Commentaires en ligne


11 évaluations
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un excellent Blu Ray d'un énième excellent film de Pialat
Avec leurs excellentes images et leurs quantités industrielles de bonus (ici 75 min inédites en HD + la totalité des bonus DVD pour un total de 2h05 de bonus), Gaumont peut être fier de leurs 6 sorties HD Pialat, et Nous ne vieillirons pas ensemble ne dérogera certainement pas à la règle.

Malgré un habituel, mais...
Publié il y a 22 mois par Remy Pignatiello

versus
2.0 étoiles sur 5 pas très passionnant
Marlène Jobert dans le "passager de la pluie" est inoubliable. Jean Yann dans "tout le monde il est beau..." baigne dans son élément. Mais là ni l'un ni l'autre ne parviennent à nous enchanter. On a le sentiment d'avoir perdu son temps à regarder cette histoire...
Publié il y a 1 mois par Guetat Roland


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un excellent Blu Ray d'un énième excellent film de Pialat, 22 septembre 2013
Par 
Remy Pignatiello (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Nous ne vieillirons pas ensemble [Blu-ray] (Blu-ray)
Avec leurs excellentes images et leurs quantités industrielles de bonus (ici 75 min inédites en HD + la totalité des bonus DVD pour un total de 2h05 de bonus), Gaumont peut être fier de leurs 6 sorties HD Pialat, et Nous ne vieillirons pas ensemble ne dérogera certainement pas à la règle.

Malgré un habituel, mais ici extrêmement léger, dégrainage qui se voit uniquement dans une poignée de scènes en basse luminosité, le transfert HD est résolument excellent. Que ce soit les détails sur les vêtements ou les visages, l'ensemble possède une très belle résolution et un piqué très naturel. L'ensemble est très stable, et vierge de toute salissure, poussière ou rayures. La palette chromatique du film est terne, et limite donc le punch des couleurs, mais régulièrement, une jolie saturation se fait sentir, notamment sur les nombreuses tenues de Marlène Jobert.

Côté son, comme souvent, la piste fait son âge au niveau des dialogues, pas toujours impeccablement intelligibles. Pour le reste, la piste est propre et sans souffle, mais globalement peu remarquable.

Image : 8.5/10
Son : 7.5/10
Film : 8.5/10
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


13 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 L'amour, le cinéma, les deux..., 10 mars 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Nous ne vieillirons pas ensemble (DVD)
Maurice Pialat proposait avec ce film, sa propre histoire d'amour ou du moins sa rupture avec sa compagne de l'époque, sans cesse repoussé au lendemain, dans un film du début des années soixante dix. C'est Jean Yanne qui jouait ce Maurice si rêche, si caractériel. Le film est un des plus beau que pu réaliser celui qui ne voulait pas que le cinéma ne soit que du mensonge.
Nous ne vieillirons pas ensemble (rien que le titre est magnifique), offre à ces deux acteurs principaux, des rôles pour la postérité. Marlène Jobert y est sublime. Beaucoup d'acteur ont sans doute rêvé par la suite d'être dirigé par cet ogre... Rêvé et redouté à la fois. Sophie Marceau dit avoir été mal traité sur le tournage de Police... Maurice Pialat l'aurait fait pleurer. Sandrine Bonaire rapporte des propos élogieux à propos de celui d' A nos amours...
Ce qui est incontestable en fait, c'est la pureté du film, son évidence de par sa réalisation, sa mise en scène, la photographie, son montage.
On se cantonne souvent à citer les derniers films de Pialat, Sous le Soleil de Satan, Van Gogh, Le Garcu... Nous ne vieillirons pas ensemble est pourtant incontestablement le plus beau et aussi l'oeuvre matricielle qui accouchera d' A nos Amour, de Loulou ou de Police.

Maurice Pialat a eu la chance de faire du cinéma à la bonne époque, au bon moment lorsque des gens qui tenaient les cordons de la bourse croyait eux aussi à cet art et à ce qu'il représentait.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 UN GRAND MOMENT CINEMATOGRAPHIQUE, 4 août 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Nous ne vieillirons pas ensemble (DVD)
La touche de Pialat, pas son talent, non, son génie !
Ce film met en scène l'évolution d'une relation entre deux personnes qui forment un couple précaire par la nature particulièrement conflictuelle de cette relation.
On passe d'un temps où un homme exerce son pouvoir sur une femme, et l'exerce jusqu'à l'humiliation, la maltraitance psychologique, à un temps où ce même homme se retrouve en situation de soumission totale par rapport à cette même femme. Ce deuxième temps est la résultante du cheminement effectué par cette femme. Après avoir été conduite jusqu'à la limite du supportable, après avoir aussi pu faire jouer sa capacité d'observation et de progrès dans sa relation à l'autre, elle se retrouve en position de domination.
L'homme, incarné par Jean Yanne, est un être qui évolue également. Il se bonifie, ou du moins il essaie de montrer qu'il se bonifie pour ne pas perdre sa compagne, et pour finalement avoir le privilège de simplement s'en approcher un court instant, de l'effleurer.
Lui qui dominait, lui pour qui sa compagne était au départ un objet à prendre et à jeter de manière alternative, lui pour qui exprimer des sentiments positifs était si impossible va se retrouver petit à petit pris une spirale d'inversion des comportements. Sa compagne finit par le manipuler et en éprouve une certaine satisfaction. Elle agit même aux frontières de la perversion, c'est sa vengeance, sa victoire après avoir tant subi.
Cette femme, jouée par Marlène Jobert, sans doute ici dans l'un de ses meilleurs rôles, va parvenir à exister en tant que femme après avoir été un instrument, un défouloir pour le mal de vivre de son compagnon.
Maurice Pialat a su magnifiquement faire parler les silences. À certains moments du film, deux ou trois gestes, deux ou trois mouvement avec les yeux, que ce soit chez Marlène Jobert ou Jean Yanne, suffisent à exprimer tout le désarroi des personnages, toute leur souffrance.
Ce film donne à voir l'histoire de deux êtres qui s'aiment, et qui s'aiment d'un amour sans doute irréversible, mais impossible. Initialement c'est un amour entre une femme fragile, infantile, et un homme au comportement tourmenté, particulièrement autodestructeur et par conséquent destructeur. Il détruit celle qu'il aime. En la détruisant, il se rassure et en même temps il se détruit, et il se détruit encore davantage au fur et à mesure qu'elle s'émancipe.
Ce film de Pialat est bouleversant, déchirant. Il est également infiniment triste. On y voit finalement un homme brisé et une femme apparemment sortie de son calvaire, mais sans doute qu'apparemment. L'autre homme qu'elle a rencontré n'est sans doute qu'un moyen de s'extirper de cet amour tentaculaire qu'elle a sans doute encore pour l'homme joué par Jean Yanne.
J'insiste encore sur l'immensité du travail d'interprétation de Marlène Jobert et de Jean Yanne.
Le cinéma de Maurice Pialat, c'est la vie dans toute sa complexité, dans toute sa simplicité aussi. Et ce cinéma-là, ce cinéma de Pialat, il est beau, il est grand, parce qu'il touche en plein dans le cœur.
C'est un cinéma vivant qui s'imprime dans la tête pour toujours.
Un film de Pialat, ça ne s'oublie pas. Et le film "Nous ne vieillirons pas ensemble", une fois visionné, ne peut pas s'oublier.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un couple se déchire sous nos yeux et nous ne pouvons regarder ailleurs., 18 avril 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Nous ne vieillirons pas ensemble (DVD)
Film à valeur quasi-documentaire, nu, si pur que souvent le spectateur s'imagine regarder par le trou de la serrure. Pialat ne fait pas du cinéma, il filme la vie, sans emphase, sans spectacle. Sans effet de style non plus, une séquence par plan, des scènes choisies volontairement amputées de liant. Un peu comme ces films de famille où l'on se voit, enfant, faire de la balançoire, trébucher sur un ballon, puis l'instant d'après assis au bord de la rade, léchant une glace à la pistache.

Nous ne vieillirons pas ensemble est l'histoire d'une séparation, dont les arrêts de jeu semblent sans fin alors même que l'issue est annoncée dans le titre. Accumulation de scènes pour ainsi dire répétitives, d'un schéma identique, s'évanouissant dans un flot d'injures et de violence crue sans pareille. Pour recommencer, dans la voiture de Jean, inlassablement.

Catherine et Jean sont amants, depuis six ans. Lui n'a jamais eu le courage de quitter sa femme, gardant auprès de lui cette source de compassion indispensable à son équilibre. Catherine l'aime éperdument, d'un amour inflexible. En apparence. Il lui passe alors toutes ses humeurs, lui le cinéaste raté approchant de la quarantaine, dégoûté par ses propres faiblesses et sa volonté qui n'est que velléité. Elle, son souffre-douleur, qui revient toujours.

Jean Yanne campe cet homme bourru, violent et aigre, façade affichée contre sa propre tristesse et son besoin de tendresse. Face à lui, si la candeur dans toute sa noblesse pouvait être personnifiée : Marlène Jobert, animal joueur et affectif, instinctif, captivée par un niveau de culture qu'elle ne possède pas, comme un épagneul le serait par la bipédie de son maître.

Atteignant des sommets de violence, essentiellement verbale, certaines séquences communiquent l'impérieux besoin de se murer les oreilles et de sceller son regard. La plus ignoble des séries B, mêlant nazi-zombies et tripes à l'auvergnate, vous laissera désormais assailli de bâillements.

Un sentiment qui est la cause directe de cette sensation de réel : Jean Yanne ne semble pas jouer la comédie, sa crudité est d'un naturel ' alors même qu'il abhorrait son personnage et se lançait dans des affrontements incessants avec Pialat. Les lieux du tournage sont sans éclat, voire s'en protègent : Honfleur réduite à une chambre d'hôtel misérable où seuls quelques mâts se devinent par les volets entrebâillés, d'autres patelins ruraux dans leur aspect le plus sordide, et Paris vue au travers des fenêtres de la voiture de Jean. Un couple se déchire sous nos yeux et nous ne pouvons regarder ailleurs.

-----> Retrouvez toutes les chroniques de Second Souffle sur : [...]
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Parfait, 25 décembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Nous ne vieillirons pas ensemble (DVD)
J'ai choisi cette note parce que je suis entièrement satisfait du DVD et du service rendu par le vendeur. Je recommanderai cet article à tout amateur de bons films.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2.0 étoiles sur 5 pas très passionnant, 6 juin 2015
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Nous ne vieillirons pas ensemble (DVD)
Marlène Jobert dans le "passager de la pluie" est inoubliable. Jean Yann dans "tout le monde il est beau..." baigne dans son élément. Mais là ni l'un ni l'autre ne parviennent à nous enchanter. On a le sentiment d'avoir perdu son temps à regarder cette histoire...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 PATHETIQUE ET ATYPIQUE D'UNE SOUMISSION SUBIT ET CONSENTIT JUSQU'A L'EXTREME LIMITE, 1 juin 2011
Par 
CHEVALIER - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Nous ne vieillirons pas ensemble (DVD)
Jean, cinéaste de profession partage l'existence de Catherine depuis pas mal de temps. Continuant néanmoins à cohabiter avec sa femme Françoise, il propose à son amante de s'occuper de la technique sonore de son prochain film. Et c'est la que les choses vont s'envenimer, comme c'est probablement le cas depuis des années. Odieux, désagréable, sournois et méprisant, Jean lui fait des reproches aussi sonore que milles cloches sonnant en même temps. Mais Catherine encaisse presque sans rien dire. Cela reste pour elle du domaine de l'anecdotique, et rentrant à Paris quelques jours plus tard, c'est un nouveau déchaînement verbal de Jean. Mais Catherine commence enfin à affirmer et à forger sa personnalité. Et elle qui était comme désemparé et soumise aux quatres volonté de son bien-aimé, commence enfin à réagir. La rupture va bientôt se profiler dans un horizon salutaire. Puis Jean, qui apparemment souhaite changer, lui demande de l'épouser. Mais le mal est fait, et elle le quitte en lui signifiant par courrier et en lui téléphonant qu'elle n'a plus envers lui de sentiments, et que tout est fini. Songeant au suicide, une ultime rencontre avec Catherine et ses explications vont le faire se ressaisir. Film au combien tragique qui repose sur la rhétorique de la fameuse citation : "L'amour rend aveugle", Catherine est éprise de Jean qui pourtant la rabaisse. Mais elle accepte tout de lui, car sa personnalité versatile la fait osciller entre la gaieté et l'humiliation subit. Mais toutes soumissions a ses limites. Et il faudra que Jean ai lancé le maximum de flèches de poisons de mépris en corrélations, pour que la fixation amoureuse se désorganise. Jean Yanne est crédible au plus possible de cynisme, d'arrogance et de méchanceté gratuite. Les piques verbaux et vexatoires qu'il lui délivre sont autant de dénis de la personnalité de Catherine. Marlène Jobert est une accompagnatrice fragile et sensible à souhait. Ce deuxième long métrage de Pialat est également un appel vibrant au respect de son double qui doit être quelque chose de sacré au sein du couple. Et que sans ce respect mutuel, la vie est d'un intéret (très) partiel. Le réalisateur met un point d'honneur avec le plus de plan serrés à se concentrer sur les deux protagonistes, activistes, l'un par agressivité, l'autre par passivité, de la mort programmé de leurs unions qui n'aurait peut être jamais du exister. Un film édifiant, mais militant pour la considération et le respect que se doivent tous les gens vivant ensemble. Et vouloir le posséder en DVD est une très bonne idée !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Ce n'est même plus un film, 23 février 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Nous ne vieillirons pas ensemble (DVD)
A ce niveau, peut-on encore parler de cinéma ?

On est dans le film, on fait partie du film, ce n'est même plus un film.

Marlène, pensive, d'un geste enfantin, promène un glaçon sur son cou. Gainsbourg aurait pu faire une chanson rien que sur cette scène.

Que vous dire ? Qu'il s'agit peut-être du plus grand film de Pialat ?

On sera plus modeste en se contentant de mettre en garde les amateurs de Haydn. Si vous aimez ce bon Joseph et que la Création vous transporte dans une contemplation religieuse à laquelle vous ne renonceriez pour rien au monde, autant vous le dire tout de suite, ce film est dangereux.

Eh oui, adieu la contemplation religieuse après avoir vu le film. La Création de Haydn prendra définitivement pour vous la figure de Marlène batifolant au bord d'une plage. Vous êtes prévenus. Alors ne venez pas vous plaindre ensuite que la sensualité a encore balayé la religiosité.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Super film, 18 janvier 2015
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Nous ne vieillirons pas ensemble (DVD)
Je connaissais, mais j'avais envie de le revoir, et je ne comptais plus sur les progarmmeurs des films TV... En tout cas quel beau duo Yanne et Jobert, un film vrai et attachant. Je le regarderai encore...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Un grand classique ., 27 juillet 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Nous ne vieillirons pas ensemble (DVD)
Un de ces films qu'on n'oublie-pas et pour cause , avec des acteurs dont le talent n'est plus à prouver . Reçu en parfait état . Merci .
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Nous ne vieillirons pas ensemble [Blu-ray]
Nous ne vieillirons pas ensemble [Blu-ray] de Maurice Pialat (Blu-ray - 2013)
EUR 19,99
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit