Commentaires en ligne 


12 évaluations
5 étoiles:
 (6)
4 étoiles:
 (3)
3 étoiles:
 (2)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Classique mais impérial
Depuis ses débuts, BLACK COUNTRY COMMUNION ne galvaude pas son statut de super groupe : il s’agit tout de même de la collaboration fructueuse de Glenn HUGUES (ex-DEEP PURPLE et TRAPEZE, chant et basse), de Joe BONAMASSA (guitare), de Jason BONHAM (ex-UFO, FOREIGNER, batterie) et de Derek SHERINIAN (ex-DREAM THEATER, claviers) ! En effet, si le premier album...
Publié il y a 21 mois par Lavanne

versus
3 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 La fin d'un groupe ?
Après deux premiers albums enthousiasmants et un superbe live, le 3ième est une belle déception.
Comme souvent avec Bonamassa l'interprétation n'est pas à remettre en cause, ni d'ailleurs la production. Mais les compositions sont faibles, répétitives et sonnent comme du déjà entendu, sans la flamme qui...
Publié il y a 20 mois par Jimmy Charb


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Classique mais impérial, 7 novembre 2012
Par 
Lavanne (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Afterglow (CD)
Depuis ses débuts, BLACK COUNTRY COMMUNION ne galvaude pas son statut de super groupe : il s’agit tout de même de la collaboration fructueuse de Glenn HUGUES (ex-DEEP PURPLE et TRAPEZE, chant et basse), de Joe BONAMASSA (guitare), de Jason BONHAM (ex-UFO, FOREIGNER, batterie) et de Derek SHERINIAN (ex-DREAM THEATER, claviers) ! En effet, si le premier album était prometteur, le second s’est avéré en tous points magistral. Sans toutefois égaler l’intouchable 2, Afterglow maintient un niveau qualitatif extrêmement impressionnant, toujours servi par la production impeccable et vivante de Kevin SHIRLEY.

Glenn HUGUES s’arroge la part du lion en termes de composition et de performance. Paradoxalement, un relatif dysfonctionnement du groupe – à savoir que Glenn HUGUES se plaint du manque d’implication des autres membres, notamment d’un Joe BONAMASSA très occupé par sa carrière solo – s’avère le gage d’une totale cohérence de l’album. On a ici affaire à un Hard Rock logiquement inspiré par les années 70, dans un format plus ramassé, plus compact, moins bavard. Avec cette particularité que l’instrument autour duquel tout s’organise est la basse énorme de Glenn HUGUES, Joe BONAMASSA s’illustrant par des soli absolument impressionnants de feeling et d’intelligence mélodique. Encore assez discrets dans le mixage, les claviers de Derek SHERINIAN apportent une savoureuse coloration 70’s. Quant au jeu très puissant, diversifié et précis de Jason BONHAM, il est absolument impérial. Et puis, omniprésente, la voix tour à tour chaude, haut perchée et agressive de Glenn HUGUES forme la trame commune à toutes les compositions.

Pas forcément révolutionnaires dans l’absolu, les dites compositions sont toutefois performantes et variées. On trouvera un morceau majestueux et orientalisant (Crawl), des pétarades impérieuses (Confessor, Big Train), des mid tempi au groove funk puissant (Common Man, This Is Your Time, Dandelion), une splendide ballade champêtre (The Giver), un titre nuancé avec des arrangements de cordes (Afterglow), un boogie chaloupé irrésistible (Cry Freedom). Et puis il y a les sept minutes sublimes de la ballade The Circle, toute en nuances entre passages caressants et pudiques et mises sous pression mesurées : à tomber à genoux !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Le dernier?, 4 novembre 2012
Par 
Cousin Hub "Cousin Hub" - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Afterglow (CD)
Hughes s'est rapidement remis à composer pour un troisième album. Malheureusement, Joe Bonamassa -plus motivé par sa carrière solo- s'est fait un peu tirer l'oreille pour retourner en studio. Et en à peine 4 jours, le groupe a mis en boite « Afterglow ». Trop court ? Sans doute, mais c'est de cette création spontanée que résulte la force de BCC. « Afterglow » est en dessous de ses deux prédécesseurs, c'est indéniable. Mais comment aurait-il pu surpasser l'indétrônable « BCC2 » ? L'effet de surprise du premier album ne jouant plus, BCC nous gratifie d'un opus certes goûteux et diversifié, mais assez prévisible et proche de ce que Glenn Hughes peut nous proposer en solo dans ses meilleurs jours. Ce qui n'est déjà pas si mal, remarquez... Sur les 11 titres, 5 ont été composés par Hughes seul. Jason Bonham, deuxième homme fort sur cet album, a apporté deux titres : un étonnant funky/jazz de haute volée (« common man ») et le puissant et monolithique « this is your time ». Les 4 autres morceaux sont issus d'un travail collectif. J'accroche moyennement à deux morceaux, pas foncièrement mauvais pourtant : « dandelion » et « the giver ». Pour le reste, j'adore ! Notamment 4 compositions très progressives dans l'âme et dans leur construction. Ainsi, pouvons-nous apprécier 2 epics à la « stairway to heaven » (« afterglow ») et « child in time » (« the circle ») qui montent en intensité et puissance avec un Glenn qui pousse sa voix dans ses derniers retranchement. Autant je n'aime pas Hughes quand il « gnoule et chougne », autant j'adore quand il hurle, ce qui est souvent le cas sur cet album. J'apprécie également les deux morceaux plus schizophrènes que sont « big train » et « crawl » (un outtake de « BCC2 »), le 1er ouvrant l'album et le second le terminant. Nous sommes en présence de titres étranges, pas forcément très mélodiques, rythmiquement inventifs, offrant de multiples changements de climats et des soli pas piqués des vers. Au delà, je salue un hard rapide à la Purple (« the confessor »), un hommage aux Who (« midnight sun ») et un mid tempo à la AC/DC chanté à deux voix par Glenn et Joe (« cry freedom »). Bref, rien de très original, ni de vraiment génial (contrairement à certaines compositions imparables de deux premiers albums), mais c'est quand même très chouette ! Un disque à conseiller aux possesseurs des disques précédents. Les autres se rueront d'abord sur « Live over Europe... La version limitée d' « Afterglow » contient un DVD très intéressant, d'une soixante de minutes avec un reportage sur la conception du disque et 4 clip-vidéos filmés en studio.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 ON NE CHANGE PAS UNE EQUIPE QUI GAGNE, 26 novembre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Afterglow (CD)
Avant toute chose, je souhaite préciser que je me suis procuré cet album dès sa sortie ; je ne me suis pas pressé pour déposer un commentaire car je voulais prendre le temps d'écouter cet album, l'écouter à nouveau et l'écouter encore.
A l'heure actuelle, je suis en mesure de confirmer (comme beaucoup de commentateurs d'ailleurs, heureusement !) que ce 3ème album de BCC est EXCELLENT.
Alors, j'ai pu lire diverses critiques, certains considèrent cet album un peu inférieur à "2". Personnellement, je n'en suis pas certain, il est un peu différent, certes, mais tout aussi excellent au fil des écoutes (enfin c'est mon avis perso...).
Quelques rares commentaires (et c'est tant mieux !) considèrent que cet album est raté, que Glenn Hugues chante mal, ne fait que crier... (tant mieux au moins il ne sera pas sélectionné à "The Voice" sur TF1 !!!).
Plus sérieusement, je trouve la voix de Glenn terrible, je trouve même qu'il est encore plus impressionnant sur ce troisième album ; quel chanteur mes amis (je n'oublie pas non plus son jeu de basse !) cette puissance qui rajoute un plus non négligeable... Chapeau bas Monsieur HUGUES, les jeunes peuvent prendre des leçons...
Chapeau à Joe Bonamassa qui nous sidère avec ses solos et ce son de gratte toujours excellent, Derek Sherinian, l'orgue est fantastique et de plus en plus présent ; en ce qui concerne Jason Bonham, il a du mouiller quelques tee-shirts sur cet album... Quel batteur !!
A ceux qui hésitent encore à se procurer cet album, je peux vous dire : foncez, écoutez-le plusieurs fois, écoutez autre chose puis revenez-y ; vous m'en direz des nouvelles !!
A noter, la version limitée (avec un DVD 0 zone) très intéressant, proposant le making of (45 min) ainsi que 4 vidéos des morceaux joués en studio : Afterglow, This is your time, confessor et Minight Sun.
Suite au diverses critiques que j'ai pu voir sur le net, AFTERGLOW serait peut-être le dernier album de BCC. J'espère que c'est une intox et que ce groupe continuera de nous délivrer d'autres albums aussi puissants.
L'emploi du temps de Joe Bonamassa doit être très chargé (surtout avec sa carrière solo) mais bon... En attendant, savourons ces albums terribles qui m'ont donné des frissons comme au bon vieux temps des 70'.
Merci Glenn, Joe, Jason et Derek sans oublier Kevin SHIRLEY.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Jamais deux sans trois..., 30 octobre 2012
Par 
Didier Lalli - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Afterglow (CD)
On dit bien "jamais deux sans trois ?" Cela semble plutôt se vérifier avec Glenn Hugues et sa bande de Black Country Communion. Le bougre a la bougeotte, un peu comme s'il avait peur que ce moment de grâce ne dure pas et qu’il veuille en profiter au maximum. Nous voilà donc avec le troisième album de BCC en seulement deux ans après un excellent album éponyme, suivi d’une tout aussi excellent album tout simplement appelé 2. Je vous passe le CD + DVD live qui a suivi la tournée de 2, bref, les BCC ont des choses à dire. Comme on ne change pas une équipe qui gagne, on retrouve à la guitare Maitre Joe Bonamassa, aux claviers Derek Sherinian, aux fûts Jason Bonham, Glenn Hugues assurant le chant (et quel chant, mes aïeux !) et la basse. On ne change pas non plus le chef d’orchestre puisqu'à la production, on retrouve leur maestro Kevin Shirley, qui les materne depuis le début de l’aventure. Vous l’avez compris, c’est du lourd dans l’équipe, mais pour une fois, et ça n’est pas toujours le cas, c’est du lourd à l’arrivée. Dans une interview, Glenn, qui mène quand même tout ce petit monde, explique que à cause de l’indisponibilité de Joe, occupé avec son excellent dernier album solo (est-ce que ce mec a déjà fait rien qu’une seule fois, quelque chose qui n’est pas excellent – dénoncez-le nous sur 0800-AUXPORTES) l’album a pris beaucoup de temps (tu parles, six mois !) par rapport aux quelques semaines des deux précédents. Autre point important, c’est que c’est Glenn qui, du coup, a tout composé.

Je vais pas le dire pour chaque morceau, mais Glenn Hugues a quand même une voix exceptionnelle, unique en son genre et donc reconnaissable parmi des milliers. Que ce soit sur les morceaux Zeppelinien (Afterglow, This Is Your Time) ou des choses plus blues (Cry Freedom), plus calmes (The Circle), ou juste de hard rock (Big Train), il est tout simplement génial. J’ajouterai même que dans certains morceaux, il FAIT le morceau. Par exemple, sur Big Train qui ouvre le CD, le riff n'est pas exceptionnel, mais l’engagement de Glenn dans son chant en fait un morceau super bon. La montée dans les aigus est incroyable. J’ai dit un riff pas exceptionnel, c’est quand même pas mal, sans oublier le jeux de batterie de Jason qui lui est franchement bon. Sur This Is Your Time, le riff est particulièrement cool. Par contre, Glenn en fait des tonnes, dans un style très soul. Joe balance un super solo et on a tous la banane. Surtout que les morceaux se suivent et s’ils ne se ressemblent pas, ils sont tous excellents. Dans Midnight Sun, Glenn envoie du lourd, épaulé par de gros claviers et Joe nous sort un sacré bon solo (de plus). Cry Freedom est, d’après moi, le meilleur morceau de cet album. Joe y chante en duo avec Glenn, et le refrain est canon. La slide de Joe est particulièrement inspirée, le riff principal et son solo aussi. Comment ne pas penser à Led Zeppelin en entendant Afterglow ? Le résultat vous interpelle, c’est une ballade, avec de beaux claviers, et avec un refrain plus speed. Une autre réussite de cet album. Dans le même style, tout aussi prenant, The Circle est pas mal non plus. Faussement calme, troublante, magnifiquement chantée par Glenn dans les extrêmes, c’est un des meilleurs moments. Le son de Joe est au top, sur la petite mélodie du couplet, ainsi que sur les riffs qui mènent au refrain. Si je fais référence régulièrement à Led Zeppelin, je ne peux pas oublier de signaler cette étrange similitude entre le riff de Common Man avec la rythmique de Tom Sawyer de Rush, car c’est un peu troublant. Le reste du couplet n’a rien à voir, mais les connaisseurs risquent d’entendre ça de suite. Je note dans ce morceau un gros travail de Derek aux claviers, il semble globalement plus présent sur cet album. L’album se termine en beauté avec deux superbes morceaux. D’abord ce The Giver, tout en douceur du chant de Glenn et de la guitare de Joe. Comme souvent le refrain monte en puissance, contrastant avec le couplet, c’est un vrai régal pour les oreilles. On conclut avec Crawl qui est typique de l’originalité du style BCC, avec une excellente rythmique mid tempo, un peu bluesy, qui fait bouger la tête. Glenn au chant semble répondre à Joe à la six cordes, c’est bien fait. On note au passage que Kevin Shirley s’est investi dans la composition de ces deux morceaux.

On a ici un album plus abouti encore que ses prédécesseurs, plus homogène, tous les participants livrent le meilleur d’eux-mêmes, c’est vraiment l’assemblage musical parfait. Du feeling, du talent, et de la créativité, emballé dans un son au top. Pour terminer sur une note moins drôle, je dirais que cette boulimie de créativité n’est pas anodine puisque d’après Glenn Hugues, ce serait bien là le dernier album de cette Dream Team de Black Country Communion. En effet et toujours d’après Glenn, les membres ne sont pas assez disponibles pour ce projet-là notamment pour tourner. Il y a clairement de l’eau dans le gaz entre Glenn et Joe, pointé du doigt par ces remarques, et c’est bien dommage. A consommer donc, comme si c’était le dernier…

Retrouvez cette chronique, et bien d'autres, sur notre webzine, auxportesdumetal.com
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Sur les traces de Led Zeppelin....., 6 novembre 2012
Par 
gégé-blues (FRANCE-Paris) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Afterglow (CD)
3ème album studio du Black Country Communion, qui nous propose une continuité au 2 premiers. Du bon hard-rock bien classique, grosse rythmique à la Led Zep, (le fils de Bonham est digne de son père) la voix de Glenn Hugues qui force au point de hurler parfois et puis les solos et riffs d'enfer d'un Joe Bonamassa qui manie sa guitare avec la technique et le feeling qu'on lui connaît, et Derek Sherinian avec ses claviers toujours en retrait. Mais rien de bien nouveau, ce qui captive ici, c'est l'entente parfaite des musiciens, tout tombe à pic, une osmose parfaite sur des compositions originales percutantes. Les quatre lascars ne sont pas des novices et la fusion de leur talent respectif ne pouvait pas être autrement que formidable. Rendus avec un son ample et puissant les titres défilent sans pour autant provoquer une jubilation sans borne même si quelques morceaux percutent le cerveau comme « Big Train » « This Is Your Time » « Dandelion » ou « Crawl » avec ses chorus de guitare alternés avec les solos de clavier. Finalement un très bon album de hard-rock dans la lignée de Led Zeppelin. Un bonus DVD accompagne le CD où l'on voit les musiciens travailler sur l'enregistrement de l'album et aussi jouer 4 titres complets.
(CD / 11 titres : 58mn - DVD reportage : 45mn / Music video : 20mn26).
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 La fin d'un groupe ?, 7 décembre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Afterglow (CD)
Après deux premiers albums enthousiasmants et un superbe live, le 3ième est une belle déception.
Comme souvent avec Bonamassa l'interprétation n'est pas à remettre en cause, ni d'ailleurs la production. Mais les compositions sont faibles, répétitives et sonnent comme du déjà entendu, sans la flamme qui permet de transcender les morceaux... Dès la 2ième écoute le plaisir pris est retombé d'un cran. Si Bonamassa est un guitariste virtuose, il n'est certainement pas un compositeur et cela s'entend une fois de plus. Il ne suffit pas d'aligner les notes à la vitesse de l'éclair pour produire un soli... La vraie bonne surprise rock de ces dernières années est clairement Rival Sons et pour moi Bonamassa rejoint la longue liste des guitaristes pris au piège de leur virtuosité et en admiration devant leur propre facilité... N'est pas Jimmy Page ou Jeff Beck qui veut !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 BCC enfonce le clou !, 31 octobre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Afterglow (CD)
Avec ce troisième album BCC enfonce irrémédiablement le clou sur sa légitimité dans le paysage musical contemporain si tant est que ce groupe ne l’est pas encore auprès d’un certain nombre de critiques et autres mélomanes avertis !
Enregistré sur une courte période entre celle du premier et du second album nos protagonistes ont encore une fois privilégiés la spontanéité et plus encore exploité le talent de chacun.
La production est sublimée, Kevin Shirley à réussit encore une fois l’exploit de capturer l’intensité qui se dégage lors de l’interprétation des morceaux et de fait affirmé plus encore la complicité, le plaisir à jouer ce genre musical et ce style qui leur est propre à présent.
Ce collectif communique à l’auditeur la verve de musiciens souhaitant illustrer et transmettre la magie qui les unie !
« Afterglow » est dans la lignée des 2 autres, sans toutefois être un copier coller Black Country Communion se renouvelle, mais dans la continuité, les morceaux se tiennent les uns aux autres, défilent sans surprendre mais sont agréable à l’oreille, le son des instruments donne un rendu exceptionnel « Big train » « This is your time » « Midnight time » « Confessor »
A la différence des précédents c’est Glenn Hughes qui officie au chant sur tous les morceaux excepté sur « Cry Freedom » ou il le partage avec son acolyte Joe Bonamassa dont les solos sont terriblement accrocheurs avec quelques effets sonore bien sentis.
Je trouve également leurs influences moins marqué excepté sur l’éponyme « Afterglow » qui fleur bon une approche très « kashmirisante » et « Dandelion » qui quant à elle est une lointaine cousine de « Ramble on » et « Common man » enpreint à la période du Mark III/IV du pourpre profond.
Une petite touche Prog/Rock et avec « The cicle » aérien et planant avec « The giver » ou à l’image du Lp le chant de Glenn est enchanteur et magistral !
Le titre « Crawl » qui clôture ce troisième chapitre à comme passage instrumentale une ambiance très Blackmoriène époque « Long Live Rock’n Roll » de l’Arc en ciel !
Je trouve cet album fort délectable et vous enjoint à suivre ce groupe qui nous réserve encore bien d’agréables surprises.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 3 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Encore du Rock blues, 31 janvier 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Afterglow (CD)
Dommage que le groupe s'arrête en si bon chemin, car la flamme du blues était dignement entretenu.
Un disque à recommander.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 remède contre la chute des cheveux........., 17 novembre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Afterglow (CD)
Et de trois..........
quelques impressions à brûle pourpoint :
1/c'est pas mal du tout, une belle production, un son parfait
2/ça commence très fort
3/le quatrième morceau :c'est Burn et Who's next réunis, les cheveux ont pas mal repoussé.....
4/je somnole un peu
5/et puis on perd un peu le fil, les cheveux recommencent à tomber, l'ennui commence a pointé le bout de son nez
6/on se réveille enfin, la texture cachemire du dernier morceau est super.
7/Glenn a toujours les couilles coincées dans le tiroir
8/ Joe reste viril et discret
9/la chute des cheveux s'est stabilisée.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 2) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Au top!, 4 janvier 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Afterglow (CD)
Le quatuor de BCC est de retour dans une forme olympique ; ce troisième opus est dans la lignée des deux autres où on note une maturité de l'alchimie de ces quatre gaillards. Que dire de plus qu'il faut le consommer sans aucune modération et souhaiter longue vie à BCC pour notre plus grand plaisir...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Afterglow
Afterglow de Black Country Communion
Acheter l'album MP3EUR 7,49
Ajouter à votre liste d'envies Voir les options d'achat
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit