undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

11
3,7 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

7 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 23 décembre 2012
A la lecture, je me rends compte que je suis passé à côté de beaucoup de choses inouies et surtout de constater que finalement à Marseille rien ne se passe comme ailleurs, j'ai découvert la face cachée et je suis sidéré de tant de complaisance et de magouilles entre personnes se disant opposées, mais qui à l'arrivée sont toujours d'accord pour se préserver.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 3 juin 2013
Un ouvrage qui présente une double caractéristique : il dénonce les travers du clientélisme marseillais et toutes ses dérives et représente aussi un cri d'amour et de passion pour cette ville à l'identité affirmée et composite.

L'ensemble manque par contre de structure (un regroupement thématique constitue sa trame et il n'y a pas de table des matières).

Par ailleurs, et pour des raisons évidentes, l'auteur ne dénonce pas nominativement les figures de proue de la pègre locale.

En conclusion, l'ouvrage est à lire et à connaître pour la plongée dans le Marseille des intimes et des passionnés qui se morfondent en voyant leur ville mourir à petit feu.

Le prélude de l'évolution de la société française ??
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
6 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 24 novembre 2012
Belle enquête, tous azimuts pour un diagnostique sans faiblesse sur la capitale du clientélisme. A lire pour comprendre la gravité du problème .
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 3 février 2013
Que de magouilles,on croit rêver quand on sait que cela se passe en France.A quand de nouvelles révélations dans les autres métropoles françaises
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 14 mars 2013
Quelle tristesse mais un constat implacable !
La politique reste à être réinvente dans notre bonne ville. U nlivre édifiant .
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 31 décembre 2012
UN LIVRE DE BON JOURNALISTE BIEN RENSEIGNE PAS DE RÉVÉLATIONS TROP FRACASSANTE HISTOIRE QUE LE LIVRE SORTE QUAND MÊME. LES MARSEILLAIS TROUVERONS TOUT CA BIEN BANAL LES AUTRES DIRONT QU ENCORE UNE FOIS ON EXAGÈRE
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 17 octobre 2013
j'ai dévoré ce livre un peu trop répétitif mais révélateur
vraiment étonnant .
je suis marseillais et j'ai été stupéfié , car je suis au courant du clientélisme mais pas a ce point.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 30 mai 2013
A dévorer de toute urgence, je regrette de ne pas l'avoir acheté plus tôt. On comprend beaucoup mieux plein de choses, à lire !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 8 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 23 juin 2013
Une grande déception à la lecture de cet ouvrage... Moi qui pensais lire un ouvrage sérieux, je découvre, en le lisant, un ouvrage bien léger, une accumulation de poncifs sur la ville de Marseille, un collage de faits divers et de rumeurs invérifiables comme on en a lu des centaines dans d'autres ouvrages... peu sérieux.

De surcroît, ce livre pose le problème de ses sources. Pour qui connaît la politique marseillaise ou s'y intéresse, il s'agit de sources réputées... peu fiables, voire trop orientées, qui, sans être présentées avec la distance nécessaire à tout bon récit journalistique, pourraient bien disqualifier tout l'ouvrage...

On en vient en effet à douter de l'ensemble des témoignages qui le composent, lorsqu'on découvre certaines "personnalités" interviewées par l'auteur...

Juste un exemple : l'auteur cite notamment et abondamment dans son ouvrage un "politicien" marseillais (dans la partie "Gaudin : il joue de la lyre"). Il étonnant que l'auteur ne se soit pas davantage renseigné sur sa source avant d'en colporter les propos : ragots amers d'un pseudo politicien très droitier (notamment accusé d'agression raciste envers une élue issue de la diversité - ce que D'Arrigo ne mentionne évidemment pas, et qui est une lacune très grave dans l'ouvrage) mais aussi anecdotes peu dignes de foi, souvenirs biaisés et attaques virulentes... Au lieu de produire un témoignage utile à son ouvrage, l'auteur offre une tribune à cet étrange témoin aux intentions mal avouées...

Je ne pensais pas qu'un jour on puisse citer, comme référence dans un livre sérieux, un tel type de témoignage outrancier et peu fiable. Il faut connaître un peu l'Histoire marseillaise pour saisir tout ce que ce type de témoignage a de nocif dans un ouvrage qui se veut objectif et sincère.

Pris sans recul, les propos rapportés, pris pour parole d'évangile, discréditent totalement la partie de l'ouvrage évoquées... et "contaminent" tout le livre. On en vient à se demander si les autres témoins cités sont du même acabit, à savoir non-fiables et invérifiables.

Bref, entre le collage de rumeurs, de récits, de saillies et les citations de personnage sorti tout droit d'un film de Mocky, on se demande si on ne rêve pas : ou alors il aurait fallu en faire un roman, et changer les noms des protagonistes. Le Toucan, maison sérieuse, a déjà proposé des ouvrages romancés sur le monde du crime à Marseille, avec succès.
Pourquoi diable avoir voulu faire de cet ouvrage une enquête sérieuse ?

A quand un véritable ouvrage historique, objectif, sérieux, digne de ce nom, sur l'Histoire contemporaine de Marseille, sans verser dans les pires stéréotypes et les ragots ? François Missen, par exemple, en véritable journaliste, a démontré que l'on peut rédiger un ouvrage bien documenté sur Marseille sans verser dans les travers évoqués par ce livre, qui est le contre-exemple absolu de ce qu'il ne faut pas faire, in fine. Lisons plutôt le livre de Missen, Marseille connection, qui est de bien meilleure qualité...
33 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Que dire ? tout ce qui est écrit dans ce livre est vrai avec un Bémol sur le clientélisme, la droite depuis qu'elle est au pouvoir à Marseille a fait exactement la même chose que Gaston et que Jean Noël c'est à dire se servir du syndicat majoritaire (majoritaire car plaque tournante du clientélisme) pour placer des individus dans les administrations notamment la ville de Marseille et les hôpitaux publics. De ce fait ces individus embauchés, souvent sans diplôme, n'ont absolument pas une âme de serviteur de l'intérêt général. Outre le piston ce sont des gens qui font quasiment ce qu'ils veulent, on leur donne des postes spécial fainéant quant à leur avancement social il est lui aussi assuré au détriment des fonctionnaires qui travaillent sérieusement. De plus l'immense majorité de la hiérarchie adhère à ce même syndicat chantre du clientélisme des passe droit et du piston en deux lettre j'ai nommé F.O la farce ouvrière de Marseille. Malheureusement si les marseillais ne se réveillent pas ils continueront à subir une ville insécure, sale et pauvre. Un exemple jean Noel Guérini (que je ne porte pas dans mon coeur) a perdu les municipales simplement parce qu'il était contre le "fini parti" ou plus précisément pour faire de l'humour le "parti pas fini" des éboueurs - on doit finalement cette ville sale à F.O qui protège le fini parti que Gaudin cautionne pour se maintenir à la tête de la ville. Un autre exemple de clientélisme (qui n'est pas reconnu comme un ecte de corruption par le code pénal) les emplois précaires des municipaux - environ 300 emplois précaires ont été titularisés comment ? uniquement par affinité politique et syndicales les autres ... qu'ils aillent se faire voir ailleurs ! A ceux là je leurs dit saisissez le tribunal administratif et faites valoir vos droits ! avec un dossier bien monté (fiches de paie, certificats) vous êtes assurés de gagner si vous pouvez prouver que vous travaillez ou que vous avez travaillé suffisamment d'années pour être titularisés De ce fait quand il encense des Bruno Gilles ou des Caselli je ne suis pas d'accord avec lui car eux aussi ont goûté avec délectation aux sirènes du clientélisme. et puisqu'il se permet de donner des bons points j'en donne à mon tour à Marie Arlette Carlotti et Patrick Menucci qui ont une réelle volonté de changer la donne dans cette ville pour la rendre plus respectable
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Le palais des ombres
Le palais des ombres de Maxence Fermine
EUR 9,99


Les Observés
Les Observés de Cécile Bourret-Bernard
EUR 7,45