undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles456
4,6 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 4 février 2013
On ressort paradoxalement rassuré à la lecture de « la France orange mécanique » : nous ne souffrions pas d’hallucinations, n’avions pas un problème de perception, ni devenu « facho »: l’ insécurité en France a pris une tournure inédite ces dernières décennies : c’est l’ensauvagement d’une nation dont il est question maintenant, sans doute que ce phénomène fait partie d’une régression plus vaste, il faudrait parler aussi de la crise de la transmission, du naufrage de l’Ecole qui ne sont pas le sujet de ce livre même si la question des violences scolaire y est ponctuellement abordée.
L'auteur met les pieds dans le plat de 2 , 3 .. décennies d’un désastre et des mensonges qui l'ont accompagné avec toutes les bonnes raisons du monde : ne pas « stigmatiser » des populations, ne « pas faire le jeu du fn ».
Cette censure a pris différentes formes : propagande (on n’a pas fini de manger du « vivre-ensemble de la chance de la diversité »), occultation d’informations, mise en avant d’infos plutôt que d’autres ( oui : car comme dans le sketch des Inconnus sur les « bons » et les « mauvais » chasseurs , il y’a les bons et les mauvais faits-divers).
Quand ce n’est pas une négation pure et simple de la réalité: au moment où j’écris ces lignes j’entends sur France-Culture que le problème le plus grave qui menace la France est… le populisme ( le populisme: combien de morts ?) ainsi que la tentation du retour à l’ « Ordre-Moral »…
Tapis rouge déroulé aux spécialistes : « socio-idéologues » (car si Laurent Obertone utilise des travaux des sociologues dont certains sont aux antipodes de sa démarche, lui, ne noie pas le poisson ), porte-paroles d’associations.. :
Combien de programmes sur l’insécurité avant nous dû subir avec le sempiternel spécialiste venant expliquer que « tout ça c’est les médias », « dans les années 60 c’était pareil, il y’avait les blousons noirs », ainsi que le représentant de l’association qui , s’il concédera timidement que oui , il y’a de la violence, ajoutera obligatoirement dans la foulée que les responsables sont le chômage et le racisme, que les « jeunes » ou moins jeunes qui commettent ces crimes, agressions, destructions..sont eux-mêmes avant tout des victimes.
Bref déresponsabilisation des coupables et culpabilisation des victimes ( voire le plus souvent des français en général).
La justice française complètement à la ramasse en est restée à une idéologie bisounours ( exemples à l’appui), gauchiste ( le fameux "syndicat de la Magistrature"..) qui fait le jeu des criminels et punit une deuxième fois les victimes.
Il y’aurait aussi beaucoup à dire sur le dévoiement de l’Antiracisme devenu fond de commerce , sujet qui, s’il est aussi abordé, mériterait aussi un livre à part.
Là, je me demande comment le système intellectuel, médiatique qui nous a déconnecté de la réalité va réagir à ce livre , au moment où j’écris ces lignes Laurent Obertone ne s’est pas fait encore fait traiter de « nostalgique des heures les plus sombres de notre Histoire » , son livre est ignoré des médias « mainstream », je pense que le succès venant il aura droit à une émission sur un plateau télé ( au hasard "le grand journal" canal +) où il sera entouré des donneurs de leçons habituels ( éditocrate, artiste : un rappeur ou un artiste « engagé » , un porte-parole d’une association , un H/F politique de gauche, un socio-idéologue) et que tout ce beau monde le clouera gentiment au pilori genre bombardement d’accusations/ insinuations/ vannes pour avoir commis un ouvrage trash et "stigmatisateur" du « vivre-ensemble » .
« La France orange mécanique » a t’il des défauts ?
Oui, sans doute, on pourra critiquer les parties anthropologiques/ philosophiques trop synthétiques, on peut ne pas accrocher à l’écriture( son style & humour caustique) de Laurent Obertone ( perso j’aime beaucoup). L’auteur écrit aussi avec son cœur et ses tripes alors que paradoxalement depuis des années une armée d’intellectuels font passer de l’idéologie pour une analyse scientifique de la réalité.
Il n’empêche, Laurent Obertone retombe toujours sur ses pieds, il n’avance rien gratuitement, même s’il nous donne à voir une réalité douloureuse, angoissante, tragique, les choses ne pouvant logiquement qu’empirer,on a envie de lui dire « merci » après avoir refermé le livre et de lui souhaiter aussi « bon courage » vu ce qui risque de lui tomber sur la tête.
77 commentaires|194 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 mars 2013
Cette succession de faits hallucinants mais malheureusement bien réelle me conforte dans mon opinion que les médias sont des criminels. Bienvenue dans le réel dont on avait une vague idée mais qui nous est pour une fois, parfaitement décrit par Laurent OBERTONE et se trouve en décalage complet avec ce que nous racontent les grands médias nationaux. Eh oui la France est devenue un pays barbare et sauvage incapable de protéger ses citoyens. Alors certes, les médias ne commettent pas directement les crimes mais on connaît leur pouvoir et leur influence sur : la société, les politiques, les idées, la culture, l’éducation, l’information des citoyens ainsi que leur façon de penser et de s’exprimer. Alors le fait de détourner les projecteurs de cette barbarie, de la minimiser voir d’excuser ses auteurs, de ne pas relever sciemment les incohérences des décisions de justice totalement disproportionnées de la gravité des faits, et au contraire de stigmatiser sans relâche ceux qui nous protègent de cette barbarie (ou tout du moins essaient), alors oui toute cette malhonnêteté intellectuelle est bien criminelle. Elle incite à la haine envers la police, voire la nation, elle renforce le pouvoir des caïds et des bandes qui ne craignent plus grand-chose (excusés par les experts et épargnés par la justice) et a pour conséquence une croissance exponentielle des délits (l’évolution des chiffres énumérés par l’auteur est édifiante).
Cette désinformation est entretenue par le manque de pluralité des médias puisque 95% des journalistes se conforment à la pensée unique de la gauche bien pensante et progressiste (chacun appréciera le progrès) dont l’idéologie impose d’excuser les délinquants (ils commettent des délits parce que la société ne s’est pas assez occupé d’eux), de stigmatiser la police (elle devrait faire de la prévention plutôt que de la répression), et de ne pas s’attendrir sur les victimes (elles n’avaient qu'a pas être si riches ou si belles et faire ainsi envie aux délinquants). Quant aux 5% osant s’affranchir de cette idéologie, ils sont soit ignorés et bridés lorsqu'ils ont peu d’influence soit au contraire lynchés médiatiquement sur la place publique et salis d’insultes honteuses (Nazis, réac, xénophobe, minable,…) lorsqu'ils ont une certaine notoriété.
Pourtant, je pense que les médias (et principalement eux) pourraient largement contribuer à faire baisser la violence en sensibilisant l’opinion sur la réalité des faits et en dénonçant les décisions de justice lamentables envers les récidivistes violents. Cela réorienterait les débats, influencerait les politiques (notamment la politique pénale), restaurerait l’autorité de la police, limiterait le pouvoir des délinquants et ferait finalement chuter le nombre de crimes et délits. Je maintiens donc que dénoncer les vraies causes de ce fléau avec un peu de bon sens et certaine objectivité fait partie du devoir et de la responsabilité des médias, et ne pas le faire est criminel. Je préfère également garder l’illusion que, pour certains d’entre eux, la conscience, l’honnêteté et le courage finiront par l’emporter.
En conclusion, je dis un grand merci à Laurent OBERTONE qui a le mérite de nous ouvrir les yeux sur notre société et d’être aussi un contrepoids important à la brillante mais nuisible ministre de la justice qui grâce à son éloquence et sa malhonnêteté intellectuelle véhicule des idées dangereuses et dépassées. Ce livre au succès grandissant va à coup sûr déclencher la riposte des soldats de la pensée unique mais il a aussi le pouvoir de fédérer une grande partie de la France silencieuse qui souffre. Nous sommes ravis de l’avoir lu et déterminés à sauvegarder notre liberté de penser pour résister au terrorisme intellectuel qui fragilise dangereusement notre société.
22 commentaires|81 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 mars 2013
Certes, je connaissais déjà la situation de la France (lectrice de Renaud Camus "Décivilisation", "Le Grand Remplacement", mais aussi de Philippe de Muray "Festivus" ou encore Zemmour etc.); mais je suis très contente qu'un jeune journaliste ait osé mettre les mains dans le camboui (certainement au détriment d'une carrière "facile"), merci pour ce sacrifice M.Obertone, vraiment.

