Commentaires en ligne 


45 évaluations
5 étoiles:
 (31)
4 étoiles:
 (3)
3 étoiles:
 (2)
2 étoiles:
 (6)
1 étoiles:
 (3)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


15 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La musique baroque continue de renaître
Nous savions bien peu d'Agostino Steffani ou presque. Grace à l'intérêt que lui porte Cécilia Bartoli nous connaissons maintenant l'essentiel de ce qu'il est encore possible de connaître sur sa vie et l'activité qu'il manifesta dans de nombreux domaines.
Car c'est bien d'un album concept qu'il s'agit puisque, en plus des 25 extraits de...
Publié il y a 23 mois par Jaamuna

versus
8 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Déception
Je me réjouissais de découvrir ce nouveau disque de Cécilia Bartoli, d'abord pour le plaisir d'entendre une belle voix et aussi pour celui d'accéder à un répertoire jusque-là inconnu...

Sur le deuxième point, le contrat est rempli par le CD : le programme est d'autant plus intéressant que les...
Publié il y a 21 mois par Saluki


‹ Précédent | 1 25 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

15 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La musique baroque continue de renaître, 12 octobre 2012
Par 
Jaamuna - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mission (CD)
Nous savions bien peu d'Agostino Steffani ou presque. Grace à l'intérêt que lui porte Cécilia Bartoli nous connaissons maintenant l'essentiel de ce qu'il est encore possible de connaître sur sa vie et l'activité qu'il manifesta dans de nombreux domaines.
Car c'est bien d'un album concept qu'il s'agit puisque, en plus des 25 extraits de son oeuvre musicale dont 21 sont des premières mondiales, c'est tous les aspects de sa vie qui nous sont révélés dans des textes explicatifs d'un grand intérêt. Sans compter les prolongements annoncés sous la forme d'un roman de Donna Leon et d'un enregistrement video à paraître en DVD et Blue Ray.
Album généreux de plus puisqu'il fait un peu de plus de 80 minutes.

Cécilia excelle dans ce répertoire qu'elle aborde avec la fougue et l'engagement qu'on lui connait.
Les airs d'une grande virtuosité vocale s'enchaînent et alternent avec des mélodies sublimes et poignantes. Et 3 de ces airs sont interprétés en duo avec Philippe Jaroussky. D'authentiques joyaux.
L'excellente prestation de Diego Fasolis et des membres de son ensemble I Barocchisti est également à souligner. Ils sont pour moi parmi les tous meilleurs ensembles de musique baroque.

Mais encenser Cecilia Bartoli c'est bien, toutefois ce qui me parait bien plus important c'est bien évidemment la découverte de ce compositeur de génie qu'il conviendrait maintenant de continuer à sortir définitivement de l'oubli.

Cet album est la clé qui devrait nous donner accès à tous ses opéras quasi inconnus et à coup sur magnifiques. Nous en avons déjà un aperçu avec l'enregistrement existant et tout à fait recommandable de son Orlando Generoso. J'ajouterai que Niobe (avec notamment Philippe Jaroussky) a déjà été produit et représenté sans qu'il en existe à ma connaissance de trace enregistrée dans le commerce.
Et c'est avec de nouvelles productions qu'Agostino Steffani saura maintenant trouver la place qu'il mérite aux côtés de Vivaldi ... et que la mission sera vraiment accomplie.

Alors il y a urgence face à la grande déculturation qui s'est mise en route et nous menace chaque jour de plus en plus.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 bravo cécilia, 29 mai 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mission (CD)
disque excellent que ce soient les conditions d'enregistrement ou le contenu . Un grand mérite de cécilia Bartoli de nous faire découvrir agostino Steffani en utilisant toutes les possibilités de sa voix exceptionnelle. Ce disque est un envoûtement et on ne se lasse pas de l'écouter . Avec ce spectateur du concert "Viva Vivaldi" aux champs-Elysées on a envie de s'écrier " Cécilia on t'aime " .
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


11 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Derrière un marketing outrancier se cachent parfois de formidables découvertes, 24 décembre 2012
Par 
MATHONNET STÉPHANE "Musicophage" (Aix-en-Provence) - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mission (CD)
Je dois l'avouer : je n'ai jamais été un fan de Cecilia Bartoli et n'ai jamais acheté aucun de ces albums récitals qui se réduisaient pour moi à de simples produits marketing. Sa prestation à Salzbourg dans "Giulio Cesare" de Haendel (on attendra vainement une sortie en CD) et ce dernier opus dédié à l'illustre inconnu qu'était Agostino Steffani ont été des révélations.

