Commentaires en ligne 


12 évaluations
5 étoiles:
 (6)
4 étoiles:
 (4)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


11 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un nouvel éclairage sur une question fondamentale
Le nouvel ouvrage de Nassim Nicholas Taleb, "Antifragile", venant à la suite de l'excellent "Cygne noir", était très attendu. Taleb y revisite nombre de ses thèmes favoris et en développe un en particulier: la notion d'antifragilité, un néologisme qu'il crée pour l'occasion. Selon lui, le modèle dominant de...
Publié il y a 19 mois par Amazon Customer

versus
5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 A superego of the mind
Grand fan de Fooled by Randomness, déçu du Black Swan, je me précipite sur ce qui est censé être la somme philosophique de Taleb, son opus magnus... et circulez, il n'y a rien de nouveau. L'ensemble est une collection de chapitres désorganisée, Taleb cite à tour de bras (et comme il a tout lu, ça en fait des...
Publié il y a 13 mois par Billy Durant


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

11 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un nouvel éclairage sur une question fondamentale, 9 décembre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Antifragile: Things that Gain from Disorder (Broché)
Le nouvel ouvrage de Nassim Nicholas Taleb, "Antifragile", venant à la suite de l'excellent "Cygne noir", était très attendu. Taleb y revisite nombre de ses thèmes favoris et en développe un en particulier: la notion d'antifragilité, un néologisme qu'il crée pour l'occasion. Selon lui, le modèle dominant de prise de décision, et de stratégie en général, est basé sur la prédiction. Or la stratégie prédictive nous rend fragiles, car si la prédiction ne se réalise pas, la stratégie ne fonctionne pas et le coût peut être très important (échec d'un produit, d'une fusion, retrait d'un marché, etc). Or nous sommes très mauvais en prédiction: non seulement la crise actuelle n'a été prévue par presque aucun des 'experts', mais on peut même arguer - et Taleb ne s'en prive pas - qu'elle résulte précisément de l'approche de ces experts, prédictive et basée sur des hypothèses épistémiques profondément erronées (par exemple celle selon laquelle nos systèmes sont caractérisés par une distribution normale ou gaussienne, niant ainsi la possibilité d'évènements de faible probabilité et à fort impact, que Taleb nomme 'cygnes noirs').

Taleb milite donc pour une réduction de la fragilité de nos économies et de nos entreprises en cessant de faire reposer leur fonctionnement sur la prédiction, qui est intrinsèquement impossible pour la plupart des environnements auxquels nous sommes confrontés. Bien conscient que nous finiront quand même par utiliser la prédiction, son approche pragmatique consiste plutôt à nous inciter à réduire les conséquences d'une prédiction ratée, par exemple en ayant une stratégie de rechange et en ayant plusieurs fers au feu, ce que les spécialistes appellent des "options réelles". Moins sensibles aux aléas et aux surprises, nous devenons donc plus robustes, c'est à dire que l'aléatoire de notre environnement nous atteint moins. Mais Taleb estime à juste titre que cela ne suffit pas: une entreprise ne peut pas se définir "négativement" par une approche de protection face à l'aléatoire. Pour Taleb, ce qu'il faut véritablement c'est devenir ce qu'il appelle "antifragile". Antifragile, c'est le vrai opposé de fragile, ce que robuste n'est pas. Antifragile dénote une organisation qui bénéficie de l'aléatoire, qui s'améliore au fur et à mesure qu'elle subit les coups du sort (positifs ou négatifs). Taleb a bien sûr en tête le système qui a le mieux démontré sa capacité à être antifragile, la nature elle-même avec son évolution. Sur ce modèle, Taleb recommande une approche totalement différente de la stratégie actuelle qui a pour principe d'éliminer la volatilité et de se protéger de l'aléatoire, considéré comme néfaste en lui-même. Au contraire, une stratégie antifragile, basée sur l'essai-erreur, est à l'aise avec la volatilité et permet d'évoluer avec des pertes limitées ce qui au final réduit son risque. En économie, la startup est l'exemple même de structure antifragile, du moins celle qui ne se lance pas dans un pari "ça passe ou ça casse". La plupart des startups progressent par itérations, une approche popularisée et théorisée par Eric Ries, avec son "Lean startup" et par Saras Sarasvathy, avec l'Effectuation.

Au final, une nouvelle fois, Taleb apporte un éclairage original et fécond sur une question fondamentale, la prise de décision en environnement incertain. Comme ses ouvrages précédents, on y trouvera nombre d’anecdotes, traits d'humour et digressions, parfois passionnantes comme son dialogue imaginaire avec Socrate ou ses réflexions sur l'enseignement, parfois agaçantes comme son idée de ne pas se soigner car la nature soigne bien toute seule, car Taleb semble avoir un avis catégorique sur tout. L'ouvrage est parfois verbeux, un peu brouillon, reprenant nombre de points déjà mis en avant dans le "Cygne Noir". Mais c'est du Taleb, et la question étant loin d'être tranchée - Il semble encore prêcher dans le désert, beaucoup lu, peu compris et encore moins admis en pratique par les universitaires et les praticiens - ce nouvel éclairage n'est finalement pas de trop. Pour ceux que la question intéresse, c'est à dire beaucoup de monde, sa lecture (en anglais seulement pour l'instant) s'impose.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 A superego of the mind, 6 juin 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Antifragile: Things That Gain from Disorder (Relié)
Grand fan de Fooled by Randomness, déçu du Black Swan, je me précipite sur ce qui est censé être la somme philosophique de Taleb, son opus magnus... et circulez, il n'y a rien de nouveau. L'ensemble est une collection de chapitres désorganisée, Taleb cite à tour de bras (et comme il a tout lu, ça en fait des références) et fait dans le péremptoire, le jus d'orange c'est mal, le jeûne c'est bien, comme d'habitude désormais les journalistes sont vendus, les économistes des carriéristes incompétents, les banquiers des gens stupides, courir avec des chaussures bare-feet c'est top, il faut souffrir chez le docteur, et Fat Tony l'ami inventé de Taleb met une pile en joute oratoire à Socrate... J'arrête là, mais cela m'a épuisé de reprendre ce livre tant il me tombait des mains. Sur le fond, il demeure des remarques très profondes et très justes, sur ce qui dure et demeure, les apparences sociales, l'impératif du risque... mais tout cela est trop étiré sur la tartine, ça en a perdu le goût.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Another excellent book from N. Taleb, 17 décembre 2012
Par 
Haddad "Charles" (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Antifragile: Things that Gain from Disorder (Broché)
A thought provoking book, like all the books of N. Taleb. The concept of antifragility, or gaining from volatility, deserves to be known. It's so much different from all the other books that "postdict" events and explain why events happened...
The author explains how to live in a world that we don't understand and why we must learn to live with volatility instead of trying to change it (like trying to eliminate business cycles which will lead to disasters, as usual when we intervene in a complex system)
The description of Stiglitz, Friedman, Krugman is.... How to say, I love it!
The only negative point is the aggressiveness of Taleb (but i have to admit that i found this very amusing)
A must read!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 A Brief Summary and Review, 9 décembre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Antifragile: Things that Gain from Disorder (Broché)
*A full executive summary of this book will be available at newbooksinbrief dot com, on or before Monday, December 17, 2012.

The concept of fragility is very familiar to us. It applies to things that break when you strike or stretch them with a relatively small amount of force. Porcelain cups and pieces of thread are fragile. Things that do not break so easily when you apply force to them we call strong or resilient, even robust. A cast-iron pan, for instance. However, there is a third category here that is often overlooked. It includes those things that actually get stronger or improve when they are met with a stressor (up to a point). Take weight-lifting. If you try to lift something too heavy, you’ll tear a muscle; but lifting more appropriate weights will strengthen your muscles over time. This property can be said to apply to living things generally, as in the famous aphorism ‘what doesn’t kill you makes you stronger’. Strangely, we don’t really have a word for this property, this opposite of fragility.

For author Nassim Nicholas Taleb, this is a real shame, for when we look closely, it turns out that a lot of things (indeed the most important things) have, or are subject to, this property. Indeed, for Taleb, pretty much anything living, and the complex things that these living things create (like societies, economic systems, businesses etc.) have, or must confront this property in some way. This is important to know, because understanding this can help us understand how to improve these things (or profit from them), and failing to understand it can cause us to unwittingly harm or even destroy them (and be harmed by them). So Taleb has taken it upon himself to name and explore this curious property and its implications; and in his new book ‘Antifragile: Things That Gain from Disorder’ Taleb reports on his findings.

As the title would suggest, what Taleb has found is that most complex systems not only gain from small stressors, but they are designed to gain more when these stressors are distributed irregularly, or randomly. This point is more difficult to accept because we tend to dislike disorder and randomness. Disorder can be frightening, because unpredictable, and is therefore not something that we readily welcome. So what we often do is attempt to remove the random and disorderly from our systems, and make them smooth. For example, we may try to take the boom and bust out of the economy, and instead aim for a gradual upward trend.

For Taleb, though, this is a big mistake, because while removing the small shocks in a complex system may create stability for a time, it actually upsets the system and makes it prone to major shocks in the long term. What’s more, unlike the small shocks (that refine and improve the system), the major shocks are usually damaging, and can even destroy the system. So removing the small shocks from a complex system doesn’t create stability; rather, it creates the illusion of stability. In the economy, for instance, you get a long period of stability followed by a major crash.

This phenomenon is not just confined to the economy. Indeed, Taleb maintains that it is the spirit of the age to believe that we can remove the disorder from any system, and render it orderly, smooth and predictable. We are almost always mistaken in this, and end up creating systems that are prone to major damage and even outright destruction (in Taleb’s language, we ‘fragilize’ these systems). We call the damaging and destructive episodes Black Swan events (Taleb himself coined the term). Better it would be by far, Taleb argues, to accept and even welcome a certain amount of disorder, randomness and jaggedness in our lives and systems, and put ourselves in a position to profit from the unpredictable, rather than eradicate it.

On this last point, Taleb maintains that it is indeed possible to profit from the unpredictable (without having to actually predict any specific thing—which is next to impossible in the realm of the complex anyway). We simply need to recognize what systems are fragile (and therefore prone to collapse), and what systems are antifragile (and therefore prone to grow stronger from stressors), and get out of the way of the former, and put our faith in the latter. This applies not only to large, overarching systems like corporations, economic systems and political societies, but our own bodies and minds.

Taleb presents a very intriguing position, and offers up some very interesting evidence in support of it (though at times we may wonder whether he is resorting to the same kind of cherry-picking of information that he accuses others of). Also, Taleb has a lot to say, and a bone to pick, so his style often comes across as arrogant—even bombastic. Some will like this, while others will be annoyed (I didn’t mind it, but did not think it truly added anything for the most part). Also, Taleb jumps around and repeats himself often. This was more annoying to me than his style, but ultimately I think the content rose well above this, and I truly enjoyed the book, and think it deserves a read. A full executive summary of the book will be available at newbooksinbrief dot com, on or before Monday, December 17; a podcast discussion of the book will be available shortly thereafter.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Excellent!, 10 avril 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Antifragile: Things that Gain from Disorder (Broché)
Again an excellent book by Nassim Taleb adding to his prior works.
He produces an interesting point on how decisions, also in the non-financial world, can put one in a fragile position, that is negatively exposed to the impacts of significant events and the opposite.
He also shows how some people skew and game the system in order to maximize their potential benefits while burdening the others with the downside.
It is all about asymmetry linked to optionality…
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 livre obligatoire, 17 mars 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Antifragile: Things that Gain from Disorder (Format Kindle)
et devrait passer dans toutes les mains des politiciens...
( Version originale préférable: en français la traduction est un peu lourde et freine la lecture;)
Qu'on partage ou pas cet avis, c'est un éclairage précis et lucide, une observation aigüe de notre société, de notre individualité, de nos petits travers, nos certitudes, bref, très très constructif.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3.0 étoiles sur 5 Good, 6 octobre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Antifragile: Things That Gain from Disorder (Format Kindle)
Excellent new concept, hich every one should probably read about, but the book isn't an amazing read - a little too oriented maybe.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Superbe, 20 septembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Antifragile: Things that Gain from Disorder (Format Kindle)
Superbe ce livre est vraiment genial!!
J'ai lu ce livre et il est tres riche et m'a fait beaucoup pensé à plusieurs sujets dans la vie.
Fortement recommandé
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Fascinating, 9 août 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Antifragile: Things that Gain from Disorder (Broché)
I thought this book was going to be a bit of a dry tome but it is excellent and thought provoking. Full of interesting detail such as the first Option (Thales in ancient Greece). Taleb has a visceral hatred of economists and other state planners and advances some solid arguments for his cause.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Touffu, complexe mais passionnant, 15 juillet 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Antifragile: Things that Gain from Disorder (Broché)
Après Fooled by Randomness et Black Swans une théorie de comment essayer de vivre au mieux. La partie mathématique renvoie souvent a B. Mandelbrot.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Antifragile: Things that Gain from Disorder
EUR 6,82
Ajouter à votre liste d'envies Voir les options d'achat
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit