undrgrnd Cliquez ici Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_GWeek16Q2 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles30
4,4 sur 5 étoiles
Format: Format Kindle|Modifier
Prix:7,04 €
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 11 juin 2013
Le résumé du livre se suffit en lui-même et pour vous laisser découvrir l'histoire, je vais me contenter de vous dire ce que j'ai ressenti en lisant ce livre.
Elle nous parle de « race » en décomplexant complètement le sujet, elle le ramène à la compréhension de monsieur tout le monde. Elle dit des vérités de façon subtile sans pointer du doigt le moindre coupable. Elle dit des choses qu'on ressent tous les jours et cela fait plaisir de savoir qu'à l'autre bout du monde quelqu'un d'autre éprouve, ressent les mêmes choses que vous et surtout sait les retranscrire avec autant de brio.
C'est bien écrit, c'est émouvant, parfois c'est drôle, souvent triste lorsqu'on se rend compte de l'importance encore accordée à la race dans nos sociétés actuelles. Nous faisons toujours face aux mêmes barrières raciales, religieuses (que ce soit aux USA où se situe l'histoire ou ailleurs) alors que les nouvelles technologies sont censés nous rapprocher. Le monde n'a pas encore changé, pour le moment on se cache c'est tout....
Bref j'adore, j'adore, j'adore et le conseille à tous ceux qui s'intéressent à de tels sujets traités avec réalisme, compréhension et une profonde compassion.
Cet auteur est génial. Elle prend le temps d'écrire et à chaque fois l'attente valait largement la peine.
Vous pouvez la découvrir en commençant par son ouvrage « Half of a yellow sun » quelque chose de tout aussi fabuleux.
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 mai 2013
J'attendais avec impatience le dernier Chimamanda Ngozi Adichie et je n'ai pas été déçue. Sa plume est toujours aussi fine. Ce n'est pas seulement qu'elle écrit bien, elle a surtout cette capacité à pointer le doigt là où ça fait mal avec une ironie et une subtilité qui forcent l'admiration.

Sa façon de traiter de la question de la race aux Etats-unis est à la fois intelligente et drôle et surtout tellement vrai. Pas de fausse pudeur, pas de politiquement correct, c'est un plaisir à chaque page. Ses personnages - tous, les principaux comme les secondaires- sont attachants jamais caricaturaux, tout en subtilité ( oui encore!). L'histoire d'amour ( ou les histoires d'amour) sont décrites avec poésie, humour et précision. Ca renvoie à des choses que l'on a pu ressentir ou observer mais elle trouve les mots justes. Bref, un vrai bon moment qui se prolonge parce qu'on y repense encore et encore.

Et comme on se le disait avec une amie, on a juste envie de dire à l'auteur, do you want to be my best friend ? We would have so much fun !
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 mars 2015
Une love story qui n'a rien de mièvre , mais avant tout, à travers le personnage central et son blog , à travers ses rencontres et son vécu , un tableau très pointu de la société au Nigéria , à Londres et surtout sur la côte est des USA ; une description brillante des comportements face au problème de l'intégration et du racisme au moment où Obama est élu président .
Un gros livre qu'on ne lâche pas !!!
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 juin 2013
Très bon roman, très bien écrit. Le genre de roman qui vous maintient éveillé et que vous avez envie de reprendre dès votre réveil. Très belle histoire, plus légère que celle de ses romans précédents que je vous conseille aussi. Cela fait 4 jours que j'ai tourné la dernière page du livre et je n'ai pas pu ouvrir un autre roman. Envie de vivre encore un peu avec Ifamelu et Obinze ...
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 août 2015
Lors d'une interview aux Etats-Unis, Chimamanda Ngozi Adichie ("CNA") s'est offusquée lorsque la journaliste qui l'interrogeait a qualifié Americanah d'"Autant en emporte le vent" nigérian.
Et pourtant il y a de ça dans l'histoire d'amour d'Ifemelu. Une femme belle, intelligente et indépendante va conquérir le monde (et qui plus est le Nouveau Monde) grâce à son esprit et malgré la couleur de sa peau, connaître l'amour avec un riche homme blanc et blond et un séduisant professeur noir de Yale (qu'espérer de mieux dans la hiérarchie du partenaire désirable aux Etats-Unis ?) avant de retourner dans son Nigeria natal pour renouer avec son amour de lycée devenu puissant magnat de l'immobilier. Celui-ci divorcera brutalement de sa (sublime) femme en jurant de tout faire pour voir tous les jours sa petite fille de trois ans (Rhett Butler n'aurait pas été jusque là, mais il faut vivre avec son époque) pour vivre avec elle un amour qui aura résisté au temps (quinze années), à la distance (deux continents) et à la compétition (bien que lui ne semble pas avoir eu autant de partenaires qu'elle). L'histoire d'amour est sans aucun doute charmante et pleine de rebondissements mais oui, n'en déplaise à CNA, il y a de l'"Autant en emporte le vent" dans cette relation entre Ifemelu et Obinze qui fait chavirer les cœurs tendres.
Si l'Ifemelu amoureuse ne révolutionne pas la littérature, Ifemelu la bloggeuse a par contre une plume particulièrement fine et acérée pour décrypter et décrire les rapports aux Etats-Unis entre les "African-American" et tous ceux qui n'appartiennent pas à cette catégorie: Blancs, Noirs d'Afrique, Asiatiques, mais aussi tous ceux pour qui, du fait de la couleur de leur peau, les vêtements "nude" ne se font pas invisibles en se fondant avec leur carnation.
J'ai vécu très longtemps aux Etats-Unis. Pour ce qui est des rapports entre races, Americanah met des mots sur des situations, des non-dits, des sous-entendus que j'ai vécus là-bas et qui provoquèrent alors des malaises sans que j'aie pu m'en expliquer les raisons.
J'ai également fait le choix de partir de ce pays alors que des millions de personnes tous les ans mettent leur vie en jeu pour pouvoir s'y installer en espérant une vie meilleure pour eux-mêmes et pour leurs enfants.
Ce choix difficile que j'ai fait alors de façon instinctive, Ifemelu l'explique de façon rationnelle, en faisant la part des choses entre ce qu'elle quitte et ce qu'elle espère retrouver, ce qui lui manquera et ce qu'elle ne regrettera aucunement. Là encore, j'ai retrouvé chez Ifemelu l'expression de sensations ou d'impressions que j'avais moi-même expérimentées en faisant le même chemin.
Décrire par des mots des émotions ressenties par son lecteur : voilà l'indéniable talent de Chimamanda Ngozi Adichie qui, à ce titre, se montre une très grande romancière.
(Quatre étoiles seulement : le livre est long, très long, et s'il se laisse dévorer sans problème, quelques scènes avec des personnages très secondaires auraient gagné à sauter à la relecture sans gâcher l'impression générale laissée par le roman.)
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 juillet 2013
the best book i had read in a long time. you become very attached to the 2 main characters and I loved the way Nigeria was represented as a place you would love to visit, and not one people just want to leave
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 octobre 2013
I don't know if there's a P.C way to say this but beside the fact that it's very well written, it allowed this reader to get a glimpse of a non-white world otherwise hidden from view. Lots of details to draw you in as though you could almost experience the narrator's life yourself. Very good book.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 septembre 2013
This book explains the difficulties of adjusting to a foreign culture and then going back home. The theme of African hair is used as a sort of metaphor for the necessary adjustments.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 février 2015
Le livre commandé est arrivé très rapidement, dans l'état annoncé.
un grand merci.
Petite suggestion: il serait judicieux de donner des indications sur la taille des caractères de l'ouvrage, car dans cette édition, ils sont vraiment petits, donc la lecture risque de ne pas être très confortable.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 janvier 2016
Ce livre raconte l'histoire d'un nigériane, obligée d'émigrer aux Etats-Unis et qui y découvre le racisme. Des pages très belles et des moments forts sur le fait d'être en but au racisme ordinaire, la solitude et la brutalité de l'immigration et aussi, la difficulté du retour au pays. Mais un livre un peu long (575 pages en anglais) et certains personnages un peu faibles ; une fin à l'eau de rose qu'on sent venir et qu'on redoute un peu tout au long du livre... Mais peut-être que cette happy end est un apport de la culture américaine...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

8,49 €
9,99 €