La cantatrice romaine brille par la pureté de sa voix qui semble s'améliorer avec l'âge (elle semble avoir retrouvé son timbre des années 1990 et un souffle qui reprend vigueur au moment où il semble s'arrêter) et la puissance sans agressivité de son aigu, sa technique sans faille qui lui permet de triompher de toutes les vocalises même les plus pyrotechniques déclenchant une émotion sans cesse renouvelée chez ses nombreux admirateurs. Elle est autant à l'aise dans les airs de vaillance avec "large orchestre", les airs à vocalise ("Schiere invitte, non tardare" extrait d'"Alarico" ainsi que "Mie fide schiere, all' armi" d"I trionfi del fato") que dans les airs de tendresse ("Ogni core puo sperar" de Servio Tullio" ou la lamentation "Amami, e vederai" extrait de "Niobe, regina di Tebe").

L'accompagnement orchestral de l'ensemble I barocchisti dirigé par le chef suisse Diego Fasolis est superlatif : c'est bien à l'opéra que nous sommes conviés (quelle beauté des vents baroques dans "Schiere invitte" qui démarre l'album). Il n'est pas usurpé d'affirmer qu'Haendel a un dette envers ce compositeur padouan.

On passera sur la grotesque photo de couverture et l'épaisseur du livret (une dizaine de pages contenant des photos tout aussi loufoques) pour se concentrer sur l'album qui nous révèle des trésors cachés. Une vie ne suffirait pas pour exhumer tous les trésors que recèle l'art baroque. Pour une fois, nous n'avons pas droit à un minutage chiche : n'en déplaise à ses admirateurs, les quatre très courts duos avec Philippe Jaroussky (pourtant à l'aise dans le baroque de la fin du XVIIe siècle du premier tiers du XVIIIe siècle) ne me semblent pas les plus convaincants : il semble faire de la figuration. Mais ne boudons pas notre plaisir.

En complément de ce superbe CD découverte, il ne sera pas interdit de compléter ses connaissances grâce au DVD Mission qui bénéficie d'un excellent commentaire de l'amazonaute Caroline Lesniak.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


14 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 sublime, 6 octobre 2012
Par 
Proisy Jean Claude (france) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mission (CD)
certains seront peut-être choqués par la couverture mais pourtant je la trouve bien en harmonie avec cette nouvelle surprise que nous offre "La Bartoli".Une fois de plus Cecilia Bartoli s'est donné un vrai défi qui a nécessité 5 ans de recherche et de travail pour interprêter avec sublime, un compositeur méconnu (Augusto Steffani)bien dans le ton de ces personnages de ce temps où la civilisation européenne atteignait ses sommets entre le 17" et 18 è siècles.Steffani était l'archétype de "l'honnête homme": érudit, musicien, homme deFoi, grand voyageur , ambassadeur et même espion.
La technique de Bartoli est toujours aussi éblouissante.Une grande artiste, intelligente, sensible, au sommet de son art du chant baroque .Pour moi le Baroque est l'aboutissement de l'humanisme, c'est "l'Homme Terrestre" replacé dans la "natura naturans" des Anciens, débordement de vitalité et exubérance; homme enfin libéré de la tutelle du Dieu sévère,homme redécouvreur de cette conception Grecque de l'humanité où les Dieux vivaient en intimité avec les humains et forniquaient à tout va les beautés terrestres pour engendrer des héros comme Thésée, Achille , etc...(d'où l'importance des thèmes mythologiques dans le baroque).Il y a de l'"érotisation" dans le Baroque de Bartoli, humaine plus qu'humaine.Ne dit-on pas qu'autrefois les femmes se pâmaient en écoutant les castrats (cf "Sacrificium" de Bartoli que je te conseille pour découvrir la musique des castrats, ces hommes sacrifiés mais sublimés)dans un véritable "orgasme" musical.Il y a pour moi, l'expression du péché dans le baroque et c'est pour cela qu'il me plait.L'homme (et surtout la femme) se font enfin chair .
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Déception, 22 décembre 2012
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mission (CD)
Je me réjouissais de découvrir ce nouveau disque de Cécilia Bartoli, d'abord pour le plaisir d'entendre une belle voix et aussi pour celui d'accéder à un répertoire jusque-là inconnu...

Sur le deuxième point, le contrat est rempli par le CD : le programme est d'autant plus intéressant que les oeuvres sont inédites ou fort peu connues.
Mais là s'arrête pour moi la bonne surprise ! L'interprétation est en effet loin d'emporter mes suffrages : je trouve, malgré tout le respect que je dois à cette grande artiste, qu'elle force sa voix -oserais-je dire qu'elle "hurle"- dans bon nombre d'airs. Seuls les duos avec Philippe Jaroussky, où la diva est obligée de se mettre à l'unisson de la voix du contre-ténor, offrent de beaux moments d'émotion !

J'ai commandé, dans le même temps, le dernier CD de Joyce Didonato... Je réécoute avec plaisir "Queens" (très beau programme, très belle voix), mais je ne pense pas revenir très souvent à "Mission" !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Grande Cecilia, 31 mai 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mission (CD)
Merci à Cecilia Bartoli de m'avoir fait découvrir Agostino Stefani. C'est un compositeur que j'ai plaisir à écouter ..... J'ADORE.. ;-))
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Au top, 4 mars 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mission (CD)
Cecilia bartoli est étonnante, le choix des chants est extraordinaire et son interprétation est sublime.
Sa voix se bonifie avec le temps
Bravo
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 superbe disque !, 15 février 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mission (CD)
Très bon disque, sensible, mélodieux, un vrai plaisir de découvrir ce musicien méconnu, et la passion de Cecilia Bartoli est palpable, à l'écoute !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 belle édition, 15 février 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mission (CD)
Edité à un prix très abordable, l'ensemble cd et livret sont intéressants et pour qui aime Cecilia Bartoli c'est un (petit) cadeau sympa et très agréable à lire et surtout écouter...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Mission impossible, 20 juillet 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mission (CD)
J'aime beaucoup Cecilia Bartoli pour son dynamisme, sa prodigieuse virtuosité, sa volonté de faire re-découvrir des pièces ou des auteurs oubliés. Mais trop c'est trop !
Je ne dénie pas un certain intérêt aux oeuvres exhumées ici, mais Bartoli s'y caricature elle-même. La voix est forcée, criarde, essoufflée parfois, et l'orchestre est atteint des mêmes symptômes. Tout ceci gesticule, sur-joue, sur-interprète. D'une musique qui se veut grandiose on obtient une musique grandiloquente, boursouflée, pédante, hurlante, auto-satisfaite et en dessous de tout pour se vouloir hors norme. Sempiternelle rengaine : virtuosité n'est pas synonyme de rapidité. La virtuosité c'est la "vertu" de l'interprétation : le sentiment, et accessoirement seulement la vitesse. Ici il n'y a qu'une diva qui s'époumone et un orchestre qui trompette.
Peut-être cela est-il impressionnant sur scène, où l'ambiance de concert et l'acoustique doivent gommer beaucoup de ces effets désastreux. Allez sur youtube, regardez Bartoli chanter "agitata da due venti" de l'opéra "La Griselda" de Vivaldi en récital, c'est littéralement extra-ordinaire, et l'on pardonne toutes les grimaces et mimiques de la chanteuse dans le feu de l'action. Mais l'enregistrement CD est impitoyable : tout ce que l'oreille ne perçoit pas dans une salle de concert ressort ici avec plus de force. Or ce CD n'est pas un "live", et cela suppose une autre interprétation, plus maîtrisée. Je n'ai pas pu l'écouter plus de deux fois.
Quant à Jaroussky, je trouve de plus en plus sa notoriété surestimée. Malgré tout ce que je peux penser de Bartoli dans le présent CD, le contre-ténor fait preuve ici de ses limites et souffre grandement de la comparaison avec la diva. Jaroussky n'a pas la souplesse de voix d'une soprano, ses articulations et ornementations sont faiblardes. Le seul mérite que je lui reconnaisse ici est d'avoir su faire redescendre sur terre une Bartoli complètement satellisée dans ses pièces solo.
Je ne m'attarderai pas sur le racolage éhonté de la pochette et du livret. Certains y verront un effort louable pour attirer le public à ce genre de musique, dans la lignée de ce que Bartoli a fait précédemment, d'autres comme moi y verront un pas de trop qui rapproche dangereusement la diva d'un André Rieu ou d'un Nigel Kennedy. On pourra regretter ce genre de pochette et de jeu de mot stupide par exemple pour Vivaldi Con Moto, mais au moins le contenu y sauve le contenant. Pour le CD de Bartoli, rien n'est à sauver.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 25 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Mission
Mission de Cecilia Bartoli and Diego Fasolis and I Barocchisti
Acheter l'album MP3EUR 8,49
Ajouter à votre liste d'envies Voir les options d'achat
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit