undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite FIFA16 cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

42
3,9 sur 5 étoiles
Camille redouble [Blu-ray]
Format: Blu-rayModifier
Prix:9,99 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Sans parler de plagiat éhonté, Camille redouble est une resucée du "Peggy Sue Se Marie" de Coppola. Comme c'est un film français, la photographie et les couleurs sont moches... (j'exagère, mais à peine!).

Malgré toute la bonne volonté des acteurs (très bon casting) le film de Noémie Lvovsky ne fonctionne pas. Après un malaise, Camille retourne vingt-cinq ans en arrière dans les années 80, retrouve ses potes de lycée, sa mère qui n'est pas encore morte et Eric, son seul amour dont évidemment elle n'a pas encore divorcé. Arrivera-t-elle à donner à sa vie une nouvelle direction, à empêcher la mort précoce de sa mère et aussi à ne pas devenir alcoolique à quarante ans.

Il aurait fallu que le personnage de Camille retrouve son corps de 18 ans avec son esprit de quadragénaire , mais pas son apparence adulte. Noémie Lvovsky n'a pas choisi cette solution logique (certainement pour pouvoir se mettre en scène) et le scénario ne fonctionne pas: on n'arrive pas à être en empathie avec le personnage. Tout le monde voit Camille jeune, sauf elle et le spectateur. Cette distortion temporelle, cédant à la facilité, nuit totalement au scénario. On s'ennuie vite, d'autant plus que la peinture sociale des années quatre-vingt est totalement bâclée.

Le film plaira certainement aux gogos accros d'effets faciles et de sentiments bon marché, mais Camille Redouble n'a absolument pas la qualité de sa réussite médiatique (césars).

Un certain cinéma français qui continue de s'auto-congratuler, on ne change pas une équipe qui gagne!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Un film qui rappellera à plus d'un ses désirs inconscients de recommencement ....Se dire quand la vie de couple s'achève par un échec, que les choses sont différentes ...Rêver éveillée et repartir sur un autre pied... la vie à l'envers ? non ! mais la vie qui a vraiment une issue dans la joie....Un petit "si" qui va à l'encontre de la réalité banale...un petit "oui" qui ne se défait pas...

La réalisatrice est l'actrice-héroïne, à quarante années bien passées, elle se met dans la peau de l'adolescente qu'elle a été ...très crédible en gamine en mini-jupe dans une classe de lycée...amoureuse à nouveau et cherchant à échapper à un destin qu'elle a vécu, un destin d'amour ...

Que veut nous dire cette adolescente ?....il vaut peut-être mieux vivre un bonheur éphémère qu'échapper pour toujours à la connaissance de l'AMOUR ...douleur, bonheur, malheur, saveur inégalable...

Ce film a tenu plus de deux mois l'affiche, cela en dit long sur son succès ...
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
500 PREMIERS RÉVISEURSle 2 février 2015
Camille redouble n'est pas un film comme les autres. Différent. En tous les cas comme l'on en voit que rarement. Une magie, une folie, une nostalgie débordante, entre espoir, regrets et utopie... Qui n'a jamais rêvé de remonter la pendule ?
Bande originale géniale, acteurs formidables et criants d'authenticité (Noémie Lvosvsky qui mets en scène et tiens le premier plan de la réalisation de ses fantasmes) et une grâce qui illumine chaque instant. Et le parti pris que les acteurs voient Camille telle nous la connaissons plutôt que de la faire rejouer par une gamine est interressant ! Prendre conscience de l'importance de tous ces moments infimes qui filent telle des poussières d'étoile, prendre le temps de dire à ses parents qu'on les aime... attraper le temps après l'avoir laisser s'échapper. Camille Redouble est un peu tout ça et surement beaucoup de nous dans le même temps. Magique.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 15 décembre 2013
Ce film utilise le procédé bien connu de la machine à remonter le temps, un adulte insatisfait de sa vie se retrouve projeté dans son adolescence, et essaie d'intervenir pour éviter que des événements malheureux aient "à nouveau" lieu... Quand on a vu d'autres films sur le même sujet, ou lu d'autres livres (en ce qui me concerne : la BD japonaise Quartier Lointain), on ne peut qu'être frappé par la similitude de traitement avec d'autres auteurs.
Pour moi, le principal intérêt du film ne réside donc pas dans le scénario, mais plutôt dans les ambiances, le jeu des acteurs, le décor et les couleurs. Le spectateur est plongé dans une esthétique "années 1980" (y compris d'ailleurs pour les scènes ayant lieu dans les années 2000). Ce sont les couleurs bariolées et le mauvais goût affiché des vêtements et des intérieurs qui donnent selon moi tout son caractère au film. A cela s'ajoute le traitement très émotionnel, le côté très "laisser-aller" de l'attitude des personnages, qui confère là aussi une identité propre au film.
Un coup de chapeau particulier pour les deux parents de Camille, personnages que j'ai trouvés très intéressants. Des gens simples, jouant leur rôle de parents responsables mais sans démonstration d'affection, et dont on sait que Camille adulte sera tellement nostalgique. Je ne suis pas habituellement les rôles de Yolande Moreau, mais j'ai trouvé qu'en l’occurrence elle a su trouver dans le rôle de la mère un ton à la fois juste et réaliste.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
A la fois devant et derrière la caméra, Noémie Lvovsky nous régale doublement : elle est à la fois l'une des réalisatrices les plus attachantes du cinéma français (Les Sentiments, La vie ne me fait pas peur) et l'une de ses actrices les plus énergiques (une galerie de seconds rôles inoubliables (Les beaux gosses, Les adieux à la reine, L'Appolonide, Le Skylab, etc.). Sa Camille ne fait pas que nous replonger dans les années 80, elle mèle avec émotion et fraicheur fantaisie et gravité pour nous confronter avec le passage du temps, inexorable mais aussi inoxydable.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
J'en sors à l'instant. Vu le nombre de commentaires, Camille intrigue. J'ai beaucoup entendu parler de ce film et il me laisse quand même un peu sur ma faim. Comment voir et revivre le passé avec plus de maturité, avec un troisième oeil, avec un regard... D'adulte (?). C'est joliment tourné, Yolande est top comme dab mais "Camille redouble" ne dépasse pas le statut de bonne comédie familiale, est ce le but recherché, après tout, peut être pas (?). A chacun de se faire son propre avis...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 5 juillet 2015
J'ai été agréablement surprise par ce film dont le sujet temporel me faisait craindre un énième, " Retour vers le passé ", qui est un thème délicat à manipuler en scénario, mais le talent et la fraîcheur du jeu de Noémie Lvovsky en tant qu'actrice est un vrai plaisir visuel. Le bonus était très intéressant car il indique qu'en tant que réalisatrice, elle a fait probablement les bons choix pour certaines scènes du film. Yolande Moreau était parfaite en mère retrouvée et re-perdue, tandis que Camille faisait tout pour profiter de cette fissure temporelle et récupérer de beaux souvenirs de ses parents. On avait l'impression d'être retourné nous-mêmes dans les années 70, tel dans un drôle de rêve éveillé.
review image review image
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 26 juillet 2013
Pour le scénario, j'ai trouvé ça un peu moyen, mais pour ceux qui ont vécu leur jeunesse dans les années 80, c'est forcément plein de "madeleines de Proust" bien agréables...Pour ma part j'ai découvert Noémie Lvovsky avec ce film, et je pense que je vais tâcher de voir tous ces autres films tant j'ai apprécié cette surprenante et excellente comédienne sur le talent de laquelle repose entièrement ce film. Donc, rien que pour Noémie Lvovsky ce film mérite d'être vu !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 13 juillet 2014
Pour les nostalgiques de leurs années "Lycée". Noémie Lvovsky est très bien. Non seulement, elle a réalisé le film et interprète à merveille une adulte qui se retrouve 15 ans après dans la peau d'une ado.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
500 PREMIERS RÉVISEURSle 3 février 2013
Un quasi-remake scénaristique de "Peggy Sue s'est mariée" de Coppola, on pense aussi au sublimissime "Quartier loitain" de Taniguchi. "Camille redouble" ressort la vieille recette de la déchirure temporelle mais y ajoute son sel perso, et le film trouve heureusement sa belle identité.

Si on retrouve le fameux thème du "vais-je refaire deux fois l'erreur qui a gâché ma vie ?", Lvovsky s'oriente également dans une certaine nostalgie du paradis perdu, les années lycées, les premières amours, les parents qui ne vont pas tarder à partir, l'insouciance que ne vient même pas gâcher l'omniscience du futur. Elle joue avec brio celle qu'elle était quelques décennies plus tôt et donne à sa mise en scène, à ses personnages et aux dialogues un style éclatant, toujours neuf, jamais banal. Même le générique de début est une vraie pépite.

Sur le plan philosophique, le film donne matière à quelques méditations : peut-on revivre une histoire d'amour dont on connaît la fin ? Peut-on vivre en sachant comment tout va se terminer ? "Comment tu réagirais, toi, si tu connaissais l'avenir ?" demande Camille à son amie ; "Je me suiciderais" répond cette dernière. "Il faut avoir le courage de changer ce que l'on peut et la sagesse d'accepter ce que l'on ne peut changer" dira Jean-Pierre Léaud (hommage évident à Truffaut) en horloger-mystagogue ; ainsi de l'inéluctable cécité de l'amie de Camille, ainsi aussi de la mort de sa mère. Avant la faille temporelle, Camille disait être devenue alcoolique suite au décès de sa mère. Revenue dans le passé, sa mère est à ses côtés, mais Camille continue de boire... je vous laisse réfléchir là-dessus.

Une franche et belle réussite.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Du vent dans mes mollets [Blu-ray]
Du vent dans mes mollets [Blu-ray] de Agnès Jaoui (Blu-ray - 2013)
EUR 8,99


Jacky au royaume des filles [Blu-ray]
Jacky au royaume des filles [Blu-ray] de Vincent Lacoste (Blu-ray - 2014)
EUR 8,97