undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

5
4,0 sur 5 étoiles
Neil Young Journeys [Blu-ray]
Format: Blu-rayModifier
Prix:11,85 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

18 sur 18 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Jonathan DEMME est un fan inconditionnel de Neil Young. Pas de doute la dessus. Il avait déjà réalisé le magnifique Neil Young : Heart of gold en 2005, filmant le Loner sur scène à Nashville, dans un registre forcément country folk rock.

DEMME réitère l'opération, avec un film réalisé lors de la tournée Le Noise en 2011. Le texte de présentation du Blu-Ray annonce un documentaire intimiste dans lequel Neil Young livre ses souvenirs de jeunesse, au volant d'une vieille américaine, sur la route reliant sa ville natale au Massey Hall de Toronto, où il doit donner les deux derniers concerts de sa tournée. Le tout est entrecoupé d'extraits live.

C'est effectivement le contenu du Blu-Ray. Les extraits live sont superbes, Neil Young seul à la guitare ou au piano interprète des extraits de Le Noise, l'album qui a tant fait débat et que pour ma part, j'ai adoré. Mention spéciale à Love & War et Peaceful Valley Boulevard, aussi poignantes en live que sur disque. Les titres plus vieux dont les classiques Ohio, Down By The River, After The Gold Rush ou Hey Hey My My, ainsi que les deux inédits Leia et You Never Call, sont ici livrés dans des versions dépouillée façon Le Noise, que l'on écoute avec recueillement. Le son est ample, enveloppant et fait tout simplement oublié que Neil Young est seul sur scène. Exactement ce qu'était parvenu à réaliser Daniel Lanois en produisant Le Noise. Musicalement, c'est donc du très bon Neil Young, pour peu que l'on ait accroché à Le Noise.

Par contre, question images documentaires, on reste vraiment sur sa faim. Les dites images sont franchement rares voire quasiment absentes à partir de la moitié du film. Dommage car les quelques passages montrant Neil Young dans sa voiture, suivant son frangin (pas de doute là-dessus, la ressemblance est flagrante), sont assez captivants voire émouvants, notamment lorsqu'il revient sur les lieux de son enfance. Mais c'est vraiment court, très court, trop court. 10 à 15 minutes en tout et pour tout, à vue de nez.

Du coup, on ressort du visionnage du film, avec un sentiment mitigé. Pas vraiment documentaire, pas vraiment concert filmé, on se demande un peu ce qu'on a vu.

Reste la musique de Neil Young, intimiste, vivante, prenante, habitée, chargée d'émotion. Et pour les frissons qu'elle me procure encore une fois, je mets 4 étoiles.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
19 sur 20 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
50 PREMIERS REVISEURSle 24 janvier 2013
Cinéaste hollywoodien reconnu, Jonathan Demme connaît bien Neil Young.
Il avait déjà réalisé sur lui deux docus, dont un bon film de concert: Heart of Gold.
Mais là, patatras.
Il s'est laissé aller à la facilité.
Commençons par le positif.
Ce film est axé autour d'un concert du Loner au Massey Hall de Toronto, un théâtre à l'ancienne où le Canadien s'était produit en 1971 pour une soirée mythique immortalisée par un CD "Archive" exceptionnel Live At Massey Hall 1971. Comme 40 ans plus tôt, Young est seul sur scène (avec sa guitare, un piano et un harmonium). Si le répertoire laisse une large part aux chansons de "Le Noise", on a aussi droit à quelques très beaux classiques tels que Ohio, After the Gold Rush, Hey Hey My My ou I Believe in You. Enfin, détail important: Neil Young est EXCELLENT ce soir-là. Il n'a pas chanté aussi bien depuis pas mal d'années et c'est un plaisir de l'entendre en aussi bonne forme.
Passons maintenant au moins bon.
Le concert est filmé correctement, mais sans plus. Une caméra fixée sous le micro nous permet d'avoir de TRES gros plans - pas très flatteurs - de l'interprète. Pas sûr que ce soit une bonne idée. La scène est un peu sombre, mais, allez, on dira que c'est bien pour l'ambiance. Le vrai problème, c'est la partie documentaire. Au départ on suit le chanteur dans sa voiture alors qu'il conduit au travers de l'Ontario de son enfance. Il parle de son père, des gens de l'époque, etc, etc. Là, on se dit, super, on est en voiture avec Neil Young! Ouais. Bon. Au bout d'un quart d'heure de caméra tremblante et d'anecdotes à l'intérêt limité, l'enthousiasme retombe passablement et on commence à s'ennuyer un peu. Et ça ne va pas s'arranger. Plus on avance dans le film, moins les passages "hors concert" sont intéressants. D'autant plus qu'ils sont généralement intégrés à la va-comme-je-te-pousse entre deux morceaux qui n'ont pas forcément de rapport avec eux. Et c'est là que se pose le vrai gros problème de Journeys:
- pourquoi ne pas avoir réalisé tout bonnement un simple film de concert?
Les interviews de Young auraient pu être reléguées dans les bonus et personne n'aurait trouvé à y redire.
Là, on n'a même pas un vrai film, juste un collage maladroit de plans de concert intercalés avec des images qui ne mériteront pas un second visionnage. Des images trop banales qui ont plutôt tendance à saccager le plaisir que l'on prend à regarder un des dieux vivants du de la scène rock dite "classique".
Bref: bof, bof, bof.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 27 juillet 2015
Cette vidéo est un "mix" intéressant et bien réalisé entre concert et reportage sur la vie de l'artiste dans la région où il a fait ses premiers pas.
Parmi les séquences "concert", il y a une version géniale de "love and war" qui est pour moi une des plus belles compositions de Neil Young (extraite du sublimissime album "Le Noise")....
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 2 mars 2015
Neil young est un génie ce documentaire concert est top.De toute .façon je ne pourrais pas écrire du mal sur le loner. ..un seul reproche trop court!! On aurait aimé en savoir plus sur ce retour aux sources
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 8 avril 2014
Le grand Neil, sobre, simple, efficace !
Ce DVD m'a fait redécouvrir son album Le Noise, qui est vraiment excellent !
Ce type est vraiment formidable, formidable de talent et d'humilité...!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé


Shine a Light [Blu-ray]
Shine a Light [Blu-ray] de The Rolling Stones (Blu-ray - 2012)
EUR 14,99