undrgrnd Cliquez ici Toys Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles16
4,4 sur 5 étoiles
Format: DVD|Modifier
Prix:11,76 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Le redouté maire de Chicago, Tom Kane (Kelsey Grammer, un bon choix) règne sur sa ville avec des méthodes brutales et douteuses. Son couple n'est qu'une façade et une alliance politique. Avec sa fille (la diaphane et troublante Hannah Ware) les ponts sont pratiquement rompus. Les élections, comme celle du gouverneur de l'état, il les manipule. Tout est faux autour de lui, sauf la peur qu'il inspire.

On voit bien ce qu'on pourrait dire de cette série américaine, si on accueille avec scepticisme les éloges qui semblent surtout vouloir nous convaincre que l'univers des séries ne cesse de s'enrichir de nouvelles réalisations « à découvrir de toute urgence » (c'est-à-dire que vous ne manquerez pas d'acquérir à prix fort, après avoir lu une recension aussi passionnée que passionnante dans votre magazine favori). Des critiques du mensonge en politique, des peintures de la face obscure du pouvoir, des dénonciations des limites de la transparence en démocratie, des démêlés entre presse et officiels sommés de s'expliquer sur leurs agissements, on en a tout de même vu un certain nombre.

Il y a pourtant quelque chose de remarquable dans l'idée qui sert de point de départ au projet et dans son développement : atteint de la maladie à corps de Lewy, une maladie neurodégénérative, Tom Kane se sait condamné, et la médecine peut lui prédire ce qui va se passer (moments d'absence, hallucinations, troubles moteurs, issue fatale), mais non l'empêcher. Dès lors, le premier citoyen de Chicago n'a plus que deux obsessions, lutter pied à pied pour retarder l'inéluctable, et faire que rien ne se voit, rien ne se sache. Mais peut-on cacher quelque chose quand on est un homme aussi en vue qu'il l'est, et peut-on tout contrôler dans un contexte difficile (les affaires éclatent, les ambitions s'aiguisent) quand la machine corporelle et cérébrale se dérègle ?

Est-ce une allégorie du vieillissement ? Est-ce une parabole sur le prix de la réussite ? Le créateur de la série, Farhad Safini, a évoqué Shakespeare et le Roi Lear, rien moins. C'est sans doute un rapprochement qui écrase plus qu'il n'éclaire, mais on a tout de même affaire à quelque chose de très soigné, qui alterne grandes scènes publiques (aux dimensions de la métropole et des plaines de l'Illinois) et peinture de la solitude d'un homme qui peut perdre tout ce qu'il a, résolu pourtant à ne céder sur rien.

Connie Nielsen, qu'on est heureux de retrouver, est impériale en épouse inhumaine. Comme le souligne justement le commentaire précédent, Martin Donovan est parfait en Ezra Stone, le bras droit du maire, grisâtre et indispensable.

Un des aspects les plus intéressants de la série est la part prise par l'usage des images, car Tom Kane utilise une caméra pour se filmer, revoir ses moments d'absence, faire le suivi de ses défaillances. L'enregistrement lui permet de ne pas perdre pied, de voir comment les autres le voient, ou finiront par le voir.

Autres moments de choix, ceux où Kane rend visite à son prédécesseur devenu sénile, et lui parle sans que celui-ci puisse lui répondre.

A noter que Gus van Sant en personne a réalisé le premier épisode (ce qui permettra au doctorant d'ajouter un chapitre à sa thèse: « L'univers des séries et celui des cinéastes: de la rivalité à l'imbrication »).

Une première saison qui intéresse, et parvient encore à surprendre.

Une seconde saison a suivi, elle comporte dix épisodes.
22 commentaires|30 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 novembre 2012
Les premières scènes donnent le ton. On voit le maire de Chicago dans un hangar. Un médecin lui annonce qu'il a une maladie incurable, insiste sur les symptômes. La réalisation se rapproche des personnages, comme pour voir au plus profond d'eux-mêmes, enserrant leurs émotions.

Qu'on se le dise, c'est une série noire. La politique n'est qu'un prétexte pour afficher les faiblesses et les failles des personnages. Pendant toute la saison, il y a cette tension permanente pour le maintien du maire au pouvoir (Kelsey Grammer, excellent). Boss joue aussi beaucoup sur l'image publique des personnages qui n'est souvent qu'une façade.

La confiance est un mot qui n'existe pas dans Boss. Seuls l'affrontement et l'ambition comptent. Rarement une série n'aura été aussi complexe et ambitieuse. Et rarement une série nous aura autant marqué. Casting excellent (mention également à Martin Donovan, excellent en conseiller flegmatique), réalisation parfaite, scénario brillant.
11 commentaire|15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 juin 2013
Le milieu politique en prend un coup et l'acteur principal joue parfaitement son rôle de maire infâme. Très bonne intrigue.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 mai 2013
Une bonne série sur le milieu politique et surtout l'attachement au pouvoir d'un homme par tous les moyens!!
La version originale est recommandée.
Les acteurs sont bons, le scénario tient la route.
Tout à fait recommandable à condition d'aimer le sujet traité.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 février 2013
Moins subtil que West Wing, moins "bestial" que Soprano mais dans le genre real politique doit se rapprocher d'un comportement " pre-poutinien". personnages brutaux et arrivistes mais non dénués de complexité.
Anne
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 octobre 2013
Après avoir suivi la série Borgen, j'ai souhaité connaitre la série Boss. Un tout autre univers politique, mais très intéressant également et qui donne envie d'acheter la saison 2 !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 août 2013
Des deux dernières années, BOSS est l'une des trois meilleures séries avec VIKING et SCANDAL.
BOSS respire le pouvoir comme À LA MAISON BLANCHE. Pour moi, du même niveau.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 février 2014
On n'a pas beaucoup parle de cette série d'as les médias français pourtant elle vaut le coup d'œil. L'acteur principal est époustouflant À voir .
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 septembre 2013
A peine acquise déjà entièrement visionnée. Vite, la saison 2 m'attend, fort heureusement .... je m'y replonge de suite !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 décembre 2013
Très bons acteurs. Un bon scénario qui a aumoins le mérite de "borner" le nombre de saisons (entre 3 et 5 ...)
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

20,76 €
20,24 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)