Commentaires en ligne 


1 Evaluation
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Belle découverte !, 5 décembre 2012
Par 
orion (Vinland) - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Scream from the east (CD)
Niburta, vous connaissez ? Eh bien, il n'y a pas si longtemps, moi non plus. Enfin ça, c'était avant d'écouter ce "Scream From The East". Leur premier album longue durée qui arrive après deux EP auto-produits. Et l'écoute de l'album donne vraiment envie d'en savoir un peu plus sur ce groupe talentueux.

Niburta est un jeune groupe qui nous vient de Hongrie et qui est composé de huit membres (plus un invité). Ca ne vous rappelle pas un groupe suisse ? Ca tombe bien car Niburta joue un Folk Metal aussi entraînant que musclé et le premier nom qui vient à l'esprit est évidemment Eluveitie. Car en plus de la musique, il y a pas mal de similitudes entre les deux groupes. Le nombre important de musiciens donc puisqu'on y trouve, outre les instruments classiques du Metal (basse, batterie, guitares), deux joueurs d'instruments traditionnels et flûtes en plus du chanteur qui joue aussi de ces instruments (tiens, tiens). Et le groupe comprend aussi deux filles, l'une d'elles joue des instruments traditionnels et elle est aussi violoniste (tiens, tiens) et l'autre est chanteuse. C'est là la principale différence avec Eluveitie, la chanteuse Martina Veronika Horváth intervient bien plus que son homologue suisse, même si le chant lead masculin de Balázs "Busó" Hormai occupe lui aussi une place importante.
Allez, fin de la comparaison. Car si le premier titre, "Balkanic Heart" (après une très belle intro), est effectivement dans l'esprit Eluveitie avec ce même mélange d'une musique et de vocaux agressifs à la old Dark Tranquillity et des instruments traditionnels qui amènent la mélodie, avec en prime un refrain hyper festif en voix féminine, le reste des morceaux prend une tournure bien plus personnelle. Niburta sait calmer le jeu et ne castagne pas systématiquement, comme le prouve le titre suivant, "Nap Es Hold" (que Martina chante entièrement). Le groupe alterne les ambiances. Ainsi, "Dance of Satyrs" est bien agressif (sans aucune voix féminine) alors que l'instrumental très folk "Forebears' Dance" est plus posé.
Même sur les titres les plus pêchus ("Awakening", "Masala", "Forgotten Path"), les refrains chantés par Martina amènent de belles mélodies. Niburta tente même des trucs peu communs pour le style comme sur "Masala" avec ce passage presque fusion ou sur "Rege" avec son chant masculin clair assez délirant. Une vraie originalité, j'aime quand un groupe arrive à me surprendre. Enfin, certains passages sont assez marqués par la musique traditionnelle du coin puisque la mélodie de "Awakening" est la relecture par le combo d'un air tiré du folklore moldave.
L'album se termine sur un morceau très folk où Martina reprend le refrain du premier morceau de manière plus calme.

Bref, un très bon premier album pour un jeune groupe à suivre de près. Vraiment, je vous conseille de jeter une oreille sur ce que fait Niburta. Les amateurs de Folk Metal bien puissant façon Eluveitie devraient y trouver leur compte. Pour moi, il s'agit tout simplement de la découverte de l'année !
16/20 et coup de coeur du mois.

Retrouvez cette chronique (et d'autres) sur le site "auxportesdumetal.com".
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Scream from the east
Scream from the east de Niburta (CD - 2012)
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit