undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles3
4,0 sur 5 étoiles
Format: Téléchargement MP3Modifier
Prix:9,99 €

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

On avait fini par croire ANTIMATTER absorbé par l’anti-matière ; le dernier album studio de ANTIMATTER, Leaving Eden, datait tout de même de 2007 ! Seuls un album live (Live @ A Club) et une compilation (Alterantive Matter) avaient entretenu la flamme. Il faut dire que le maître à penser de la formation, Mick MOSS, tient à présenter dorénavant ANTIMATTER comme un collectif à part entière, plutôt que comme un projet mené par un homme entouré de collaborateurs variés.

Ques les fans se rassurent, le hiatus entre Leaving Eden et Fear Of a Unique Identity ne se traduit pas par une rupture stylistique marquée, mais plus par une progression par le biais d’une synthèse. La trame de chaque morceau repose évidemment sur l’interaction d’une guitare acoustique et d’une voix (celle, grave, vibrante et mélancolique de MOSS ou celle, féminine, douce et captivante de Vic ANSELMO). Cette trame est portée par une section rythmique puissante et mesurée à la fois, renforcée sur certains morceaux par des riffs pesants ; de même qu’elle est enrichie de nombreux arrangements de claviers et électroniques. Aucune de ces composantes n’empiète sur l’autre tant l’harmonie semble parfaite.

L’ambiance générale semble évidemment morose et mélancolique, mais la maîtrise de l’interprétation transcende cette noirceur pour aboutir à une beauté poignante. Pour donner des points de repères, les personnes qui s’adonnent aux délices récents d’ANATHEMA ou à certains titres atmosphériques de NEW MODEL ARMY ne manqueront pas de succomber au charme vénéneux de cet album.
0Commentaire10 sur 13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 février 2016
légère déception pour ma part, cet album plus convenu, plus 'générique', moins inspiré. La production tout spécialement est décevante. Moins d'ambiance. Après ça reste du Antimatter, donc plutôt sympa mais un cran en dessous des albums précédents.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 janvier 2013
Mick moss chanteur et compositeur d'ANTIMATTER a été une nouvelle fois touché par la grâce, mais quel album magnifique!
Profond, mélancolique, atmosphérique, expressif, rien n'a été laissé au hasard, chaque morceau est un pur joyau. Ce qui change vraiment par rapport aux précédentes réalisations, c'est que le groupe passe d'un climat à un autre avec un talent qui force le respect, avec des morceaux plus fouillés et l'apparition de guitares métal sur plusieurs titres, certains pourront regretter l'épuration d'antan, ANTIMATTER évolue sans perdre son identité, ANTIMATTER reste ANTIMATTER, ils ont juste ajouté quelques éléments nouveaux et développer leurs idées au maximum, la production est énorme elle aussi.
Et puis la voix de Moss, elle est incroyable...
j'ai littéralement craqué sur "here come the men" d'une beauté tellement évidente."fear of unique identity" et "a place in the sun" ne sont pas en reste, compos exclusivement basées sur l'émotion.ça le fait grave, croyez-moi!
"Paranova" est le titre introductif imparable, glacial, refrain énorme, rythme des guitares qui s'accélère pour aboutir à une mélodie qui vous prend aux tripes avec toujours ces guitares qui grondent au loin.
"Monochrome" calme un peu le jeu sans pour autant sortir de la grisaille ambiante qui parcourt le disque, morceau cotonneux, un rythme électro, quelques touches de piano, apparition d'un chant féminin doublé avec celle du chanteur.Montée en puissance et en émotion. Excellent!
"Firewalking" est encore plus atmosphérique, refrain énorme, des arrangements superbes, rendent ce morceau fantastique. "uniformed & black" est très efficace, couplets quasi electro et refrain énergique, le solo de guitare rappelle beaucoup ANATHEMA tiens, tiens. "wide awake..." commence par une partie très émotionnelle, un pont magnifique avec voix féminine, grattes électriques alternent avec parties acoustiques, c'est parfaitement maitrisé et réussi. Reste l'instru "the parade" bon intermède préparant à la conclusion de l'album. J'espère qu'avec un album de cette trempe le groupe arrivera davantage à se faire connaitre car il le mérite, ANATHEMA n'a pas réussi à sortir des albums aussi aboutis ces derniers temps, attention, ANTIMATTER est peut-être en train de gagner du terrain sur eux.
0Commentaire6 sur 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles