Commentaires en ligne


9 évaluations
5 étoiles:
 (7)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


20 internautes sur 20 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Pléthore d'indispensables, compléments de collectionneurs
Parmi les 13 parutions prévues par EMI pour célébrer le 40ème anniversaire de la disparition d'Otto Klemperer, celui-ci figure certainement dans le peloton des immanquables. Il porte pourtant sur deux compositeurs avec la musique desquels Klemperer entretenait un avis partagé : Richard Wagner et Richard Strauss.

Au...
Publié il y a 21 mois par Savinien

versus
Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
1.0 étoiles sur 5 Article défectueux!
C'est bien dommage. Je comptais compléter ma collection O. Klemperer EMI/Warner, et quelle ne fut pas ma surprise de m'apercevoir que le CD n°4 est inécoutable! (Piste 8).
Deux enregistrement se superposent. Il semblerait que ce morceau superposé soit du jazz...Peu compatible.
Le reste est pour l'instant très correct. Mais enfin,...
Publié il y a 5 mois par gloute11


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

20 internautes sur 20 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Pléthore d'indispensables, compléments de collectionneurs, 20 mars 2013
Par 
Savinien (Liège, Belgique) - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)    (TOP 10 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Wagner : Ouvertures et Préludes - R. Strauss : Poèmes symphoniques (CD)
Parmi les 13 parutions prévues par EMI pour célébrer le 40ème anniversaire de la disparition d'Otto Klemperer, celui-ci figure certainement dans le peloton des immanquables. Il porte pourtant sur deux compositeurs avec la musique desquels Klemperer entretenait un avis partagé : Richard Wagner et Richard Strauss.

Au début 1960, pour les 75 ans du chef allemand, EMI enregistre deux albums consacrés à la musique orchestrale des opéras de Richard Wagner; une double réalisation exceptionnelle qui appelera un troisième album l'année suivante. A la tête de son Philharmonia, Klemperer donne ainsi au disque des enregistrements qui feront date; toutes les qualités habituelles du chef trouvent en effet une voie idéale dans l'expression wagnérienne. Une lecture intransigeante et carrée, mais aussi vivante et colorée, parcourue d'impartialité tout autant que de lumière. En outre rien ne paraitra lent ici; on se laissera même surprendre par la vivacité sous-jacente et la motricité évidente de ces captations, et toujours par cette intensité immédiate, comme une électricité permanente qui force l'enthousiasme.

Globalement cette anthologie orchestrale est donc un sommet discographique et un must absolu. Parmi les pages enregistrées, toutes exceptionnelles, il faut souligner une oeuvre particulière : Siegfried-Idyll. Klemperer y impose l'utilisation d'un ensemble réduit de 13 musiciens, tel que Wagner l'avait produit à l'origine pour l'anniversaire de Cosima. L'oeuvre y gagne de merveilleuses couleurs intimistes, sublimées par les pupitres du Philharmonia qui font là une démonstration de leur excellence.

En 1960 et 1961, parallèlement à ces Wagner, Klemperer réalise aussi ses rares incursions studios dans la musique de Richard Strauss. Un compositeur que Klemperer connaissait pourtant bien, depuis leurs premières rencontres un demi siècle plus tôt, et dans le répertoire duquel deux oeuvres en particulier exercaient un attrait particulier : d'abord Mort et Transfiguration dès la jeunesse du chef, plus tard les Métamorphoses dès leur composition au sortir de la guerre. De ces deux chefs d'oeuvres, Klemperer donne ici une version superlative, constituant des références absolues depuis leur sortie il y a 50 ans. Les poèmes symphoniques Don Juan et Till, ainsi que la Danse des septs voiles, complètent de superbe manière ces captations straussiennes qui sont l'un des grands attraits de ce coffret.

L'année suivante, en 1962, Klemperer revient à Wagner pour deux captations avec la voix somptueuse de Christa Ludwig : il enregistre l'un des plus beau cycle de Wesendonk-lieder qui soit, et une mort d'Isolde à rendre jalouses les plus grandes. Deux must à nouveau, souvent réédités, et que les wagnériens possèdent déjà probablement en triple exemplaire.

Curieusement sans doute, et bien qu'il n'ait plus dirigé Wagner à la scène depuis la seconde guerre mondiale, ce n'est qu'à la fin des années soixante que germe chez ses producteurs l'idée d'enregistrer un Ring avec Klemperer; mais comme ce fut le cas déjà pour Furtwängler, cette idée qui laisse rêveur sera venue bien trop tard. Klemperer ne gravera finalement que l'Acte 1 complet (en 1969), et les Adieux de Wotan (l'année suivante).

