Commentaires en ligne 


5 évaluations
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Deep Purple avec Tommy Bolin
L'histoire de Deep Purple est ponctuée des départs, des arrivées, des re-départs de Blackmore ( surtout lui !!! ), Gillian et Glover pour diverses aventures, et cela nous donne l'occasion de connaitre d'autres musiciens très différents, mais très talentueux aussi. Dans ce Live, Tommy Bolin (R.I.P.) tient la lead guitar, et...
Publié il y a 14 mois par J. M. Bruna

versus
3.0 étoiles sur 5 pas le made in japan
bien sur, mais même si la performance st moyenne, david coverdale en fait un maximum, les solos de tommy bolin sont un peu destroy mais on s'y fait ,un album à avoir dans sa discographie deep purplelienne
Publié il y a 3 mois par metzger


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Deep Purple avec Tommy Bolin, 25 juin 2013
Par 
J. M. Bruna (france) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Last Concert in Japan [Origina (CD)
L'histoire de Deep Purple est ponctuée des départs, des arrivées, des re-départs de Blackmore ( surtout lui !!! ), Gillian et Glover pour diverses aventures, et cela nous donne l'occasion de connaitre d'autres musiciens très différents, mais très talentueux aussi. Dans ce Live, Tommy Bolin (R.I.P.) tient la lead guitar, et sur un titre, nous fait apprécier ses qualités vocales (wild dogs). L'album lui est dédié, car il est malheureusement décédé quelques temps après. Perso, je pense que c'est un très bon Live, même si Hugues pousse un peu fort dans les aigus. L'ensemble est cohérent et se laisse écouter facilement. C'est véritablement en Live, quelle que soit la formation, que D.P. montre toute sa puissance, et les compositions du groupe sont très intéressantes, quelle que soit l'époque et les musiciens. Très belle version de "Soldier of Fortune", mais tout l'album est bon, dixit un fan (moi !)
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3.0 étoiles sur 5 pas le made in japan, 16 mai 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Last Concert in Japan [Origina (CD)
bien sur, mais même si la performance st moyenne, david coverdale en fait un maximum, les solos de tommy bolin sont un peu destroy mais on s'y fait ,un album à avoir dans sa discographie deep purplelienne
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 CHRONIQUE DE PHILIPPE MANOEUVRE MAGAZINE ROCK§FOLK, 24 novembre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Last Concert in Japan [Origina (CD)
CHRONIQUE DE PHILIPPE MANOEUVRE MAGAZINE ROCK§FOLK SEPTEMBRE 1978 N° 140 Page 139
Réf 33T Pathe Marconi 2 C066 60900 année 1978
Je m'attendais à ce que cet album soit complètement nul, et il est seulement crade ! Et encore, c'est au niveau du son, de la production, qu'il défaille. Mais pour le reste.....
Un peu de polémique. J'ai écouté ce disque huit fois, et je suis prêt à défendre la thèse selon laquelle la seconde formation de Deep Purple valait amplement la première. Terrain expérimental imposé : le Japon. Homme pour homme, Glenn Hughes, Davis Coverdale et Tommy Bolin valaient bien Roger Glover, Ian Gillian et Ritchie Blackmore. Plus : les nouveaux n'avaient pas l'air de s'ennuyer sur scène (à preuve ce disque), alors que la lassitude des anciens les entraînait à donner des concerts abominables (à preuve, on n'a pas encore osé ressortir les bandes du concert de Paris avec Blackmore). Et puis.. et puis Jon Lord et Ian Paice étaient là, imperturbables, assurant le respect des traditions. Le choix des titres est judicieux. Tout y passe ; la grande cuvée Deep Purple "Highway Star" et "Smoke On The Water", le commencement de la fin "Burn" et "Soldier Of Fortune" et le renouveau "Lady Buck" et "You Keep On Moving". Autant dire que des standards de ce calibre, chaque musicien est à même de tirer son égo de la bourrasque. Of course, personne n'est à l'abri d'une faute de goût, et il nous faut signaler les sinistres débordements de Jon Lord. Encore lui ! Heureusement, ce disque possède tout un feeling érotique et moite, il pulse sans problème et fait chaud au bas ventre. Tant pis pour les solos d'orgue expérimentaux (arrêtez de rire, il y croyait). Mais le grand intérêt du disque, c'est le guitariste, Tommy Bolin. Son jeu hérissé et tout en finesses est loin des attaques préprogrammées qui avaient fini par devenir la stance préférée de son prédécesseur. En bref, il délivre d'innombrables solos, avec ces incroyables piqûres suraiguës qui déchirent divinement les tympans. Et quand on lui laisse un morceau "Wild Dogs"; il l'utilise parfaitement, avec modestie et brio. La perle rare. On l'aura deviné, "last in concert Japan" est un putain de bon disque. Et pourtant, on pouvait tout craindre, s'attendre aux cendres froides, parler de capitalisation, etc...Et je confluerai en disant qu'il est vraiment honteux que Lord et Paice n'aient pas poussé le concept plus loin. Ils auraient dû engager trois nouveaux accompagnateurs tous les trois ans et maintenir la flamme perpétuellement allumée. Pourquoi ne l'ont-ils pas fait ?
Avaient-ils gagné leur premier milliard de dollars ? Serait-il possible que "Smoke The Water" soit moins rigolo à jouer qu'à écouter ?
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 quelle classe Mr Manœuvre, 25 janvier 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Last Concert in Japan [Origina (CD)
Oui , votre commentaire est beau.Nous avons le meme age.tout aussi passione , merci de rendre hommage a Tommy Bolin
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 A fuir, 18 décembre 2013
Par 
DUNCANIDAHO "DUNCANIDAHO" (FRANCE) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Last Concert in Japan [Origina (CD)
Ce disque fut le dernier album de DP à sortir des presses avant la réformation du Mark II.
Il est en fait une "compil" mal ficelée d'un des derniers concerts que Deep Purple donna au pays des samouraïs et on peut retrouver la quasi intégralité du show dans l'album "This Time Around".
Si "Lady Luck", "Love Child", You Keep on Movin'" et surtout "Wild Dog" chanté par Bolin sont acceptables, "Burn", "Smoke on the Water et "Highway Star" sont bâclés et le pourtant magnifique "Soldier of Fortune" raccourcit pour les besoin du format 33T à l'époque.
On a l'impression que tout le monde s'en tape et lorgne vers sa carrière solo, seul Bolin fait son job correctement, cela ne lui portera pas chance...
Un live à fuir, surtout au vue de la pléthore d'excellents lives sont sortis depuis.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit