undrgrnd Cliquez ici ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

3,3 sur 5 étoiles4
3,3 sur 5 étoiles
Format: CDModifier
Prix:19,76 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 21 février 2013
Avec une pochette qui tranche par rapport à celles sombres des autres groupes métal/rock, on pourrait s'attendre à un disque tranquille et classique. Il n'en ai rien, ces animaux de Tomahawk nous cueillent une nouvelle fois, et sortent du lot par rapport à tout ce qu'on entend. Un disque qui fera un succès d'estime en France, le pays n'étant pas préparé à entendre ce genre de musique un brin barrée et aventureuse. Remarque, c'est difficile d'être objectif quand on est fan du chanteur Mike Patton depuis 1995 ! Il est à noter que ce n'est pas son groupe et qu'il s'applique à chanter les morceaux de Duane Denison. Le groupe ayant sorti un Anonymous en 2007 en demi-teinte, l'attente et la demande de grandes chansons Pattonniennes se faisaient sentir depuis un moment. La pré-écoute envisageait de bons titres et cela s'est confirmé après dégustation. C'est le genre d'album qui se révèle au fil des écoutes et il faut se plonger corps et âme dans cet ensemble brut pour en savourer la teneur. Les critiques officielles de spécialistes de cet univers parlent d'un grand retour, ou au pire d'un disque qui a de grandes chansons et quelques faiblesses. Personnellement, j'adore ces 13 titres et ses 40 min, c'est même trop court une fois plongé dedans.
Le disque ouvre sur Oddfellows, rappelant un Rage Again The Machine des plus beaux jours avec une guitare lancinante et un chant grave qui nous entraine dans un bon climat intrigant d'introduction. Vient ensuite Stone Letter, merveilleux single très entrainant avec un riff de guitare nerveux et un refrain rappelant les superbes morceaux des 2 premiers albums, un must ! I.O.U. arrive pour calmer les ardeurs, avec un titre doux qui va vers des envolées nuancées de Mike, température apaisante. White Hats / Black Hats nous ramène vers du rock énergique, avec une basse aux petits oignons, et un ensemble guitare/batterie/chant qui nous donnent envie de lâcher prise. A Thousand Eyes nous propulse vers un univers que j'adore de Patton, des nappes de synthés rejoignent les accords de guitares, jouant de l'auditeur pour un vrai régal. Rise Up Dirty Waters nous mène vers du jazz rock tendu, avec ensuite un refrain anarchique qui nous agrippe vers une tension addictive. The Quiet Few, offre un chant saccadé et captivant pour les couplets, puis un refrain lourd et hardcore arrive, de toute beauté. I Can Almost See Them est une chanson qu'on pourrait imaginer entendre les soirs de pleine lune, un peu flippante, avec la basse de Trevor Dunn qui tient le morceau en apesanteur et nous saisit. South Paw sort l'artillerie lourde avec une guitare remplie d'effet dévastateur (rappelant du meilleur Nirvana), un rythme dément, un chant assuré et direct, qui donne envie de secouer la tête et d'adhérer à cet hymne rock parfait, un délice. Choke Neck joue l'apaisement des sens, la voix de Mike est plein de reverb pour ce titre ressemblant à un slow ravageur pour initié, une atmosphère moite et parfumée de choc auditif. Waratorium est l'un des meilleurs crus de ce disque, avec un couplet un tantinet ironique qui nous prépare à un refrain puissant, avec une guitare lourde et brut, une chant sublime pour qu'on s'enflamme, on en redemande ! Baby Let's play rappel des ambiances des autres disques, avec une langueur dans le rythme et le chant qui nous ensorcellent, la mélodie est malicieuse et chargée de poudre avant le feu d'artifice final. Typhoon permet à John Stanier de nous convaincre de son talent, avec un tempo telle une chevauchée fantastique, un refrain grunge et écrasant de qualité qui cloture ce cd magnifiquement. A chaque fois, on se dit que c'est déjà fini ! Un disque qui rassasie le fan que je suis et qui fait un bien fou. A acquérir !
0Commentaire4 sur 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 mars 2013
tres bon album, tres tres bon mm!

suite logique de mit gas et du 1er album eponyme , peut etre pas aussi bon , mais pondre un album de cette qualite presque 10ans apres, c est tres fort , pas comme certains .....

respect a ces monstres du rock !!!!
0Commentaire1 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 février 2013
Bon album, sans plus. J'ai l'impression que Tomahawk a perdu de sa folie. Sinon, il y a 6 morceaux de bonne facture mais certains me laisse un gout d'innachevé. Ils se terminent un peu comme un cheveux sur la soupe. La crise de la quarantaine pour Mike Patton?
0Commentaire1 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 janvier 2013
Je crois qu'on a vraiment perdu le groupe, cette fois... Un album pour rien, après tant d'attente! Quelque part, il fallait oser... Et Patton, sur disque, il fait quoi d'intéressant depuis 7 ans? Déçu, déçu...
22 commentaires2 sur 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

17,00 €
9,73 €