undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

3,6 sur 5 étoiles84
3,6 sur 5 étoiles
Prix:17,63 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

On le sait depuis des lustres, La France n'est vraiment pas le pays du cinéma Fantastique et de SF malgré une légère évolution ces dernières années.
Quant aux séries TV Fantastique, mis à part "Belphégor" en 1965, "La brigade des maléfices" et "Aux frontières du possible" au début des années 70 puis "Mystère" en 2007 (j'en oublie sans doute deux ou trois autres), la France est vraiment le parent pauvre du genre.
On est bien loin de ce qui se passe outre Atlantique.
Puis tout à coup en furetant dans le rayon des séries, je tombe sur "Les Revenants".
Ma première réaction a été de me dire: tiens un nouveau feuilleton US que je ne connais pas.
Puis en regardant mieux la jaquette je vois inscrit: "la création originale Les Revenants nous emmène là où aucune autre série Française n'est jamais allée".
Je me suis dit, c'est incroyable !!! et j'achètes la saison.
Je mets le premier des trois DVD dans mon lecteur et je commence à regarder.
Dès le début avec Camille une adolescente qui est tuée dans un accident de bus et qui revient 4 ans plus tard dans sa famille non pas sous forme de Zombie à la "Walking dead" mais sous son apparence normale si ce n'est qu'elle a le même âge que le jour de son décès; j'ai tout de suite accrochée.
Plus je faisais défiler les épisodes au nombre de huit, plus j'étais pris dans l'histoire !!!
Il faut dire que les paysages sont sublimes, que le scénario est très original, que certaines scènes n'ont rien à envier aux productions Américaines et que de plus les acteurs qui me sont complètement inconnus tirent vraiment bien leurs épingles du jeu.
En bref une réelle bonne surprise.
Je mets quand même un bémol pour l'épisode 8 qui n'apporte aucun début de réponse et qui oblige le télé spectateur à attendre la saison 2 pour y voir plus clair.
Personnellement je ne me plains pas car je viens juste de découvrir la saison 1 et que la deuxième saison est en cours de tournage.
Par contre pour ceux qui ont regardé "Les Revenants" lors de sa sortie fin 2012, l'attente de la saison 2 est vraiment très longue puisqu'elle sortira en 2015.
En résumé malgré ce bémol, cette série est excellente et j'espère que nous auront droit désormais à d'avantage de séries Françaises liées au surnaturel.
Notre pays a vraiment du temps à rattraper en la matière.
Les DVD sont de très bonne qualité, par contre il n'y a aucun bonus.
Adanson Marco.
55 commentaires|13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 mars 2015
"Les Revenants" est une série télévisée fantastique française créée par Fabrice Gobert pour Canal+ et diffusée en 2012. Il s'agit d'une adaptation du film du même nom de Robin Campillo (2004). La série compte 8 épisodes de 52 minutes et une 2ème saison devrait voir le jour. "Les Revenants" a aussi été diffusé dans une 20e de pays où la série a rencontré un succès sans précédent pour une série française. Les américains de la chaîne américaine A & E ont même réalisé un remake intitulé "The Returned" (10 épisodes) dont le scénario a été écrit sous la supervision de Carlton Cuse ("Bates Motel") et Raelle Tucker ("True Blood"). D’autres pays, comme l’Italie et la Russie ont également acheté les droits d'adaptation pour produire un remake destiné à leur propre public. Le coffret de 3 DVD comprenant les 8 épisodes est sorti en 2013 et il est disponible en France (hélas sans bonus ni sous-titrage).

La série se passe dans une petite ville de montagne dominée par un barrage. La ville a été reconstruite après que l‘ancien village ait été détruit lors de l’effondrement du précédent barrage et noyé sous les eaux du nouveau. Le film commence par un accident de car qui transportait des collégiens et des lycéens en sortie scolaire : pour une raison indéterminée (mais qui s'expliquera par la suite), le car quitte la route et tombe dans un ravin : tous ses occupants sont tués. Dans les scènes suivantes, plusieurs personnes disparues des années plutôt réapparaissent. Ils ne présentent aucune blessure, ils n’ont aucun souvenir des circonstances de leur mort ni même aucune conscience d’être morts. Pour eux, le temps s’est arrêté. La première à réapparaître est Camille, une adolescente victime de l’accident de car en 2008 ; puis c’est le tour de Simon, un jeune homme qui s'est suicidé en 2002 le jour de son mariage ; c’est ensuite Victor, un étrange petit garçon, assassiné avec toute sa famille, par des cambrioleurs en 1977 ; et enfin Serge, un tueur en série assassiné par son frère en 2005. Tous tentent de reprendre le cours de leur vie alors que d'étranges phénomènes apparaissent : coupures d'électricité, baisse continue du niveau de l'eau du barrage, découverte de cadavres d’animaux qui se sont noyés sans raison dans le lac, etc. Alors que chaque vivant réagit différemment au retour parmi eux de ces personnes qu’ils croyaient mortes et que la vie normale tente de reprendre son cours, de nouveaux éléments inexpliqués viennent perturber le fragile équilibre et le corps des revenants commence lentement à se dégrader. La musique lancinante du groupe écossais Mogwai, où plusieurs notes aigrelettes se répètent à satiété, vient ajouter à l’atmosphère étrange de la série. Certes la fin de la 1ère saison est décevante et fait un peu trop penser aux films de zombies qu'on a vus par le passé (sans toutefois la dégradation spectaculaire des corps). Cette fin en queue de poisson appelle une 2ème saison mais je crains que beaucoup trop de temps ne se soit écoulé entre la saison 1 (2012) et la saison 2 (2015, si on se fie à ce qu'annonce Canal+) On comprend mal que la chaîne cryptée ne surfe pas sur la vague du succès remporté par sa série à l'étranger. Espérons que nous n'aurons pas trop à attendre et que nous retrouverons nos attachants héros avant qu'ils ne se dégradent irrémédiablement...
11 commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 janvier 2015
Série très bien conçue, les personnages intrigues et le suspens se maintient jusqu'à la "fin". Pourquoi sont-ils revenus?? Dommage qu'il faille attendre aussi longtemps pour avoir une suite (diffusion prévue en février 2015 sur Canal+ je crois)
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 janvier 2013
Apres l'avoir vue lors de sa diffusion, je n'ai pas pu résister à cet achat. La série est véritablement envoûtante, l'atmosphère inquiétante, grâce aux paysages de montagnes qui peuvent rappeler un peu l'atmosphère des rivières pourpres... Les acteurs sont justes sublimes, graves, beaux... L'histoire nous accroche des le début, sans effets spéciaux, la mise en scène et le scénario se suffisent à eux mêmes... La fin peut laisser un goût d'inachevé... Ou l'imperieuse envie d'une suite !!
0Commentaire|14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 août 2014
le Fantastique et la France, c'était pas joué
le fantastique, la France et en série TV: mes condoléances... ben non !
décrivant le retour de morts (qui ne savent pas qu'ils sont morts) dans leurs familles respectives, nous voilà carrément devant une histoire d'une dizaine d'heure passionnante/flippante/enthousiasmante.
Pas étonnant que Stephen King ait lui même annoncé que c'était ce qui lui faisait le plus peur ces derniers temps.
Construit comme un thriller aux multiples rebondissement Les Revenants ne souffre que d'un défaut: que la saison deux ne soit pas encore dispo !!!!
génial
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 avril 2016
On est malheureusement habitués aux séries qui commencent merveilleusement avant de s'abîmer progressivement au fil de saisons dénaturant peu à peu la démarche et les thèmes initiaux. C'est pourtant la première fois que cette "dégénérescence" est tellement accélérée qu'elle s'opère de manière stupéfiante au sein même de la première saison d'une série, presque à l'image de cette pourriture galopante qui gangrène le corps de nos "Revenants". Le pilote est en effet une pure merveille, un grand choc esthétique : ce rythme qui génère une transe malaisante mais pourtant bienheureuse, cette intelligence permanente des situations et des rapports ambigus entre des personnages largement fascinants, cette beauté de paysages montagneux comme vidés de leur essence, et cette musique impressionnante de Mogwai... c'est un sans faute ! Et les deux ou trois épisodes suivants continuent impeccablement sur la même lancée, un peu comme la mémorable introduction de "Lost" nous avait à l'époque plongés dans un univers violemment étrange, et totalement passionnant. Et puis, tout s'effondre : la multiplication des intrigues fantastiques - sans cohérence aucune -, le manque d'évolution significative des personnages, enfermés dans une incommunicabilité éprouvante pour le téléspectateur, et l'incapacité de la mise en scène à retrouver la transcendance initiale... "les Revenants" s'engagent dans une spirale frustrante vers le bas... Jusqu'aux deux derniers épisodes complètement ratés, où les scénaristes loupent leur virage vers la terreur (les zombies ! Les zombies !) tout en dilapidant le petit capital de complexité narrative et de sympathie envers les personnages qui avait été progressivement construit. On sort de cette première saison passablement énervés devant un tel demi-ratage, alors qu'on avait cru tenir un moment un véritable OVNI, un mini chef d’œuvre. Et comme on entrevoit que les scénaristes n'ont visiblement aucune idée sur l'évolution possible de leur fiction monstrueuse, on n'a pas particulièrement envie de poursuivre l'expérience avec une seconde saison qu'on soupçonne d'aller encore plus loin dans le n'importe quoi. La leçon de "Les Revenants" : "Twin Peaks" - auquel on pense forcément à de nombreuses reprises - n'était pas un accident, et n'est pas David Lynch qui veut !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 mars 2014
Cela faisait bien longtemps, pour ma part, que je n'avais vu une série tv française aussi talentueuse !!!
Une histoire incroyable hors norme, emmenée par des personnages passionnants et envoûtants.
Nous frissonnons délicieusement du début à la fin, sans aucun effet spécial tapageur, tout est dans l'ambiance et le talent des acteurs.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
En 2004, produit par ‘Haut et Court’ et coproduit par Canal+, le monteur et scénariste français Robin Campillo (né au Maroc en 1962, il collabore presque exclusivement avec Laurent Cantet) nous avait proposé son premier et unique long-métrage à ce jour, ‘Les revenants’ (105mn, musique -particulièrement adaptée- de Martin Wheeler), un thriller métaphysique se situant quelque part dans la lignée du cinéma ésotérique et mystérieux de David Lynch.

Dans cette première version du sujet, par millions de par le monde, par milliers dans une ville de France (le film avait été tourné à Tours pour l’essentiel), les morts sortaient de leur tombe en petite tenue d’été comme si de rien n’avait été. Ils semblaient avoir oublié les circonstances de leur mort, étaient indemnes et en bonne santé. Installés provisoirement dans des structures d’accueil (Frédéric Pierrot faisait partie du personnel soignant qui s’occupait d’eux et c’est le seul acteur du film a être également présent dans le feuilleton), ils étaient recensés, retrouvaient leurs familles, réintégraient leur ancienne vie (de retraités pour beaucoup, mais aussi d’employés pour les moins âgés) tout en demeurant dans un temps de latence, en décalage avec le monde qui les entourait, victimes d’une sorte d’aphasie post-traumatique, en phase d’éveil. Le maire (Victor Garrivier, dont ce fut la dernière apparition à l’écran) retrouvait ainsi son épouse (Catherine Samie) ; son collaborateur Isham (Djemel Barek) et la femme de celui-ci, Véronique (Marie Matheron), voyaient leur jeune fils revenir à la maison ; Rachel (Géraldine Pailhas) récupérait son époux (Jonathan Zaccai), etc.

Dans le feuilleton en 8 épisodes de 50mn qu’en ont tiré 8 ans après les mêmes producteurs et qui a été réalisé par le français Fabrice Gobert (‘Simon Werner a disparu’) et le suisse Frédéric Mermoud (‘Complices’), qui en ont mis en scène 4 épisodes chacun, avec la collaboration scénaristique du romancier Emmanuel Carrère, musique -également parfaitement adéquate- du groupe écossais Mogwai (dont les chansons ont habituellement des titres tout aussi mystérieux que l’est ce feuilleton), nous sommes dans une autre ville de France, quelque part dans les montagnes, à proximité d’un grand barrage et suivons quelques uns de ces mêmes revenants : Anne Consigny, qui vit maintenant avec Jean-François Sivadier (qui ne semble pas surpris par le retour des morts), et son ex-époux, Frédéric Pierrot, se retrouvent brusquement face à Yara Pilartz, la sœur jumelle défunte depuis 4 ans de leur autre fille, Jenna Thiam ; un vieil homme se suicide, après avoir mis le feu à sa maison, brusquement réinvestie par une bien mystérieuse femme ; Clotilde Hesme, qui se prépare à épouser Samir Guesmi, voit Pierre Perrier, celui qui n’est jamais venu, 7 années auparavant, devant le même autel pour la même raison, le faire aujourd’hui ; Céline Sallette, au ventre zébré de cicatrices, accueille chez elle un bien étrange petit garçon, qu’elle baptise elle-même Victor ; Grégory Gadebois, qui tient un bar, ne sait pas comment prendre la résurrection foudroyante de son frère, Guillaume Gouix, un dangereux tueur en série, mort trois ans plus tôt en même temps que leur mère ; et pendant ce temps, curieusement, le niveau de l’eau du barrage baisse, inexorablement...

Contrairement à ce qui se passe dans le film d’origine, les morts ne reviennent pas au grand jour en hordes, mais très discrètement et plutôt de nuit, ce qui les rend encore plus embarrassants. Ils rentrent chez eux (ou tentent du moins de le faire : pour certains, le chez eux en question n’existe plus) et cherchent à reprendre leur vie d’avant, comme si rien ne s’était jamais passé. Ils n’ont aucune conscience d’être morts et ne comprennent pas l’étonnement de leurs proches, désormais engagés dans un autre pan de leur vie. Considérés comme des fantômes, voire de pures projections de l’esprit par certains, ils essaient de recouvrer leur identité. Mais il n’y a pas que les êtres humains qui retrouvent brusquement le chemin de la vie : un papillon et un loup ressuscitent également dès les premières heures du retour des morts-vivants. Et puis, il y a l’inquiétant Victor, aux grands yeux profonds comme les eaux du barrage, qui semble tirer quelques unes des ficelles de cette histoire fantasmagorique qui tient de la marche funèbre vers les ténèbres. Plus subtil -et donc intéressant- dans son développement, remarquablement interprété, véritablement angoissant, le feuilleton est plus étrange encore que le film et s’impose d’emblée comme l’une des tentatives les plus fascinantes et captivantes de fantastique à la française.

La fin de cette première saison laisse évidemment plus de questions ouvertes qu'elle n'apporte de réponses. C'est la loi du genre : le feuilleton étant censé se poursuivre, il ne le pourrait pas si toutes les clés étaient données dès la fin de la première partie. Il nous faudra donc prendre notre mal en patience et attendre la prochaine saison pour en savoir vraiment plus sur ces bien étranges revenants...

Mais au-delà de sa stricte intrigue, 'Les revenants' soulève quand même un certain nombre de question. Et si nos morts ressuscitaient ? Qu’en ferions-nous ? Leur retour ne serait-il pas, après coup, plus un poids qu’un soulagement ? Bien sûr, pour tous ceux qui n’ont pas réussi à faire le deuil de leurs disparus, ce pourrait être une sorte d’aubaine. Mais qu’en serait-il vraiment pour les autres, ceux qui ont refait leur vie, ont de nouveaux compagnons ou compagnes, ont tiré un trait sur leur passé pour aller vers autre chose, sont ailleurs ? En tout cas, les morts du feuilleton inspirent plus de méfiance et même de crainte que d’empathie. L’étrange et le bizarre dominent et génèrent des sentiments mêlés de frustration et de colère, d’indifférence et de culpabilité, mais aussi d’espoir et d’illusion. Les morts intriguent et inquiètent, provoquent appréhension et effroi ; leur présence est comme un poison qui s’instille lentement en nous. Pensées et souvenirs se bousculent et font de ce voyage au bout de la nuit une fable qui elle non plus n’a pas fini de s’instiller en nous !

A noter : le titre de mon commentaire est évidemment emprunté à Thierry Jonquet, qui l'a lui-même emprunté à... Victor Hugo
22 commentaires|50 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 décembre 2012
La fiction française de qualité aura eu une belle année 2012. Au delà des séries solidement installées (Un village français, Fais pas ci fais pas ça, Mafiosa et bien sûr Engrenages), il y a eu des nouveautés réussies comme Kaboul Kitchen, Les hommes de l'ombre, Inquisitio, Q.I et Ainsi soient-ils. Néanmoins, la meilleure d'entre elles aura attendu décembre pour pointer le bout de son nez : Les Revenants.

Casting de qualité (mention aux jeunes Yara Pilartz et Jenna Thiam, excellentes), ambiance sonore (Mogwai !) et visuelle (réalisation posée prenant le temps de faire de jolis cadres) envoutante et servant un sujet fascinant traité avec soin et subtilité. Avec des influences telles que Morse, Twin Peaks, Six Feet Under ou Lost, ça ne pouvait donner qu'une petite pépite. Mais la série est bien française dans le sens où elle a certes ses influences mais elle ne les laisse pas parasiter le récit, on reste dans l'intime et à hauteur d'humain, on ne cède pas aux envies de cloner des séries américaines au risque d'être un peu ridicule, comme certaines autres séries Canal+ ont pu le faire (ex : Braquo saison 2). Les Revenants est unique et a son identité propre. De plus, malgré que ce soit sur Canal+, la série n'abuse pas d'insultes, de violence ou de sexe, c'est appréciable (j'ai rien contre, mais à l'excès c'est assez lourd). Par ailleurs, ça fait plaisir de voir une série localisée dans un petit patelin de montagne, ça change.

J'ai voulu laisser ce message car cette série est vraiment un coup de coeur, merci à Canal+ de plonger dans le fantastique, en espérant qu'ils continuent (vu le succès critique et public, je pense que ce sera le cas). Certes, elle n'est pas parfaite (de toute façon, à part The Wire ou Breaking Bad, qui peut prétendre atteindre la perfection ?) mais elle a tellement de qualités et ça fait tellement plaisir de voir une telle série dans le paysage audiovisuel français qu'on ne peut qu'être intéressé puis conquis. On peut même étendre ce constat au cinéma, car les oeuvres fantastiques sortant sur grand écran chaque année se comptent sur les doigts d'une main. Et Les Revenants est bel et bien fantastique, avec un mystère (et les questions qui vont avec) s'épaississant au fil des épisodes avant d'arriver à une conclusion peut-être frustrante mais qui donne aussi sacrément envie d'en savoir plus. En espérant ne pas avoir à attendre 2 ans pour voir la suite !

Cependant, je suis très déçu que Canal+ n'ait pas jugé bon de sortir un coffret Blu-ray, la série est magnifique et mérite d'être vue (et entendue) en HD. Du coup, je n'achète pas ce DVD, j'espère que la saison sortira en Blu-ray à l'occasion de l'arrivée de la saison 2 (ils ont fait la même chose pour Engrenages avant la saison 4 et ils vont le faire pour Maison Close).
22 commentaires|19 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 octobre 2015
Vous êtes sure que c'est une série française ? C'est vraiment fort ! J'adore j'adore et j'adore ! C'est une série lente mais cette lenteur est tellement cohérente avec l'ambiance de cette série ! Les acteurs pour la plupart inconnus sont bon et l'acteur du petit Victor est même grandiose ! Si vous aimez les séries fantastiques je vous conseil fortement de regarder Les Revenants !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

24,99 €