Commentaires en ligne 


6 évaluations
5 étoiles:
 (3)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 "- Je veux tuer ma femme..."
C'est un samedi soir dans une fin d'hiver pluvieuse qu'un homme inconnu attend le commissaire Maigret chez lui dans son appartement parisien "En apparence, c'était un homme banal, un de ces millions de laborieux, d'effacés, qu'on frôle chaque jour dans le métro, dans l'autobus, sur les trottoirs, allant avec pudeur et dignité vers Dieu sait...
Publié il y a 21 mois par Jean for Joel

versus
1.0 étoiles sur 5 simenon
le produit n'a pas été télécharger sur le kindle. Si vous pouviez y remédier ce serait parfait. merci. 3 autres produits idem.
Publié il y a 4 mois par huchet


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 "- Je veux tuer ma femme...", 1 juillet 2012
Par 
Jean for Joel "J.V Omri" (Suisse) - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Maigret et le client du samedi (Poche)
C'est un samedi soir dans une fin d'hiver pluvieuse qu'un homme inconnu attend le commissaire Maigret chez lui dans son appartement parisien "En apparence, c'était un homme banal, un de ces millions de laborieux, d'effacés, qu'on frôle chaque jour dans le métro, dans l'autobus, sur les trottoirs, allant avec pudeur et dignité vers Dieu sait qu'elle tâche et quel destin. Paradoxalement, son bec-de-lièvre le rendait plus impersonnel, comme si cette infirmité donnait à ceux qui en sont affectés la même physionomie." et il reconnaît en lui "le client du samedi" qui était venu de nombreuses fois aux Quai des Orfèvres en demandant à lui parler mais qui avait disparu avant une confrontation... mais ce samedi-là au boulevard Richard-Lenoir cette homme alcoolisé confesse l'enfer d'être toujours amoureux de sa femme alors qu'elle le méprise et à installer son jeune amant chez eux devant les yeux de sa fille, qu'ils l'ont même chassé de la chambre et du lit conjugal Et avoue son désir depuis longtemps de tuer à sa femme et son amant... tout cela est dit dès le premier chapitre Et on va assister à un Maigret très psychologique, presque un huis-clos très tendu, et même si le dénouement m'a semblé évident après une cinquantaine de pages, ce qui est passionnant c'est de suivre les méandres qui m'ont permit d'arriver à ce que je savais, de douter même parfois de la conclusion, qui n'est pas celle qui nous est annoncée dans le premier chapitre... un commissaire grippé, tourmenté par cette confession, toujours humain, impassible, débonnaire, subtil, terrien, extrêmement intuitif. Une lecture rapide, un plaisir évident. Publié en 1962.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Peinture de façade., 29 mars 2012
Par 
Hexagone (France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Maigret et le client du samedi (Poche)
Comment prendre au sérieux un homme qui veut vous rencontrer et qui à chaque fois se débine, qui finalement, prenant son courage à deux mains s'invite chez vous et vous annonce la mine déconfite qu'il veut tuer sa femme et l'amant d'icelle ?

Maigret,plein de bonhommie et de placidité, prend le temps. Le temps d'écouter, de comprendre et de mener une enquête sur ce client du samedi.
Gérant d'une PE de peinture Rue Tholozè. Affûblé d' un bec de lièvre, l'homme est couard, timide et pour couronner le tout, éperdument amoureux de sa femme, qui elle le trompe.
Diminué, affaibli et rendu servile par cet amour sans issue, le peintre n'a qu'une idée en tête, abréger les souffrances.
Mais il y a Isabelle, leur enfant, enfin il y a toujours un pretexte pour ne pas faire les choses. Et l'homme se réfugie dans l'alcool, il écume les bars de Montmartre, ce qui nous vaut une belle excursion dans le Paris d'antan, de celui de Mac Orlan.
Jusqu'au jour où le peintre disparait, suicide, fuite en avant, assassinat ?
Maigret va, sans bruit, sans fureur, dénouer habilement l'écheveau de ce qui n'est qu'un banal fait divers.
Simenon est un sacré peintre des sentiments humains, il parvient avec trois mots et deux phrases a planter un décor iirisé de sentiments vils ou nobles selon les personnages.
C'est un énorme talent que de faire ce qu'il parvient à réaliser.
Son commissaire et d'une dignité et d'une humanité qui donne la berlue où à notre époque chaque polar est alourdi par des litres d'hémoglobine et de cadavres.
Maigret est un poids lourd de la PJ qui donne envie de continuer l'aventure, de l'accompagner, je suis vraiment charmé par ce policier qui ne juge pas, qui sent et qui donne de sa personnepour faire avancer l'affaire. Bref, je viens de me faire un nouveau copain et vous voulez que je vous dise, c'est un gars bien.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 vaudeville tragique à Montmartre, 20 mars 2011
Par 
Gwen - Voir tous mes commentaires
(#1 CRITIQUE au Tableau d'HONNEUR)    (COMMENTATEUR N° 1)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Maigret et le client du samedi - Maigret (Poche)
Que faire quand un inconnu débarque chez vous et vous annonce tout de go qu'il va tuer sa femme et l'amant de cette dernière? Telle est justement la mésaventure qui arrive ici à ce brave Maigret! Voilà en effet qu'un certain Léonard Planchon vient frapper à sa porte, boulevard Richard-Lenoir, pour l'informer du double meurtre qu'il s'apprête à commettre. Le commissaire, bien sûr, dissuade aussitôt l'infortuné de passer à l'acte et le renvoie chez lui après lui avoir fait promettre de lui téléphoner chaque jour. Mais dès le surlendemain, Planchon se volatilise. Soupçonneux, Maigret se lance alors à sa recherche...

Simenon s'empare ici d'une intrigue classique de boulevard et en subvertit habilement les termes. Au lieu de se moquer du mari trompé, il se penche au contraire avec compassion sur son sort et explore tout le pathétique de sa situation, croquant avec son talent habituel ce petit bonhomme malmené par la vie et humilié par sa femme...

Du comique au tragique, il n'y a souvent qu'un pas... De l'adultère au crime, aussi... Ce banal fait divers, dans les journaux, aurait fait trois lignes. Simenon, lui, nous en tire un de ces merveilleux petits polars à l'arrière-goût de promenade dans les rues pentues d'un Montmartre aujourd'hui disparu... Résultat, 200 pages qui fleurent bon la pipe, la bière et la nostalgie...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Simenon c'est parfait, 31 janvier 2014
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Maigret et le client du samedi (Poche)
Une autre intrigant histoire de Maigret, avec um finale toujours inantendu. Simenon cést unique et ses histoires sont toujours delicieuses
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1.0 étoiles sur 5 simenon, 21 décembre 2013
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Maigret et le client du samedi (Format Kindle)
le produit n'a pas été télécharger sur le kindle. Si vous pouviez y remédier ce serait parfait. merci. 3 autres produits idem.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Un bon Maigret, 18 décembre 2013
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Maigret et le client du samedi (Poche)
Un Maigret classique, qui se passe a Paris chose que j'aime beaucoup. Je prefere quand l'histoire se passe a Paris, je trouve qu'il y a plus d'actions. Le personnage principal, le client du samedi qui vient rendre visite a Maigret est un peu fade et sa vie "familiale" est dure a croire, c'est pour ca que je n'ai donne que 4 etoiles.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien
ARRAY(0xaa39cc48)

Ce produit

Maigret et le client du samedi
EUR 7,99
Ajouter à votre liste d'envies Voir les options d'achat
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit