undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire nav_WSHT16 Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles
9
4,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
3
4 étoiles
5
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
1
Format: DVD|Modifier
Prix:16,25 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Franju suit à la lettre le roman de Mauriac -enfin presque- dans le déroulement des événements, il rend à merveille l'étouffement de cette grande bourgeoisie riche et terrienne mais à la vue courte servi par deux interprètes d'exception : une Emmanuelle Riva extraordinaire dans sa déréliction due au fait qu'elle est différente par la sensibilité et par une curiosité d'esprit détonnant, elle commet l'irrémédiable ainsi sans préméditation... Philippe Noiret est tout autant extraordinaire en Georges, paternaliste à souhait, antisémite, bonasse, il offre son corps déjà rondouillard à ce personnage qu'on dirait écrit pour lui... ils sont d'une justesse bouleversante, ils aident ou servent ce grand cinéaste un peu oublié qui caressent les êtres et les lieux avec une poésie rare dans un noir et blanc contrasté qui va à merveille au monde tellement étouffant de Mauriac. Je le conseille à tous. Et il est hors de question que j'aille voir celle nouvelle adaptation, même si j'apprécie Miller...
0Commentaire| 21 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 avril 2013
Ayant vu cette adaptation du célèbre roman de Mauriac tout de suite après avoir lu le livre, ce qui m'a le plus frappé c'était la fidelité à sa source. Ce n'est peut-être pas si étonnant, vu que Mauriac lui-même a collaboré au scénario et en a écrit les dialogues. C'est rare pourtant qu'un film suit de si près le roman dont il a été tiré, et ou presque toutes les scènes du livre ont une scène analogue au film.

L'avantage ici, c'est que le roman est solidement construit avec une intrigue qui ne manque pas d'intérêt pour le lecteur (ou le spectacteur du film), car même si l'on connaît d'avance l'histoire de cette épouse malheureuse qui tente d'empoisonner son mari, on ne peut pas s'empêcher de vouloir savoir comment les événements sombres vont se dérouler.

Mais je dois avouer que le film présente quelques longueurs que je n'ai pas ressenties en lisant le roman. (Est-ce dû au fait que je connaissais déjà tout ce qui allait se passer? C'est possible, mais franchement, je ne le crois pas. Le rythme du déroulement des scènes étant preque toujours le même, quelque soit le contenu, une certaine monotonie en résulte presque inévitablement.)

Pourtant les acteurs incarnent si bien leurs rôles qu'il est difficile de s'ennuyer pour longtemps. Emmanuelle Riva arrive à nous faire ressentir l'angoisse que doit éprouver une femme sensible et de nature indépendente lorsqu'elle est obligée de vivre auprès d'un mari qu'elle découvre obtus, borné et parfois brutal. La lente progression de son dégoût qui mène au déespoir et à ses projets meurtiers, est bien délinéé, ne serait-ce que par son visage expressif et le ton de sa voix moqueuse. Philippe Noiret fait comprendre comment cet homme aurait pu paraître pour Thérèse un partenaire acceptable avant le marriage, et un mari impossible après. Les autres interprètes réussisent à nous suggérer ce que c'est que de vivre dans un mileu étouffant pour un individu qui n'est pas fait pour conformer aux normes préscrits, et où chaqu'un a un rôle bien défini à jouer. Qu'un être qui n'est pas fait pour conformer à ce rôle songe à avoir recours à l'empoisonnement pour s'en évader n'a guère de surprenant.

Quelques bémols: le changement d'attitude du mari envers Thérèse près de la fin, à savoir un relâchement de sa manière sévère dû peut-être à la façon dont elle a détérioré physiquement, n'est guère credible dans ce film puisque Emmanuelle Riva ne semble pas moins belle ni moins rayonnante, malgré l'effort du réalisateur pour la faire sembler éprouvée et affaiblie. Le maquillage qui aurait dû rendre sa peau plus blème produit l'effet contraire: elle semble sortir tout droit d'un salon de bronzage.

Aussi, le fait que ce film ait été tourné en 1962 et qu'on n'ait fait aucun effort pour situer l'action à l'époque du roman, c'est à dire de 30 à 40 ans auparavant, fait que la situation de Thérèse, où il ne lui vient jamais à l'esprit de se divorcer pour sortir de son mariage raté, semble moins convaincante que ne serait le cas en 1927, l'année de la sortie du roman.

Malgré ceci, ce film de George Franju demeure un film qui vaut la peine de voir. Et ne l'ayant pas encore vue, je ne peux pas dire si l'adaptation plus récente, celle de Clause Miller, est à la même hauteur.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 février 2013
Un film merveilleusement interprété par E. RIVA et le regretté Ph. NOIRET. Bien sûre si l'on compare avec le cinéma actuel,
le jeu des acteurs paraît un peu désuet . L'atmosphère sombre et rigide de MAURIAC y est fidèle. Un chef d'oeuvre !
11 commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 mars 2016
This film is vastly superior to the recent Claude Miller version of the Mauriac classic novel. Franju gives us atmosphere, mystery and a touch of surrealist magic. Audrey Tautou tries hard, but Emmanuelle Riva is a far more convincing Therese, Philippe Noiret a far more convincing Bernard, and Edith Scob's Anne and Sami Frey's Jean make their mark in a film suffused with the catching melodies of Maurice Jarre. For us poor English-speaking people there is a mighty obstacle: no sub-titles. So, we can watch Claude Miller's last film, perhaps because Tautou is a star in the English-speaking world. But, thanks to the reign of American cultural imperialism, Franju's Emmanuelle Riva is unavailable. Let's give the last word to Mauriac's son Claude Mauriac: "Le film de Georges Franju est fidele. Mais par refus de l'Esprit il en a parfois ignore l'esprit. Aussi ferme au surnaturel que Mauriac en etait proche. ... Malgre l'anticlericalisme desuet de Georges Franju, son art, son inspiration et le talent de sea interpretes (dont celui de Philippe Noiret notamment), c'est un beau film que Therese Desqueyroux."
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 mars 2013
etat impeccable le jeu d'emmanuelle riva a sans aucun doute inspiré a tautou dans le role de Therese au contraire de celui de Lellouche tres personnel.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 décembre 2012
Durant mes études classiques, j'avais étudié François Mauriac et le roman Thérèse Desqueyroux. Par chance le film était sorti à la même époque et j'en gardais un très bon souvenir ! Revoir le film après tant d'années... a été un grand moment !
0Commentaire| 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 novembre 2012
Beau film dur et melancolique.Emmanuelle riva est sublime tout en coeur et sensibilité,philippe noiret un peu à contre emploi.Les paysages du bordelais sont magnifiquement filmés.A voire.
11 commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 novembre 2014
destiné à une jeune lectrice qui avait envie de découvrir cet auteur. Achat couplé avec le livre. Acteurs remarquables qui ont marqué les personnages. Superbe.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 décembre 2012
étouffement, mélancolie, ce sont les mots justes
faut aimer et faut pas être dépressif
comme " le sagouin "
quant aux paysages on en trouve d'aussi beaux dans des films plus dynamiques et positifs; on y en profite beaucoup plus
11 commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

5,10 €
11,50 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)