Au delà des faits, et des statistiques qui ont déjà été largement commentés, l'atout de ce livre (très accessible, et c'est pour le mieux) est qu'il "râtisse large". L'auteur y évoque le laxisme politique et judiciaire certes, mais aussi le journalisme corrompu,le désespoir des forces de l'ordre,la novlangue, l'auto-censure (padamalgam), l'effondrement de l'éducation, où comment "la boucle a été bouclée" avec brio depuis mai 68 !(L.O aurait pu mentionner aussi la culture générale supprimée du concours de sciences Po ou encore l'éclatement de la cellule familiale).

Laurent Obertone propose comme piste de solution la création de Prisons et le respect des sanctions, tel qu'il a été prévu au départ. C'est un début, mais à cela, j'ajouterais la fin de l'immigration "sous toutes ses formes" et le rétablissement des frontières.

J'ignore quelle France sera laisée aux générations futures, ignorantes et à la fois honteuses de leur Histoire (quasi effacée des programmes scolaires), de leur Culture (au sens noble), et de leur langue (!). Mais une chose est certaines, dans cette dynamique, il y aura un jour le clan des bisounours hébétés qui font la fête d'un côté (concert de David Guetta subventionné par la ville de Marseille à 400 000 €, allez savoir pourquoi) et les caids qui haissent la France, de l'autre (et qui eux sont armés, accessoirement). Deux solutions seront alors possibles : les bisounours se font "aspirer" et la France devient un Califat dans trente ans. Ou alors, les deux camps s'affrontent et c'est la guerre civile (qui aura tôt fait de s'étendre à toute l'Europe).

Je suis pour ma part "issue de l'immigration",et ça ne m'empêche pas d'être éduquée. Le peuple français n'est PAS RACISTE. Je dois tout à la France, à sa Culture, à son stystème, à sa bourse, à son université. Je ne suis pas une victime, j'estime même avoir une chance inestimable (échapper au voile et à la charia, pour le pays des Lumières je pense avoir gagné au change) !
Cela dit, force est de constater que le voile nous rattrape et que les philosophes d'hier sont devenus des fêtards- bisounours- ahuris bien d'aujourd'hui.
Quoiqu'il en soit, tout ce qui est évoqué dans ce livre est VRAI et crier au racisme reviendrait à se solidariser de ces populations venues piller un système qu'elles n'auraient jamais eu la faculté de mettre en place (pour exemple l'état actuel de l'Algérie).

Le peuple français anesthésié, doit se réveiller, s'organiser et prendre les armes s'il le faut ! Courage ! Il est peut-être encore temps !
0Commentaire|38 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 mars 2013
J'ai acheté le livre, prévenu par le bouche a oreille, avant le bazar médiatique qui consiste a inviter l'auteur pour le pourrir depuis qu'il est évident que son livre fait un carton.

j'ai travaillé dans la Police et dans un service publique en Ile De France 24/24 7/7 365/365 pendant 26 ans, tout est malheureusement la vérité, ça fait 30 ans que la droite comme la gauche fait des moulinets pour surtout ne pas " faire le jeu du FN ", certes en attendant ils font le jeu des délinquants.

Sans les excuser parlons de la BAC de Marseille, pourquoi croyez vous que des policiers finissent par devenir véreux devant l'évident avantage qu'on les délinquants a vivre 10 fois mieux qu'eux,sans grand risque financiers ou juridique ?

Posez vous la question, combien de temps vous supporteriez de bosser pour rien dans tout les sens du terme, pendant que les gugus que vous êtes sensé mettre hors d’État de nuire ne le sont pas souvent et de manière temporaire avec un train de vie de pacha ?
22 commentaires|123 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 février 2013
C'est la première fois que je fais un commentaire sur un produit acquis via amazon.fr, alors que je commande depuis une bonne décennie à présent.

L'essentiel a déjà été dit dans les précédent commentaires. Il est à parier que les primo-lecteurs de ce brillant état des lieux seront des citoyens ayant déjà "ouvert les yeux" et enlevé les oeillères, ils ne seront ainsi qu'à demi-surpris de la réalité ubuesque de notre société étalée dans ce livre.

Le véritable défi sera de confier cet ouvrage aux réticents à la réalité, aux "bulots", afin qu'ils ne puissent clamer "qu'ils ne savaient pas", et entrevoir un espoir de résolutions pacifiques à l'abîme sans précédent auquel est confrontée notre nation.
0Commentaire|115 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 février 2013
Etonnant, ce livre est la deuxième meilleure vente des essais et documents chez Amazon, et personne n'en parle... Aucun commentaire dans la presse.
Cherchez l'erreur...
22 commentaires|75 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 février 2013
Oyez Oyez braves gens il va falloir vous réveillez car les peaux de saucisson sur les lunettes ne sont plus d'actualité. Pour les personnes déjà réveillées comme le sont la plupart des lecteurs de ce livre, cela ne fait que confirmer avec force ce que nous voyons autour de nous depuis des années. Pour les autres lisez le, achetez aussi des livres de Renaud Camus comme le grand remplacement pour bien comprendre ou nous allons et battez vous, car le monde qui vous est promis pour demain et demain c'est déjà aujourd'hui dans certaines zones de non droits sera sans commune mesure avec celui que vous vivez sous la protection des journalistes de TF1 et de Mediapart endormis que devrais je dire anesthésiés par la pensée unique et le vivre ensemble qu'on vous imposte de votre contre gré. L'auteur a ce petit plus pour lui qui fait que au milieu de faits absolument horribles voir impensables il vous faire sourire et même parfois rire de toute cette horreur. Bravo l'artiste, j'attendais ce livre par fainéantise de l'écrire moi même je suis comblé !
0Commentaire|55 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 mars 2013
très bon livre ; je vous le recommande ; il faut vraiment que nos gouvernements s'attaque a la récidive car vous verrez que 80% des délit sont commis par des récidiviste ; ou applique des sanctions plus fortes.....car la aussi les peines sont dérisoire en rapport aux actes.
0Commentaire|15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 mars 2013
Un livre qu'on ne peut pas lâcher tant il est juste et factuel, contrairement aux dires des "muchiellistes" de service qui hurlent au fascisme si on se permet d'affirmer que l'eau mouille.
La décomposition sociétale est démontrée, la complicité des zélites est écrasante, en particulier les journalistes.
Dans notre société mollement totalitaire, il faut acheter le livre pour soutenir l'auteur, car Obertone est grillé, définitivement, dans la caste pourrie dont il essaye, mais est-ce possible, de sauver l'honneur.
Son honneur sera attaqué, ses motivations forcément suspectes, et tous les faits biologiques qu'il évoque travestis en résurgences nazistoïdes. Ensuite, le silence le recouvrira comme un linceul.
0Commentaire|47 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 mars 2013
Un livre qu'on attend depuis des années, depuis que l'ensauvagement de la France est devenue une réalité douloureuse pour les Français.

Du moins pour l'immense majorité de ceux qui vivent au contact de la société multiculturelle-multiraciale-multiethnique dont les Ruquier, Drucker et autres Cohen - qui pour leur part savent parfaitement s'en protéger - nous vantent les mérites à longueur d'antenne.

L'auteur donne de nombreux exemples de novlangue journalistique : qu'est-ce qu'une « atteinte à l'intégrité physique » ? Rien que le meurtre d'une nonagénaire de soixante-deux coups de couteau ; un « conflit de voisinage » ? Une toute petite décapitation d'un voisin puis le jet de la tête dans le vide ordure ; et une « fugue qui tourne mal » ? Seulement quatre jours de viol par trois kurdes pour une jeune fille qui s'était disputée avec ses parents... Broutilles, broutilles, on vous dit.

Une lecture salutaire à compléter par celle du dernier ouvrage de Gérald Pichon : "Sale blanc ! Chronique d'une haine qui n'existe pas", IDées éditeur.
44 commentaires|46 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)