Huillet et Bresson, nous sommes en pleine démarche de Non-Anti-Cinéma.
Le Travail sur la Photo et le Transfert Bluray sont eux irréprochables.
Ps~
Tarkovski aurait détesté, c'est une Affirmation et j'en prends la responsabilité.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 images impressionnantes mais c'est presque tout ce que l'on y trouve, loin du Faust de Goethe contrairement à l'annonce !, 8 février 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Faust (DVD)
images impressionnantes, confusion du scénario,
très loin du Faust de Goethe, contrairement à l'annonce .
à voir pour l'excès des images..
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 5 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Difficile, 3 octobre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Faust (DVD)
Le cinéma d'Alexandre Sokourov, qui même s'il se veut être récompensé par ses pairs, demeure un illustre inconnu du grand public européen, et ce malgré son indéniable talent. Le problème des films de Sokourov, c'est qu'en dehors du fait d'être mal distribués sur le vieux continent (indisponibles en France, version en langue étrangère non sous-titrée...), sont d'une grande complexité. Non seulement les sujets traités sont ardus (quadrilogie sur le totalitarisme), mais le traitement fait preuve d'une telle érudition artistique et épistémologique qu'il faudrait presque avoir une thèse sur les sujets évoqués avant d'entreprendre le visionnage de ses films ! Si son Faust paraît être un chef-d'oeuvre cinématographico-universitaire, le manque de références pour aborder et cerner le thème est quelque peu frustrant, et ce même si l'on bénéficie de 40 mn d'interviews de deux universitaires spécialistes du sujet, dignes de cours magistraux. Dès lors, on tentera malgré tout d'apprécier le superbe esthétisme de la photographie associé à un traitement intellectuel que l'on suivra par confiance, plus que par connaissance. L'oeuvre de Sokourov si elle s'incrit par l'image eût pu tout aussi figurer sur les rayonnages de bibliothèques universitaires. Avis aux amateurs.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 à acheter à vos risques et périls, 11 février 2013
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Faust (DVD)
Je ne parle pas du film. On aime ou aime pas le cinéma de Sokourov.
Par contre, je m'insurge contre l'éditeur Blaqout.
j'ai regardé ce dvd sur mon Sharp 42" (pas un modèle bas de gamme donc) et à ma grande stupéfaction Blaqout a positionné les sous-titres SOUS l'image. Il est donc impossible de voir en plein écran ce film (sauf si vous parlez russe évidemment !!)
autrement dit vous regardez ce film de Sokourov au format timbre poste avec des bandes noires de chaque coté !!!!!
C'est HONTEUX quand on voit la qualité de l'image de ses films.
Je n'ose imaginer ce que cela donne sur un ecran 32"...
Je ne connaissais pas cet éditeur mais on ne m'y reprendra plus.

p.s
alors que si vous le téléchargez illégalement, vous pouvez positionner les sous-titres comme vous voulez et donc appréciez ce Sokourov tel qu'il a été conçu...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 5 a trouvé ce commentaire utile :
1.0 étoiles sur 5 FAUST de Johannes Zeiler, 6 mai 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Faust (DVD)
J'adore le "Faust" de Goethe.
Je me "méfie" beaucoup du cinéma "russe intello" que je trouve absolument mortel d'ennui et de prétention.
J'ai quand même voulu faire un effort de bonne volonté sans à priori stupide: la culture allemande est de nos jours tellement ignorée, je ne pouvais quand même pas laisser passer cette occasion de trouver-sait-on jamais- une interprétation intéressante de "Faust".
Las...Je n'ai trouvé que ce que je déteste par dessus-tout: un film prétentieux et incompréhensible, associant le morbide complaisant (du genre "La Pianiste") et l'intellectualisme des "grands" cinéastes russes portés aux nues par les "bobos intellos parisiens"...!!!
Ce parti-pris de sinistrose obscure m'est insupportable. Mais bien sûr: vous avez le droit d'aimer...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Faust [Blu-ray]
Faust [Blu-ray] de Alexandre Sokurov (Blu-ray - 2012)
EUR 13,13
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit