undrgrnd Cliquez ici Toys Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_GWeek16Q2 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles7
4,6 sur 5 étoiles
Format: DVD|Modifier
Prix:14,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 28 octobre 2013
En 1932, Ernst Lubitsch signe avec "Haute pègre" (dont le titre original est "Trouble in Paradise") un des ses plus grands chefs-d'oeuvre. Nous sommes alors au début du parlant, et force est de constater que les dialogues brillants se mettent véritablement au service de cette comédie sophistiquée à l'érotisme raffiné, et au sein de laquelle cohabitent l'humour, la douce férocité de la satire sociale et l'élégance du marivaudage. Comme souvent chez Lubitsch, la figure du trio est au coeur de la dynamique de l'oeuvre : Gaston Monescu, escroc international (interprété par l'immense Herbert Marshall), rencontre à Venise son âme-soeur, la voleuse Lily (Miriam Hopkins). Ils voyagent, et, à Paris, escroquerie après escroquerie, péripétie après péripétie, Gaston se retrouve au service d'une riche parfumeuse, la séduisante Mme Colet (Kay Francis), dont l'argent l'intéresse mais dont il ne tarde pas à tomber amoureux. Je ne raconte pas la fin, on ne peut plus savoureuse. Lubitsch adapte ici une pièce hongroise (comme il le fait souvent), et le brio de l'intrigue doit beaucoup au fameux scénariste Samson Raphaelson. Le principe d'illusion est au coeur de l'art lubitschien, un art soucieux d'affirmer sans cesse une esthétique et une éthique du plaisir, et de souligner la valeur de l'éphémère. Le sexe et l'argent, et les rapports que ces deux notions entretiennent entre elles, se retrouvent propulsés au rang de moteurs de l'action en même temps qu'ils constituent le centre des interrogations du réalisateur. Mention spéciale pour le second rôle M. Filiba (interprété par Edward Everett Horton).
Dans une lettre adressée au critique Herman C. Weinberg, Lubitsch écrivait : "Du seul point de vue du style, je pense n'avoir rien fait de meilleur, ou d'aussi bon, que 'Haute Pègre' ". "Trouble in Paradise" est un chef d'oeuvre à connaître impérativement !
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 8 février 2014
Haute pègre, le titre français, donne une idée complètement biaisée de cette réalisation de Lubitsch datée de 1932 qui ne se rattache en aucun cas au film de gangsters mais qui est, au contraire, une comédie sophistiquée, pétillante d'esprit et de charme, dont le couple d'aimables arnaqueurs interprétés par les séduisants Miriam Hopkins et Herbert Marshall rappelle, par certains endroits, le duo de la série des Thin man : dans une France de nantis telle que seul Hollywood peut la fantasmer, le couple de charmantes fripouilles ferre une richissime parfumeuse (Kay Francis) qu'il entend bien inscrire au palmarès de ses meilleures filouteries. C'est sans compter, bien évidemment, avec Cupidon qui choisit de s'en mêler, déclenchant une avalanche de situations loufoques et de bons mots dont la subtilité démontre,s'il fallait encore le faire, combien nombre des comédies actuelles qui font se tordre de rire le public sont mal écrites. Le casting, étincelant, permet de retrouver dans le rôle d'un des prétendants de Kay Francis le formidable Edward Everett Horton (souvent vu dans les comédies musicales de Fred et Ginger) dont la présence pince sans rire est au diapason du scénario ironique écrit par Samson Raphelson d'après une pièce d'Aladar Lazlo (le ton est d'emblée donné dès le générique avec le carton Trouble in paradise s'inscrivant en surbrillance d'un vaste lit suggérant la luxure!). Autre gage de qualité que promet ce millésime sans prix : le nom à son générique de Travis Banton aux costumes qui, avec ses créations extravagantes et raffinées, fit beaucoup pour l'image de Marlène Dietrich. Pour résumer : Champagne donc que ce Trouble in paradise présenté dans une copie plus que correcte en vo ou vost mais sans aucun bonus !
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 octobre 2012
Cette comédie de Lubitsch est totalement amorale mais brillante et enlevée. Excellente interprétation, dialogue pétillant. Il est dommage que le master utilisé ne rende pas à l'image noir et blanc plus justice: peu de définition et peu de contraste font que le visionnage est un peu pénible. Comme il n'y a pas d'autre édition(?)il faut s'en contenter et prendre quand même plaisir à le voir.
22 commentaires|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 mars 2016
Un Lubitsch, c'est comme un bon bordeaux: on ne risque guère de se tromper; j'avais vu ce filme voilà plusieurs années; la magie opère toujours; le comique des situations, la subtilité des dialogues; la lubitsch touch... un cinéma qui élève l'esprit.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 avril 2013
j'aime vraiment LUBITSCH mais je crois que HAUTE PEGRE est de très loin son meilleur film, eh oui! mieux encore que TO BE OR NOT TO BE ou SI J'AVAIS UN MILLION c'est dire!

la mise en scène et le découpage sont d'avant garde,la direction d'acteurs subtile et d'une malice déconcertante,l'air de ne pas y toucher..les dialogues et le scénario sont d'un raffinement exquis et l'humour s'y respire comme l'air,fluide et plein de charme.

la chute du film est des plus remarquables:conclusion en forme de satire sociale féroce et lucide énoncée avec une sorte de tact qui rend la situation plus drôle encore.mais pour autant, la clairvoyance ne rend pas fou chez LUBITSCH,elle est saine et pleine de sagesse sereine et gaie.

quelque chose d'aussi délicieusement insolent que L'HOMME AU COMPLET BLANC" de MACKENDRICK.

quant à l'édition....
mon lecteur sait-il faire de la haute définition quand le dvd ou la vhs n'en ont pas..?

en tous les cas cela ne m'a pas empêchée de déguster cette merveille.!!
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
"Trouble in Paradise", Ernst Lubitsch, 1932, NB, VOST seulement, bonne copie.

Ce film d'une sophistication intelligente, fait d'humour malicieux et de délicate ironie, reste une unique leçon de cinéma: chaque scène est nouvelle -encore aujourd'hui-, tout s'invente sous nos yeux à chaque instant...
Les éléments d'une intrigue -à ne pas raconter, surtout pas!- portant l'empreinte douce-amère d'une époque et d'un milieu -dont elle épingle les tares avec un cynisme épuré-, sont reliés par des fils si fins, si légers qu'un rien les ferait rompre... et pourtant tout coule, s'enchaine, et s'inscrit dans un cercle parfait.

Une telle leçon de cinéma devait rester sans suite. Lubitsch lui-même déclarait n'avoir rien fait de mieux. Personne, depuis, n'a rien fait de semblable, ou de seulement approchant: les génies ferment derrière eux les portes qu"ils ont ouvertes.
22 commentaires|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 novembre 2015
C'est un Lubitsch pur sucre : pétillant, alerte, insolent, amusant, plein d'humour, une vraie gâterie cinématographipe. Et on est étonné par sa modernité dans le contexte de son époque !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

12,99 €
14,99 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)