Une Walkyrie qui fascine d'abord par sa lecture orchestralement très fouillée, disséquée, où chaque détail orchestral devient audible; mais une interprétation qui déconcerte aussi, par sa lenteur inhabituelle et finalement anti-scénique. On sait que dans ses dernières années Klemperer avait tendance à adopter des tempi de plus en plus lents; cela se ressent particulièrement dans cette Walkyrie, qui ne pourra jamais "décoller", se muant en une sorte de grande (et absolument superbe, de ce point de vue) symphonie chantée, dans laquelle se trouve anihilée la théatralité dont cette partition regorge pourtant d'un bout à l'autre.

Klemperer choisit volontairement des solistes en début de carrière; des chanteurs qui ne sont déjà pas forcément idéaux sur le papier, et qui sont mis à la peine par les circonstances (on les comprendra), mais qui nous offrent tout de même de beaux moments. Même avec ses limites vocales, on appréciera le timbre sombre de Helga Dernesch (qui fut à tort ou à raison l'une des favorites de Karajan), et les efforts plus que louables de William Cochran, alors jeune ténor américain de 26 ans, qui avait auparavant remporté le prix de la nouvelle Fondation Lauritz Melchior, et qui jusque là avait principalement à son actif le rôle du Vogelgesang des Maîtres-Chanteurs et celui de Froh dans l'Or du Rhin. Hans Sotin, tout juste trentenaire, aurait pu faire un Hunding très intéressant s'il faisait preuve de plus de caractérisation vocale (rendue plus difficile sans doute par le tempo, une fois de plus). Enfin, dans la lente somptuosité orchestrale des Adieux de Wotan, Norman Bailey nous offre un Wotan digne d'intérêt, avec une voix ample et un timbre luxueux, même s'il pêche aussi par un certain manque de caractérisation.

Au total, une collection d'indispensables de toute discothèque wagnérienne et straussienne, avec en complément des témoignages de la Walkyrie que les collectionneurs seront heureux de retrouver (mais ce ne sont pas ces Wagner-là auquel on reviendra le plus). On regrettera donc amèrement (et malheureusement éternellement) de n'avoir pas envisagé ce Ring quelques années plus tôt, par exemple au moment des pages orchestrales (avec lesquelles le contraste dynamique est souvent saisissant).

On pourra aussi regretter que EMI n'ait pas cru bon d'inclure dans ce coffret la seule intégrale studio wagnérienne de Klemperer, un Vaisseau Fantôme qui s'est aussi inscrit dans les plus grands, en version officielle, ou dans l'unique et électrique captation "live". A noter encore, pour info, un Lohengrin live datant de la période Budapest (paru un moment chez Urania).
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 parfaite qualité musicale, 3 mai 2013
Par 
jean francois (france) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Wagner : Ouvertures et Préludes - R. Strauss : Poèmes symphoniques (CD)
je cherchais depuis longtemps des enregistrements de Wagner de grande qualité, et là j'ai enfin trouvé ! j'avais lorgné chez Herbert Von Karajan mais sans être convaincu . enfin également des enregistrements qui ne sont pas faits dans une salle de bain, car j'ai eu, dans une vie antérieure, des enregistrements très commerciaux et très médiocres ! merci Monsieur Klemperer ! ( ps : celui qui me trouve une photo de M Klemperer avec un sourire, je lui offre un cd de musique classique !)
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Pour tomber sous le charme de Wagner, 6 février 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Wagner : Ouvertures et Préludes - R. Strauss : Poèmes symphoniques (CD)
Les pages interprétées par Klempereur sont toutes des sommets de l'art wagnérien. Wagner généralement m'insupporte, sauf dans la vision sereine et mélancolique de ce chef d'exception. On est envouté, subjugué.
Les interprétations de Richard Strauss ont pour concurrence celles de Rudolf Kempe, sans pour autant démériter.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Richard und Richard, 3 juillet 2013
Par 
Paluel Marmont (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Wagner : Ouvertures et Préludes - R. Strauss : Poèmes symphoniques (CD)
Parmi la copieuse "édition Klemperer 2013", un coffret ingénieusement composé. Les CD 1 et 2 reprennent les disques noirs consacrés aux principales pages symphoniques de Wagner, qui furent réputés en leur temps (1960-63), et typiques de la componction qui était de mise à l'époque dans la façon de jouer Wagner. On trouvera l'essentiel de "La Walkyrie" dans les CD 3 (Acte I) et 4a (Acte III, les adieux de Wotan) - je renvoie pour cette partie au commentaire de Savinien. Le plus remarquable à mon goût dans ce coffret est l'interprétation des "Métamorphoses" de Strauss (CD 4b). Rarement l'œuvre a-t-elle été restituée de façon aussi lisible et aussi constamment mélodique. Du très grand art, qui rend parfaitement justice aux intentions du compositeur. Quatre pages symphoniques de Strauss - des plus connues - dans le CD 5.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Richard Wagner et Richard Strauss au sommet, 4 mai 2013
Par 
Jaamuna - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Wagner : Ouvertures et Préludes - R. Strauss : Poèmes symphoniques (CD)
C'est en 1973 qu'Otto Klemperer nous a quittés. Les enregistrements de deux disques d'extraits de musique orchestrale de Wagner publiés en 1960 à l'occasion de son 75ème anniversaire sont bien connus même de ceux qui étaient bien jeunes ou même n'étaient alors pas nés à l'époque car ils sont restés tout au sommet de la discographie de ce répertoire. Un troisième disque a suivi en 1961.

On les retrouve dans ce coffret (CD 1 & 2) avec en complément sur les CD 3 et 4 des extraits de la Walkyrie (l'acte I en entier et un extrait de l'acte III 1969 et 1970), un extrait de l'acte III de Tristan et Isolde (1962) ainsi que les Wesendonck Lieder et les Métamorphoses de Richard Strauss.
Et le CD 5 est tout entier consacré à Richard Strauss, dont Klemperer fit la rencontre à l'âge de 21 ans. On y retrouve 3 de ses pièces symphoniques, Don Juan, Mort et transfiguration et Till l'espiègle ainsi que la danse des sept voiles de Salomé (1960 et 1961).

Je ne peux que souscrire entièrement aux commentaires très justement louangeurs précédents.

Chacun de ces enregistrements est bien pour moi un must absolu. Et quand on considère le prix aussi incroyablement bas du coffret il n'y a pas l'ombre d'une hésitation à avoir.

Ce coffret d'Otto Klemperer est loin d'être le seul disponible puisque EMI a eu le bon goût d'en éditer d'autres consacrés notamment à Beethoven, Brahms, Bruckner, Mozart, Mahler qu'on peut tous retrouver à un prix aussi incitatif.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Époustouflant!, 23 avril 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Wagner : Ouvertures et Préludes - R. Strauss : Poèmes symphoniques (CD)
Je ne parlerai que de "Mort et Transfiguration" que j'ai écouté dans cette interprétation époustouflé! J'ai écouté à la suite celle de Fritz Reiner pourtant interprète réputé de R.Strauss. Et bien je suis retourné pour une troisième écoute sur l'interprétation de Klemperer absolument envoûté!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
1.0 étoiles sur 5 Article défectueux!, 19 juillet 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Wagner : Ouvertures et Préludes - R. Strauss : Poèmes symphoniques (CD)
C'est bien dommage. Je comptais compléter ma collection O. Klemperer EMI/Warner, et quelle ne fut pas ma surprise de m'apercevoir que le CD n°4 est inécoutable! (Piste 8).
Deux enregistrement se superposent. Il semblerait que ce morceau superposé soit du jazz...Peu compatible.
Le reste est pour l'instant très correct. Mais enfin, lorsque l'on achète un coffret pour compléter une collection, et qu'on l'apprécie au plus haut point, la déception n'est que plus grande. D'où la seule et unique étoile.
Je vais être désormais plus méfiant dans mes achats.
Les ouvertures de Wagner sont certes superbes, mais je reste sur ma position. C'est comme un triptyque auquel il manquerait un pan!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 3 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Beaux enregistrements, 9 juillet 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Wagner : Ouvertures et Préludes - R. Strauss : Poèmes symphoniques (CD)
Ce sont de beaux enregistrements, avec une grande qualité d'interprétation. A noter la grande qualité du son malgré l'ancienneté de ces enregistrements
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 4 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 5* pour Klemperer mais 1* pour Warner qui aurait pu re-masteriser Wagner, 6 mars 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Wagner : Ouvertures et Préludes - R. Strauss : Poèmes symphoniques (CD)
Une fois le jeu de mot digéré, je dois avouer ma déception: les Wagner de Klemperer ont été parmi les premiers GROC de EMI (Great Recording Of the Century).
Plus de 14 ans plus tard, j'ai racheté le coffret en espérant une amélioration sensible ...et en ai été pour mes frais...
Aucune remasterisation n'a été faite pour cette "nouvelle édition"
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit